L’ahurissant rapport Ayrault est une arme de guerre contre la laïcité

ILS NOUS MEPRISENT !Le rapport sur l’intégration, commandé par Jean-Marc Ayrault et rendu public ces jours ci, est une véritable arme anti-laïcité qui menace gravement la cohésion nationale. Cet ensemble de mesures ahurissantes est un contre modèle d’intégration et ne peut que favoriser l’explosion des communautarismes au détriment de l’identité nationale. Autoriser le voile à l’école, c’est reconnaître aux immigrés le droit à la différence et donc la différence des droits, véritable négation de l’égalité républicaine. Promouvoir l’enseignement de l’arabe et des langues africaines est une totale absurdité, puisqu’il est prouvé que la non maîtrise du français est un facteur aggravant de l’échec scolaire qui frappe les élèves issus de l’immigration. Avons nous besoin d’enseigner l’arabe ou le ouolof quand le rapport Pisa vient d’épingler une nouvelle fois les inégalités scolaires en France ? Revisiter l’histoire au nom de la repentance et de l’idéologie anti colonialiste, c’est attiser la haine chez les jeunes immigrés. Et c’est un odieux mensonge, car si la France était le pays ignoble que nous dépeignent les bien-pensants, 80% des jeunes Maghrébins et Africains ne rêveraient pas de venir vivre dans notre infâme pays raciste. Enfin, créer un « délit de harcèlement racial » est une mesure particulièrement grotesque puisque le mot « race » est maintenant banni de la législation française. La France a déjà l’arsenal juridique le plus étoffé en la matière, parfois même au détriment de la liberté d’expression.

Par conséquent, ce chapelet de mesures irresponsables s’apparente davantage à une entreprise de démolition de la république qu’à un projet rassembleur de la nation. Il est donc permis de se demander dans quel but ce rapport explosif a-t-il été commandé et diffusé ? Est-ce par calcul électoraliste en cassant un peu plus la droite, comme au bon vieux temps du mitterrandisme ? Est-ce par pure idéologie tiers-mondiste et pour fidéliser le vote immigré censé remplacer un électorat ouvrier en voie de disparition ? Toutes les options sont ouvertes. Mais il est clair que ce genre d’initiative, qui accorde toujours plus de droits aux minorités au détriment de la laïcité et de nos valeurs républicaines, ne redorera pas le blason de notre président. Car rappelons que selon un récent sondage Ifop, deux citoyens sur trois estiment que l’immigration n’est pas une chance pour la France et jugent qu’on en fait plus pour les immigrés que pour les Français.

Jacques Guillemain

image_pdf
0
0