La valise ou le cercueil : c’est de plus en plus plausible…

Publié le 12 janvier 2015 - par - 715 vues
Traduire la page en :

Affiche-18-janvierLa France est tombée aujourd’hui dans une situation telle que son avenir me  paraît empreint de cette seule certitude : ce sera Eux ou Nous.

Je sais ce qu’une telle alternative, exprimée sans ménagements, peut avoir de choquant pour plus d’un de nos concitoyens peu habitués à entendre un langage aussi direct. Et pourtant ce langage est nécessaire car seule la simplicité du discours peut contribuer à la bonne compréhension du mal qui ronge notre pays, un mal si profondément enraciné qu’il finit par inhiber toute velléité de défense même chez les esprits les mieux éclairés. Depuis quarante ans et par la grâce du président Valéry Giscard d’Estaing et de son premier ministre Jacques Chirac, l’immigration de main d’oeuvre si chère à nos capitaines d’industrie s’est assortie du regroupement familial et transformée en immigration de peuplement.

C’est cette nouvelle immigration, de souche d’abord africaine et moyen-orientale, de confession essentiellement musulmane, aidée et encouragée par la Gauche comme par la Droite complice, qui participe au Grand Remplacement des habitants de civilisation gréco-latine et de tradition judéo-chrétienne qui peuplent notre beau pays depuis que Clovis s’est fait baptiser à Reims. C’est une classe politico-médiatique totalement corrompue, vendue au Qatar et à l’Arabie Saoudite, celle des « copains et des coquins » où tout le monde couche avec tout le monde, qui tente par tous les moyens de museler toute critique à l’égard de l’Islam et d’une politique sociale folle favorisant l’immigré et sa descendance au détriment du Français de souche.

Les patriotes qui voient arriver et dénoncent publiquement la catastrophe sont ostracisés, calomniés, poursuivis (et quelquefois condamnés) en justice pour des délits imaginaires et la liberté d’expression est désormais en danger de mort dans notre pays. Si nous ne faisons rien, les lois naturelles de la démographie risquent de rendre extrêmement plausibles les hypothèses d’un changement de civilisation dans notre « cher et vieux pays » où la Charia viendra remplacer le Droit Romain et le Code Civil napoléonien déjà fortement mis à mal par la camarilla socialiste et ses alliés. Pour les patriotes réellement attachés à leur civilisation, à leur mode de vie et à leurs valeurs ce sera alors « la valise ou le cercueil » et surtout, qu’ils ne comptent pas sur l’Europe, déjà islamisée, pour changer quoi que ce soit au sort qui les attend…

Alors, que faire si ce n’est prendre les devants et changer un scénario déjà écrit par ceux qui prétendent a priori que l’Islam est soluble dans la République sans l’avoir jamais vu démontrer sérieusement ailleurs ? Quoi faire si ce n’est prendre concrètement notre sécurité en mains en créant des milices puisque la gendarmerie et la police, en sous-effectifs notoires et sans ordres appropriés pour la défense d’une population en détresse, ne sont plus en capacité de l’assurer au quotidien ? Que faire si ce n’est envoyer désormais se faire voir tous les donneurs de leçon patentés dans les pays d’origine des envahisseurs.

Ne pourraient-ils pas y mettre en pratique ce fameux « vivre ensemble » dont ils nous assomment à longueur de colonnes ? Voilà une expérience qui promettrait d’être intéressante… Que faire, en dernier ressort, si ce n’est renvoyer dans leur pays d’origine les fauteurs de troubles ayant une double nationalité et a fortiori les étrangers entrés légalement ou non en France qui refusent de se couler dans le moule et d’adopter sans réserve aucune les us et coutumes de leur pays d’accueil ? Et si, finalement, « la valise ou le cercueil » c’était plutôt pour eux ?..

Bernard Campan

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi