Laïcité : catholiques, protestants, orthodoxes, musulmans, bouddhistes et juifs font pression pour faire annuler le débat sur l'islam

J’aurais pu titrer « La conjuration des imbéciles » ou encore « la danse macabre »…
Après le feuilleton de l’UMP et du gouvernement oscillant comme girouette devant la tentation d’annuler le débat ou de le maintenir, après les menaces des traîtres, voilà  que les six grandes religions entrent dans la danse, prouvant que nous avons mille fois raison de dire depuis près de quatre ans que l’islam est le fer de lance des autres religions.
Faut-il être salement intéressé comme les représentants des cultes catholique, protestant, orthodoxe, juif, musulman et bouddhiste pour oser « appeler à ne pas dilapider le capital de la laïcité » au moment où tout, dans la vie quotidienne des Français, montre que la laïcité n’a jamais été autant en danger, que ce soit l’école, l’hôpital ou l’entreprise ?  Quelle hypocrisie ! Quelle honte ! Que craignent-ils ?
Tout simplement, ce qu’ils n’oseront pas dire, c’est qu’ils ont tellement peur que les revendications de l’islam, dont ils attendent un effet boule de neige pour les autres religions, soient stoppées, qu’ils préfèrent pactiser avec le frère ennemi assassin des juifs et des chrétiens dans les pays musulmans que de donner la main au diable laïque… O aveugles qui tendez le cou à la guillotine par espoir déraisonnable et déraisonné de voir imposer aux Français la loi divine au lieu de la loi des hommes… Parce que c’est bien de tout cela qu’il est question au fond.
Que peuvent attendre des dignitaires chrétiens ou juifs d’un débat qui pourrait mettre fin aux prières dans les rues et aux revendications halal ? Que l’on ne remette pas en question le casher, peut-être ; que l’on remette en vigueur le poisson du vendredi, peut-être ; que l’on enseigne le créationnisme et non Darwin ; que l’on interdise l’avortement et que l’ordre prétendument moral règne à nouveau dans les familles et que l’on puisse glaner quelques sous des contribuables pour à nouveau pouvoir faire construire des lieux de culte…
Mais tout cela est indicible, n’est-ce pas ?  Alors on hurle avec les loups et on brandit le risque de stigmatisation…
Il y a de quoi rire quand on sait que, de façon évidente, ce débat a été inventé pour trouver des accommodements déraisonnables entre l’islam et la loi de 1905  et contourner celle-ci pour mieux enterrer la République et la nation.
D’ailleurs, on se bat pour faire partie de la catégorie  » conjuration des imbéciles » en ce moment : la pitoyable Pécresse invente un diplôme de laïcité, comme si la laïcité s’enseignait et était chose si confuse et difficile qu’il fallait des années d’étude pour la maîtriser ! C’est la bouffonnerie de la journée. Enfin, on aimerait le croire parce que, ce qui se trame, une fois de plus, c’est, dans doute, une manipulation des esprits dès l’école, pour faire passer à tout prix la laïcité « ouverte », « positive », « à l’anglo-saxonne »… qui fait des ravages en Grande Bretagne mais peu importe à ceux qui nous gouvernent. Ce qui compte c’est  de changer l’état d’esprit des Français, c’est de changer les Français.
Remplacer une polulation par une autre, disaient-ils. Oui c’est d’ailleurs ce que vont demander samedi les manifestants du collectif Cheikh Yassine le bien-nommé...
Tous complices. Tous coupables.
Mais nous n’avons pas dit notre dernier mot…
Christine Tasin
Résistance républicaine
Lire également cet article :
http://www.disons.fr/?p=15406

image_pdf
0
0