L’actualité donne raison à Pierre et Pascal : que font-ils devant un tribunal ?

C’est donc ce mercredi 27 mars, à partir de 13 h 30, que le procès en appel de Pierre et Pascal, accusés, selon le célèbre article 24-8 de la loi de 2004, « d’incitation à la haine, à la discrimination etc. », se déroulera au Palais de Justice de Paris. Nous saurons à ce moment là quels sont les dommages et intérêts demandés par les cerbères d’un prétendu anti-racisme. Oseront-ils exiger encore davantage que les 150.000 euros de dommages et intérêts demandés devant la 17e chambre (qui nous condamna à  verser 12.200 euros !). Un procureur osera-t-il, comme le fit Aurore Chauvelot, considérer, comme s’ils étaient de vulgaires malfrats, que Pierre et Pascal méritent de la prison, même avec sursis ?

Rappelons d’autre part que ces procès se déroulent sur le fond d’une Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) plaidée par les avocats de Jacques Philarchein et de Renaud Camus, qui a été jugée recevable par la-dite 17e chambre, ce qui constitue une première victoire qu’il nous faut savoir apprécier. Elle sera examinée, le 16 avril, par la Chambre de cassation, qui vient de se distinguer dans l’affaire Baby-Loup en donnant raison à la salariée voilée. Il est possible (et même probable, selon certains spécialistes du droit) qu’après la plaidoirie de cette QPC, ce mercredi 27 mars, la Cour d’Appel décide de suspendre le procès de Pierre et Pascal. Mais ce n’est pas certain, le suspens demeure !

Ce qui s’apparente à un véritable acharnement judiciaire – entre les procès intentés par le machiniste Nasser Adjal contre RL, par le Mrap contre Jacques Philarchein et Renaud Camus et les menaces contre Christine Tasin – se déroule dans un contexte où toute l’actualité démontre que les écrits de Riposte Laïque, dont les deux éditos incriminés, correspondent, hélas, à la triste réalité quotidienne. Cette actualité, que les médias et les politiciens ne peuvent plus dissimuler, que nous dit-elle ?

Ri7Jugement  RLNotre justice, sous la direction de la haineuse Taubira, rend des décisions de moins en moins compréhensibles pour les Français. Nos compatriotes constatent, effarés, que quotidiennement des juges remettent en liberté des jeunes délinquants multirécidivistes, assassins en puissance. Ils s’aperçoivent par contre que le moindre policier, le moindre bijoutier, le moindre propriétaire, qui a le malheur de se défendre pour sauver sa vie, ses biens, sa famille, se retrouve mis en examen, comme un vulgaire délinquant. Il n’est pas certain que la mise en examen, très médiatisée de Nicolas Sarkozy, deux jours après l’affaire Cahuzac, convaincra les Français de l’indépendance de notre justice…

Le succès de deux ouvrages, « La France Orange Mécanique » de Laurent Obertone, et celui de René Marchand, édité par Riposte Laïque, « Reconquista ou Mort de l’Europe », malgré les dénigrements d’un côté, et le boycott médiatique (pour le moment) de l’autre, constituent le pire camouflet pour la caste au pouvoir, et pour la clique « antiraciste » à qui nous devons nos procès. Les Français traduisent à présent automatiquement le fait que quand un « jeune » assassin est appelé Vladimir, il s’appelle Souleymane. Quand les médias nous parlent d’une « bagarre » à dix contre un, ils savent, la presque totalité des fois, quelle est l’origine de ceux qui sont dix, et celle de celui qui est seul. Et quand on apprend qu’un homme a été tué d’un coup de couteau à la carotide (ce qui arrive de plus en plus souvent) ils traduisent cela par « égorgement », et savent, là encore, d’où cela vient.

Quand ils lisent le livre de René Marchand, ils comprennent ce que Pierre et Pascal expliqueront de nouveau ce mercredi, si le procès se tient. Oui, il y a forcément un lien entre l’ensauvagement de la France, décrit par Laurent Obertone, et l’islamisation de la France. Oui, le Coran enseigne, dès leur plus jeune âge, aux musulmans que mécréants, juifs, chrétiens, tout ce qui n’est pas musulman, sont des ennemis à combattre, à convertir ou à éliminer. Il suffit de lire les sondages pour comprendre que, malgré la police de la pensée, plus grand monde ne croit à la belle histoire de l’islam, religion d’amour, de tolérance et de paix.

Mieux, les imposteurs de l’antiracisme, gavés de subventions (quand Hollande-Ayrault font les poches des retraités et des assurés sociaux), sont ouvertement les complices de ceux qui agressent quotidiennement notre France laïque et nos compatriotes. Sur le site Boulevard Voltaire, un contributeur talentueux, Adrien Abauzit, les qualifie même de « négationnistes du racisme anti-français ».

http://www.bvoltaire.fr/adrienabauzit/les-negationnistes-du-racisme-anti-francais,16066

Le Mrap, qui a soutenu, entre autres, le voile à l’école, le halal dans nos cantines, vient de se ridiculiser une nouvelle fois en défendant la mère et l’oncle d’un gamin de 3 ans appelé « Jihad », auquel ils ont fait porter un maillot avec écrit dessus « Je suis une bombe ». Ceux qui osent poursuivent Pierre et Pascal pour des mots n’encouragent-ils pas, en soutenant un tel maillot, les musulmans à la violence contre les non-musulmans ?

La LDH s’est déjà distinguée, par le passé, en poursuivant, alliée à la Ligue Islamique, l’écrivain Michel Houellebecq devant les tribunaux. Ce dernier avait dit – à notre avis à juste titre – que « la religion la plus con, c’est quand même l’islam ». Ses dirigeants ont harcelé des enseignants laïques qui s’opposaient au voile à l’école. Ils ont soutenu un imam antisémite et raciste, à Vesoul, et ont lutté – avec succès – contre son expulsion, au nom de la liberté d’expression, qu’ils refusent à Pierre et Pascal. Ne se sont-ils pas, eux non plus, rendus complices d’un Merah en puissance ?

Ri7Taubira à la Justice2Sos Racisme a contesté, jusqu’à plus soif, l’existence du racisme anti-blanc, d’abord par son vice-président Samuel Thomas, puis par l’ineffable Dominique Sopo. Or, les témoignages se multiplient, partout en France, pour confirmer que le véritable racisme, en France, le plus répandu, le plus violent, c’est bien le racisme anti-blanc. D’autre part, selon l’enquête de l’association « Contribuables Associés », Sos Racisme se permet de ne pas respecter les lois, et n’a publié aucun compte depuis plusieurs années… ce qui ne l’empêche pas de passer à la caisse. L’attitude de Sos Racisme, depuis sa création, ne s’apparente-t-elle pas à de la non-assistance à Français en danger ?

La Licra se doit, normalement, selon son intitulé, de combattre d’abord l’antisémitisme. Or, quel a été son rôle, ces dernières années, si ce n’est de soutenir, y compris devant les tribunaux (voir affaire Truchelut et procès Pierre et Pascal) ceux  dont l’idéologie religieuse cible justement les Juifs comme premières victimes de la religion musulmane. Jakubowicz, actuel président de la Licra, a dû, au lendemain des assassinats de Merah, qu’il avait, dans un premier temps attribué à l’extrême droite, reconnaître – presque avec des sanglots dans la voix – que l’antisémitisme, en France, venait presque toujours des jeunes musulmans. Un constat que l’avocat Gilles-William Goldnadel, qui, bien évidemment, précisait que tous les jeunes musulmans ne sont pas des antisémites et des assassins, avait fait depuis fort longtemps. La Licra trahit la cause de ceux qui, sur le territoire français, n’acceptent pas la montée de l’antisémitisme, en marchant main dans la main avec les meilleurs alliés de l’islamisation de la France. Leur attitude s’apparente à de la non-assistance à juif en danger.

Le Comité Contre l’Islamophobie en France (CCIF) cinquième client de cette pièce, n’est que le relais de la propagande d’une organisation étrangère, l’OCI, forte de 57 pays musulmans, qui entendent interdire le délit de blasphème, sur notre territoire, en assimilant toute critique de l’islam à du racisme. Rappelons que leur campagne médiatique contre l’islamophobie a été financée par le milliardaire Georges Soros (ce qu’ils ont reconnu) et que leur président de l’époque, Sammy Debah, dans une interview, admettait que pour eux, la multiplication des procès était source de revenus. Et leurs donateurs bénéficient de la déduction fiscale de 66 %, ce qui, pour une association qui se comporte ouvertement en agent des 57 pays de l’OCI, est inespéré !

Voilà ces gens qui osent poursuivre Pascal et Pierre devant les tribunaux. Non, ce ne sont pas des antiracistes, ce sont les complices du développement, en France, d’un racisme dont nos compatriotes font les frais, tous les jours, parfois au prix de leur vie. Ils sont les principaux artisans d’une politique migratoire irresponsable, qui, en période de chômage de masse, a totalement désintégré notre pays. S’appuyant sur des lois liberticides (Pleven, Gayssot, Taubira), ils sont les fossoyeurs de la liberté d’expression. Ils sont les relais de la politique mondialiste, européiste, et de la destruction des Etats-Nations, et c’est pourquoi ils sont choyés par le système. Ils haïssent la France souveraine, républicaine et laïque, que Pierre Cassen, a défendu avec passion, ce samedi, près de Rennes, à l’invitation de Jeune Bretagne, devant 250 spectacteurs (vidéo en ligne demain). Ayant appeler à voter Hollande contre Sarkozy – qui, pourtant, stupidement, a continué à les engraisser – ils espèrent bénéficier, par des embauches dans les ministères, des commissions Théodule et encore davantage de subventions, des retombées de leur engagement. Ils sont la caricature de ceux que nous qualifions d’islamo-collabos.

Pourtant, nous constatons la montée de ce que certains appellent un Printemps français, devant le rejet, de plus en plus majoritaire, de l’imposteur Hollande et de son équipe. L’immense manifestation contre le mariage et l’adoption homosexuel (voir les articles de Caroline Alamachère, Caroline Corbières et Josiane Filio) l’a encore démontré, hier. Nul doute que si un vrai printemps français renversait les fossoyeurs de la France, les maîtres-censeurs de l’antiracisme n’échapperaient pas aux quelques explications qui leur seraient demandées par le peuple, et notamment celle-ci : comment avez-vous osé traîner devant un tribunal un Michel Houellebecq, une Fanny Truchelut, un Eric Zemmour, un Pierre Cassen, un Pascal Hilout, un Renaud Camus, un Jacques Philarchein et combien d’autres innocents moins connus ?

Cliquez sur le livre pour le commander
Cliquez sur le livre pour le commander

En attendant, rendez-vous ce mercredi, devant le Palais de justice, et continuez à acheter et à faire connaître « Reconquista ou Mort de l’Europe », dont nous vous révélons la table des matières.

TABLE DES MATIERES

Avant-propos 7

PREMIERE PARTIE

L’Europe ethnocentriste, ignare de l’Islam 15
1. Pour éclairer la scène et les acteurs :
Identités culturelles, fierté d’appartenance 17
2. L’identité musulmane vue d’Europe :
de l’indifférence à la négation  39

DEUXIEME PARTIE

L’Islam, prisonnier de sa génétique 57
3. Au commencement, un arabe, que nous nommons Mahomet 59
4. La sunna : le totalitarisme 83
5. La sunna (suite) : le temps, l’humanité, la Terre
coupés en deux, le devoir de djihad 95
6. La sunna (suite) : l’involution, le retour aux origines 115
7. Unité de l’Islam et fierté de l’homme musulman 125
8. Cohabitation possible ?  141

TROISIEME PARTIE

Mahomet, Machiavel et Gribouille ou
Comment l’Islam envahit l’Europe 169
9. Une guerre de conquête planifiée 171
10. L’exemple français : de l’immigration de travail à la guerre d’invasion 185
11. L’exemple français (suite) : 2012, « la libanisation, c’est maintenant » 213
12. Une guerre du 3e type 229
13. Les batailles perdues par les Européens… qui n’ont pas su qu’elles leur étaient livrées 249
14. Les Musulmans, sûrs de vaincre 269

QUATRIEME PARTIE

Ebauche d’une stratégie de contre-offensive 309
15. Un objectif mobilisateur et une stratégie 311
16. Identifier l’ennemi 325
17. Résister sous un gouvernement collabo 349
18. Après la victoire électorale : contenir l’Islam 369
19. L’éradication de l’Islam en Europe 385
Conclusion 389

POUR COMMANDER RECONQUISTA OU MORT DE L’EUROPE

Vous pouvez adresser un chèque de 24 euros (5 euros de frais de port compris), à l’ordre de Riposte Laïque, à l’adresse suivante : Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Union européenne : 27 euros. Autres pays : 30 euros.

Vous pouvez également le commander par paypal, en cliquant sur le lien suivant :

https://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

AGENDA DE RL

Mercredi 27 mars : Procès de Pierre et Pascal, au Palais de Justice de Paris, 4, Boulevard du Palais. L’audience se déroulera Pôle 2, chambre 7. Rendez-vous à 12 heures 30, sortie du métro Cité, face à la Préfecture, près du marché aux Fleurs. Réunion d’amis prévue après le procès.

Samedi 6 avril : Banquet républicain en Corse, avec Christine Tasin et Pierre Cassen. Pour les détails, menu et inscription :

http://www.resistancerepublicaine.eu/2013/banquet-republicain-en-corse-le-6-avril/

Samedi 6 avril, de 15 heures à 18 heures : Dédicace de René Marchand, pour son livre « Reconquista ou Mort de l’Europe », à la librairie France Livres, 21, rue Monge, 75005.

Samedi 13 avril, de 17 à 19 heures. Tourcoing. Conférence-débat de René Marchand, auteur de Reconquista ou Mort de l’Europe, suivie d’une séance de Dédicaces. S’inscrire en envoyant d’urgence un chèque de 6 euros (donnant droit à une boisson) à l’ordre de Résistance républicaine 101 Avenue du Général Leclerc 75685 Paris Cedex 14 en spécifiant vos noms adresse, courriels et téléphone pour communication du lieu exact.

Samedi 20 avril : apéro saucisson-pinard, en Aquitaine, dans les Pyrénées Atlantiques.

Rendez-vous à quelques kilomètres d’Orthez à 17 heures pour une conférence-débat animée par Pierre Cassen et Christine Tasin, suivie d’un apéro saucisson-pinard.

Le thème de la conférence sera précisé ultérieurement, en fonction de l’actualité et de l’évolution de la Résistance.

Inscription obligatoire, merci d’envoyer un chèque de 10 euros (5 euros pour les chômeurs et étudiants) à Résistance républicaine, 101 Avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14 , en spécifiant bien courriel et téléphone pour communication de l’adresse, avant le 31 mars.

Mardi 30 Avril 2013, à 18 h 30

Le CARED reçoit René Marchand, à La Maison des associations, 63 Avenue Pasteur, Troyes (Aube). Salle 303.

Thème de la conférence : Reconquista ou mort de l’Europe

Mardi 13 mai, à 19 h. Résistance républicaine Rhône Alpes, en collaboration avec le Cercle des Citoyens vous invite à une conférence-débat avec Robert Ménard : La place des medias dans la société.

Droit d’entrée : 5.00 €, possibilité de diner sur place : 25.00 €. Brasserie « Midi-Minuit » 83, Cours Charlemagne 69002 – LYON

Réservation Obligatoire : 04 72 61 18 45, ou par courriel : lecercledescitoyens@orange.fr, soit pour la conférence, soit pour dîner et conférence.

Samedi 8 juin à 10h30. Résistance républicaine Rhône Alpes, en collaboration avec le Cercle des Citoyens vous invite à une conférence-débat avec Christine Tasin : Laïcité et Communautarisme.

Droit d’entrée : 5.00 €, possibilité de diner sur place : 25.00 €. Brasserie « Midi-Minuit » 83, Cours Charlemagne 69002 – LYON

Réservation Obligatoire : 04 72 61 18 45, ou par courriel : lecercledescitoyens@orange.fr, soit pour la conférence, soit pour dîner et conférence.

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Vous pouvez ensuite les commander sur ce lien.

https://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

Vous pouvez d’autre part envoyer un chèque à Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup.

image_pdf
0
0