La tyrannie de Macron mène au totalitarisme de la Gaystapo

Publié le 17 septembre 2019 - par - 995 vues
Share

La lutte de la caste politico-médiatique contre la prétendue homophobie n’est qu’un prétexte pour la Gaystapo de disqualifier la menace d’une opposition politique à la PMA-GPA et aux lois iniques de Macron gay-friendly. Mais l’objectif gay-totalitaire n’est pas atteint, même lorsque, sous l’effet de la propagande la plus monstrueuse, la population ne se soumet pas volontairement, autrement dit, lorsqu’elle ne renonce pas à ses droits politiques. Le but d’un système gay-totalitaire arbitraire est de détruire les droits civils de la population tout entière, de telle sorte qu’elle finisse par être mise hors-la-loi dans son propre pays, au même titre que les migrants clandestins et les sans-papiers. La destruction des valeurs de la famille et de l’autorité, l’étouffement de la personne juridique, tout cela est un préalable nécessaire à la complète domination de la Gaystapo et vaut pour tout ressortissant d’un État Gaystapo. Le soi-disant libre consentement de la population usurpé par des sondages manipulés constitue, pour la domination totale LGBT, un risque aussi grand que l’opposition.

Toute restriction arbitraire de la liberté d’expression, même la plus tyrannique, contre cette opposition politique et contre certaines convictions de nature religieuse, contre certaines attitudes morales, sociales et intellectuelles, justifie la répression de l’État Gaystapo de certains crimes homophobes fraîchement inventés.

Surtout, elle favorisera la mise en place d’un nouveau système juridique gay-totalitaire arbitraire et par là, la poursuite de l’entreprise d’abolition totale des droits de l’Enfant fabriqué par Macron gay-friendly.

Un pas décisif dans la création des cadavres vivants est le meurtre de la famille par l’État Gaystapo.

Il s’agit avant tout d’abolir en l’homme la personne morale ! Combien, comme au sein du RN hésitant et calculateur, croient encore à l’importance d’une protestation contre le scandale de la PMA-GPA devenue un droit des homosexuels ? Ce scandale là, c’est bien le vrai chef-d’œuvre déglingo-LGBT pour le meurtre de la famille par Macron gay-friendly et par l’État Gaystapo : « Ils ont corrompu toutes les valeurs familiales« .

S’il est encore possible, dans les stades du début de la république LREM-socialiste, que la tyrannie de l’idéologie de l’État Gaystapo qui s’accomplit soit à l’origine, pendant un premier temps, des déviations morales à venir, il est certain que l’inhumanité de la république LREM-socialiste dépend après deux ans de ces déviations morales, nées de la tyrannie idéologique LGBT faussée de l’État-LREM-PS inventée par Macron gay-friendly.

Si nous disons que l’idéologie de Macron gay-friendly et de l’État Gaystapo a la possibilité de nuire aux familles et à tout le pays, une meilleure prise en compte de la réalité de la France et de l’Occident chrétien aurait permis à Macron de comprendre les conditions de l’échec à venir de l’idéologie LREM-socialiste faussée de l’État Gaystapo-LREM-PS. Si la tyrannie de l’idéologie LGBT faussée est devenue une pratique politique générale, on ne peut se représenter le progrès autrement que par un changement radical de politique avec la démission de Macron gay-friendly. Il faut ajouter que, par suite de l’ignorance, de l’incompétence et de l’amateurisme de l’État-Macron qui créent, en réalité, les causes des conditions d’existence inhumaine des classes moyennes et de la population qui travaille, il se forme, en réaction, toujours « quelque chose d’autre » que ce que l’idéologie de l’État Gaystapo voulait imposer à l’origine. Ce « quelque chose d’autre », c’est la fin annoncée de l’État-Macron.

Et pour parler d’une façon plus précise, il se forme aussi « quelque chose d’autre » en matière de tyrannie idéologique, avec le risque populiste contre la tyrannie idéologique LGBT de la république LREM-socialiste qui voulait imposer le totalitarisme Gay. C’est un préjugé idéologique totalitaire que de croire qu’avec l’accumulation des messages de propagande LGBT, on peut changer la conscience des gens au delà le l’opinion du moment. Les expériences totalitaires, dans ce domaine, ne manquent pas de déboucher sur l’inconnu et surtout sur la barbarie qu’on croyait définitivement abolie. En réalité, on constate que ce risque gay-totalitaire ne diminue pas.

Il semble au contraire qu’il augmente dans les médias. Mieux nous connaissons la nature faussée de la tyrannie idéologique de l’État Gaystapo, plus apparaît, d’une façon manifeste, ce domaine de la barbarie LGBT, comme conséquence la plus importante de l’évolution de l’inhumanité de la république LREM-socialiste.

Ce domaine de la barbarie affecte les conditions de la représentation sociale revenue aux stades les plus primitifs. Il existe une régression par rapport aux stades plus avancés de l’humanité. On comprend bien comment tout cela est lié à ces questions de la tyrannie idéologique de l’État Gaystapo sur le développement de la société, alors que les familles des classes moyennes sont en proie à des crises multiples et complexes.

Ainsi, du complexe de la réaction à l’idéologie LREM-socialiste faussée de l’État Gaystapo-LREM-PS, des forces vives inconnues sont nées et ont été développées, qui auront été déchaînées par les crises morales suscitées par l’idéologie de l’État-Macron gay-friendly. La population qui travaille considère que c’est une erreur de croire qu’on est parvenu, grâce à l’inhumanité de la république LREM-socialiste, à une domination complète de la conscience politique des classes moyennes. Précisément, l’échec moral de l’inhumanité de la république LREM-socialiste exige aujourd’hui la fin de l’État-Macron, ce qui montre combien cette domination idéologique sera de courte durée, face à la réalité de la famille. Si on en revient maintenant à la question de l’idéologie, on observe que plus un phénomène social est complexe et plus la conscience politique faussée par l’idéologie LREM-LGBT est confrontée à l’ignorance et à l’impuissance. C’est pourquoi la meilleure connaissance qu’on peut en avoir ne peut être qu’approximative. Si on a reconnu les méfaits de l’idéologie LREM-socialiste, comme les propriétés inhérentes de la tyrannie idéologique de l’État Gaystapo, les gens qui travaillent considèrent qu’il faut en changer et exiger des changements de politique qui peuvent avoir seulement, dans ces nouvelles circonstances, un effet pratique.

Or les gens pensent qu’on ne peut arriver à ces résultats sous une forme pratique qu’avec la fin de l’État Gaystapo, dans un pays libéré d’une idéologie LREM-socialiste faussée, où on reconnaît la réalité des mensonges de l’État-Macron gay-friendly, et l’exigence absolument nécessaire de la confiance retrouvée dans la politique.

Si la nouvelle Pravda de l’État Gaystapo et de l’idéologie LGBT-LREM-socialiste faussée peut intéresser les idéalistes dogmatiques GOF-LGBT, sans qu’ils aient à se demander si l’idéologie de l’État-Macron gay-friendly existe encore pour la science politique d’aujourd’hui, on constate que les LREM ignares et très médiocres sont parvenus à ignorer la psychologie sociale, la sociologie, la méthodologie et la logique politique honnête.

On considère que le rapport de l’idéologie LGBT-LREM-socialiste faussée à la réalité de la famille, c’est un rapport d’ignorance et d’incompétence qui conduit à la tyrannie idéologique de l’État Gaystapo et à la politique LGBT-LREM sans se soucier de savoir de quelle discipline la science politique de Macron gay-friendly relèverait.

Si tant est que la réalité de l’existence de la science politique de Macron gay-friendly soit reconnue par les idéologues de l’État Gaystapo LREM-socialiste, on sait que, selon l’avis des classes moyennes, le point de vue de la famille et de l’autorité, sur lequel la vraie science politique d’aujourd’hui doit pouvoir s’appuyer, doit pouvoir agir efficacement contre la propagande fumeuse et la mystification de la PMA-GPA de l’État Gaystapo LREM-LGBT.

C’est aussi ce qui nuit gravement aux catégories sociales des classes moyennes les plus défavorisées par la dictature fiscale de l’État-Macron et dont des conditions d’existence sont menacées par Macron gay-friendly, ce qui est en opposition directe, en définitive, avec la conception idéologique de la république française laïque.

C’est le résultat de l’inhumanité de la tyrannie idéologique de l’État Gaystapo LREM-socialiste. Et chacun constate que la conséquence qui en découle, c’est la destruction de la famille et l’augmentation de l’anarchie.

Si on prend le début de la république LREM-socialiste, où l’on part, non du travail ni de l’économie, mais de l’idéologie LGBT de la libéralisation de la pédophilie, de la pédo-pornographie et de l’homosexualité pour tous, dès l’école primaire, on remarque que les conditions d’existence des familles et des gens qui travaillent ne font pas partie de ces catégories de la science politique LREM-socialiste de Macron gay-friendly. Chacun comprendra que les conditions de l’échec de la république gay-friendly découlent finalement de l’idéologie LGBT-LREM-socialiste faussée, où on confond la fumeuse mystification de la PMA-GPA de l’État Gaystapo avec l’intérêt de l’enfant.

Pour Macron, le petit banquier d’affaires, il s’agit avant tout de faire diversion avec l’invasion des migrants venus d’Afrique et avec les abus des profiteurs de l’argent de la spéculation qui agissent en tant que les agents des banques et de la spoliation générale contre le peuple. Si on a démontré que les spéculateurs sont bien les agents de la spoliation générale, on sait comment la réalité de l’économie est devenue la propriété des banques.

Si on comprend à quel point la voie réaliste à la base de la connaissance de l’économie est ignorée, c’est ce qui ressort du fait que, dans l’idéologie LREM-socialiste, l’argent est devenu une puissance politique obscure. Et dans ce monde LREM-socialiste organisé autour du culte de mystification de la PMA-GPA de l’État Gaystapo pour les homosexuels contre l’intérêt de l’enfant, c’est la négation de la famille et de l’autorité en France.

Logiquement, les familles ont pris conscience que le culte de l’échec de l’État-Macron conduit aux lois iniques de la république LREM-socialiste et à la religion déglingo-socialo-LGBT du Gender pour tous.

Le culte de l’échec de Macron, le petit banquier d’affaires gay-friendly, avec la PMA-GPA pour tous les homosexuels, est né de l’idéologie LREM-socialiste et de la religion GOF-LGBT, alors même que les idéologues sont toujours incapables de parvenir à une explication claire de l’échec répété de toutes les idéologies GOF-LGBT.

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.