La vérité sur la dépression des Français

Publié le 21 juin 2019 - par - 61 commentaires
Share

Chaque matin, je me lève de plus en plus enfoncée, pas le courage de sortir le pied des draps, moins envie encore de travailler, je resterais bien au lit, tiens !

Je me demande pourquoi ! Juste sortie de ma douche (à peine tiède – c’est la dernière, dès demain, je m’en passe), mon café (dégueulasse) juste avalé, je me traîne jusqu’à mon bureau (oh, je suis encore en pyjama, tant pis !), me laisse tomber sur ma chaise (elle bascule, cette brouette!) et me demande ce que je pourrais bien faire de cette foutue journée. Comme toutes les dernières, d’ailleurs. Zut, mon ordinateur ne veut pas s’allumer, c’est quoi ce truc !

Je lis :
Les Français de plus en plus dépressifs. 9,8 % des 18 à 75 ans déclarent avoir vécu un épisode dépressif caractérisé au cours des 12 derniers mois, selon une étude du bulletin épidémiologique hebdomadaire. Ouf, je ne suis pas la seule, c’est déjà ça. La France était une référence dans le monde entier : un pays riche à la culture florissante que le monde nous enviait. Sauf qu’aujourd’hui, la France est plutôt une annexe de  l’espace arabo-berbère. Un quart de la population est sous psychotropes ! Bonne idée, je vais passer commande à mon généraliste.

https://ripostelaique.com/les-vraies-raisons-pour-lesquelles-les-francais-sont-malheureux-et-depriment.html

Je poursuis ma lecture :

https://ripostelaique.com/depressif-otmane-voulait-faire-un-massacre-dans-une-ecole-et-tuer-plein-de-policiers.html

Mais il n’y a qu’Otmane qui a le droit de déprimer ? Je cherche des semblables, des français en pleine cyclogenèse, je veux savoir pourquoi. Je feuillette, je clique, je re-feuillette, je parcours des pages et des pages, personne ne peut m’expliquer pourquoi le français de souche s’effondre progressivement. Rien, le vide. En revanche, Said, Abdul, Saida, Louna, eux, sont le plus grand souci des médecins. En Belgique, il est question du syndrome de résignation des migrants, le fameux SRM, nouvelle forme de dépression qui touche les invités personnels de Merkel et de Macron. « Le futur centre à Jambes accueillera des demandeurs d’Asile en attente de régularisation. Une attente, avec parfois au bout un refus, qui peut les plonger dans une sorte de torpeur dépressive. ». Certains, peut-être.

Les autres sont plongés dans une fureur exterminatrice, en revanche. Je cite ? Cent pages ne suffiraient pas, pour décrire la nostalgie des victimes du SRM.

En septembre 2016, un migrant d’origine africaine viole une jeune handicapée âgée de 11 ans.
A la préfecture de Turin, un Africain d’origine nigériane, 23 ans, agresse un policier et lui arrache par morsure la première phalange de l’annulaire.

Théo, âgé de 19 ans, blessé par balles dans le quartier de la Grande Delle à Hérouville-Saint-Clair, il est décédé. Le meurtrier a été identifié, il s’agit d’un Algérien majeur, résidant également à Hérouville.
À Valence, un jeune Marocain de 18 ans viole une touriste belge, qu’il venait de rencontrer.
Voulez-vous que je vous rappelle le père Jacques Hamel ? Maurane et Laura ? Ou Maria, la jeune étudiante en médecine de Fribourg ?
Préférez-vous que j’évoque, pour terminer, les viols collectifs du nouvel an en Allemagne ?
Toujours rien sur la déprime des Français.
Mais en caractères gras : « Le premier impact sur leur psychisme, que l’on voit dans les consultations, ce sont les impacts d’un non-accueil ici en Belgique (Médecins sans frontières). Le non-accueil, excellent argument pour sortir à nouveau un égorgeur d’un mauvais pas !
En Suède, des psychologues se sont penchés sur le phénomène et parlent de syndrome de résignation.

Et nous, et nous, et nous ?

Certains gros malins prétendent pouvoir expliquer le malaise du Gaulois :
L’écart entre les plus riches et les plus pauvres ne cesse de se creuser.
Les Français sont déprimés par la grandeur perdue de notre empire.
Le mal-être français viendrait du fait que notre société est rongée par le corporatisme et l’étatisme. (Pardon?)
Notre système éducatif est trop élitiste.
Les jeunes n’ont aucune idée de la place qui leur revient dans le monde.
La perte de statut d’un pays exceptionnel forcé de rentrer dans le rang.
Le pays est de moins en moins performant dans le domaine économique.
Les Français n’ont pas la consolation, à l’inverse des Anglais, d’avoir une langue dominante.
Pour The Economist, les responsables du pessimisme et de l’amertume ambiante en France sont à chercher du côté de ses grands écrivains.

Vous savez à quoi cette liste me fait penser ? Au grand dégueulis de Macron, vous savez, ces réunions soi-disant pour débattre, mais où les questionneurs étaient triés sur le volet. Je me rappelle ce prétentieux faisant semblant de prendre des notes sur un petit carnet !

Je vais vous expliquer, moi ce qui cause la dépression des français. Ce que les Pujadas et autres Goupils ou Cohn-Bendit ne diront jamais et ce que personne n’ose exprimer à haute voix :

Le Français déprime parce que depuis un certain temps, il ne peut plus parler à cœur ouvert.
Le Français déprime parce que ses sous durement gagnés passent à des individus qu’il rejette.
Le Français déprime parce que les agriculteurs se suicident, alors que des étrangers sont choyés.
Le Français déprime parce que leur président, censé les protéger, a mis sa signature sous un pacte maléfique.
Le Français déprime parce que les rues de sa ville font penser à Sidi-Bel-Abbès.
Le Français déprime parce que les mosquées sont plus hautes que les cathédrales.
Le Français déprime parce qu’il valse en prison pour avoir dit la vérité.
Le Français déprime parce que les professeurs n’arrivent plus à maitriser leurs élèves musulmans.
Le Français déprime parce que les médecins-urgentistes se font agresser.
Le Français déprime parce qu’il a peur d’avoir des enfants, de leur imposer le grand remplacement.
Le Français déprime parce qu’on le force à financer la transition écologique alors qu’il n’en a pas le premier sou.
Le Français déprime parce qu’il n’y en a plus que pour les nouveaux venus.

La fête de la musique, ce sera de nouveau sans moi cette année, faudrait pas que je manque à nouveau la réunion des dépressifs anonymes. Là au moins, j’aurai un coup de Château l’Hermitage pour faire passer mon pramipexole.

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de

Il faut être très fort mentalement, aujourd’hui, pour résister à cette vague de dépression qui fond sur nos populations.
Il faut dire que tout est fait aux plus hauts niveaux pour l’engendrer.

POLYEUCTE

« L’excès de Moraline nuit à la Santé » Vous êtes atteinte !
Ordonnance !
Matin : Se lever du bon pied… au cul du Korrect.
Midi : Haine, cuite et recuite, pour bien digérer.
Soir : Lire Orwell pour passer une douce nuit.
Guérie ?

meulien

et que la plupart de ses voisins sont debiles en votant ,toujours pour les memes!

zéphyrin

il y a du vrai dans ce que vous dites, ne peuvent le comprendre que ceux qui sont en souffrance de cette situation. mais la loi et la censure associée rend difficile d’en parler, d’en écrire d’en dessiner donc de décompresser.
évidemment le ressenti est tout autre pour qui a avantage à vanter le « vivre ensemble »
dans les années 70 des psys américains s’étaient spécialisés dans l’écoute des couples mixtes et des problèmes afférents.
ici la honte du « typisme » est tellement inculquée chez les soignants comme chez les particuliers que je doute de l’efficacité de la liberté de parole (contre espèces sonnantes et trébuchantes) la société est très dure, et très verrouillée pour certains.
on pourrait accuser aussi les « prescripteurs fous » qui gavent les gens seulement tristes de drogues.

Raslebol

Eh oui, Anne, votre énumération correspond totalement à la réalité. Il y manque cependant une seule chose, bien malheureusement, la plus importante : Les français dépriment parce qu’ils n’ont plus de vie spirituelle, parce qu’on leur a dit que seul le pouvoir d’achat était important, parce que l’essentiel, c’est de pouvoir s’offrir tous leurs caprices, souvent avec l’argent qu’ils n’ont pas, parce qu’aussi, ils ont totalement oublié à quoi correspond le sens de l’honneur qui, lui, fait toute la différence entre un peuple qui se tient et pour lequel mourir pour son honneur ne pose pas de problème, et le reste des aplaventristes qui considèrent comme leur droit absolu de pouvoir s’offrir le dernier Aïe phone à la mode ou autre objet connecté qui lui servira à rien ds le combat qui vient.

alceste

Article faussement compatissant de la part de quelqu’un qui, visiblement, ne connaît pas la France. Un exemple parmi d’autre : les profs français n’arrivent pas à maîtriser les lèves musulmans. Faux : ils n’arrivent pas à maîtriser les élèves tout court.
Donc, parlons de ce que nous connaissons. Si la culture française ne vous plaît pas, on ne vous retient pas. Et occupez-vous de la merde chez vous. Il y a de quoi faire.

eric delaitre

Nous sommes bien d’accord, et nous reprocher que nous serions le premier consom-mateur d’anti dépresseurs, à qui la faute ? moi je le dis depuis longtemps aussi, mais à personne,en démocratie, parler est interdit, tout le monde sait ça. J’ajoute que la moindre démarche auprès de l’administration donne des envie de suicides, ces gens qui ne font pas leur travail, les démarches par Internet sur des sites de merde, Tout est devenu aussi dur que pour une femme aller porter plainte à la police dans les années 70 pour viol ! parait qu’il faut aussi soutenir la police parce que quelques uns se suicident ? Les agriculteurs aussi.

Carter

Pas difficile de faire une dépression nerveuse en France et de finir à l’hôpital psychiatrique… il suffit juste d’aller vivre dans le neuf trois

amandinelonchamp

Savez vous qu’en Suède depuis s six mois , la racaille fait sauter des immeubles ? !!!

jeannot

Ne plaignons pas les suédois qui se prenaient pour les rois de l’accueil et les donneurs de leçons aux « racistes ». Ils ont voulu jouer avec le feu. Maintenant ils ont le retour de flamme dans leur gueule. Allumezzzz le feuuuuu ! Planquez vos filles blondes, sales cons ! Dites adieu à votre mode de vie, un des meilleurs du monde ! Fallait lire avant ce qu’est l’islam, ce ne sont pas les témoignages qui manquent pourtant….

batigoal

« Le Français déprime parce que les mosquées sont plus hautes que les cathédrales. » un exemple de mosquées en France plus haute que nos cathédrales?

Qu.

Pour une république laïc ça construit pas mal d’édifice religieux
mais pour un seul des grand monothéïsme.
Tous les autres + athées apprécieront…

batigoal

J’ai une question pour vous: c’est l’état qui finance? Indice: si la réponse est non, vous êtes toujours dans un état laïc.

UltraLucide

C’était une métaphore mais qui va devenir réalité par la grâce de nos dirigeants islamo-collabos et des mougeons bisounours qui votent pour eux:
http://www.desdomesetdesminarets.fr/2015/03/03/le-centre-annour-de-mulhouse-un-projet-unique-en-europe/

batigoal

Pas du tout. Mme Schubert fait une liste à la Prévert de son ressenti, ce qui n’est en aucun cas la vérité. Le coup des minarets m’a juste fait rigoler tellement c’est grossier.

zéphyrin

pardon, vous auriez du dire « ce qui n’est en aucun cas ma vérité »
le dieu de votre choix vous pardonnera ce crime de lèse-majesté

batigoal

donc pour vous on voit plus de mosquées que d’eglises et les minarets depassent nos cathedrales? Vous vivez en France? vous êtes sur?

Asma bint Marwan tuée par Mahomet

Est-il normal qu’on laisse construire autant de lieux où on enseigne la régression mentale (si tu sais pas, Allah sait mieux et ne cherche pas plus loin) et l’infériorité de la femme avec, je me répète,la possibilité divine de violer les captives de guerre et les esclaves sans être adultères.Où l’esclavage et la pédophilie sont autorisés par Dieu.Honte et Trahison.

zéphyrin

je dois comprendre que vous n’avez pas compris le sens général de l’article ? d’une liste à la Prévert vous n’avez retenu que ce détail qui a été remarqué par tout le monde, vous le savez bien.
votre vérité n’apporte rien à la déprime ambiante.

mat blendel

ne serait ce aussi une èspèce d’informe culpabilité que l’on nous a rabâché pendant des plombes et qui nous semble plausible tout en étant parfaitement injuste à l’échèle de nos petits efforts pour assumer les « nouvelles réalités ..N’avons nous pas un sentiment d’impuissance pour engendrer un semblant de fièrté

BERNARD

Dans les faits, ils ne dépriment pas tant que ça : ils continuent à voter des deux mains pour micron ou pour son parti LaMERde… Ou alors ils ont choppé le syndrome de Stockholm

Qu.

Oui beaucoup d’abstention aussi
mais comme les résultats sont exprimés en % du nombre de votant
et non pas en % du corps électoral les scores restent relativement élevés.

Durocher

Là où je suis d’accord avec vous, c’est qu’en réalité le français ne déprime pas : il est devenu une lavette gémissante: mou dans ses idées, ses convictions, etc. Ce n’est pas une « déprime saine » (si je peux dire), mais les larmoiements d’une gueule de bois impuissante et dévirilisée.

Qu.

oui mais les plus virils ont souvent été les plus persécutés,
donc le reste fait profil bas par stratégie ou par caractère.

Fleur de Lys

Je déprime également pour toutes les raisons que vous avez énumérées dans votre texte .. Merci pour votre article qui prouve que je suis loin d’être la seule au bord du désespoir

Durocher

Le français déprime surtout parce qu’il a la gueule de bois après les trente glorieuses, il a perdu toute énergie vitale de survie et qu’il ne sait plus comment faire dans tout ce confort, incapable de renoncer à la consommation toute-puissante.
Le comble de l’indigestion matérialiste.
Il déprime parcequ’il commence doucement à se réveiller de sa torpeur… Oui, on n’est plus en mai 68, le pognon n’arrive plus en un claquement de doigts comme dans les années 70 / 80, et ça, ça fait mal.
Voilà ce qui en est. Bienvenue dans le monde réel !

Blanc de peau

« Le pognon n’arrive plus en un claquement de doigts »peut être pour les souchiens et autre face de craie mais pour les envahisseurs aucun problèmes.

BERNARD

Il ne me semble pas que le pognon tombait en un claquement de doigt dans les années 70/80.
Mais comme il y avait beaucoup moins de CPF, il y avait effectivement un peu plus de semoule pour ceux qui bossaient.. parfois dur sans les 35 h et compagnie !
Quant on donne 100 milliards pour les migroïdes, il faut effectivement s’habituer à serrer la ceinture.

Durocher

Oui, j’y suis allé effectivement en caricaturant un peu. Mais bref… ce que je veux dire c’est que cette époque de « déprimette » doit TRES VITE laisser place à une période de « rage de reconquête » !

nevada

Pourquoi les Français dépriment ils puisqu’ils ont voté Macron? Où est la logique?

Durocher

Parce qu’ils sont probablement un peu ….cons…. !

le-prophete

tres cons ou collabos…..

christine L

Un peu ??? Champions du monde, oui !

patphil

troisième article listant les derniers méfaits, déprimant mais qui m’enragent!

bm77

Un quart de la population est sous psychotrope et un autre quart sous cannabis que leurs refilent leurs remplaçants

bm77

Une population sous psychos lobotomisée hébétée sidérée par le grand remplacement!!!

Blanc de peau

Pas encore assez puisqu’ils persistent à veauter pour leur bourreaux.

zéphyrin

ce sont des révélateur du mal « indiscible » ou presque qui nous afflige.
durocher (voir plus haut) n’a pas tort dans son analyse, mais il oublie le rajout de la concurrence d’importation en général, et la banale et humaine (qu’il est bon de rappeler) sensation de n’être plus chez soi

Marie France Cheikh

Je déprime parce que. Oui. Nous sommes bel et bien muselés . Parce que j ai connu les années 70-80-90.De très belles années que les moins de 20 ans….. Le Francs . Avec un salaire de 4000francs et un loyer de 500francs. Un caddy plein pour 300francs. Un véhicule haut de gamme pour 120 000francs. Une maison neuve pour 270.000 francs y compris le terrain. Un rateau télé ou quand tu ne payais pas à l heure on ne te privait pas de télé. Un téléphone avec fil ou tu étais plus libre qu avec un smarthphone. Des salles d attentes de toubib où les patients échangeaient tout comme dans les trains, des écoles où on respectait les profs, des gens qui répondaient quand on leurs disait bonjour ,
J ai moi aussi été sous anti depresseur mais je n en ai plus besoin . Je ne regarde plus les infos.

Joël

On vivait mieux à l’époque avec un salaire à 6 000 francs qu’aujourd’hui avec un smic à 10 000. Les seuls qui ne dépriment pas sont les banquiers et leurs amis mafieux de Bruxelles.

Blanc de peau

Et celui que VOUS avez installé à l’Élysée qui est banquier ne vaut pas mieux.

batigoal

« J ai moi aussi été sous anti depresseur mais je n en ai plus besoin . Je ne regarde plus les infos. »
Tres judicieux cf Bowling for Colombine de Michael Moore

christine L

Et moi, la première ! Je suis passée sous anti-dépresseurs, anxiolytiques et autres somnifères suite à la suppression de mon A.A.H après 19 ANS de versements et sans que ma situation ait changé en quoi que ce soit (probablement sur ordre des ordures qui nous « gouvernent ») me laissant dans un désespoir absolu avec 484€ de ressources mensuelles et me condamnant donc à mort à plus ou moins brève échéance… Dire que je « déprime » est un faible mot.

Qu.

On vous souhaite de trouver les ressources pour en sortir par le haut.

christine L

Merci, vous n’imaginez pas le parcours du combattant que c’est pour se sortir d’un bourbier pareil ! Et AUCUNE aide à attendre de nulle part : je suis blanche, vieille (59 ans) et Française de naissance donc je peux crever. Recours gracieux auprès de la MDPH avec fournitures de nouvelles pièces médicales = nouveau refus au bout de 4 mois d’attente. Recours contentieux auprès du TGI de Versailles en cours = 18 mois d’attente. On a le temps de mourir mais comme je pense que c’est le but recherché …

Patapon

Courage,Christine,je vous invite à user de tous les recours et de tous les outils (assistance judiciaire,assistance sociale,mairie,conseil régional) pour faire valoir vos droits.Dites vous que ces organismes et leurs fonctionnaires sont payés par nos impôts pour vous rendre service et vous faciliter la vie,(ce qu’ils auraient tendance à oublier).

christine L

Merci mais j’ai DEJA fait appel à presque tous ceux que vous citez et, pour résumer, tout le monde s’en fout. J’ai obtenu EN TOUT 150 € d’aide en bons alimentaires en SIX mois.

Qu.

On vous souhaite d’en sortir par le haut.

BUTTERWORTH

QUEL AGE?quel handicap,? SOLUTION ERMITE AVEC 484 EU SUFFISANT https://www.bing.com/videos/search?q=ERMITE+FEMME+&FORM=HDRSC3 SINON divers moyens de gagner quelques euros SI WEB VOIR ABEBOOKS emaus recyclerie ect

christine L

J’ai 59 ans et un gros handicap physique plus des séquelles d’un cancer qui aurait du m’être fatal il y a 19 ans. Quand je pense que je me suis battue comme une lionne contre ce cancer (pour lequel on me donnait 5/6 ans de survie) et que là, je suis IMPUISSANTE face à cette quasi-condamnation à mort puisque l’issue de la bataille ne dépend pas de moi cette fois mais d’une poignée de gens macro-compatibles dans une commission qui ne prend plus des décisions médicales mais des décisions politiques : une HONTE !

Joël

On vous la supprime à vous pour assurer des compléments de revenus à certains étrangers. Article datant de 2014 où figure un avertissement sur la véracité du document, mais qui n’a fait l’objet d’aucun démenti de l’administration jusqu’à aujourd’hui.
https://www.dreuz.info/2014/09/20/ce-que-touche-un-couple-de-gens-du-voyage-avec-trois-enfants/

christine L

Je sais bien, Joël et ça me met dans une rage folle en plus de mon désespoir ! Macron a décidé de faire crever les handicapés (je ne suis pas la seule dans mon cas) et les retraités pour engraisser tous les parasites qui débarquent à flots continus sur notre sol. Jamais je n’aurais cru qu’il était possible d’octroyer 484 €/mois pour « vivre » à quelqu’un en France ! Je voudrais bien voir les ordures qui fixent de tels barèmes se débrouiller pour payer un loyer, des factures, des assurances, se nourrir, se vêtir etc …..avec une telle misère.

Qu.

Beaucoup de français sont très épanouis dans leur vie
et se feront un plaisir de vous expliquer que le problème vient de vous
si vous n’avez pas une place satisfaisante dans la société.

ann

QU quell petit salop vous etes de parler de cette maniere ….surement tres malheureux dans votre vie pour avoir autant de mechancetee

batigoal

ou un constat lucide. Quand on est pas bien dans ses baskets, et qu’on ne se remet pas en cause, faut bien trouver des coupables. C’est un principe vieux comme le monde.

Patapon

Si notre argent allait ou il devrait aller,et si nous économisions les cent milliards annuels que nous coûte l’invasion migratoire,il n’y aurait plus un seul cas comme celui de Christine en France.

Durocher

« Qu » est surement un bisounours manufacturé, répondant automatiquement « c’est ç’ui qui l’dit qui l’est » !

Carter

Oui, c’est vrai. Je pense depuis longtemps que dans ce pays, 1 Français sur 4 vit convenablement. C’est vrai que ça fait beaucoup de monde, ça représente tout de même 16 500 000 Français. Ce n’est pas négligeable, si on considère que Macron a été élu avec 21 000 000 de voix.

UltraLucide

Il est certain que ceux qui profitent pleinement de la vente à la découpe de la France aux divers lobbies étrangers et votent euromondialistes ont une place satisfaisante dans la société et sont très épanouis. En prime ils sont xénophiles, islamophiles, sinophiles, germanophiles, américanophiles, arabophiles, négrophiles, migtantophiles, homophiles, oh, juste un peu francophobes……

Le king

Là, je suis bien obligé d’acquiescer ! Il’n’y a rien à retirer de cet article, heureusement où malheureusement selon le pont de vue de chacun…

Patapon

Le revenu universel serait une solution pratique,intelligente,raisonnable,déjà théorisée au 17ème siècle par le philosophe Anglais Thomas Hobbes.Ses détracteurs le sont pour de mauvaises raisons.Les contraintes économiques et la paupérisation de la population nécessiteront tôt ou tard sa mise en œuvre.