Laïques, combien de divisions, face aux journaleux et politiciens vendus à l’islam ?

Publié le 20 août 2012 - par - 2 512 vues
Share

On tourne en rond…

Pendant que la blogosphère se déchaîne contre Valls, le Ramadan, les jeûneurs, et toutes les exactions et attaques contre nos libertés, lois et civilisation, au quotidien, commises au nom de l’islam en France et partout dans le monde, que font les associations, la presse, les politiques , les juges ? ils continuent leurs complicités leur connivences, leur favoritisme et défense de l’islam, en faisant exactement comme si l’avis des Français, nombreux, ne comptait pas, n’existait pas, pas plus que les faits…

Comme si nous n’étions que quantité négligeable et nauséabonde face à la certitude de la bien pensance d’être le camp du bien… Sommes nous quantité si négligeable ?

Les chiens que nous sommes aboient, la caravane de la bien pensance suicidaire passe et ignore toute forme de critique et de mise en garde, même si celle-ci nous vient du Maghreb ou du moyen orient  (les femmes de Tunisie, en réel danger, en sont le dernier exemple), par des résistants connaissant parfaitement l’horreur qui nous guette et s’implante, et bien plus exposés que nous le sommes…  pour l’instant, dirais je… pour l’instant seulement !

La question est alors : que faire ? 

Pour paraphraser Staline : les laïques (au sens où nous l’entendons) : combien de divisions ?

La question doit se poser en occident d’une manière un peu différente : quelles stratégies adopter pour devenir visibles, être entendus, réveiller les endormis, en gros devenir un mouvement capable de faire réellement pression sur les journalistes/Médias, les élus, le gouvernement, l’administration, la justice, la grande distribution, les abattoirs…

Il est absurde de penser que nous avons des appuis, ou encore que les processus de décision de nos élus sont justes ou respectent les vraies préoccupations de leurs administrés. Il suffit de les voir accourir au moindre bobo ou mise en cause de leur protégés d’Afrique du nord ou subsharienne, et se déchainer sur le moindre gaulois ayant l’outrecuidance de se défendre ou émettre des critiques).

Quand une municipalité décide par exemple, l’octroi d’un terrain pour une mosquée (cas d’Annemasse dernièrement, et quelquepart en Angleterre)  elle fait fi de l’opposition de la plupart des habitants, et de l’ineptie fondamentale de la décision (et du viol explicite de nos lois) et c’est le cas partout en occident !

La trahison est avérée. La liste de ces trahisons et du deux poids deux mesures, s’accumule dans les journaux chaque jour, sans que cela ne fasse bouger personne, surtout pas chez les journaleux !

Combien sommes-nous , actifs ou curieux, que représente la majorité silencieuse ?

Si nous prenons tous les blogs, combien de visiteurs uniques, réguliers ou non, sachant que ce sont les mêmes à peu près qui visitent la plupart des blogs et journaux en ligne, est-ce cent mille, un million, plus ? Comment structurer tout celà pour en faire une force agissante?

Il faut donc penser en termes de stratégies, soit de masse, soit de bascule, à l’image du judo si nous voulons reprendre en main notre destin commun.

Lorsque il s’est agi de virer Eric Zemour, il y a eu une vraie mobilisation pour lui, courrier de lecteurs scandalisés… Cela ne l’a pas empêché de se faire condamner pour avoir dit la vérité, mais si ces juges avaient reçu mille, dix mille ou un million de lettres de protestation, avant même le procès, quel aurait été le résultat du jugement et y aurait il eu jugement sauf à juger un million de personnes  écrivant la même chose, dénonçant la même chose?

Lorsqu’un journaleux couvre d’une manière scandaleusement complice et partiale un évènement en faveur de l’islam, à part le courrier des lecteurs (modéré ou verouillé), pas d’impact, mais si demain, ce journal reçoit mille ou cent mille lettres de protestation et de menaces de résiliation d’abonnement, que fera le journal ?

Lorsqu’un homme brûle un coran, ou en déchire les pages contenant appels et incitations au meurtre, à l’esclavage, aux pires exactions… il se fait condamner (sans aucune juridique raison valable) et toute la presse mondiale le condamne (preuve de l’unanimité des journaleux aveugles et achetés) , mais si demain cent mille personnes  dénoncent le contenu de l’abjecte coran dans les rues de nos villes le même jour ou a la même semaine… la justice est-elle concernée ?

Aux ordres de l’islam, nos journaleux réussiront-ils à manipuler l’évènement  contre les résistants ou le mouvement sera lancé et les corans seront dénoncés partout, le mouvement ne pouvant plus être arrêté ?

A contrario, les menaces, appels au meurtre, violences, ravages, émeutes, agressions d’hommes, de femmes, d’adolescents, d’enfants, de pompiers, facteurs, personnel médical, policiers… des adeptes de la religion de « paix », ne sont quant à eux quasiment jamais inquiétés (ou alors fortement excusés)… quelle belle unanimité des juges et médias !

Par parler d’exemple de couverture médiatique, bravo pour l’initiative ICLA , mais qui a parlé de ICLA ou de la dernière action/conférence de Stockholm, à part les blogs résistants ? Pas une ligne dans les journaux, sauf peut être toujours dans le registre nauséabond (les journaleux sont ils aveugles à ce point ?) ou de la violence des contre-manifestants de gauche, présentés comme de courageux défenseurs de la liberté, dans une remarquable et totale inversion des valeurs (coutumier chez les journaleux).

Quand Mehra loge une balle dans la tête d’une petite fille de huit ans (sans compter tous les autres meurtres), qu’un autre adepte de la religion de paix brûle vive une jeune femme, que d’autres massacrent des juifs à coups de barre de fer parce qu’ils sont juifs,  que les mêmes ou d’autres accaparent les rues sans le moindre respect, pour exposer leur abyssale stupidité religieuse, leur hypocrite piété (qui doit être absolument vue) et leur primitive et fasciste croyance….  l’apaisement est de rigueur, il faut même regarder ailleurs, se taire, excuser, pardonner, ne surtout pas critiquer… Foi de TF1, de tous les journaux, l’islam et son livre ne doivent pas être mis en cause, alors que ces meurtres et cette violence sans limites, sont visible partout où l’islam gangrène un quartier, une ville, une région ou un pays, et sont prescrits (et appliqués)  en toutes lettres dans ce « Mein kampf » arabe arriéré qu’est le coran…

Sommes nous à ce point devenus des veaux pour accepter ces apaisements. Dénis et dédouanement de l’islam le plus abjecte ? Pourquoi ne pouvons pas réagir de manière structurée et partout pour dénoncer cet islam plus qu’envahissant, étouffant, fasciste, absurde, menaçant, destructeur et criminel que l’on nous impose… sans la moindre concertation et précaution !

Il est paradoxal que pour une simple rumeur concernant par exemple une mesure gouvernementale envers les motards, vous avez cent mille motards sur les Champs-Elysées ou ailleurs, mais pas une seule manifestation sérieuse quand nos libertés et notre civilisation sont menacées de mort par L’OCI et L’islam, et cet état de fait est Européen et Nord Américain… Sommes nous si surs de la pérennité de nos acquis ? La liberté meurt de l’indifférence !

Il est paradoxal que par exemple en Norvège, 100% des viols sont commis par des nord africains ou moyen-orientaux mais que la presse et la bien pensance excusent ceux ci et condamnent toute critique de cette immigration là  (et en redemandent)… Il est paradoxal que la Suède subisse des émeutes, des viols, des quartiers ou la police ne peut entrer qu’en force…  des situations impensables il y à peine dix ans, mais que la presse de gauche et les politiques de gauche traitent de fasciste  ou nazi toute personne qui élève la moindre critique concernant la socrainte immigration du sud et de l’est de la méditerranée et de la religion, véritable néant mental et appel au meurtre, qui soutient ces comportements barbares.

Si nous perdons ainsi nos libertés, notre pays, notre civilisation, nos droits, nos terres, si nous devons vivre dans la double crainte de nos nouveaux maitres  si prompts à nos menacer et agresser, surs d’eux et du soutient unanime  des divers pouvoirs, et de la machine médiatico politique plus que prompte à nous condamner au moindre signe de résistance et rebuffade face à cet étranglement de toutes nos liberté en faveur de ce nouveau fascisme religieux et obscurantiste…   si nous perdons tout ce que nous avons créés, pensés , inventés, au profit de ce qu’il y a de plus arriéré, ignare et barbare sur cette planète, cet immense néant qu’est l’islam,  nous en serons autant responsables que ceux qui ont pactisé avec cet ennemi absolu.

Alors réfléchissons et agissons… avant qu’il ne soit trop tard !

Jack Lucent

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.