La vague verte est une pure invention de citadins friqués

Un contributeur perspicace du site Contrepoints s’est livré à une judicieuse analyse de la propagande politico-journalistique sur les élucubrations écologistes. Ce matraquage médiatique veut faire admettre que l’avenir appartiendrait aux communautés urbaines et autres métropoles intercommunales surpeuplées, donc à la vie en logements collectifs végétalisés et aux déplacements doux multimodaux. Autrement dit, dans des clapiers et dans des transports en commun sales, où l’honnête citoyen se fait régulièrement égorger par des individus en général défavorablement connus de la police et de la justice, mais toujours en liberté ou fraîchement sortis de taule.

Patrick Aulnas note de surcroît que la classe dirigeante répugne à partager la puanteur et la promiscuité des wagons à bestiaux humains ou autres tape-culs routiers, qui plus est, sont hors de prix : « qui pourrait prétendre que le métro ou le bus sont plus agréables que la voiture individuelle ? Vous avez vu beaucoup de politiciens ou de dirigeants de grandes entreprises emprunter les transports en commun ? Non, ils les préconisent pour le vulgum pecus mais utilisent leur voiture avec chauffeur et parfois leur jet privé. L’empreinte carbone réduite, c’est pour les autres ».

L’exode des Parisiens fortunés pendant le confinement témoigne des mensonges des crapules écolos 

« Les cadres dirigeants et supérieurs possèdent d’ailleurs très fréquemment une résidence secondaire. Ils peuvent se permettre de ne pas mettre tous leurs œufs dans le même panier. L’exode d’un grand nombre de Parisiens pendant le confinement a montré la duplicité du discours encensant la ville et ses avantages.

Les malheureux qui y sont restés bloqués ont alors compris l’hypocrisie de ceux qui participent de près ou de loin à l’exercice du pouvoir politique ou économique. Par médias interposés, ils ont le monopole du verbe, mais sous la paille des mots, chacun a découvert le grain des choses : « Vous avez une chance inouïe de vivre dans une grande ville, mais moi j’ai le choix et à la première alerte, je décampe. » Morale de petite crapule opportuniste mettant son savoir au service des puissants, par intérêt, rarement par adhésion. »

Lire aussi :

Les crapules écolos savent que la voiture électrique est un désastre environnemental

Publié le 25 juillet 2019 par Jacques Chassaing https://ripostelaique.com/les-crapules-ecolos-savent-que-la-voiture-electrique-est-un-desastre-environnemental.html 

Le climatologue Christy démontre l’escroquerie des écolos politicards Publié le 30 juin 2019 par Jacques Chassaing https://ripostelaique.com/le-climatologue-john-christy-demontre-lescroquerie-des-ecolos-politicards.html

La vague verte, c’est du pipeau avant les coups de bambou

La lie des plateaux TV au service de la macronie était unanime au soir de la mascarade municipale du 28 juin dernier, au taux d’abstention record : « Les écologistes ont certes conquis sept des 42 villes françaises de plus de 100 000 habitants : Lyon, Strasbourg, Bordeaux, Tours, Annecy et Besançon et Grenoble. Mais sept sur 42, c’est une vaguelette ». Ce qui n’ôte évidemment rien à la nuisibilité des élus ; ce qui n’ôtera rien non plus aux désillusions des administrés qui ne sauraient tarder à comprendre que la mafia verte va les ramener à pied et à poil sur la roche de Solutré pour grignoter quelques racines.

Pour Contrepoints, Patrick Aulnas a élargi sa focale. Il se veut précis et factuel : « sur les 3 168 villes qui comptent plus de 3 500 habitants, EELV n’en a remporté qu’une trentaine, soit moins de 1 %. Et en considérant les presque 35 000 communes de France, le score écologiste devient vraiment pitoyable puisque l’élection n’est pas politisée dans les petites communes. » Voilà cependant une affirmation avec laquelle je suis en total désaccord car ceux que j’appelle inélégamment des « pions de mairies fleuries (1) » ne sont pas apolitiques et leurs chefs sont courtisés par le Sénat, dont il suffit de regarder la composition et la production depuis 40 ans pour comprendre la décadence de la France, servie par les chancres des institutions de la République.

La réalité géographique de l’habitation des Français

Selon l’Insee, la population française se répartit comme suit en fonction de la densité de population :

– 781 communes denses représentant 37,7 % de la population totale ;

– 3 407 communes de densité intermédiaire représentant 29,6 % de la population totale ;

– 30 782 communes peu denses ou très peu denses représentant 32,7 % de la population totale.

« Les deux tiers des Français résident donc dans des petites communes. Ils ont un mode de vie auquel ils tiennent et que les priorités écologistes ne peuvent que dégrader.

Mais les catégories socio-professionnelles supérieures vivant dans les grandes villes monopolisent la parole et déforment la réalité en choisissant les thèmes jugés par elles importants et correspondant à leur intérêt. La connivence entre politiciens, journalistes et cadres est de plus en plus apparente et de plus en plus mal supportée… Sous couvert d’objectivation, le vocabulaire de l’énarchie, repris sans aucun esprit critique par les médias, dénote un mépris qui conduit à une rupture profonde entre ceux qui décident ou commentent et l’écrasante majorité, qui subit leurs diktats sans y adhérer.

Le risque politique ne cesse de croître. Alors, réveillez-vous, décideurs petits et grands ! Parlez des Français et de leurs préoccupations, pas de vos angoisses de fin du monde… »

Source et auteur : https://www.contrepoints.org/2020/07/18/376339-ces-francais-des-villes-contre-ces-francais-des-champs?utm_source=Newsletter+Contrepoints&utm_campaign=922f8e9cb2-Newsletter_auto_Mailchimp&utm_medium=email&utm_term=0_865f2d37b0-922f8e9cb2-113557305&mc_cid=922f8e9cb2&mc_eid=751b0de7e8

La masse, le troupeau, doit être parqué dans les clapiers urbains du vivre-ensemble. C’est ce qu’il ressort d’une étrange conférence de, je cite : l’Institut Veolia. Un titre qui sonne comme très solennel. D’ailleurs, le tentaculaire groupe Veolia ne s’est-il pas doté d’un directeur de La condition publique ?

Lire ou relire : L’État veut forcer les gens à habiter en ville Publié le 28 décembre 2018  par Jacques Chassaing https://ripostelaique.com/letat-veut-forcer-les-gens-a-habiter-en-ville.html

(1) Ces élus campagnards, pions de mairies fleuries. Honte et mépris envers toutes les listes et leurs têtes de listes, élues ou non le 15 mars

On ne reviendra jamais assez sur le trucage du premier tour contaminant et abstentionniste des élections municipales. Honte et mépris envers toutes les listes et leurs têtes de listes élues ou non, qui ont accepté de concourir dans le contexte du Coronavirus, au mépris de la santé des électeurs. Ce sont maintenant les mêmes, élus ou réélus qui osent prendre des arrêtés municipaux parapluie de port de masque obligatoire dans leurs communes, ou plus sournoisement « à l’entrée des commerces ». Aujourd’hui, ils se frottent les mains du décret Véran et la ferment sur les « frontières » ouvertes et les flux migratoires de contaminés. Pas un, bien sûr, ne se soucie de l’origine et du pourquoi du coronavirus chinois. Pas un n’ose demander des indemnités à la Chine, pas un ne relève la criminelle gestion des masques jugés officiellement inutiles au début de la pandémie, mais obligatoires désormais ! Pas un de ces élus fantoches ne dénonce le sort fait au Pr Raoult et son traitement efficace. Tous muets ces petits conseils municipaux ruraux sans opinions politiques avouées pour combattre la politique mondialiste-immigrationniste.

Mutiques enfin sur la course au vaccin pucé et modificateur d’ADN, mais lucratif. Bill Gates et les laboratoires ? inconnus aux bataillons des élus fleuris !

Rappelons aussi que les petits maires-pions restent très discrets sur le nombre d’infections contractées lors du premier tour, sur les plaintes déposées et la nature du traitement médical dont les tenanciers des bureaux de vote ont bénéficié… : https://ripostelaique.com/candidats-du-criminel-macron-le-28-juin-restez-chez-vous.html

Jacques CHASSAING

image_pdf
0
0

23 Commentaires

  1. Les rendements de l’agriculture écologique sont faibles !!! chaque années nous perdons des dizaines d’ HA de surface agricole avec une population passée de 45 millions en 1945 a 67 millions en 2020 …….le revenu par habitant ne va pas croissant et il n’y aura que les bobos écolos bien placés (ceux avec de miniscules mains) qui pourront bouffer !!
    https://www.lepoint.fr/environnement/france-2-millions-d-hectares-de-surfaces-agricoles-ont-disparu-en-30-ans-18-06-2014-1837328_1927.php

  2. Monsieur Chassaing Le titre de votre article colle parfaitement à la réalité. L’escroquerie climatique ne peut pas durer car la paupérisation va en augmentant et là ça va faire mal. Ce sera peut-être le déclic qui manque pour la rébellion.

  3. « L’Ecologie est une Forfaiture dans une Planète surpeuplée » !
    Soros serait-il le meilleur écologiste en voulant ramener la Population à 500 M d’habitants ? MDR !

  4. SI LES VERTS ONT PASSES C’EST GRASSE A CETTE POURRITURE DE SOCIALOS COMMUNISTES EXTREME GAUCHE TOUT UN RAMASSI DE MERDE PLUS LES ABSTENTIONNISTES MAIS C’EST JUSTE UN PASSAGE JE PENSE

  5. Certes, malheureusement ils ont pris le pouvoir un peu partout, dasn des villes très grandes comme Bordeaux, mais aussi dans des cités de 2000 à 6000 habitants. et leur pouvoir de nuisance s’accroit !
    De plus, les autres listes plus ou moins « politiques » ou peu marquées, ont mis dans leur programme tout un tas de mesures écolo-bobo pour complaire à l’électeur.
    Le ver est dans le fruit.
    Qui peut citer un seul responsable politique, une seule déclaration qui s’élève contre les délires réchauffistes ? Contre Gréta la folle ? Contre les éoliennes ?
    Zéro !

  6. c’est l’aboutissement du formatage par l’école marxiste de la république depuis 1945

  7. Politique & Eco n°264 avec Philippe Murer – Ecologie : ce que les Verts ne sauront jamais faire (VIDEO TVL)

    Pour une transition écologique respectueuse de notre environnement, restauratrice de nos territoires, valorisante pour les emplois, protectrice de l’avenir… Dans son dernier ouvrage, « Comment réaliser la transition écologie – Un défi passionnant » l’économiste Philippe Murer propose dans un programme détaillé, loin du capitalisme vert comme du catastrophisme ambiant, une méthode simple, pleine de bon sens, avec des mesures concrètes à prendre immédiatement,

    https://www.tvlibertes.com/politique-eco-n264-avec-philippe-murer-ecologie-ce-que-les-verts-ne-sauront-jamais-faire

  8. vous me faites peur Jacques avec votre « vaccin pucé » …je veux bien qu’on puce tout malfrat récidiviste à condition d’avoir un vrai suivi, une vraie capacité de protection pour les ex épouses par exemple.
    je suppose qu’en analysant un vaccin, il sera facile de déterminer s’il contient une puce.
    Enfin je l’espère. (sourire)

  9. Vague verte lors des élections.
    Tsunami des abstentionnistes lors de ces mêmes élections!

  10. Nous avions les déjantés socialopes, les pourris communistes, nous avons désormais cette merde verte pour nous empoisonner la vie.
    Ces abruti(e)s qui chaque semaine embarquent sur des avions qui bouffent des millions de tonnes de Kérosène pour aller passer leur week-end au bout de la planète, ne se rendent même pas compte qu’ils polluent 100 millions de fois plus qu’une petite Grand Mère qui pour se chauffer et faire sa cuisine et vont lui reprocher de polluer la planète avec ses deux bûches de bois brûlées!.
    Plus cons et crétins que ces imbéciles tu trouves pas!
    Et dire qu’il n’y a pas de vaccin pour ces dégénérés!

    • « Nous avions les déjantés socialopes, les pourris communistes, nous avons désormais cette merde verte pour nous empoisonner la vie. »
      Les mondialistes au pouvoir ont fait de multiples partis politiques de même idéologie mondialiste, dont pour certains, le pouvoir fait croire qu’ils sont « populistes », opposants, alors qu’il n’en est rien, ils sont de même idéologie que le système mais existent ou sont créés pour faire croire à une opposition. Il y a même Michel Onfray (qui est un leurre balancé par ceux au pouvoir pour manipuler les Blancs, Onfray est un immigrationniste, remplaciste quand on l’écoute bien) qui voudrait faire son parti politique…

    • peut être découragés par les mensonges des politiciens ? et/ou leur manque de convictions ?

  11. hulot était la plus belle caricature de l’écolo bobo friqué, plusieurs résidences 8 véhicules à moteur, dont 7 thermiques..
    Devise de la chouette hulotte : moi en hélico, tous les autres à vélo.
    Evidemment que les GJ n’en n’ont rien à cirer de la déconogie à la hulot ou à la sémongolito, la plupart font de l’écologie sans le savoir en cultivant leur jardin et en utilisant des graines libres non brevetées monsanto (Interdites, elles s’échangent sous le manteau comme les graines d’herbe)
    Le pire étant la mise HS de centrales nucléaires. Encore une superbe décision verte, Ces verdâtres brancheront une dynamo aux vélos des ploucs pour remplacer l’électricité qu’elles fournissaient, surtout lorsqu’ils auront terminé de faire du vent avec leur claque merde pour faire tourner leurs éoliennes.

  12. Excellente analyse démontrant l’ inanité du système actuel.

    • Le pire, c’est que ce sont ces malades mentaux qui ont le pouvoir et que pour chaque décision qu’ils prennent, c’est nous qui devons payer.
      Nous sommes chez Charles VI le Fol ou Paul Deschanel puissance 10. Eux étaient peut être cinglés mais ils ne trahissaient pas la France ouvertement avec l’assentiment d’une grande partie du peuple

  13. et si toutes les elections se deroulaient a un tour,comme chez certains denos voisins?….moins cheres et plus de magouilles!

  14. j’ai une question a poser a tout ces « écolos  » de la ville !! connaissent-ils quelques choses en écologie niveaux vie animale,péche,chasse régulations,faune,flore,foret ?? savent-ils gérer autres choses que des pistes cyclables et tris bouteilles ? j’en doute.

Les commentaires sont fermés.