L’affaire Théo aurait-elle des liens avec la Françafrique ?

Publié le 8 mars 2017 - par - 10 commentaires - 1 442 vues
Share

A travers l’alibi symbolique de Théo, les Zones Urbaines Sensibles et leurs trafics, fléaux de nos villes et banlieues postcoloniales, périls de nos principes démocratiques constamment proclamés, ne prospèrent -elles pas sous le couvert de la raison d’Etat et du Président qui l’incarne ?

Affaire Théo : Un Françafrica-gate? La « Raison d’Etat » qui prévaut sur l’Etat de Droit ordinaire et préside aux intérêts supérieurs de la Françafrique protège-t-elle les 1500 « Zones de non-droit » françaises, au nom de la réciprocité des intérêts bien compris entre la Métropole et ses anciennes colonies ? Théo, la nouvelle mascotte, symbolique à plus d’un titre, alibi des dernières flambées de violences dans les quartiers urbains et périphériques de l’Hexagone, serait le neveu de Thomas Luhaka Lozenjoha (voir les liens ci-dessous), député congolais, Président de l’Assemblée Nationale du Congo-Kinshasa,

https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_d%C3%A9mocratique_du_Congo#Religion
vice-Premier Ministre de ce pays, (dictature parmi les plus pauvres et corrompues du monde, où 87% des « sujets » vivent sous le seuil de pauvreté). Cette personnalité gouvernementale congolaise exerce actuellement la fonction de Ministre des P et T et des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Le frère de Théo, Mickaël Luhaka, fondateur de l’association actuellement sous investigation policière française par le SDPJ 93, pour « détournement de fonds publics », serait le fils de ce personnage ! Et alors ?

Questions ? 1 – Est-ce par pure compassion ou couvert de sa casquette de défenseur des « intérêts supérieurs » de la Françafrique, au nom de la Raison d’Etat (système abondamment décrit par F-X Vershave, dans « Noir Chirac », ou « Au mépris des peuples, le néocolonialisme franco-africain », entre autres) que M. François Hollande s’est déplacé au chevet du belliqueux blessé ?

2 – Ne serait-ce pas aussi au nom de cette même Raison d’Etat qui alors risquerait de venir écarter le « Droit ordinaire » et innocenter de facto les séditions permanentes fomentées contre nos institutions et services publics français (écoles, hôpitaux, transports, pompiers, police etc.), les fraudes, trafics et contrebandes en tous genres, « bien connus de tous » (sic) drogues, cigarettes, prostitution, contrefaçons de produits de marques, de médicaments, de faux papiers, d’armes, de théories islamistes, subversives et criminelles, dévoyées et promues par les financiers du wahhabisme, qui sévissent dans les « Zones Urbaines dites Sensibles » des villes et banlieues hexagonales, la plupart du temps banalisées et impunies, juteuses activités informelles pourtant, au sujet desquelles beaucoup de citoyens de base se demandent où passent les dividendes ?

3 – Par cet usage discrétionnaire de la Raison d’Etat, les Institutions de Police et de Justice sont-elles conscientes de cette dépossession systématique de leurs prérogatives de faire respecter les règles de la paix civile dans l’Egalité et la Fraternité et de l’anarchie qu’elles provoquent ? Quand des policiers interviennent dans les troubles notoires perturbant nos quartiers, il n’est pas rare de les entendre dire : « Cela ne dépend plus de nous ! Voyez plus haut ? ou « Comment vous êtes Français et vous habitez encore ce quartier ? Si vous voulez la paix, un conseil : Déménagez ! »

4 – Les courageux citoyens qui, à force de patiente ténacité et d’à-propos, sont parvenus à faire condamner par la Justice actuelle la Ville de Paris et l’Etat, dans l’Est du XVIIIème arrondissement pour rupture d’égalité due aux troubles à l’ordre public, aux trafics permanents depuis 20 ans dans les rues Dejean, Poulet et les alentours du quartier de Château Rouge ; condamnation aussi pour illégalité du projet municipal frauduleux de construction de mosquée, déguisée en Centre culturel, intitulé « Institut des cultures d’Islam », I.C.I., ne risquent-ils pas de devoir attendre longtemps encore pour que ces décisions de Justice deviennent exécutoires ?

Surtout si désormais ce sont « les intérêts supérieurs bien compris » des oligarchies françafricaines complices qui, désormais gouvernent la France, sur le territoire national lui-même, régissent « la paix civile » par la violence, l’injustice et la corruption, sous couvert des intérêts supérieurs de la Françafrique, sous la tutelle française de la Raison d’Etat ?

Eric Alban

http://www.sangoyacongo.com/2017/02/escroquerie-mickael-luhaka-fils-dun.html http://www.wendy-leblog.com/2017/02/theo-son-oncle-est-ministre-au-congo.html http://corto74.blogspot.fr/2017/02/theo-vise-par-une-enquete-de-police.html

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Trannod

Théo cachait dans son rectum un genre de tube à essai en verre, contenant de la drogue, !

Ce qui est bizarre, dans l’affaire Théo, c’est que le dossier médical dans son entier est scellé, et que l’équipe qui a eu des informations médicales concernant l’intervention chirurgicale est tenue au secret absolu, avec de sérieuses menaces si fuites à la presse.

L’opération, suture de 10 cm de rectum, ce qui signifie coupure par objet tranchant et non contondant comme une matraque, n’est pas en faveur de l’intromission d’un objet mais bien d’une blessure par objet contenu …dans le rectum. Que contenait le rectum de Théo ? Probablement un contenant (tube de verre contenant coke, cachets d’ecstasie, etc..) qui s’est brisé pendant la lutte avec la police. Aucune des vidéos des caméras de

Oeil de Lynx

La «Justice pour Théo» a été pleinement réalisée. Il a eu exactement ce qu’il méritait. Et je suis certain que les faits ont été grandement exagérés…

André Léo

Pour ceux qui ne l’auraient pas lu, l’excellent article d’Alice Chambord du 26 février.

http://ripostelaique.com/loncle-de-theo-ministre-au-congo-rien-a-voir-avec-les-670-000-euros-detournes.html

Le dossier médical dans son entier est scellé. Et l’équipe qui a eu les informations médicales sur l’intervention chirurgicale est tenue au secret ABSOLU avec menaces. Des sources ont cependant indiqué que l’opération du suspect a été une suture sur 10cm d’une plaie dans le rectum-colon, occasionnée par objet tranchant et non contondant comme l’est une matraque.

André Léo

La sauce montée par les maffieux-gauchistes sur l’affaire Théo , leurs exactions violentes à Paris ont un lien avec la françafrique, mais aussi avec la drogue.
Afrique: un proche de Théo est ministre au Congo. Son frère, lui aussi en France et sa famille ont monté une association « subventionnée » qui a grugé plus de 600.000€ … pas de vague, le tonton est ministre congolais.
Drogues: C’est pour protéger un « guetteur » que Théo a agressé les policiers et il a été blessé durant son arrestation. Malgré la vidéo qui innocente les policiers, la juge en a mis un en examen pour « viol »!
Les médecins ont constaté une déchirure de l’intestin, liée à un objet tranchant. (du verre!) Il se dit que Théo cachait dans son rectum de la drogue dans un tube qui se serait brisé. Secret d’État judiciaire?

YAYA

Regardez-les avec leurs pancartes: « Justice pour Théo ».
Et Justice pour la France, c’est pour quand ???……….

soupas

l africanophilie et l islamophilie sont un sport tres pratique par nos dirigeants pour des raisons de buisness franco africain et francomusulman et rien d autre.s ils aimaient les africains et les musulmans avec le cœur ils les parqueraient pas comme du betail dans les cites prosperes en canabis

Colonel de Guerlasse

Ils sont encore en France ? Non….

Toto

Je pense que Théo fils à papa de dictateur africain a dû être d’une arrogance rare et princière avec les policiers, ce qui pourrait expliquer le pétage de plomb de celui dont la matraque a dérapé…

Jc000

Institution des cultures d’islam?quelles cultures?a part celle du cannabis ou du pavot je ne leur en connait aucune!

Alsace 67

Bien dit , mais ne trouvez vous pas que depuis la révélation du  » détournement » de fonds par la famille , l’histoire de cet individu se fait beaucoup plus discrète ?