Syrie : les mensonges d’Obama-Hollande sont vraiment trop gros…

Publié le 30 août 2013 - par - 3 618 vues
Share

Islamectomie Plus PedaloExceptionnellement, je m’oblige à regarder le 20h de TF1 ce soir, afin de voir ce que la pravda nous a cuisiné pour nourrir nos petits cerveaux gavés de distractions perpétuelles destinées à les rendre somnolents. L’actualité est calamiteusement bouillante puisque même notre catastrophe nationale, le porte-avions Charles de Gaulle, est sournoisement envoyé en Syrie, afin sans doute de finir de le détruire en toute discrétion. Les pauvres Syriens, comme s’ils n’avaient pas assez de soucis comme ça…

Montre en main, le reportage sur cette guerre longuement préparée aura duré deux minutes trente, pas plus. Même le reportage sur Valérie Trierweiler sur une plage avec des enfants immigrés à qui la France a payé des vacances a duré plus longtemps. Les braves petits ont d’ailleurs donné une belle leçon d’humilité à la maîtresse de Pépère puisqu’ils ne savaient même pas qui elle était, l’appelant tour à tour Caroline de Monaco ou Bernadette Hollande… Bref…

Alors résumons, Bachar Al-Assad est d’accord pour se faire contrôler par l’ONU mais histoire de mettre un peu d’ambiance festive à son contrôle, il aurait décidé de gazer son peuple quelques jours avant… Ce serait comme si un restaurateur foirait volontairement son plat servi au visiteur du Gault et Millau ! Plus c’est gros et mieux ça passe…

Les gentils rebelles islamistes (probablement modérés puisque la presse unanime occulte sciemment le terme de djihadistes pour les désigner) refusent quant à eux toute vérification de quoi que ce soit et tirent même à vue sur les inspecteurs qui pourraient découvrir sous leur matelas la légère odeur de gaz qui en émane encore.

Autant dire qu’on nous mène en bateau et sans même prendre le soin de rendre l’histoire un peu crédible, c’est vous dire à quel point nous sommes considérés comme des crétins par nos élites ! Et pourtant nous avons déjà été bien échaudés avec l’Irak où l’on attend toujours, dix ans plus tard, de découvrir les fameuses armes de destruction massive pour lesquelles nous avons mis à bas un régime et un pays.

RI7fabius racailleDans la ville syrienne de Banias ont été découverts dans une cache de ces terroristes islamistes une quantité de produits chimiques dangereux telle qu’elle pouvait suffire à détruire un pays entier ! (1). Par ailleurs, la Russie détient la preuve que les islamistes avaient déjà fait usage de gaz sarin le 19 mars dernier dans la région d’Alep, une preuve confirmée par les témoignages unanimes des habitants du village de Khan el-Aklass, victimes d’un missile tiré par le groupe djihadiste du Front al-Nosra. (2)

En 2012 la BBC censurait un article et une vidéo embarrassante montrant les fameux « rebelles » forçant un prisonnier à commettre un attentat suicide et l’obligeant à conduire un camion bourré de 300kg d’explosifs (3). Evidemment, la vidéo entachant quelque peu l’image des petits chouchous de l’Occident, il a bien fallu la soustraire aux regards. Dans le même temps le New York Times diffusait un film à la gloire des combattants rebelles titré « Les Lions du Tawhid ».

En juin 2011 un article du journaliste Michel Collon (4) relatait le témoignage d’un Syrien : « Depuis un mois, des bandes armées circulaient à moto ou en voiture dans la ville et les environs et y semaient la terreur. Puis ils ont tué des policiers (Les TV ont montré deux charniers découverts par l’armée après son entrée dans la ville), ont mis le feu aux bâtiments publics et ont détruit à l’explosif l’immeuble des forces de sécurité tuant 67 personnes ».

Il y dénonçait les manipulations et mensonges des médias inventant des manifestations qui n’ont jamais eu lieu, avec notamment un mort présenté comme martyr alors qu’il avait simplement succombé à une crise cardiaque en sortant de la mosquée.

La BBC, encore, avait en mai 2012 diffusé une photo de soi-disant victimes syriennes alors que ladite photo datait en réalité de 2003 et montrait des morts… irakiens ! (5) D’autres médias ne se sont pas gênés pour reprendre également des clichés d’Irak ou du Liban.

Michel Collon dénonçait l’ingérence occidentale comme « le colonialisme des temps modernes », mais au nom de la démocratie et des droits de l’Homme, bien entendu. Ces fameux droits de l’Homme qui servent opportunément de prétexte au régime de Hollande pour aller faire la guerre dans un pays en y ajoutant encore plus de morts à la liste de ceux qu’il prétend venger… Cherchez l’erreur…

Que ne va-t-on guerroyer les Yéménites, les Saoudiens ou les Chinois qui en matière de droits de l’Homme en sont encore à l’âge de pierre ?! 1 200 000 morts tibétains, j’attends avec impatience que Pépère envoie ses troupes à Pékin et son porte-avions foireux sur le Mékong…

Radio Courtoisie le 18 mai dernier diffusait le témoignage d’une religieuse oeuvrant en Syrie, Sœur Marie-Agnès de la Croix, qui dénonçait l’hypocrite malhonnêteté des dirigeants occidentaux et la lâcheté de ses pairs chrétiens terrifiés à l’idée de dénoncer les horreurs perpétrées par les islamistes : « Cannibalisme, viols par dizaines de terroristes islamistes mariés religieusement pour l’occasion sur des jeunes filles tuées atrocement par la suite, assassinats de la manière dont vous vous doutez. La tentative de destruction de ce pays depuis deux ans, au prix de mensonges tellement grossiers que les peuples occidentaux ne peuvent plus avaler. Personne ne croit plus au dirigeant sanguinaire mais plutôt une tentative d’anéantissement de ce pays… pays de première importance géo-stratégiquement ! ».

A la même période étaient diffusées des images montrant un « gentil » chef rebelle arrachant puis dévorant le cœur et le foie d’un partisan de Bachar (la vidéo a bien sûr disparu depuis) (6). Le chef y déclamait son amour pour Allah tandis qu’il se remplissait la panse des abats du malheureux « Nous jurons devant Dieu que nous mangerons vos cœurs et vos foies, soldats de Bachar le chien. Takbir ! Dieu est Grand. Oh héros de Baba Amr, massacrez les Alaouites et découpez leurs cœurs pour les manger ». Des exactions d’ailleurs légitimées par le silence et les mensonges des grands reporters dépêchés sur place…

Ces jours-ci c’est le quartier chrétien de Damas qui a été attaqué par les roquettes lancées par les fameux rebelles. Alep n’est plus ravitaillée en denrées alimentaires ni en carburant, les prix sont prohibitifs et la ville est en partie détruite, les habitants ne peuvent plus circuler tranquillement, ils sont enfermés chez eux « assiégés » dans leur propre ville. « Depuis le début du Ramadan, les rebelles ont bloqué les routes par lesquelles passent les camions censés approvisionner les deux millions d’habitants de la ville. Les gens peuvent tenter de passer des quartiers sous contrôle gouvernemental aux régions contrôlées par les rebelles. On appelle ce chemin le “passage de la mort” » explique une femme. (7) Elle s’étonne que la plupart des islamistes soient en réalité des étrangers luttant pour la Palestine. Ces factions contribuent en outre à détériorer la bonne entente entre les différentes communautés religieuses qui coexistaient pacifiquement jusque là, puisque la Syrie de Bachar est laïque et ne montre aucune préférence pour une confession particulière. « Ils ont mis en place un tribunal qui marie et prononce le divorce par la seule phrase “Allah akbar”. Ce tribunal peut s’emparer de n’importe quelle maison, n’importe quel bien, en disant “Allah akbar”. Cette formule est un mot de passe qui leur donne le droit de faire ce qu’ils veulent, au nom de l’islam ».

On le voit, que ce soit à des milliers de kilomètres d’ici ou dans nos rues, le danger partout est le même et s’appelle islam, et grâce à nos dirigeants corrompus, il est valorisé, vanté, installé. Comme en France, l’âme du peuple syrien est vendue au diable mahométan, y causant le même malheur, le même mortel poison, et cela pour des intérêts financiers colossaux, pour du gaz, du pétrole, des stratégies politico-financières. On joue la vie des peuples pour les bienfaits de quelques-uns, d’une élite qui ne dit pas son nom mais qui prend un plaisir particulièrement sadique et pervers à diviser pour mieux régner.

70% des Syriens sont favorables à Bachar Al-Assad (ils ne sont pas rancuniers dites donc). Et si on leur demandait de venir faire de l’ingérence chez nous et d’intervenir pour destituer notre dirigeant ? Qu’en pensez-vous ?

Caroline Alamachère 

En supplément afin d’y voir plus clair, ce récapitulatif des différentes appellations des islamistes :

Bons et mauvais islamistes

–       Islamistes modérés : oxymore sorti du chapeau médiatique permettant de faire passer les islamistes dangereux pour des gens aimables et fréquentables. On doit comprendre à la lecture de cette expression que des intérêts qui nous dépassent et ne nous regardent pas sont en jeu.

–       Groupuscules islamistes : clairement montrés du doigt par les médias comme étant ceux à détester, histoire de désengorger un peu vos ardeurs revanchardes, on vous signifie tout de même qu’ils sont très très minoritaires pour ne pas que vous vous inquiétiez inutilement.

–       Partisans d’Al-Qaïda / Ansar Dine : comme les précédents, vous êtes priés de vous défouler tant que vous voulez dans les commentaires puisque de toute façon vous ne les croiserez jamais en vrai, ce sera toujours de la bile en moins utilisée pour vous en prendre aux intégristes autrement plus nombreux et invasifs qui pourrissent votre quartier.

–       Rebelles : ce sont des saloperies d’intégristes comme les autres mais les différents dirigeants (attention, ils vous observent) ont besoin d’eux pour servir leurs propres intérêts économiques. Ils vous sont donc désignés comme des mecs plutôt cools bien qu’un peu bourrus. Le rebelle dans votre imaginaire c’est un peu James Dean, Elvis Presley, Patrick Swayze, bref le ténébreux râleur mais avec un cœur gros comme ça, sachant exciter la libido des filles et auquel peuvent facilement s’identifier les garçons en mal de virilité. Ce sont ceux qu’on vous désigne comme sympas en Syrie et comme méchants en Afghanistan, selon les intérêts géopolitiques du moment.

–       Déséquilibrés : on reste bel et bien chez les djihadistes, les mêmes que ceux qui s’entraînent en Afghanistan ou en Irak, sauf qu’eux n’ont pas su trouver l’organisme pour leur financer le voyage ou ont raté leur examen d’entrée. On trouve le déséquilibré de base dans la rue, le métro, le quai de gare, le bureau de tabac ou encore au rayon halal de votre supermarché. Généralement armé d’un couteau, un cutter, un tournevis, un sabre ou une hache, il est souvent fumeur, alcoolique ou drogué et se reconnaît à sa façon de brandir son coran ou à défaut, de réciter des slogans incompréhensibles invoquant le nom de son hypnotiseur, Allah. 

–       Musulmans modérés : eux sont très très gentils et parfaitement intégrés, d’ailleurs ils adhèrent en tous points aux règles démocratiques et laïques. Chacun de nous en connaît et peut attester de leur parfaite bonne foi. Les modérés préparent depuis de très nombreuses années une manifestation géante afin de prouver qu’ils souhaitent ardemment se distinguer des méchants islamistes, car selon eux l’islam des islamistes ce n’est pas l’islam. Mon optimisme m’autorise à penser que la génération de nos enfants aura certainement la chance de pouvoir assister à cette gigantesque manifestation… Inch’allah…

(1) http://www.fdesouche.com/389555-syriegaz-sarin-les-rebelles-aussi-russie

(2) http://www.voltairenet.org/article178472.html

(3) http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-bbc-censure-une-video-montrant-121624

(4) http://www.michelcollon.info/Temoignage-Ce-qui-se-passe-en.html

(5) http://www.telegraph.co.uk/culture/tvandradio/bbc/9293620/BBC-News-uses-Iraq-photo-to-illustrate-Syrian-massacre.html

(6) http://www.silviacattori.net/article4437.html  et http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/syrie-temoignage-poignant-d-une-39228

(7) http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Syrie-A-Alep-je-me-sens-assiegee-jusque-dans-ma-maison-2013-08-11-997196

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.