L’agriculteur charentais a tué son cambrioleur : surtout pas de vagues !

C’est aussi à cause de cons pareils qu’on en est là. Tout simplement.

Le politiquement correct tue. Tue la France et les Français.

On se souvient de cet agriculteur charentais qui, en mars dernier, a tiré sur l’un des 4 cambrioleurs entrés par effraction dans son domicile, alors qu’il était seul avec sa fille de 3 ans.

En attente de son procès, il n’a toujours pas le droit de retourner chez lui et est obligé à son âge de vivre chez ses parents dans un hameau voisin. Il vient d’accorder une interview au Parisien. Il en est à regretter son geste. Insensé…

« Tout le monde me dit que j’ai bien fait, mais les gens ne sont pas à ma place », murmure cet agriculteur charentais. Au soir du 25 mars dernier, ce trentenaire et père de famille a ouvert le feu sur des cambrioleurs occupés à fracturer son domicile à Longré, un village de 200 habitants situé aux confins de la Charente. « Un homme a perdu la vie », résume son avocate, Me Marianne Atrous-Lemouellic, en complétant les phrases de ce taiseux de nature.

L’histoire avait scandalisé toute la réinfosphère, au grand dam des macronistes, en pleine campagne électorale… mais elle n’a pas fait de bruit dans la presse subventionnée et pour cause.

On apprend aujourd’hui que la famille de l’agriculteur, enfant srilankais adopté, a fait tout ce qu’il fallait pour qu’on en parle le moins possible.

Le père de l’agriculteur a même fait des pieds et des mains pour empêcher une manifestation d’agriculteurs du coin qui voulaient marcher sur Angoulême en tracteur.

C’est le même zozo qui se plaint de récupération politique parce qu’un représentant de Reconquête est venu frapper à leur porte et que le parti d’Éric Zemmour a lancé des pétitions. L’agriculteur dit « ça, j’étais contre ».

Et pourquoi donc, Môssieur ?

Que croit-il, le quidam ? Que faire la bête, que baisser la tête, se taire et se soumettre à la loi du plus fort va arranger son cas et le conduire plus sûrement au non-lieu ???

Ces cons n’ont rien compris. Pourtant, l’exemple des Traoré, pour ne parler que d’eux, est limpide. Aveuglant.

Les racailles se sentent fortes, renforcées par la « communauté » qui fait trembler Élysée, Matignon, Beauvau et Préfectures. Les nôtres se taisent, se terrent, regrettent d’avoir tiré pour protéger leur enfant, rien que ça, pendant les que les autres manifestent, cassent, incendient…

Résultat des courses : les nôtres en taule pour des années pour avoir juste défendu leurs biens et leurs familles. On se souvient par exemple de  Luc Fournié ce buraliste condamné à 10 ans de prison pour avoir tué l’un de ses deux cambrioleurs…

Les autres relâchés après des agressions, des coups de couteau, des viols, même.  Un Kamal Belbakkal écope de seulement 3 ans et demi de prison pour avoir poignardé un agriculteur aux cris de Allahu akbar… Un djeun qui, en bande, passe à tabac un chauffeur de bus condamné à… un an et demi de prison ! On se souvient du cri du cœur de Karine, violée, devant son violeur, sorti libre après son jugement.

Tout ça parce que des Français bien de chez nous, trop bien élevés ou bien trop dhimmis, ou bien trop bobos ont peur de faire des vagues et se croient encore en 1950.  Je ne sais si, pour le père du tireur,  le fait d’avoir adopté un enfant srilankais joue un rôle dans l’affaire , mais quelles qu’en soient les raisons, avoir refusé une manifestation d’agriculteurs pour montrer et sa solidarité avec le tireur et pour renverser le rapport de force favorable aux racailles est une sottise sans nom.

C’est à cause de cons comme ça qu’un Samuel Paty est mort, isolé, regardé de travers, menacé de sanction…

C’est à cause de cons comme ça que les nôtres vivent et meurent seuls, isolés, mourant de peur devant la mort qui casse leurs carreaux à minuit.

L’exemple égyptien serait sans doute plus efficace… Il y a là-bas, en territoire d’islam, moins d’égorgements que chez nous. Et pour cause. La dernière affaire de femme égorgée s’est terminée par la condamnation à mort de l’égorgeur.

https://www.fdesouche.com/2022/07/25/egypte-tolle-apres-le-meurtre-par-egorgement-dune-jeune-etudiante-qui-refusait-les-avances-dun-homme-qui-voulait-lepouser/

Mais chez nous justice dhimmie et Français dhimmis préfèrent que les Français tendent la gorge.

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2022/07/26/la-famille-de-lagriculteur-charentais-qui-a-tue-son-cambrioleur-na-pas-voulue-faire-de-vagues/

image_pdfimage_print
15

8 Commentaires

  1. cet agriculteur a eu 1000 fois raison !! pour preuve c’est lui qui est en vit,le bon continu a vivre,le méchant s’est fait désouder….moins un !

  2. Dommage pour ce que je vais écrire , mais tant pis pour lui il subira la justice coco pour avoir flingué un pseudo réfugié des Balkans ,cet agriculteur va certainement se prendre une longue peine de prison à vouloir ne pas faire de vague , tant pis pour lui et pas question de bouger pour un dhimmi ,un soumis!

    • Il y a peut-être eu un deal avec la justice aux ordres : du style taisez-vous baissez le ton, vous aurez 10 ans dont 5 avec sursis et vous sortirez au bout de deux ans. Des choses qu’on peut comprendre humainement.

      Je pense que de même, pour les victimes franconnaises blanches (je pense à Alban Gervaise en ce moment, mais c’est pas le seul) la famille s’est vu offrir une indemnité importante pour ne jamais parler « dans le poste »

      Lorsque la politique sécuritaire se mêle à la justice (surtout en ce moment), l’État fait tout pour aplanir les choses lorsque c’est possible : nous en saurons plus dans 50 ans !

    • c’est vrai cet agriculteur va subir la colére des juges moisi car un de leurs chouchou a été tué,mais au moins cet agriculteur vit encore,il a sauvé sa vie et celle de sa fille.

  3. Bonsoir Christine. Il est évident que nos juges, pour eux et leur famille, ont peur des représailles des milieux délinquants. Leur sécurité les conduit à condamner au minimum acceptable. Quand on voit la soumission manifestée par nos élus et ce qu’endurent les policiers, il est évident que la magistrature subit le même genre de pression. Je n’ai jamais vu aborder ce sujet. Une enquête sérieuse est à faire.

  4. il est temps que les cambrioleurs soient terrorisés que les flics se défendent avant d’être massacrés

  5. Quant à adopter un petit étranger, c’est certainement parce qu’il n’y a aucun petit Français orphelin à s’occuper, à la Dass par exemple…Une seule chose à dire: les nôtres avant les autres !

    • Adopter un petit français ? C’est un marathon : listes d’attente interminables (9ans d’attente dans certains départements) et très peu d’enfants « adoptables » c’est à dire sans aucun lien avec leur génitrice…

Les commentaires sont fermés.