L’Aïd : les accommodements sanglants de la gauche!

Publié le 1 novembre 2012 - par - 1 853 vues
Share

Depuis l’élection de François  Hollande je cherche en vain quelque chose qui pourrait me rassurer, une petite lumière qui me permettrait d’écrire dans RL : « voyez ça c’est bien »! Et c’est sur le plan de la laïcité, à laquelle je suis très attachée, que j’attends un petit signe, un petit retour du train républicain sur les rails. Mais non hélas ça continue de dérailler!  Ce n’est pas encore Canossa (1) mais on n’en est pas loin… Au sein des élus PS la vie religieuse bat son plein, la fête à la gloire d’Allah  a le vent en poupe, on compte les élus de gauche qui n’en sont pas…. Le ramadan, la rupture du jeûne, l’inauguration de la mosquée en grande pompe…. Et maintenant le pire de tout les accommodements et les encouragements pour la fête de l’AÏD…. Comme ils doivent jubiler là-bas à Ryad à La Mecque, à Doha de voir à quel point nos élus s’impliquent dans la promotion de leur religion, de ses rites, mêmes les plus contestables, renonçant ainsi à nos fondamentaux humanistes et laïques  si durement acquis il y a 100 ans. L’importance que prend cette religion, que  nos élus  cherchent à capter, est à l’opposé de l’attitude qu’avaient les fondateurs de la laïcité en 1905. Aujourd’hui on réfléchit, on agit en fonction du : Qu’en penseront les imams, les religieux,  n’allons-nous pas les froisser? De soumise,  la gauche devient maintenant la prisonnière de l’islam. On l’a bien vu au moment de la loi contre le port du niqab votée tout de même sans les voix du PS. Avec l’AÏD c’est le pompon !

Au lieu d’écouter  l’avis éclairé de Abelwahhab Meddeb sur le sujet du sacrifice rituel , de sa violence, de son archaïsme, la gauche  encourage à sa perpétuation. Écoutons   comment  cet intellectuel musulman juge ceci aujourd’hui .

http://www.dailymotion.com/video/xbozaa_intellectuel-tunisien-abdelwahab-me_news

Jugement  lucide sur l’énormité du massacre de ce sacrifice, exécuté par le milliard trois cents millions de musulmans, représentant des milliards de moutons  tués  ce jour là,  et des bains de sang coulant sur la planète. Il est aussi  révolté  de l’organisation sacrificielle industrielle du même rite à La Mecque pour satisfaire la jouissance de 2 ou 3 millions de  pèlerins. Ces  moutons  égorgés à la chaîne, en batterie  pour maintenir ces rites  que A  Meddeb attribue à des restes de paganisme.  F Fillon jugeant que les abattages rituels musulmans et juifs étaient archaïques avait eu, lui au moins,  une position courageuse. Non décidément  la gauche n’écoute pas les plus éclairés,  regarde-t-elle vers La Mecque, aurait-elle peur de déplaire? 

La gauche s’accommode, elle s’accommode du pire! Abedelwahhab Meddeb voulait  une résistance républicaine afin d’obliger la communauté musulmane à une prise de conscience de cette violence, à une évolution des moeurs  et à un abandon de cette pratique (elle aurait pu aussi concerner la communauté juive).  Non seulement  la gauche n’aide pas à cette prise de conscience, mais elle encourage, elle légalise ces pratiques contrairement aux lois  que certains pays européens ont déjà choisi, eux, de promouvoir.

J’ai honte que la gauche approuve tout cela !  J’ai honte de la gauche mettant les mains dans le sang du sacrifice païen. N’y en t-il pas un( e) qui ait gardé un peu de bon sens par rapport à tout cela, un( e) qui pourrait nous délivrer de ce cauchemar?

Chantal Crabère

(1)  Canossa ville d’Italie où Henri IV futur empereur germanique dut s’humilier devant le pape Grégoire VII en 1077

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.