Laissez-nous prescrire de l’hydroxychloroquine, faites-nous confiance !

LETTRE À OLIVIER VÉRAN, MINISTRE DE LA SANTÉ

Monsieur le ministre,
Je vous en supplie, laissez-nous, médecins généralistes, la possibilité de prescrire de l’hydroxychloroquine en début de maladie chez nos patients à risque. Beaucoup de cabinets peuvent faire eux-mêmes la surveillance cardiologique nécessaire à la surveillance de cette molécule.
Je suis persuadé que nous sauverons des vies ainsi. Je vous renvoie aux propos de Patrick Pelloux qui a affirmé que les médecins hospitaliers  qui étaient atteints n’hésitaient pas à se traiter quand ils en avaient la possibilité.

Faites confiance aux médecins généralistes qui sont au plus près des patients.
Nos patients n’attendent que ça, une immense partie des médecins de terrain aussi.
Rappelez-vous que la démarche scientifique repose sur l’empirisme, c’est-à-dire premièrement l’observation de nos sens ; et ce n’est qu’après que la démarche expérimentale vient confirmer les données de la logique. N’opposons pas le rationalisme à l’empirisme, ce sont des voies complémentaires et aujourd’hui nous n’avons pas le temps d’expérimenter ce que la raison nous montre d’évident.

Recevez, Monsieur le ministre, mes salutations distinguées.

Docteur Jean-Pascal Serbera

image_pdf
0
0

20 Commentaires

  1. Actuellement le pays est en train d’aller vers la méthode chloroquine sur une simple pression populaire qui est totalement injustifiée car une fois les premiers résultats obtenu on constate que l’effet de la chloroquine n’est pas significatif et que son utilisation à ces doses s’avère dangereuse.
    Exemple parmi les exemple : la Suède, un des premiers pays traiter à la chloroquine l’abandonne depuis le 30 mars… hôpital par hôpital… Étrangement la Suède était mis en avant en mars pour sa rapidité à prescrire le traitement… maintenant qu’ils ne le font plus on entend plus rien dans les médias… Qui cache quoi ?

    • La solution proposée par les médecins de Marseille ne comprend pas uniquement la chloroquine. Il s’agit également d’un protocole médical relatif à. Savez vous comment ils avaient utilisés la chloroquine en Suède ? Était-ce le même protocole qui a été mis en application ? Je vous remercie de votre réponse. Cordialement.

  2. avec votre qualité de médecin, vous avez un devoir, celui de soigner les malades, pourquoi demandez vous à un gouvernement incompétent l’autorisation, vous devez agir. De quoi avez vous peur alors que tout le peuple soutient le corps soignant.

  3. Vous avez entièrement raison mais je ne sais si le ministre de la santé veut vraiment sauver des vies????? car cela sera une vraie hécatombe 😱😱

  4. Docteur JP Serbera vous avez mille fois raison. Mais rien ne bouge, big pharma vérouille toutes les issues. Si l’ensemble des médecins et des pharmaciens ne passent pas outre les ordres insensés du Gvt, on va vers l’hécatombe ! …

  5. Bravo ! Onze vaccins à des nouveaux-nés : alors que leur système immunitaire n’est pas encore finalisé d’une part, que parmi les 11 il y a celui de l’hépatite virale, uniquement transmissible par voie sexuelle, d’autre part. Tous les parents devraient se révolter ! Comment accepter un tel crime sur la génération à venir ?
    Quant au futur vaccin coronavirus que beaucoup attendent comme le messie : pas de période de recul pour connaître les effets secondaires ? Alors que pour la chloroquine, pendant que la maison brûle, on impose des tests ! Mais pourquoi faut-il subir la loi de ces gens au pouvoir qui n’en sont pas dignes ?

  6. Prescrivez un autre protocole : l’azithromycine seule fonctionne apparemment aussi, ou en association avec la ciprofloxacine.

  7. que les médecins passent outre les ordres de ce gouvernement guignolesques et menteurs

    • qu’ils élisent un président de l’ORDRE DES MEDECINS compatible avec leur devoir qui est celui de sauver les vies

  8. mais les médecins télé, experts en tout et journaleux aux ordres ne cessent de dire qu’il ne faut pas d’automédication !
    tout en ne nous disant pas comment faire pour avoir des pilules de potion magique qui sont refusées aux médecins traitants
    ces gens là sont trop intelligents et subtils pour moi, il a raison ce Legendre

  9. L’approche médicale est excellente et respecte le serment d’Hippocrate mais ce sont des oligarques financiers durs qui décident donc :
    1) Les morts dans les maisons de retraite déjà dépersonnalisées sous le terme « EPAD », cela va contribuer à équilibrer financièrement les régimes de retraite.
    2) Des soins à moins de 10 euros là où il serait possible de faire payer 400 euros, cela ne rapporte rien aux laboratoires pharmaceutiques donc aux « experts » payés pour parler à la télévision.
    3) Ce ne sont quand même pas des médecins de province qui soignent qui vont indiquer comment faire à la nomenklatura de salon parisienne …

    • FAux il y’a une usine en faillite en fRance qui fabrique de la chloroquine.
      l’état a refusé de lui venir en aide….

  10. Certains pays comme la Suède, la G.B. ou les Pays-Bas ont pris des risques inconsidérés en tentant le pari de l’ « immunité collective ». Pari semble-t-il perdu.
    Il semble aberrant que, par prudence excessive ou au nom d’un principe de précaution dévoyé, nos dirigeants interdisent un traitement qui en aucun cas ne s’oppose à la recherche d’autres alternatives.

    • On y passera tous. Dès que le déconfinement s’arrêtera, il y aura une seconde vague.

Les commentaires sont fermés.