Laïcité : Jeannette Bougrab va t-elle rejoindre Riposte laïque ?

Publié le 21 avril 2018 - par - 34 commentaires - 2 258 vues
Share

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ceux et celles qui ne la connaissent pas, Jeannette Bougrab, 44 ans, est une femme politique très engagée. Docteur en droit, ancienne présidente de la HALDE (avec  laquelle elle se trouvera rapidement en désaccord), ancienne secrétaire d’Etat à la Jeunesse et à la Vie associative sous Nicolas Sarkozy , elle s’est exilée en Finlande après la tuerie de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher.

Son dernier ouvrage « Lettre d’exil : la barbarie et nous », paru aux éditions du Cerf, apparait comme un manifeste politique qui se décline en un certain nombre d’étapes incontournables : désigner l’ennemi, dire la monstruosité, mener la contre-offensive, combattre le renoncement, tenir le front culturel. Ceux et celles qui s’attendraient à un récit autobiographique seront déçus. Il n’est pas question dans ce livre de révélations sur sa vie privée : ni sur sa relation avec Stéphane Charbonnier, dit « Charb », le dessinateur satirique de Charlie Hebdo assassiné en janvier 2015, ni sur son positionnement politique dans la France macronisée d’aujourd’hui et encore moins sur sa fille adoptive !

Jeannette Bougrab parle peu à la première personne et c’est tant mieux ! Dès le prologue, on entre dans le vif du sujet : le totalitarisme islamique qui défie l’Occident et l’un des enjeux qui lui est lié : le sort des femmes qui risque de basculer vers un inimaginable retour à ‘obscurantisme, sans parler des homosexuel(le)s voués à l’extermination… L’échec de la Loi sur le voile, peu mise en application lui reste en travers de la gorge. Son credo : la laïcité, la république et l’amour de la France !  

En nous proposant une relecture précise des événements, depuis l’avènement de Khomeiny en Iran jusqu’aux récents attentats, elle pointe sans complaisance les complicités, les bassesses, les bévues du monde politique français, complice de la propagation du wahhabisme en France. Elle s’en prend plus particulièrement à François Mitterrand, qui pour se faire pardonner d’avoir installé la guillotine en Algérie sous Guy Mollet, s’est livré, une fois élu président de la République, aux pires compromissions avec le terrorisme international : E.T.A. , brigades rouges et j’en passe !

Candidate malheureuse aux élections législatives de 2007 contre Christophe Caresche  dans le XVIIIème arrondissement (mais Alain Juppé était-il la bonne carte ?) elle revient sur l’implantation des réseaux islamistes dans le nord-est  de la capitale, avec pour point de départ l’accueil par Mitterrand des dirigeants du FIS (Front Islamique du Salut) à la Goutte d’or, qui ont fait de ce quartier la base arrière de futures  actions terroristes. La suite, on la connait : l’assassinat par le G.I.A. de l’imam Sahraoui à la mosquée salafiste de la rue Myrha le 11 juillet 1995 (en raison de son refus d’exporter le djihad en France !), les prières de rue provocatrices, le financement du terrorisme via le développement des trafics qui continuent de plus belle aujourd’hui.  

http://www.liberation.fr/france-archive/1995/06/22/du-trabendo-au-trafic-d-armesa-barbes-de-jeunes-algeriens-ont-glisse-vers-un-soutien-aux-islamistes_136802

L’ouvrage a le mérite de mettre en parallèle le terrorisme actuel sur le sol français et la guerre d’Algérie. Fille de harki et héritière d’une histoire familiale douloureuse (elle est née d’une mère interdite d’école et mariée de force, son grand-père paternel et son oncle ont été égorgés par des rebelles algériens), elle compare de manière très inédite les « réponses » des autorités face au terrorisme : une redoutable efficacité du contre-terrorisme lors de la bataille d’Alger (immortalisée par le célèbre film «  la Bataille d’Alger » de l’italien Gillo Pontecorvo et le fiasco de l’opération Sentinelle mise en place par François Hollande et critiquée avec vigueur par Georges Fenech, rapporteur de la Commission d’enquête sur les attentats de Paris.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/07/05/01016-20160705ARTFIG00028-terrorisme-les-propositions-chocs-de-la-commission-fenech.php

Pour elle, la guérilla qui s’installe sur le sol français n’est que la prolongation de la guerre d’Algérie, dont les historiens ont trop longtemps sous-estimé la dimension religieuse.

Elle rappelle que la guerre n’est pas seulement contre Daech, elle passe aussi par la lutte contre l’ennemi intérieur qu’elle n’hésite pas à identifier : un certain nombre d’intellectuels dans la lignée de Jean Paul Sartre, Frantz Fanon et Michel Foucault, acquis à l’islamisation de l’Europe qui est supposée venir à bout de « l’ordre ancien ». Ces « dupasséfaisonstablerase » sont sans doute les plus redoutables, compte tenu de leur influence dans tous les rouages de la société : justice, presse et éducation.

Un livre bien écrit, bien documenté : les amateurs d’histoires y retrouveront de nombreux repères historiques, et les résistants y puiseront de précieux outils de réflexion. A lire sans modération !

Philippe Fretté

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Lemaitre gabriel

Jeannette Bougrab, une lumière , une vigie, une lanceuse d’alerte. Elle est admirable de courage et de sincérité. Elle va où bon lui semble parce que Jeannette est une femme qui vit en liberté. Elle aime la France et ça me plait.

limone

ah parce que que vous en êtes ? RL existait avant que le GL Soubelet se fasse connaitre dans les médias par sa courageuse intervention à l’Assemblée ! et alors qu’est ce que ces comparaisons scabreuses , quel rapport ? je n’ai pas vu que le GL Soubelet prenait les armes !!!

Jevek Kraké

C’est une femme courageuse qui a eu le cran de dire : il n’y a pas de charia light!!!!!!

Piche, Nicole Piche.(Mr Piche)

Ah ! Jeannette Bougrab.
Mon Dieu que j’en ai été amoureux.
Elle était si belle.
Mais bon ! on a vieillit, lollll

limone

c’est en effet très intéressant pour le débat !

dufaitrez

Toujours une réticence envers ces Patriotes exilés trop nombreux et qui parlent de « là bas » ! Trop de noms…
Peur de la 17° Chambre ?
« Ne pleure pas Jeannette » ! Reviens-nous

limone

c’est peut être ce qui lui permet de parler ou d’écrire !

Boudry

Que Jeannette BOUGRAB soit la bienvenue sur RL,cela élèvera le niveau.Je sous entend celui de certains commentaires )!!!

Boudry

Comme ceux de Chassaing par exemple….

Boudry

Fra
J’ai failli dire que vous êtes bien sévère..
Mais cela ne défini pas ce que je ressens sur vos propos.
Est-ce une raison pour  » rejeter  » RL sous prétexte que vous étiez  » l’avant garde « .
Pour moi tout les patriotes sont les bienvenue.
Au lieu d’être négatif,posez vous la question de la nécessité de s’unir.

André Léo

Ami correcteur, corrige l’orthographe de Janette Bougrab, 4ème ligne. Merci.

André Léo

Vous découvrez l’eau chaude, ami Fretté.
Si vous aviez lu « Ma République se meurt, ou « Maudites », écrits il y a quelques années déjà, vous connaitriez Janette Bougrab, Française plis que ne le seront jamais ces franchouillardes bobos du XVIème qui donnent des leçons aux pauvres.ET des Janette Boufgra, filles de Harkis ou pas, il y en a des milliers en france!
Trois autres noms: Malika Sorel, Lydia Guirous, Zineb El Rhazoui… ces Françaises magnifiques, patriotes, ont chacune écrit des ouvrages. Elles ont le courage de se battre contre l’islamisation de leur pays, NOTRE pays, trois femmes qui ont leur place dans ce parti d’Union Nationale qui fait si peur aux politicards. Malika soutenait F.Fillon. Lydia fait partie de l’équipe Wauquiez, Zineb se bat pour la Liberté.
Magnifiques!

Anne-Marie G

Elle voudrait un islam qui soit plus soft. Moi je voudrais, et beaucoup d’entre nous voudraient, une France sans islam et sans multiculturalisme. Elle a été présidente de la Halde, elle avait doublé son salaire, le Canard enchaîné ayant ébruité l’affaire, elle a nié mais c’était vrai. Elle a essayé ensuite de se faire passer pour la fiancée de Charb, c’était vrai selon ses amis mais pas selon la famille. Cette femme n’est pas un modèle de droiture. Ses articles sont certes intéressants et pertinents, mais s’il n’y avait pas le terrorisme islamique, elle ne serait pas la dernière à dénoncer « les racistes » comme au bon vieux temps de la Halde. Elle a d’ailleurs profité de la discrim positive. Pas une Malika Sorel qui ne s’est jamais plainte de discriminations. D’où mon manque d’estime.

limone

pas faux , je suis toujours restée sceptique !

DA85

lorsque vous évoquez la bataille d’alger immortalisée par le film de Pontecorvo qui n’est qu’un chant a la gloire de Yacef Saadi le terroriste du FLN laissez moi rire ! Les responsables de la bataille d’Alger ceux qui en ont assumé l’exécution et l’organisation ce sont : Le général Massu et ses quatre colonels commandant: le 1er RCP, Meyer. le 2 RPIMA. Conan ,le 3 RPIMA. Bigeard. le 1er REP Jean-Pierre. Ce sont eux coiffés par le colonel Godard qui en 6 mois élimineront le terrorisme FLN. J’étais chef de section para. Il était évident qu’avec nos bottes de saut nous allions écraser quelques paires de babouches mais on y croyait et on a gagné.

Gérard Lehmann

Un mot d´amitié pour Jeannette Bougrab dont le courage et le talent font honneur à la France,et dont l´engagement rappelle celui de tous les Francais musulmans qui ont payé dans le sang et la torture leur fidélité à L´Algérie Francaise.Enfin, mes respects pour le soldat de la bataille d´Alger et pour tous ceux, d´Algérie comme de Métropole dont je fus, qui se battirent pour la préservation d´une province francaise.
Nous sommes aujourd´hui placés devant un défi de même nature.
Soldat de la bataille d´Alger, merci d´être une fois de plus au rendez-vous.

Philippe Fretté

Merci pour ces précisions. Le commentaire de jeannette Bougrab va tout à fait dans ce sens. Quant au filme que j’ai vu il y a longtemps, je n’ai pas eu le sentiment qu’il faisait la part belle au FNL

Lisianthus

J’ai lu « lettre d’exil », extrêmement intéressant et instructif, je ne saurais trop recommander sa lecture aux autres, Jeannette Bougrad est admirable et très sympathique, elle mérite que ses écrits soient plus connus.

Ziegler Franck

Sur la première de couverture, elle est belle Jeannette, mais elle a l’air si triste !
Et il y a de quoi être triste, dans cette France des islamos-collabos, qui nous assassinent, et elle est bien placée pour le savoir, sa famille, son amour, ont payé le prix du sang, le prix jamais versé par les ordures qui nous dirigent !

Conophobique

Je l’ai entendu plusieurs fois interrogée. Femme de gauche laïque et remarquable.

Philippe Fretté

Ben .. elle se dit de droite dans son ouvrage !

weber

On la connaît finalement très peu !!!!!

COTE

Cela fait chaud au coeur, elle sait de quoi elle parle, il faut écouter les Français harkis qui ont payé durement la fin de l’Algérie Française, ils savent mieux que quiconque la cruauté et la barbarie de l’islamisme.

jan le Connaissant

Bah, si elle se contente de denoncer l’islamisme, en ignorant l’islam qui en est la source guérrière, c’est une pasdamalgam
Le danger, l’ennemi c’est l’islam tout court, avec ses servants musulmans qu’ils soient modérés dissimulateurs ou guerrier
Tous travaillent pour le même but, la victoire de l’islam

dugland

Jeannette, t’aurais eu mieux à faire en te payant Sarkozy!

Boudry

DUGLAND ou DU CON ?

Philippe Fretté

elle faisait ses débuts en politique. Je pense qu’elle a pris ses distance par rapport à cette période .

patphil

en tout cas je lis toujours ses articles avec intérêt

Allonzenfan

J’aime bien Jeannette Bougrab mais faut quand même pas rêver…

Jean-Marie

Jeannette, au secours.

Dupond

Jeannette Bougrab…..Alain mimoun : ces gens là sont l’amour de la France inarné

patphil

il s’appelait Ali, en ce temps là il avait transformé son nom en rajoutant un N final! (ah le bon vieux temps)

Philippe Fretté

Je dois dire que j’avais d’abord écrit « Ali » et non « Alain » puis j’ai pensé que la polémique n’était pas forcément productive … De toutes façons, tout le monde pense « Ali Juppé » ça lui va tellement bien !

Jon-Erik Harper

J’adore cette femme.