1

Laetitia Avia insultée, c’est bien plus grave qu’un Français agressé et brûlé dans sa voiture !

La violence est partout et n’épargne personne, pas même nos distingués députés, qui ne semblent plus en sécurité nulle part, y compris au sein de l’Assemblée Nationale !

C’est ce que vient de constater la très sympathique députée LREM, Laetitia Avia, en recevant un courrier contenant des injures racistes et une menace de mort, pour lesquelles elle a aussitôt porté plainte !

Laetitia Avia… ça ne vous dit rien ?

Mais si voyons, souvenez-vous, c’était en juin dernier, peu de temps après les législatives où la toute nouvelle élue (surnommée « l’inconnue » par ses adversaires pendant la campagne), avait été brutalement propulsée sur le devant de la scène médiatique, suite à une altercation avec un chauffeur de taxi.

Ne disposant que de 12 euros en espèces pour régler la course, et le terminal bancaire du taxi ne fonctionnant pas, le chauffeur a immédiatement démarré en direction du distributeur le plus proche, au grand dam de la députée effrayée, ne voyant que la solution de le mordre à l’épaule pour qu’il s’arrête !

https://ripostelaique.com/pour-laetitia-avia-etre-deputee-autorise-a-mordre-un-chauffeur-de-taxi.html

Fait reconnu devant les policiers, après avoir avec condescendance décliné son identité d’élue de la République, la demoiselle se serait ensuite rétractée, déclarant qu’elle ne l’avait pas mordu. Les choses en étaient restées là : Laetitia avait porté plainte pour « séquestration » (défense de rire), et le chauffeur pour « coups et blessures ».

A ce jour, nous ignorons toujours si le pauvret s’est remis de sa blessure, ou s’il a dû être abattu sans attendre, après avoir donné des signes évidents de rage, en mordant quelques clients innocents…

Quant à la députée dépitée, elle allait bien… jusqu’à la réception de cet inquiétant courrier.

http://lelab.europe1.fr/comment-la-deputee-lrem-laetitia-avia-se-defend-apres-avoir-mordu-un-chauffeur-de-taxi-3380876

Laetitia Avia, racisme contre cannibalisme ; la pauvrette n’en a pas fini avec les procès.

Parce qu’aujourd’hui c’est bien plus grave ; le courrier reçu, émanant sans aucun doute d’un être « bas du front » et étalant effectivement un racisme primaire, se termine par ce qui a immédiatement été perçu comme une menace de mort : « Compte tes jours, on va s’occuper de toi ».

https://blogs.mediapart.fr/vilmauve/blog/010318/laetitia-avia-publie-la-lettre-raciste-et-porte-plainte

Heureusement, deux pointures de la politique se sont immédiatement déclarées outrées d’un tel procédé et ont apporté leur soutien indéfectible à la pauvrette ; Zorro Collomb et Tarzan Castaner, dont je vous livre ici les émouvantes déclarations :

« Indigné par l’odieuse attaque raciste dont a été victime Laetitia Avia. Je lui adresse tout mon soutien, a tweeté le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb ».

« Quand le racisme d’une violence innommable touche nos députés… ça donne cette ignoble lettre d’insultes, a tweeté le délégué général de LREM Christophe Castaner, en souhaitant « courage à Laetitia Avia qui a (son) plein soutien dans cette épreuve ».

http://www.lepoint.fr/politique/lettre-raciste-et-menace-de-mort-la-deputee-laetitia-avia-lrem-porte-plainte-28-02-2018-2198513_20.php

Et bien évidemment, comme on pouvait s’y attendre, deux éminentes et humaines associations au grand cœur (dont les visées sont généralement bien plus transparentes que leurs comptes) se sont déjà manifestées, affichant leur soutien à Laetitia, par de chaleureux messages :

« Pour SOS Racisme, cet épisode « rappelle ce qu’est la virulence du racisme antinoir. En choisissant de publier cette lettre, Laetitia Avia contribue à montrer ce que sont les pensées putrides qui continuent à agiter une partie de notre pays […] demandant à la justice de faire toute la lumière sur cette affaire en déployant les moyens nécessaires pour identifier son ou ses auteurs… ».

« De son côté, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) a indiqué qu’il envisageait de porter plainte ».

Sûr que ces deux-là ne sont jamais en reste, pour porter plainte et accourir à la soupe des exorbitants dommages et intérêts qu’ils réclament, mais pour cela il leur faut absolument le nom du ou des coupables.

En l’occurrence ils vont devoir marquer le pas un moment, en attendant que la police, qui a bon nombre d’autres chats à fouetter, puisse leur donner satisfaction en leur apportant sur un plateau l’identité du ou des affreux racistes.

Pourtant dans ce drame humain, il est indispensable de savoir raison garder et ne pas laisser les esprits trop s’échauffer… car si le racisme ne fait aucun doute dans ce sordide courrier, la mort n’est peut-être pas la seule option envisagée par l’expéditeur ; l’expression « compte tes jours on va s’occuper de toi » pouvant tout aussi bien signifier que le ou les auteurs, ont l’intention d’attenter simplement à la sérénité et au confort de sa vie, en les pourrissant par d’autres futurs messages d’injures…

Mais bon, moi ce que j’en dit…

En même temps, dès lors que « Gégé » et « Cricri » sont sur l’affaire, il est clair que l’histoire ne s’arrêtera pas là, et que le ou les responsables de ce vilain message n’ont plus qu’à se terrer loin de la vindicte des deux hommes, rejoignant les pauvres et apeurés djihadistes vivant prostrés depuis les terribles fatwas lancées contre eux par nos deux chevaliers blancs.

Mais plus sérieusement, ce qui pose scandaleusement problème chez les citoyens doués de raison et de compassion pour leurs semblables, c’est la différence de traitement entre certains faits divers.

Par exemple, chez la grande majorité des médias-pleureurs, se jetant avec gourmandise sur cet abject cas d’intolérable racisme qui vient d’être évoqué, les articles ne manquent pas…

Alors que dans un même temps semble les laisser de marbre l’effrayant fait-divers concernant un citoyen lambda de 52 ans, qui après avoir été passé à tabac, volé et enfermé dans sa voiture, a failli brûler vif quand ses agresseurs y ont mis le feu avec le plus ignoble sadisme !

« Blessé et brûlé, il marche une centaine de mètres, et trouve refuge dans une habitation. « Il est arrivé en appelant à l’aide, était brûlé au visage et sous le choc », explique la femme qui l’a recueilli et a prévenu les secours, vers 7 h 45. Hospitalisé à Pontoise, ses jours ne seraient pas en danger. Les malfaiteurs, eux, sont activement recherchés, suspectés d’extorsion et de tentative de meurtre. Des crimes passibles de la réclusion criminelle à perpétuité ».

http://www.leparisien.fr/oise-60/neuville-bosc-agresse-vole-et-enferme-dans-sa-voiture-en-feu-01-03-2018-7585788.php
http://www.fdesouche.com/962901-oise-agresse-vole-enferme-voiture-feu

Je n’ai pas connaissance de tweets sur l’affaire de la part des duettistes du gouvernement !

Cela semble bien moins émouvoir ces prétendus être sensibles, toujours aux avant-postes lorsqu’il s’agit de glapir contre un intolérable atteinte à l’intégrité de ceux qui précisément s’adonnent impunément au racisme anti-blancs, que ce soit sur le Net, dans la rue ou les transports en commun ; dans ce cas de figure, le chœur des pleureuses soi-disant antiracistes n’en finit plus de se lamenter et crier vengeance, mais est systématiquement aux abonnés absents lorsque bien plus souvent, il s’agit de racisme anti-blanc !

Etonnez-vous après que la vente de torchons, ou l’audimat des chaines aux ordres, soient en nette régression, et que sans l’injection régulière de fortes doses de subventions, beaucoup de faux journalistes seraient au chômage depuis longtemps !

Même les citoyens-autruches commencent à relever la tête et s’intéresser aux messages des lanceurs d’alertes… d’où d’ailleurs l’acharnement médiatico-juridico-politique, contre ces officines dénonçant sans relâche leurs mensonges, manigances et inversions des faits !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression