Laïcité : Grâce à Valls, nos impôts serviront à financer une synagogue !

Publié le 17 septembre 2013 - par - 2 909 vues
Share

« On ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique » (Vincent Peillon)

Pendant que Peillon s’en va porter la bonne parole dans les préaux des écoles en arrachant « l’élève à tous les déterminismes », collant au passage son ironique Charte de la Laïcité, le régime hollandais verse des millions de subventions pour les mosquées principalement, mais également les synagogues depuis peu, au prétexte de développer des lieux culturels.

Plus nos politiques parlent de laïcité et plus ils nous installent le communautarisme. Entre les carrés religieux communautaristes et xénophobes dans les cimetières pour ne pas se mélanger au tout venant forcément impur puisque non élu ou en tout cas non agréé par les différents ministères des Cieux, l’agrément halal, l’agrément casher, les dérogations diverses et variées, et même la déduction d’impôt en cas de don à une mosquée… ça commence à bien faire ! Quand on pense qu’à côté de ça, les Français non communautaristes sont fortement incités sans ménagement ni précaution à se métisser au nom de l’antiracisme, il y a vraiment de quoi s’intriguer de cette différence de traitement assez peu fraternelle et inégalitaire.

L’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 est très clair : « La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte ». Comme l’a dit si justement Marine Le Pen dans son discours à Marseille, jusqu’à il y a 20 ans la compréhension de cette loi et son application allaient de soi.

Le fait de verser de l’argent à une seule partie des citoyens sous prétexte qu’ils croient en un dieu est parfaitement injuste envers ceux qui n’y croient pas et qui du coup ne perçoivent jamais rien en compensation. Un peu comme ces voyageurs qui ne sont jamais dans la bonne tranche tarifaire et qui paient toujours plein pot, ou comme ces salariés non fumeurs qui doivent continuer à bosser pendant que les autres font des pauses. Celui qui ne consomme pas est finalement l’éternel puni. Vous me direz, la punition c’est à la mode en ce moment…

C’était un peu dans cette optique-là que la loi avait été créée, pour que justement personne ne soit lésé dans l’affaire, la religion devenant l’affaire des seuls religieux, des volontaires, sans s’imposer à tous malgré une histoire commune et reconnue. Mais c’était sans compter sur les religions vintages remises au goût du jour à grands frais, entre chameliers du désert et tailleurs de pierre luminescents planqués dans les buissons, bonjour le progrès !

Ri7Valls sans valseusesManu-le-Chimique est allé en personne porter sa bonne parole aux « autorités » juives, constatant avec elles les « nouvelles formes d’antisémitisme », lesquelles ne nous sont évidemment pas précisées bien que nous en imaginions fort bien l’origine. Mais il ne s’est pas déplacé que pour cela Manu, il a également promis un bon gros chèque de deux millions signé par l’ensemble des Français afin de financer la construction d’une synagogue qu’ils n’utiliseront pourtant pas. Enfin, le terme officiel c’est Centre Européen du Judaïsme mais c’est juste pour tromper les gens, car il y aura bien une synagogue entre ces murs, tout comme il y aura bien une mosquée entre les murs de l’Institut des Cultures d’Islam. L’arnaque ayant bien fonctionné, il n’y avait pas de raison de ne pas la reproduire, d’autant que la communauté juive préparait ce projet depuis plusieurs années en attendant des jours auspicieux.

Et si les « autorités » juives se débrouillent aussi bien que nos chers petits islamistes, elles devraient même pouvoir obtenir un bail emphytéotique pour un prix défiant toute concurrence.

Comme chacun sait, l’Etat n’a pas d’argent pour les retraites, pas d’argent non plus pour construire des prisons, pas d’argent pour les petits vieux qui en sont réduits à faire les poubelles, pas d’argent pour les étudiants, pour la police, pour les soins de plus en plus déremboursés, pour faciliter l’embauche… Par contre pour financer les lieux de culte en toute illégalité on trouve toujours de la monnaie, il suffit de s’arranger avec le régime qui, pour compenser, va augmenter les impôts par exemple. En contrepartie, quelques voix électorales bienvenues viendront rembourser la dette en passant par les urnes.

La laïcité ne s’applique qu’au christianisme obéissant afin qu’il reste sagement à sa place, afin aussi de rassurer ces chieurs d’athées qui n’ont toujours pas compris les bienfaits de posséder des amis imaginaires. Bref, la laïcité c’est ce qui constituait notre France cataloguée de « moisie ». Aujourd’hui son sens en est détourné au profit des communautés sectaires qui refusent de s’assimiler avec les kouffars ou les goys (c’est selon), et qui restent entre elles (je parle évidemment des fondamentalistes et des chefs religieux, pas des individus lambdas). Pour les Français ordinaires respectueux de la loi de 1905, il n’existe pas d’associations de lutte contre ce rejet religio-xénophobe avec rappel de la loi pour ceux qui la bafouent, eux seuls doivent respecter l’indivisibilité constitutive de la Nation quand le gouvernement donne des passe-droits aux autres pour la violer.

Si malgré cela on n’en déduit pas que les dindons de la farce de la laïcité sont les seuls athées, chrétiens et autres croyants laïques, alors quelles autres aberrations communautaristes faudra-t-il encore ?

Caroline Alamachère

http://www.liberation.fr/societe/2013/09/11/manuel-valls-cherche-a-rassurer-la-communaute-juive_931008

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.