L’Allemagne de Merkel : un cocktail Stasi-Gestapo

MerkelvoileC’est un Hartz IV qui avait informé Udo Ulfkotte de la mise en place de logements modernes réservés aux illégaux dans sa commune (article d’hier). L’homme au chômage avait fait des photos et envoyé aussi des informations sur les conditions de travail au journaliste. Udo Ulfkotte informe ses lecteurs que le Hartz IV vient de recevoir une plainte au pénal pour avoir donné les informations. Tout d’abord une petite présentation du statut et de la situation du Harz IV…

Situation Hartz IV. Hartz IV a été introduit sous le mandat du chancelier Gerhard Schröder, SPD, encore un social démocrate (qui est devenu aussi conseiller juridique de la banque Rotschild ou de Gazprom), entre 2003 et 2005 dans la coalition avec les Grünen. Hartz IV a son nom de Peter Hartz, ancien directeur du personnel de Volkswagen. Hartz (qui a été mêlé à des corruptions avec le milieu de la prostitution et à des offres de cadeaux pour des dirigeants) devait officiellement aider les pauvres à trouver un emploi en aidant les entreprises à les embaucher pour 1 euro dans le but que ces chômeurs se forment et obtiennent un contrat pour gagner correctement leur vie. Mais au lieu de remplir sa mission pour aider les chômeurs le Hartz IV est devenu une case où le chômeur ne peut plus s’en sortir. Les services sociaux se mettent à contrôler les chômeurs au Hartz IV et leur donnent des ordres pour accepter n’importe quel travail. S’ils ont une famille avec des enfants le Jugendamt les contrôlent et réalise des rapports secrets sur le comportement de la maman, du papa et des enfants.

Souvent des expertises psychologiques sont faites sans que le psychologue ne rencontre les parents ou les enfants. Le Jugendamt retire les enfants des parents au Hartz IV. Cela se fait dans la violence et fait penser aux attaques de la Gestapo comme dans les films. Le Jugendamt débarque à la maternelle ou à l’école et vole les enfants. Les parents ne sont pas prévenus et découvre que les enfants ont été pris par le Jugendamt en allant chercher leurs enfants à l’école. Les agents du Jugendamt ne se privent pas pour se moquer des parents… Les enseignants travaillent avec le Jugendamt et ils font les signalements auprès du Jugendamt. Il suffit que l’enfant ait un vêtement usé ou qu’il le porte plusieurs jours (3 jours) pour qu’il soit signalé. Les médecins aussi signalent les enfants de Hartz IV au Jugendamt. Les mamans enceintes qui sont au Hartz IV sont aussi signalées au Jugendamt par les services sociaux, assistante sociale, sage-femme, médecins.

Les gens au Hartz IV sont les esclaves et n’ont plus de droit. Ils ont l’obligation de prendre n’importe quel travail payé à 1 euro et l’industrie utilise ces esclaves pour gagner les marges alors que le Hartz IV devait être un contrat sur le court terme pour sauver les gens du chômage. Les services sociaux contrôlent la vie privées des Hartz IV, décident de leur vie professionnelle et aussi de leur façon de vivre en privé. Les services sociaux font des visites sans prendre un rendez-vous chez les Hartz IV et visitent les maisons ou les appartements. Les services sociaux ouvrent tous les placards et regardent ce que le Hartz IV possède et leur donnent ordre de vendre des vêtements, des objets, leur voiture sous peine de suspendre l’allocation Hartz IV. Si le Hartz IV refuse une visite il ne reçoit plus d’argent. En plus d’être au chômage une terreur au quotidien s’installe. De nombreux parents au Hartz IV tuent leurs enfants car ils ne veulent pas qu’ils soient pris par le Jugendamt. De nombreux parents se suicident ou sont mis d’office en psychiatrie.

Avant la réforme de 2004, les gens se retrouvant au chômage bénéficiaient des cotisations au système de sécurité sociale. Maintenant une personne au chômage n’a pas le droit de toucher l’Hartz 4 si elle a de l’argent à la banque. Elle doit attendre d’avoir épuisé toutes ses ressources pour pouvoir obtenir « cette aide ». Ainsi une personne qui a travaillé toute sa vie qui a épargné doit vivre sur ses réserves. Les agents de l’Arbeitsagentur vont voir les comptes en banque du chômeur. Il n’est pas nécessaire d’avoir une décision de justice pour le faire. Une fois se trouvant dans le dénuement le chômeur peut demander le Hartz IV et rentre ainsi dans le cercle diabolique des contrôles et des ordres venant d’individus, qui souvent, prennent un certain plaisir à écraser les chômeurs. Le Hartz IV a introduit la fusion entre le Pôle Emploi et l’assistance chômage. Les agents du Pôle Emploi ont donc un pouvoir de vie ou de mort sur les gens.

Le Pôle Emploi (die Arbeitsagentur) collabore avec les sociétés d’intérim ! Ces dernières se font de l’argent avec l’Arbeitsagentur, environ 3000 euros par chômeurs puis les licencient au bout de 3 mois. Ce qui explique pourquoi les chômeurs qui travaillent en intérim ont souvent ou toujours des contrats courts car la boîte d’intérim reçoit une aide importante de l’Etat par embauche. C’est Inge Hannemann qui avait parlé dans un entretien, que j’avais réalisé pour la Stimme Russlands https://derhonigmannsagt.wordpress.com/2013/05/07/arbeitsagentur-hat-arbeitslagerkonzept/ , du business entre l’Arbeitsagentur et les sociétés d’Interim. Inge Hannemann avait dénoncé le système diabolique de l’exploitation des gens au chômage et au Hartz 4, dénoncé les menaces et autres pressions au niveau du sadisme, faites par des employés de l’Arbeitsagentur contre des chômeurs. Inge Hannemann était devenue une menace pour le gouvernement allemand. Elle a été licenciée de son poste mais a exercé une telle pression sur les média grâce à son blog qu’elle a pu retrouver un emploi à Hambour auprès de l’aide aux handicapés. Mais depuis Inge Hannemann est devenue silencieuse. On peut le comprendre. Dans l’entretien de Stimme Russlands Inge Hannemann avait dit avoir peur d’être liquidée et d’être mise en psychiatrie. Son téléphone était sur écoute comme son ordinateur. Durant l’entretien je pouvais sentir la peur dans la voix d’Inge Hannemann.

Une personne seule touche 399 euros par mois. Un couple 360 euros. Pour des détails vous pouvez voir le tableau sur ce lien http://www.refrago.de/Wie_hoch_ist_der_Hartz_IV-Regelsatz_ab_dem_01.01.2015.frage426.html. Les loyers sont payés mais ils vivent sous la menace permanente de sanctions (ne plus recevoir l’aide au logement ou le maigre Hartz IV) si ils ne prennent pas un travail comme cet homme qui a dû monter des chaises et des canapés design aux illégaux. Le Hartz IV doit déménager si l’agent considère que son logement est trop grand ou trop luxieux !

Hartz IV puni. L’homme gagne 1 euro par heure de travail. Son travail était de monter des chaises ou des meubles design pour les nouveaux logements des illégaux. L’homme a dénoncé ses conditions de travail et celle de ses collègues, aussi des Hartz IV, obligés de travailler dans cette fonction sous la menace de perdre leur allocations et aides au logement. (Les mêmes menaces de perdre allocations et logement social sont faites aux ouvriers de la fabrique qui recycle les cadavres dans la ville de Guben. Les chômeurs, payés à 1 euro sont aussi obligés d’y travailler, dépiautage et découpe des cadavres). Comme le chômeur a documenté ce que l’Etat fait avec l’argent des contribuables il a été lourdement sanctionné. Une plainte a été déposé contre lui au pénal pour divulgation d’informations secrètes relatives à la structure de la société qui l’embauchait pour 1 euro de l’heure. Il vient de perdre à titre de sanction son allocation Hartz IV pour 3 mois. Et a aussi perdu son poste dans la société de meubles de design au montage des meubles pour avoir rompu son contrat de confidentialité. C’est lui qui avait expliqué qu’il devait après son emploi d’esclaves faire les poubelles pour ramasser des bouteilles afin de trouver de l’argent.

Article de Udo Ulfkotte et espionnage des communications. Le chômeur avait envoyé les preuves à Udo Ulfkotte. L’administration a aussi lu l’article, a mené des recherches et trouvé le coupable, puis l’a sanctionné ! Les autorités allemandes ont simplement contrôlé les téléphones des chômeurs employés (méthodes illégales) dans la fabrique comme esclave et ont trouvé celui qui avait donné l’information.

Sanction et génocide, discrimination positive. Les sanctions envers la population allemande sont courantes. Melanie Dittmer avait été virée de son poste de journaliste pour avoir refusé de mentir au peuple. Le mois dernier un professeur, membre de la CDU, s’était levé durant un discours de Merkel et avait dénoncé la politique des illégaux en Allemagne en prenant la parole de manière démocratique comme un citoyen qui exprime librement son avis. L’école, qui employait le professeur, a dénoncé dans un communiqué l’attitude de son employé et l’a mis aussi en justice ! Le professeur a perdu son poste à l’école. Un véritable génocide du peuple allemand a lieu. Bien sûr, comme un lecteur, l’a bien noté, la même chose a lieu aussi en France. Le système STASI-GESTAPO de l’ordre mondial est appliqué en Europe, dans le monde occidental, pour surtout privilégier les illégaux et les non Européens. Cette fameuse discrimination positive mise en place par les élites françaises vont amener tout le pays vers sa perte et vers le massacre des populations françaises. Le processus se voit plus nettement en Allemagne car les Allemands appliquent à la lettre les nouvelles directives comme à l’époque de la guerre. Ce génocide du peuple blanc et de culture européenne peut très bien être analysé en voyant ce qu’il se passe aujourd’hui en Afrique du Sud. Les Blancs en Afrique du Sud sont en train d’être exterminés par l’ANC. La justice, la police, qui se trouvent entre les mains de l’ANC ne défend pas les Blancs (lance officiellement des appels au meurtre des Blancs) et les laisse crever dans des ghettos ! Le monde de la politique et des média ne disent rien sur cette réalité horrible en Afrique du Sud. L’ONU est complice de cette politique qui est appliquée en Afrique du Sud mais aussi en France, en Allemagne. Aux Etats-Unis le Black Power, financé par Soros, soutenu par Obama, revient à la charge contre les Blancs. En Afrique du Sud des preuves ont été établies du soutien de l’administration Obama à l’ANC contre les Blancs. Une construction de la haine raciale est mise en place pour détruire les nations stables via l’ONU. Des organisations comme l’UNICEF, qui appartiennent à l’ONU, et qui sont censées défendre les enfants, ne dénoncent pas le massacre des Blancs. Les populations non européennes sont surtout soutenues par l’ONU au profit des populations européennes. L’application de la discrimination positive est un racisme à l’envers mais surtout un racisme institutionnalisé et global !

Olivier Renault

 

image_pdf
0
0

17 Commentaires

    • l’Expo de Paris n’était pas celle de Von Hagens mais d’un concurrent. Heureusement en France ils ont refusé ! C’est qu’il y a du fric derrière tout ça

  1. est ce que vous pourriez faire un addendum pour expliquer cette « plastination » et donner quelques sites pour faire comprendre de quoi il s’agit.
    j’ai fait quelques recherches de mon côté mais c’est fastidieux et je crains que certains lecteurs n’aillent pas jusqu’au bout, le sujet étant en lui-même assez rebutant.
    je suggère :
    http://www.plastinarium.de/en/plastination/idee_plastination_eng.html
    comment Gunher von Hagens a mis au point le procédé de « plastification » des corps et des organes
    http://www.bodyworlds.com/en/exhibitions/current_exhibitions.html
    exemple d’expositions de corps humains soit disant artistiques
    http://www.bodyworlds.com/en/prelude/ny.html
    exemples de photos (attention images pouvant choquer des personnes sensibles, il en existe encore , dieu merci )

  2. Les Schleus ne changeront jamais. Le problème pour nous, c’est qu’ils nous dirigent à travers nos gouvernements.

  3. L’article est parfaitement incompréhensible, rédigé avec une syntaxe qui n’est pas française, plein de répétitions, de coq-à-l’âne, et de références à des situations en Allemagne qui ne sont jamais expliquées, de phrases hachées, comme si une idée chassait l’autre dans la tête du rédacteur, et que ce dernier se contentait d’écrire ce qui lui passe par la tête au moment présent, sans se soucier de la cohérence d’ensemble.

    L’auteur ne cesse de parler d’institutions psychiatriques. Son débit haché pourrait faire penser à un patient sous psychotropes. Qui est ce monsieur Renault qui sort d’on ne sait où ?

    • @ Jean, suis breton.J’adopte un style kalachnikov actuellement car nous sommes en guerre d’où le côté « phrases hachées », pas le temps de relire, c’est comme ça l’écriture automatique, comme la kalach tatatatatata ! Et vous Combien de psychotropes avez-vous déjà avalé pour ne pas voir cette situation de guerre ? Jean, c’est promis, la prochaine fois je vais tenter de faire du BHL…

      • Contentez-vous d’écrire français. Jean a raison. Votre texte n’a pas de style, kalashnikov ou autre, il est tout bonnement incompréhensible. Par égards pour vos lecteurs, et par souci d’efficacité, prenez au moins le temps de vous relire, si vous n’avez pas le temps de prendre des cours de grammaire. La situation de guerre n’en sera pas changée.

        • Je vous propose Isa de corriger mes textes, cela sera plus simple. Je cherche un correcteur mais gratos. Je vous dis que je suis breton et c’est déjà sympa de vous écrire dans la langue de l’occupant qui a massacré ma culture ! Bientôt le français avec la réforme de l’ortografe va disparaître alors je m’adapte.

          • Il ne s’agit pas de corriger mais carrément de réécrire.
            Et vous êtes certainement incapable d’écrire en breton, langue dans laquelle on n’a jamais écrit grand chose.
            Sinon, le prochain occupant de votre région est déjà en train de s’installer. Vous allez adorer.

            • @Isa, à de réécrire… Ben voyons ! Cette nuit là par les Dieux celtes, j’ai décidé de prendre ce style. Mais si vous me donnez du blé ben je pourrais prendre le temps de finasser la forme de cette jolie oeuvre celtique. Pour en revenir au breton, la langue de mon peuple, de mes ancêtres ces très très insultant vos mots. Car mon peuple a été massacré par les armées françaises et mon pays est indépendant http://www.alterinfo.net/Breizh-La-Bretagne-est-juridiquement-independante_a106549.html De plus les Bretons ont été les premiers résistants durant la guerre. De nombreux livres existent en breton. Maintenant je ne peux pas prendre vos accusations au sérieux. Maintenant à la France de connaître le sort des Bretons ? Courage isa, écrire dans la langue de l’occupant sera nouveau ! Je connais

              • Vous ne savez pas écrire, c’est tout.Et laissez les dieux celtes où ils sont. Le blé ne modifiera rien: vous ne maîtrisez pas la syntaxe. Et votre breton est sans nul doute à la hauteur de votre français: dans les abysses.

  4. J’avais eu l’occasion de faire une visite virtuelle du site de Guben http://www.plastinarium.de/en.html C’est l’horreur absolu ce truc. Il faut aussi savoir que les embauchés doivent par contrat faire don de leur corps au plastinarium.
    Depuis les tottenkopf de 1914 les allemands ont un réel problème avec la vie et la mort.

    • @Philippe Legrand. Tout à fait ! Vous avez raison. Les gens, qui travaillent dans la fabrique, sont des Hartz IV qui sont obligés d’y travailler par l’Arbeitsagentur sous peine de ne plus recevoir les allocations. Et ils sont invités à remplir le contrat (eux ils appellent accord) pour donner leur corps à la fabrique. J’ai questionné des députés au Bundestag et ils trouvent la fabrique ok car « c’est légal ». La même réponse m’a été donnée par le Comité d’Ethique de Berlin ! L’Etat travaille avec la fabrique. Les services sociaux qui s’occupent des vieux aussi en voici la preuve. La secrétaire de la collecte des donateurs et aussi aide-soignante auprès des retraités ! Inquiétant ! https://renaultolivier.wordpress.com/2016/02/02/le-soleil-vert-est-une-realite/

  5. Terrible cet article !
    Mais comment les allemand peuvent ils respecter un pareil système, contre les chômeurs, ce vol d’enfant par l’Etat ?
    Ca me révolte !
    On dit que les Français sont des veaux, mais alors que sont les Allemands ?!

    • @jan-passe-à-l-attaque. C’est que si l’Allemand se révolte, il se fait tuer. La police arrive chez lui ou dans la rue. Une expertise psychologique ou psychiatrique est écrite et il est mis en asile. Perd son travail, ne peut plus se défendre. C’est très dangereux.

  6. Mais en France, nous en sommes quasiment au meme niveau.
    Ainsi (pour un francais de souche, car cela ne s’applique evidemment pas aux untermenchen arrivés dans notre pays) quand un FDS se retrouve au chomage, et que ses ressources sont inferieures a un certain plafond, il a droit a la CMU-C (la complementaire CMU), voir dans le pire des cas, a une aide a la complementaire. Sauf que cela releve d’un chemin de croix, car ledit demandeur doit adresser a sa ou ses banques un formulaire où la banque doit declarer a la CAF le contenu de TOUS ses comptes, compte bancaire, livret A, livret LDD, bref, tout ce qui comporte de l’argent. Et gare si le FDS possède 1000 euro sur son livret A, on lui refusera la CMU-C ou l’aide a la complementaire… Il n’aura droit a rien.

Les commentaires sont fermés.