L’assassin tunisien de Nice, est-il enterré au milieu de nos morts ?

Candidat dans la 3eme circonscription des Alpes Maritimes, j’ai adressé une lettre ouverte au député sortant au sujet de l’inhumation du terroriste du 14 juillet. 

J’ai pensé que le sujet pourrait intéresser votre rédaction…

Très cordialement, 

LETTRE A RUDY SALLES

Monsieur le Député sortant Rudy Salles,

Depuis plusieurs semaines, des Niçoises et des Niçois m’interpellent sur un sujet dont j’ai un temps considéré qu’il appartenait au domaine des fantasmes et des légendes urbaines.

Néanmoins, la rumeur persistant, je pense aujourd’hui que le sujet est trop grave pour ne pas être traité en toute transparence.

Ce sujet est celui de l’inhumation du tristement célèbre Mohamed Lahouaiej Bouhlel, le terroriste du 14 juillet, responsable de la mort de 86 personnes, 458 blessés et des milliers de consciences durablement traumatisées.

J’irai droit au but : cet individu aurait été inhumé à Nice même, suite au refus des autorités tunisiennes de le rapatrier dans le pays de sa naissance et de sa nationalité.

Si ces faits gravissimes étaient avérés, il s’agirait bien évidemment d’une nouvelle offense portée à la mémoire collective.

En effet, et comme bon nombre de nos compatriotes, je ne saurais concevoir que la dépouille de celui qui s’est lui-même désigné par ses actes comme un ennemi de la France, se retrouve aux côtés de nos morts.

Pour gagner la guerre contre les ennemis de l’intérieur que d’aucuns nomment la cinquième colonne, il m’apparaît indispensable de lever au préalable les doutes et ambiguïtés pouvant subsister sur la place qui leur est accordée à titre posthume, afin que les Français puissent avoir pleinement confiance en leurs représentants et faire bloc derrière eux.

Je vous remercie par conséquent de confirmer que cette rumeur n’est pas fondée.

Et vous prie d’agréer, Monsieur le Député sortant, mes plus sincères salutations.

Stanislas Andre 

image_pdf
0
0

18 Commentaires

  1. Ce parlementaire ne risque pas de répondre; il n’est pas qualifié pour le second tour.
    Je n’éprouve à son égard aucune compassion parce qu’il a employé des paroles vexantes à l’encontre de Marion Maréchal,Député du Vaucluse.

  2. Elle est sa tombe à ce batard ? Allée ? Numéro ? Il faut donner l info en pâture aux patriotes !!!

  3. Envoyer ses restes puants a l’ambassade de son pays de coeur, en poste restante.

  4. Le faire cramer sur un tas d’ordure me semble le plus approprié.
    Il faut que son corps disparaisse de notre terre.

  5. déterrer cette charogne si elle est vraiment enterrée dans un cimetière niçois et l’incinérer ! l’incinération est interdite par leur coran et leur pseudo religion, alors, n’hésitons pas…

    • mieux encore: le composter et l’utiliser comme fertilisant pour faire pousser des arbres. Il n’a servi à rien de son vivant, qu’il serve au moins à quelque chose mort.

  6. La mer est vaste en face de Nice…il suffit d’en faire une crevette comme celle de Bigeard.!

    • Voulez-vous me dégoûter du jambon et du saucisson ? Les cochons préfèrent manger des glands. Les corps de ces pourritures devraient être systématiquement incinérés et les cendres mélangées au goudron de nos routes. Aucun hommage posthume, nulle part, par qui que ce soit, ne doit pouvoir leur être rendu.

  7. dans le cas où cela s’avèrerait vrai, il faudra que toute la ville de Nice en soit informée afin de faire renvoyer le plus rapidement possible ce « machin » chez lui en Tunisie. Comment ça, son pays n’en veut pas ? Mais on s’en fout, on doit exiger que la Tunisie reprenne ce qui lui appartient. Ce pays veut bien nos usines délocalisées et nos subventions mais ne veut pas reprendre ses déchets ?

  8. Ce gros tas de merde minable est à cramer et à jeter dans la fosse à purin.
    Et la note à présenter à la famille.

Les commentaires sont fermés.