La valise ou l’apostasie

Publié le 21 juin 2015 - par
Share

mahometpiedoculPour ne pas être trop méchants avec les musulmans, c’est-à-dire sans les atteindre physiquement, il serait souhaitable de leur imposer la valise ou l’apostasie.

En effet, par nature, si on peut dire, l’islam est monolithique. Le Coran, le livre fondateur de l’Islam, bien qu’il préexistait (ât) à toute autre religion, est la parole d’Allah écrite de toute éternité, et en changer un seul signe serait dénaturer cette parole sacrée.

Comme l’incompatibilité de l’Islam avec la République est désormais évidente malgré les affirmations mensongères de certains de nos politicards et des chefs religieux musulmans, il nous faut trouver une solution pour éviter la boucherie qui nous menace comme une épée de Damoclès.

apostasieislamPar charité chrétienne ou républicaine, au choix, pour éviter aux musulmans de se faire étriper, et à beaucoup de citoyens français d’être égorgés, nous devons éradiquer l’Islam de notre pays.

Dire aux musulmans que s’ils veulent continuer à bénéficier des avantages que leur offre notre République, ils devront renoncer à leur religion criminogène, ou partir.
Je pense que pour beaucoup de musulmans qui auraient déjà été tentés d’abandonner l’Islam, ce serait facile, voire une délivrance, car ils ne seraient plus menacés de mort au motif d’apostasie, puisqu’ils seraient nombreux, protégés, et débarrassés de ceux qui auraient choisi de partir pour ne pas renier leur foi et qui auraient été susceptibles d’appliquer la sentence de mort à leur encontre.

Nous pourrions envisager une dérogation pour les vieux musulmans sur notre sol depuis longtemps, et qui n’auraient posé aucun problème.

Les minarets seraient détruits, et les mosquées transformées en salles de fêtes, en gymnases, musées, bibliothèques, bureaux ou écoles et pourquoi pas en églises, temples bouddhistes, maçonniques ou protestants, synagogues, etc. Les imams pourraient même se faire curés ou rabbins pour prêcher au nom du Dieu unique, puisqu’ils prétendent qu’il s’agit du même.

On dissout les sectes religieuses considérées dangereuses pour la liberté de conscience et la liberté tout court, et il n’y a aucune raison pour ne pas faire la même chose avec l’Islam, autrement plus dangereux pour la liberté et l’intégrité physique des citoyens.

Marc Larapède

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.