La Z-phobie aphatique : « J’ai vu un monstre »

Il était une fois un gentil journaleux du Système. Il s’appelait Jean-Michel Aphatie. En ce temps-là, dans toutes les écoles de la République, on apprenait encore aux petits enfants que « pe-ache-a » se lit « fa ». Comme dans Capharnaüm ou pharisien. Mais lui, Jean-Michel, il tenait à ce qu’on prononce « pa », comme dans paltoquet, partouze, pataquès, patibulaire, etc. Il était très colère, Jean-Michel, quand quelqu’un l’appelait « M’sieu Afatie » au lieu de « M’sieu Apatie », et il le reprenait vertement.

***

Jean-Michel était très connu des plateaux-télé et des studios de radio. RTL, Le Grand Journal de Canal+, Europe 1France Info, LCI… : il a mangé à beaucoup de râteliers radio-télévisés. Il faut dire qu’il ne crachait pas sur le fric, notre Jean-Mimi. En 2021, il a été le journaliste le mieux payé de France.

Jean-Michel, il était tellement chez lui dans le monde des puissants et des friqués qu’en 2013, il prend la défense de Cahuzac, comme ça, sans rien savoir du bonhomme ni de l’affaire des comptes non déclarés en Suisse de celui qui était à l’époque ministre délégué au budget sous François Hollande. Hollande, vous vous souvenez : ce grand ennemi de la finance…

Notre Jean Mimi, tellement sûr que Cahuzac ne pouvait pas mentir – puisqu’il est socialiste –, somme Médiapart qui a lancé l’affaire de divulguer ses sources. Pas très journalistique comme démarche, mais Jean-Mimi, il est au-dessus de tout ça. Une fois que Cahuzac eut avoué, « les yeux dans les yeux« , qu’il avait bien des sous planqués quelque part chez les Helvètes, Jean Mimi ne sait plus sous quelle moquette se planquer. Les gens sont méchants : la députée européenne « Effa Choly » (sic !) ira jusqu’à lui dire, alors qu’il l’interviewait sur Europe 1, qu’il avait « mis sa plume de chroniqueur au service des puissants ». Chose qu’elle n’aurait jamais dite à Nicolas Hulot, d’abord parce que Nicolas, il est écolo  (resic !), et qu’ensuite, de toute façon, il n’est pas chroniqueur. Mais bon, le monde de la politique n’est pas un long fleuve tranquille. Notre gentil Jean-Mimi avouera plus tard qu’il n’en avait « jamais pris autant plein la tronche ». On a une pensée émue pour M’sieu « Afatie » ! Heureusement qu’il n’a jamais eu de mal à boucler ses fins de mois, Sinon, il aurait mieux valu pour lui qu’il se reconvertît en livreur de pizzas ou laveur de vitres : c’est moins bien payé, mais c’est sans risque pour votre ego (quoique…).

***

Jean-Michel.Aphatie.jpg

En 2016, invité de Public Sénat dans le cadre des élections américaines, Jean-Michel « Afatie » déclare que s’il était président, il « raserait Versailles pour que l’on arrête de cultiver la grandeur de la France ». Il déteste tellement toute cette grandeur moisie, Jean-Mimi. Lui, il est mondialiste. Quand on a son compte en banque, qu’est-ce que vous voulez qu’on soit ?

***

Dimanche 5 décembre dernier, Jean-Michel a subi un gros choc émotionnel. S’en remettra-t-il ? Il a regardé le meeting que Zemmour tenait à Villepinte – le premier de sa campagne électorale – devant 15.000 fans survoltés. Vous allez me dire que c’est une idée bizarre de la part de quelqu’un qui, en décembre 2019, a qualifié Éric Zemmour de « cochon de la pensée » et a refusé de débattre avec lui sur Cnews.

Il a son petit cœur à gauche, notre Jean-Mimi, délicatement lové derrière son portefeuille bien garni, parce que ce petit cœur, il est fragile et est prêt à faire une flopée d’extrasystoles à la moindre parole malpensantes.

***

Voici les horreurs qu’a vues et entendues Jean-Michel :

On comprend que celui qui veut raser le château de Versailles ait frisé la crise d’apoplexie à chaque minute… (aïe).

***

Mon Jean-Mimi, permets-moi un conseil d’ami : faut pas être aussi imprudent, allons… Cantonne-toi aux Inrockuptibles ou aux Grandes Gueules : là, c’est à ton niveau, tu es comme chez toi, dans tes pantoufles, au coin du feu, gentiment installé dans ton fauteuil Voltaire, avec une couverture à carreaux bien posée sagement sur les genoux. Tu ne risques rien. Les gens y causent de choses convenues, de manière convenue, comme tu aimes. Alors qu’est-ce qui t’a pris d’écouter le discours de ce méchant Zemmour ce dimanche à Villepinte ? Tu savais bien que ça allait te faire du mal, enfin… Ces choses-là ne sont plus de ton âge, papy Jean-Mimi. Réfléchis un peu…

***

Dimanche soir, pour exorciser sa frayeur, il nous a écrit un billet saisissant sur son blog !

https://jmaphatie.blogspot.com/2021/12/jai-vu-un-monstre.html

On sent comme il a dû souffrir pendant une heure et quart, et on le plaint sincèrement. Il a qualifié ainsi « son petit poulet » :

« J’ai vu un monstre ».

***

« Afatie » y rappelle les « cochoncetés de la pensée » qu’avait racontées Z en septembre 2019, lors de la Convention de la droite. Après avoir parlé de « prestation pitoyable », il pourfend le « polémiste » d’un implacable coup d’estoc : « Epaules en berne, corps penché sur le pupitre, yeux rivés sur ses feuilles, ton monocorde, Eric Zemmour [s’est] débarrassé à grande vitesse d’un discours outrancier, mal construit, mal maîtrisé, malfaisant ». Et toc ! Ça, c’est envoyé.

Puis arrive un paragraphe étrange, dans lequel « Afatie » note, en bon petit prof de la bonne com’, les progrès de Zemmour lors de son meeting de Villepinte :

« L’orateur se tient droit. La voix est posée, la respiration maîtrisée. Les mots, dont on devine qu’ils ont été choisis à plusieurs mains, offrent de multiples occasions d’applaudissements. L’orateur a chaussé des lunettes. Il lit un prompteur [là, le Jean-Mimi montre bien qu’il est un vieux de la vieille à la cervelle un peu flageolante : il n’imagine pas un discours politique sans note ni prompteur…]. Zemmour maîtrise son discours et il n’a pas [pas quoi ? A cet endroit, on sent que papy Jean-Mimi s’est assoupi et qu’il ne s’est pas aperçu qu’il n’avait pas terminé sa phrase]. Ses yeux regardent le public, il sourit, s’approche du rire parfois. Il ne bouge pas sur la scène, il ne l’arpente pas et malgré tout l’occupe ».

Et notre « Afatie » de poursuivre :

« L’homme qui fait face à dix mille personnes enthousiastes maitrise la situation, les effets, le public. (…) Les progrès réalisés en deux ans sont immenses, spectaculaires, liés –   on l’imagine – à un travail important effectué avec des spécialistes de la parole et de la représentation. Éric Zemmour se défend d’être un professionnel de la politique. Il en a toutefois acquis les codes d’expression, et les ficelles. La réussite est incontestable ».

Tout à coup, Jean-Mimi réalise que son intro est un peu trop sympa. Alors il intercale cette incise qui se veut assassine : « Il n’est pas, ou pas encore, un orateur comme la politique en produit. Mais il tient son rang ». Voilà, c’est dit !

***

La suite est naturellement d’une toute autre nature. « Afatie » ne peut voir qu’un déferlement de haine dans ce discours où Z affirmait son amour de la France :

« L’autre face du monstre se révèle à travers la démagogie et la violence du discours ».

« Les élites mondialisées, les journalistes mensongers, des individus ennemis de leur propre pays se seraient ligués durant ces quarante dernières années pour organiser la disparition de la Nation ». On perçoit sans l’ombre d’un doute que Jean-Mimi se sent visé lorsqu’il parle de « ces journalistes mensongers », de ces « individus ennemis de leur propre pays ». D’accord mon Jean-Mimi, mais quand un journaliste proclame sans l’ombre d’une preuve l’innocence d’un Cahuzac ou quand on veut raser Versailles, qu’est-ce qu’on est sinon un « journaliste mensonger » et « un individu ennemi de son propre pays » ?

« La meute est désormais lancée à mes trousses. Mes adversaires veulent ma mort politique, les journalistes ma mort sociale, les djihadistes ma mort tout court. » affirme Zemmour pendant son discours. Une phrase qui, pour notre « Afatie » est « lunaire ». Ignorerait-il que le leader de ce qu’il reste de communistes en France veut l’empêcher de ce présenter, que Z a été chassé, lorsqu’il était journaliste, de tous les médias sur la pression de ses « collègues » journalistes, que le rappeur Youssoupha a mis un billet sur la tête de Zemmour  et que les antifas (autrement dit, les islamo-gauchistes) l’ont représenté avec une cible au milieu du front ? Il faut lire la presse, papy…

***

Evidemment, Jean-Mimi a clairement vu la bête immonde dans la foule de Villepinte : « L’orateur (…) distille une émotion sous laquelle la foule frissonne. (…) Consciente de sa responsabilité, elle conspue ceux qui doivent l’être. Elle accumule ainsi une part d’agressivité, de méchanceté, que l’orateur perçoit, et il en sourit, satisfait d’être compris, heureux d’être aimé ». Pour notre « Afatie », incontestablement, Villepinte avait ce dimanche des airs de Nuremberg, sous qui vous savez…

« C’est une allégeance qui est réclamée, une soumission de ceux qui écoutent qui est exigée. Il s’agit d’une injonction de croire. Rarement sinon jamais la politique en France, le verbe politique, l’action politique, n’ont été réduites à ce point à la seule personnalité d’un homme qui brandit sa solitude comme une arme, et s’en vante comme d’une croix. Même Jean-Marie Le Pen, dernier caudillo connu sous notre latitude, s’est arrêté avant cette posture qui possède, c’est une sensation, quelque chose de diabolique ».

Zemmour plus immonde que Le Pen Jean-Marie ! C’est dit, c’est dit ! Et cette vérité profonde est sortie de la plume d’ « Afatie ». Qu’on se le dise et qu’on  s’en souvienne…

***

« Afatie » est littéralement meurtri par le jugement de Zemmour sur Macron : « L’homme est anéanti sous l’injure ».

Ajoutant : « Là encore, l’attaque semble inusuelle par rapport à la tradition politique de la Nation ». Sans blague… « Afatie » ne se souvient pas de ce propos de Laurent Fabius sur Jean-Marie Le Pen, dans lequel il affirmait que le leader (à l’époque) du Front national était « sans doute l’homme politique le plus malfaisant de France » ? Ce fut, rassurez-vous sans conséquence pour Fabius, les juges ayant considéré que le premier ministre de l’époque n’avait que fait usage de sa liberté d’expression !

***

Et « Afatie » de conclure : « Nous avons enfanté un monstre. Il ne s’arrêtera pas. (…) Jusqu’où ira-t-il ? Nul ne sait. Tout peut s’arrêter demain. Mais pour l’avoir vu, dimanche 5 décembre 2021 au parc des expositions de Villepinte, cette éventualité n’apparaît pas la plus probable ».

Il ajoute un PS (si j’ose dire) amusant : « au même moment, Jean-Luc Mélenchon discourait à Paris devant 3000 personnes. De la petite bière ». Effectivement, alors que le parc des expositions de Villepinte résonnait des hurlements enthousiastes de 15.000 militants survoltés, Méluche réussissait péniblement à rassembler 3.000 de ses supporters pour raconter des choses entendues un milliard de fois sur les plateaux-télé que fréquente notre « Afatie ». De la petite bière, en effet…

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

image_pdfimage_print
49

52 Commentaires

  1. Ah oui c’est vrai que ce qu’a rabaché Zhumour devant 10000 frustrés de la vie, il ne l’a pas déjà péniblement éructé 10000 fois sur les plateaux télé.
    Merci pour le moment.
    Ben voyons 🤣

      • C’est lui, il sait bien de quoi il parle. Il prend son cas pour une généralité.
        Normal, issu d’une éprouvette mal rincée, le cerveau est resté dans la pipette.

  2. Nous avons tous un profond respect pour sir afati …
    Ses avis sont paroles d’évangile pour nous.
    Nous adorons ses émissions .
    Ses remarques nous scotchent par sa pertinence et sa vivacité d’esprit.
    Quand j’ai découvert grâce à lui qu’éric Zemmour était un monstre, j’ai pleuré…
    pleuré de honte de n’avoir rien vu. Heureusement, moi qui imaginais voter Zemmour, je l’ai échappé belle ! merci Jean mi pour ton modeste génie.

  3. Comment voulez vous que Mr Aplati puisse émette un propos intelligent , alors que ses moteurs sont l’argent et la haine des autres ?

  4. Le Apathique s’il a fait une petite éloge de Zemmour c’est qu’il se dit qu’il faut commencer un retournage de veste au cas ou il serait élu. Allez sur twitter vous verrez toute sa haine ressortir, ses coups bas 9 fois sur 10 ponctués par un « étonnant non ! ». L’ordure journalistique dans toute sa splendeur !

  5. il ne faut pas accorder la moindre importance aux « éructations haineuses  » de ce triste sire : un « journaliste  » visiblement complexé et jaloux du succès de Zemmour : en plus un immonde islamo – collabo et surtout un lâche qui insulte Zemmour sur les plateaux télé mais refuse le débat démocratique avec lui
    il pue le facho collabo du genre Vichy ! pouah !

    • Encore avec Vichy, arrêtez bordel j’y habite et je voterais Z. Alors comme l’a dit Aguilera (le maire), parler de Pétain pour évoquer la période et pas de Vichy. Venez visiter cette ville et vous verrez.

      • donnez les chiffre des juifs rescapés : france 75% hollande 45%, hongrie, grèce, pologne, pratiquement zéro

  6. Le titre : … c’est en se regardant dans son miroir !!!!
    Type odieux et repoussant !

  7. La pauvre petite chochotte Aplathie a vu un monstre: ah bon, il s’est enfin regarder dans une glace?
    Il était temps…

  8. Le clown (très bien payé, en effet) Afatie est habituellement outrancier dans les propos qu’il tient contre ceux qu’il considère comme ses « ennemis » (attention nous sommes en guerre), mais dans ce dégueulis de propos aussi décousus que mensongers il dépasse toutes les bornes. On sent sa rage d’observer celui qui sera notre futur président car il sait que dès lors ses jours de hyène et de harpie seront comptés. Dans le fond, je trouve réjouissante cette tornade de colère car elle donne encore plus de corps et de crédibilité au discours d’Eric Zemmour. merci Afatie !

  9. Lui Aphatie, ne s’est pas regardé. C’est quelqu’un qui avait dit une fois « si je suis Président, la première chose que je ferai, ça sera de raser Versailles, pour mettre fin à ce pélerinage, vers la grandeur de la France ».
    Taper sur la France, on a le droit. Taper sur les petits Blancs, c’est chaudement recommandé.
    Par contre, quelqu’un qui essaye de protéger, la France c’est un monstre.
    Tout est inversé, aujourd’hui.

  10. Qu’Aphatie n’ai pas voulu le duel avec Zemmour, c’est de l’autodéfense, car il aurait été aplati.

  11. « des individus ennemis de leur propre pays » dit Apathie, voilà ce que voit Zemmour. Et lui, Apathie,  » raserait Versailles pour que l’on arrête de cultiver la grandeur de la France ». A part cela, les ennemis de la France, se serait un fantasme ?

  12. C »est vraiment une monstuosité de vouloir raser le Château de Versailles. Une monstruosité bien digne de Jean-Michel Aphatie.

  13. Afatie, l’innomable abruti de service avec sa tete d’oeuf couvé, se prend pour une plume. Sûrement la plume du cul du coq qui a sauté la où le qui l’a mis au monde . Pardon madame, mais vous auriez du l’avaler cela aurait évité ce cataclysme pseudo journaloptique.
    Ce parasite vit de nos impôts.
    On devrait le prendre avec le barbier de ces villes. L’écharpe rouge doit être assez longue pour pendre les deux.

  14. ils crachent tous sur la France sauf sur la monnaie que les méprisés leur donnent pour se faire cracher dessus.

  15. Aphatie , comme tant d’autres, n’est qu’un sous produit de notre fameuse république et de ses non moins fameuses valeurs post lumières maçonniques . Un cancer qui ronge notre civilisation.

  16. les commentaires d’apathie me réconfortent ; plus il dénigre zemmour, plus il le rehausse
    c’est le gars qui voulait abattre le chateau de versailles et qui veut aujourd’hui abattre monsieur z

  17. J’ai mis la photo de la tronche du déchet apathique dans mes toilettes. C’est radical ! C’est même trop ! Imodium au secours !

    • J’avais fait pareil, je l’ai vite enlevée, j’avais même pas le temps d’enlever mon pantalon.

  18. « C’est une allégeance qui est réclamée, une soumission de ceux qui écoutent qui est exigée. Il s’agit d’une injonction de croire. Rarement sinon jamais la politique en France, le verbe politique, l’action politique, n’ont été réduites à ce point à la seule personnalité d’un homme qui brandit sa solitude comme une arme, et s’en vante comme d’une croix. Même Jean-Marie Le Pen, dernier caudillo connu sous notre latitude, s’est arrêté avant cette posture qui possède, c’est une sensation, quelque chose!
    Rassurez moi, il parle de Manu, là?

  19. Je suis quand même curieux de savoir comment cet individu a bâti sa fortune, du moins comment il l’a démarrée. Soit il a hérité, soit c’est une excellent entrepreneur (patron de journal ?), soit il a bénéficié du capitalisme de connivence, ces « arrangements entre amis » trop courants dans le milieu de la politique et des affaires et qui en bon français s’appelle la corruption.

    En tout cas, se dire socialiste quand on gagne autant (et qu’on garde tout ou presque) est… éminemment socialiste.

  20. Perso , je souffre de MisoMacronie et misaphatie suraïgues : quand je les vois , j’ éprouve une irrésistible envie de les « battedebaseballiser » façon Joe Pesci dans les « affranchis »

  21. Le jour où il se prendra des rafales de tartes dans la tronche il dira à son agresseur « Mais vous chavez qui’s’chui!?!
    Chuis Jean Michel Aflati »!
    Il aura tout le loisir de ramasser ses chicots par terre après.

  22. Bien dommage que Jean-Michel Aphatie se soit mouillé dans l’analyse politique car s’il quittait ce domaine hors de portée, nous aurions là un joyeux fanfaron pagnolien.

  23. Juste pour terroriser un peu plus l’aphatique guignol: j’ai plein de sachets de produits pour tuer les rats. Je me propose d’en verser quelques uns dans sa soupe et de lui souhaiter bon appétit en enfer.

  24. C’est la maman de jean mimi qui lui demande d’aller chez le charcutier chercher du fromage de tête, quelques temps après il revient sans rien, maman lui demande pourquoi, il lui répond que le charcutier n’avait pas de quoi en faire, pourquoi tu ne lui a pas donné tes oreilles, il aurai pu en faire au moins 2 kilos.
    Il a pas de miroir chez lui pour traiter les autres de monstre

  25. je ne lis aucun des gribouillage de cette crotte de chien galeux. En général elle finit poussée par l’arrosage des éboueurs dans l’égout, c’est son royaume et elle s’y trouve à l’aise, c’est normal c’est une ordure…

    • Pour chasser les cacas, un bon coup de Karcher (voir sarkoko …).
      Pour un scooter moto crottes voir hollandouille la fripouille .

  26. Ce mec qui porte bien son nom, aurait dû couper la tv s’il a peur des films d’horreur ?!
    Le cave.

  27. Apatibulaire
    Aplati devant les féministes
    Aphasie face à l’invasion migratoire
    Apathie face à la conquête islamique
    Apatride

  28. APATIE : voici un déchet des médias de la Loubianka de BHL et de leur régime cosmopolite PS totalitaire, immigrationniste et obscene … LA RECONQUETE NATIONALISTE GAULOISE est en marche .. Rien ne pourra l’arrêter !!

  29. Apathie est: grotesque
    ADJECTIF SINGULIER INVARIANT EN GENRE
    Qui est ridicule par son extravagance, sa nature outrée.

  30. Aplati …j’ai vu un monstre ! ! ! Normal , il s’est regardé dans une glace ! ! !

  31. Quand je vous sa sale gueule de facho intollerant gauchiasse j ai envie de vomir 🤮 et ce déchet est payé par notre redevance .je viens de offrir ma télé et je ne paierai plus de redevance trop c’est trop 👿😤

  32. Monsieur Jean-Michel Aphatie, vous avait un homme sage d’après vous, mais désormais vous un homme jaloux, pour homme qui veut sauver la France, mauvaise réflexion de votre part, sachant dans quelle impasse se trouve la France

Les commentaires sont fermés.