L’agression de la Coralie Dubost : c’est encore Ali ?

Je précise d’abord que je n’ai aucun rapport (familial, s’entend) avec cette dame. Pas que je sache, en tout cas.

***

Dans la nuit du 19 au 20 octobre dernier, Coralie Dubost (l’ex à Véran) est agressée en pleine rue dans le 7e arrondissement de Paris, ainsi que son nouveau compagnon – le couple sortait d’un restaurant de luxe de ce quartier huppé de la Capitale – par quatre individus, qui les surprennent en les attaquant par derrière.

Les sauvageons lui dérobent son sac à main contenant des effets personnels et de l’argent liquide pour une valeur globale de deux mille euros, tandis qu’ils dépouillent son concubin de sa montre Rolex – d’une valeur de douze mille euros – ainsi que de son téléphone portable.

***

Par une série de publications sur les réseaux sociaux, la députée LREM de l’Hérault est récemment revenue sur ce malheureux – mais très banal – épisode.

« Oui nous avons été agressés, comme, malheureusement, de trop nombreux français »

Chère Coralie, dans cette acception, « Français » s’écrit avec un F majuscule. A ne pas confondre avec « le français », qui désigne notre langue.

***

« Un grand merci aux forces de l’ordre et au médecin qui nous ont pris en charge, et qui font œuvre de professionnalisme au quotidien », continue mon infortunée homonyme.

***

« Un grand merci également aux messages de soutien. Dans l’épreuve, la solidarité et la sympathie importent bien plus que quelques messages faux et haineux ».

On sent la pauvrette cultiver ici le fameux « Vous n’aurez pas ma haine », cher à toutes et tous nos ami.e.s les bisounours. Ce qui me fait dire qu’il reste encore du boulot avant une réelle prise de conscience de l’intéressée quant à la situation que vivent quotidiennement les Français avec un F majuscule.

***

Remarquons qu’au-delà de la douloureuse perte de la Rolex à 12.000 euros de son compagnon, Coralie a l’élégance d’adresser ses « pensées à toutes les victimes de France ». C’est sans doute la première fois que ça lui arrive : comme quoi, à toute chose, malheur est bon.

***

« Mon action de femme, citoyenne et élue continuera de se mobiliser pour le droit à une vie paisible. Nous ne céderons rien à la violence, ni à la peur », a-t-elle encore assuré. Des paroles en l’air, évidemment, mais ça ne mange pas de pain de les poster sur les réseaux.

***

L’attaque par derrière et en bande laisse penser que les agresseurs ne sont pas des Suédois de souche. Une intuition, comme ça. Pas sûr que les noms des agresseurs, à supposer qu’on les retrouve, soient dévoilés par la presse : inutile de faire glousser l’extrême droite.

***

Dernière chose : si Coralie et son compagnon avaient leurs deux piquouzes en règle pour aller au restau, ils risquent de regretter leur mésaventure devant ce qui les attend d’ici quelques mois. Mais ceci est une autre histoire, beaucoup plus ennuyeuse que la perte d’une Rolex, même à 12.000 balles.

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

image_pdfimage_print
22

17 Commentaires

  1. j’imagine la dubost se vanter qu’elle fait parti de ce gouvernement….l’agresseur lui colle un pain,une trempe,la branlée du siécle,téte gonflée ,bleue,rouge comme celles des francais et francaises ont quand ils se font agresser par ces racailles issue de l’immigration,peut etre que la dubost pour etre tranquille a proposée directement a ces agresseurs de donner son fric et rolex ….courage fuyons !!

    • Et peut-être le reste pour goûter aux joies de la diversité positive et du très bien vivre ensemble !

  2. enfin il n’y a pas que les pauvres français qui subissent une agression, j’attendais ça !
    cette dame a eu de la chance de n’avoir pas été égorgée

    • Si la FRANCE en prend le chemin, grâce au laxisme depuis des décennies, et particulièrement depuis 4 ans 1/2. Elle est bien atteinte. Tout ça par clientélisme, lâcheté. Il est plus facile de laisser le peuple qui ne dit jamais rien et qui subit, à la vindicte des racailles, de l’immigration de masse de sauvages. Ce que je regrette c’est qu’il n’y ait pas assez de politicards agressés, comme la députée lamerdiste DUBOST

  3. On pourrait peut-être qualifier cet incident de syndrome Tapie ? En souvenir de la mésaventure de ce dernier avec ses importés du bled

  4. Et cette pauvre députée LAREM sortait du restaurant pendant que ses collègues votaient à l’assemblée nationale, l’expansion du passe sanitaire jusqu’à fin juillet 2022. Elle ne faisait donc pas son job pour lequel elle s’est présentée pour devenir députée.

  5. C’est vraiment dommage que de hautes personnalités absolument indispensables à la gouvernance de la fRance, subissent de telles exactions, celles ci devraient seulement être réservées à la plèbe et si possible ceux qui fument gitanes, roulent gazole, et qui en plus gueulent comme quoi ils ne peuvent plus se chauffer ces cons.

    Il faut absolument protéger efficacement les pépites des-putes et sinistres, car eux le valent bien, et pour preuvent ils se gavent avec nos sous , et ils ont bien raison de le faire, ce sont les fRancons qui les ont mis au pouvoir.

    Je leur souhaite à tous de merveilleux effets secondaires, et si possible rapides, ça sera en plus super déconogique.. allez zou tout ça au compost.

  6. Que faisait Coralie Dubost avec 2.000 euros en liquide sur elle. Elle venait de toucher une enveloppe, ou elle se préparait à payer du travail au noir? Apparemment personne ne s’est posé la question.

    • Moi quand j achète des Carambars, je ne me balade pas avec 2000 roros.
      Quoique l herbe de Provence du Maroc ou de Colombie n est pas donnée.
      Pauvres bobos. Sniff !

  7. Votre emploi de l’écriture inclusive était ironique, j’espère.
    Les députés ne sont certainement pas vaccinés, ou alors avec du sérum physiologique…

  8. C’est beau le « vivre ensemble » dans une France qui « n’est pas un coupe gorge » et où seule l’extrême droite incite à la haine alors que nous avons tant besoin de la diversité « pour faire notre ménage »!

Les commentaires sont fermés.