La vente de tomates interdite dans le Val d’Oise

Photo anonyme. Le drame a été évité de justesse !

Sorti de sa tour d’ivoire pour rencontrer les gueux, à Cergy, notre grand mogol a évité un jet de tomates mûres.

« Je vais dans des endroits où la vie est difficile » avait-il déclaré.

Je rassure immédiatement les lectrices impressionnables : Brichel n’était pas de la promenade, trop occupée par la préparation de son procès. Il se dit qu’iel consulterait des tonnes de documents généalogiques, entourée d’une armada d’intercesseurs judiciaires.

Pour sa première visite officielle, notre myrmidon flânait dans une ambiance bon enfant, déambulation soudainement interrompue pour cause de jets de tomates.

 

Il s’était gentiment prêté au jeu classique des selfies avec de cacochymes mamies et fut accueilli par des “Macron président! Macron président!

À la télévision, les malheureux privés de la sortie présidentielle virent clairement que le mari de Brichel fut sciemment visé par un jet de fruits mûrs.

Procédure habituelle: la protection élyséenne resserre le cordon de sécurité qui le protège, et déploie un riflard noir en kevlar par-dessus son artifice crânien. Le pépin brandi n’a rien d’anodin. Il s’agit d‘une carapace blindée nommée ParaPactum, sa toile est fabriquée dans un textile plus résistant que l’acier.

Plusieurs gardes rapprochées se mettent à hurler “projectile! projectile!” avant de sécuriser le périmètre autour de l’idole des foules.

Qu’en est-il des projectiles ? La saison étant peu avancée, il ne peut s’agir que d‘une variété précoce

S‘agit-il d’une Gregori Altaï, d‘une Cœur d’Albenga, d’une Délice d’Or, d‘une Jaune Flammée, d‘une Golden Bison ou d‘une Cœur de Bœuf Reif Red ? L’enquête le dira. L’Elysée a mis en place une unité spéciale, la « Tomato Support Unit ».

Décrit comme « le plus mal élu des présidents de la Ve République » (Comme les gens sont méchants !) le grand ami des Français avait choisi la ville de Cergy pour sa joyeuse entrée.

Le déploiement des services de sécurité et l’utilisation d’un parapluie ParaPactum (Coût : plus de 10 000 €) ont été captés par les caméras. Selon France Télévision et franceinfo, l’origine du jet de tomates n’aurait rien de politique. Le coupable a été identifié. La piste terroriste a été provisoirement écartée.

Un malandrin aurait saisi une poignée de tomates pour les larguer en plein sur le feuillage crânien de sa Sommité. Sur les vidéos, on peut nettement apercevoir les projectiles frôler le demi-dieu.

Rien à voir, donc, avec les tomates jetés sur les comédiens au XVIIIe siècle pour signifier le mécontentement.

Rappelons aux lecteurs que le monarque a déjà été victime de plusieurs violents attentats, que ce soit une baffe déviée de justesse ou un œuf mollet qui a valu au projeteur un séjour en hôpital psychiatrique.

Il se dit qu’à compter de ce jour, la vente de tomates est interdite dans le Val d’Oise.

Appelée en urgence, Brichel aurait déclaré : qu’est-ce que les gueux ont besoin de fruits ? Qu’ils se contentent de nouilles !

Anne Schubert

image_pdfimage_print
10

4 Commentaires

Les commentaires sont fermés.