Lallement, Trotski, Macron et la violence d’Etat

Publié le 3 janvier 2021 - par - 8 commentaires - 610 vues
Traduire la page en :

Avec Macron, on assiste à un accident de la Ve république où tout le pouvoir est remis aux mains d’un incapable. Et c’est pourquoi on assiste à la fin d’une certaine idée de la France du Général de Gaulle.

Avec Macron, un incapable dangereux qui a tous les pouvoirs de la Vème république entre ses mains, non seulement les vrais Français, mais aussi la France chrétienne, sont placés devant leur pire ennemi !

La Vème république a concrétisé pendant un temps cette idée de la France et cette vision du Général de Gaulle. En son sens concret sur la vie des vrais gens, la Vème république prônait une forme de société qui parvenait à concilier l’efficacité de l’État avec sa légitimité, son autorité avec la liberté des individus.

La Vème république aura duré le temps du pouvoir du Général de Gaulle, un peu plus de 10 ans. Dès son début, les forces coalisées de la peste socialiste avec la dictature communiste ont voulu l’abolir. La Vème république a été occupée à l’amélioration patiente de la vie des gens et à l’amélioration de la vie en société.

Sans doute la Vème république aurait-elle pu durer, si elle n’avait été combattue par la peste socialiste avec la dictature communiste, ce que Macron est en train de faire avec son totalitarisme sanitaire LGBT. C’est ce pourquoi le plus récent et le plus redoutable de ses ennemis a été élu en 2017, avec Macron gay-friendly comme modèle achevé du totalitarisme mondialiste LGBT, soit la négation absolue de la France chrétienne.

La violence d’État avec le gouvernement des incapables a choisi et nommé aux manettes de la police le partisan Lallemant, soit le représentant de la macronnerie morbide de la fachosphère gauchiste !

Non ! Nous ne sommes sûrement pas dans le même camp que le partisan Lallemant ! Lallement partisan défend le gouvernement actuel qui ne peut être rien d’autre que le gouvernement des incapables !

Le Salon beige : “Dans ses vœux pour 2021, le préfet Lallement, cite Léon Trotski : il cite le Trotski de 1918, le Trotski de la Terreur Rouge, à la tête de l’Armée rouge, qui théorisait et appliquait la terreur et ouvrait les premiers camps destinés aux agitateurs louches, officiers contre-révolutionnaires, saboteurs, parasites.

“En citant Trotski, Lallement fait un double clin d’œil au fascisme rouge et à un génie de la répression et à ses auxiliaires les Black blocs. Il confirme l’alliance du pouvoir et de l’extrême gauche !”

Christine Tasin : “La Préfecture de police a les noms et adresses de 200 Black blocs qu’elle protège !

Résistance républicaine : Xavier Raufer, criminologue : “OUI ! Les Black blocs sont connus, identifiés, repérés ! NON ! Le pouvoir ne veut pas mettre fin à leur exactions ! OUI ! Le pouvoir les protège !”

Le problème des blacks blocks dans les manifestations peut être résolu à la minute” ! “Je témoigne du fait que la direction des renseignements de la Préfecture de Police dispose pour la région parisienne de la liste des 200 individus concernés”. L’impunité totale dont jouissent les milices gauchistes dure depuis des années, nous n’avons de cesse de les dénoncer… en vain ! Antifas et Black Blocs arrêtés sont relâchés illico.

Antifas et Black blocs forment des milices gauchistes proches du pouvoir en place. Ils tiennent la rue et y font régner la terreur, ils y font régner l’ordre stalinien. Ce sont des milices fascistes travaillant main dans la main avec le gouvernement pour terroriser les Français moyens tentés de manifester contre Macron !

Les Blacks blocs, avec leurs cagoules, leur harnachement noir, leur violence… ça évoque les milices fascistes pour faire peur aux Français tentés de descendre eux aussi pour manifester dans la rue assurés de se retrouver face aux racailles islamisées renforcées des racailles gauchistes, les Blacks blocs de Macron.

Lallement, le trotskiste de la honte, place d’Italie, à une manifestante pacifique Gilets Jaunes :

Nous ne sommes pas dans le même camp, Madame !” Ben voyons ! T’as pas honte, Lallement ?

C’est le reflet d’une pensée scandaleuse, d’un choix politique totalitaire de Macron En Marche !

Lallement appartient au corps préfectoral. Le préfet est la voix de l’État et celle du gouvernement ! Lallement a laissé penser que sa conception du maintien de l’ordre n’était pas éloignée de la guerre civile !

Place d’Italie, une femme interpelle Lallement : “Comment ça se fait que vous arrivez pas à les arrêter les Black blocks ?” “On les a arrêtés”, réplique Lallement ! Mais Lallement avait pour mission de mettre au pas les réfractaires, pas les Black blocs : “Vous me connaissez, je vais leur faire comprendre assez vite si jamais les explications parfaitement claires du gouvernement n’étaient pas arrivées aux oreilles de tous” !

Il est nécessaire de revenir sur la violence d’État et le gouvernement des incapables avec le scénario pour disqualifier le mouvement des Gilets Jaunes : Laisser casser pour effrayer le bourgeois et disqualifier un mouvement, c’est une très vieille histoire qui peut aller jusqu’à faire prendre par des policiers masqués et des nervis vêtus de noir la mission des casseurs. Des témoins dignes de confiance comme le député Jean Lassalle l’ont personnellement constaté au moment des Gilets Jaunes ! Se pose la question de l’utilisation dans les manifestations de policiers des Brigades Anti-Criminalité (BAC), des fonctionnaires sans uniforme, dont le maintien de l’ordre n’est pas le métier et qui adoptent systématiquement des comportements suspects.

Le scénario de la place d’Italie est suffisamment suspect pour envisager une provocation destinée à disqualifier et criminaliser le mouvement des Gilets Jaunes. Ce ne serait pas la première fois. Cela justifie un travail d’enquête sérieux pour reconstituer la réalité de ce qui s’est passé.

La violence d’État et le gouvernement des incapables, c’est la guerre ! On ne va pas hésiter ! Loin de la neutralité républicaine, Lallemant partisan reprend les mots de la guerre civile de Trotski, fidèle à Macron qui a désigné ses ennemis : la foule haineuse ! Et dit sa conviction du nécessaire affrontement de Macron contre les français ! Face aux protestations dénonçant les violences de l’État policier contre des manifestants désarmés, Macron a répondu dans le vide absolu de la moraline de sa pensée : “Ne parlez pas de répression et de violences policières. Ces mots sont inacceptables dans un État de droit” (2 mars 2019).

Sonia Dayan, Michael Löwy, Eleni Varikas, anti-k.org et Max Weber victimes de violences policières.

Dans Economie et Société, ce grand recueil publié à titre posthume par son épouse Marianne Weber en 1921, le sociologue Max Weber propose sa définition de l’État : On peut définir comme État une institution politique lorsque elle revendique avec succès… le monopole de la contrainte (Zwang) physique légitime.

C’est pourquoi, “la menace et éventuellement l’application de la violence” est partout.

C’est pourquoi, “en cas de défaillance des autres moyens, la violence est l’ultima ratio“.

Dans sa conférence sur la Politique comme vocation (1919), Weber propose une autre définition :

“L’État est cette communauté humaine qui, à l’intérieur d’un territoire déterminé (…) revendique pour elle-même et parvient à imposer le monopole de la violence physique légitime“. Mais l’idée est la même.

Max Weber, dans son livre Politique comme vocation, cite Trotski à l’appui de son argumentation pour la définition de l’État : Tout État est fondé sur la violence, disait Trotski à Brest Litovsk.

Catherine Colliot-Thelène dans une Tribune publiée dans le journal Le Monde du 19 février 2020 :

Le terme légitime, dans cette définition, n’a pas un sens normatif. Il n’est pas l’équivalent de juste ni de rationnellement fondé. La monopolisation par l’État de la violence légitime est un constat de fait : un certain type de pouvoir (partisan) a réussi à imposer son hégémonie à d’autres types de pouvoir qui lui faisaient concurrence dans les siècles antérieurs.” Le concept de légitimité chez Weber désigne la croyance en la légitimité du pouvoir, son acceptation comme légitime par les sujets de la domination (partisane de Macron).

Weber distingue trois types de légitimation de la domination et du monopole de violence de l’État.

– la domination rationnelle ou statutaire : la croyance en la légalité des règlements existants ;

– la domination traditionnelle : la croyance en la sainteté des traditions et des autorités ;

– la domination charismatique : la croyance en le caractère sacré ou exceptionnel d’une personne.

La légitimité selon Max Weber n’a aucun lien nécessaire avec l’État de droit. Ce n’est qu’une croyance, l’acceptation d’un discours de légitimation, dans toutes les formes possibles d’État, y compris l’absolutisme, la légitimité traditionnelle ou la dictature personnelle, la légitimité charismatique. Le Troisième Reich a revendiqué avec succès le monopole légitime de la contrainte physique. Après la défaite du nazisme, des responsables des camps de concentration ont tenté de légitimer leurs crimes avec deux arguments :

– l’obéissance aux autorités supérieures (légitimité rationnelle-bureaucratique).

– Le serment de fidélité au Führer (légitimité charismatique).

Ces arguments ont justement été refusés par le Tribunal de Nuremberg et les coupables ont été punis d’emprisonnement ou condamnés à mort par pendaison… Dans un État de droit, c’est la croyance aux lois qui peut légitimer le monopole de la coercition. Mais les Français ont le droit de refuser la croyance dans la légitimité des violence exercées par l’État, parce qu’elles sont contraires aux lois, ou parce qu’on conteste certaines lois (partisanes de Macron). Il arrive que la majorité de la population juge que la façon dont l’État exerce son monopole de la violence a cessé d’être légitime… C’est le cas en France avec Macron.

L’invocation de Max Weber pour légitimer la violence d’État tient à la fois de la magie et du sophisme. Sophisme, puisque si la violence d’État, toute violence d’État, est légitime, la notion de violence perd de son sens. Circulez, il n’y a rien à voir ! Et cela, par la magie de l’invocation d’une autorité intellectuelle incontestée.

L’invocation de Max Weber pour légitimer la violence d’État montre que les politiques et les journalistes ignares qui se sont appropriés la formule n’ont pas lu ni compris Max Weber. Selon lui, l’État n’est qu’un groupement de domination (Herschaftsverband) parmi d’autres, et il n’a aucune légitimité en soi.

La contrainte physique qu’il exerce de façon monopolistique (contre les Français) n’est légitime qu’en tant qu’elle est reconnue et acceptée (par les Français qui subissent la violence d’État).

L’insistance de Max Weber sur la notion de monopole permet de comprendre que l’État se tient dans cet intervalle qui sépare l’usage exclusif de la violence sans légitimation (ou avec une parodie de légitimation) par un groupe (partisan) qui exerce ainsi une domination visant à devenir totale, et la perte ou l’absence du monopole de la violence qui est la marque de ces États (corrompus) qu’on dit aujourd’hui faillis.

L’État ne peut exister qu’à la condition que ceux qu’il domine adhèrent à l’autorité que revendiquent les dominateurs et s’y soumettent. Max Weber soulève une question essentielle pour la philosophie et pour l’anthropologie politique et qui est de savoir jusqu’à quel point on doit accepter de subir cette violence qui est le moyen spécifique de l’État. Il y a donc bien, chez Max Weber, une lecture critique de l’État. Après avoir cité et marqué son accord avec la formule de Trotski, il ajoute : “S’il n’existait que des structures sociales d’où toute violence serait absente, le concept d’État aurait alors disparu et il ne subsisterait que ce qu’on appelle au sens propre du terme l’anarchie. Au sens propre (pour la gauche) l’anarchie c’est l’absence de domination. (Mais en réalité, l’anarchie c’est l’absence de lois et d’ordre, c’est la violence des forces du Mal et le chaos).

Max Weber a pu se familiariser avec les thèses libertaires. Un passage des Essais sur la théorie de la science montre la connaissance qu’il avait de ce courant de pensée :

Un anarchiste qui nie en général la validité du droit comme tel peut être un bon connaisseur du droit.

Et s’il l’est, le point de vue où il est placé en vertu de sa conviction objective, pourvu qu’elle soit authentique, et situé en dehors des conventions et des présuppositions qui paraissent si évidentes aux autres, peut lui donner l’occasion de découvrir dans les intuitions fondamentales de la théorie courante du droit une problématique qui échappe à tous ceux pour lesquels elles sont par trop évidentes.

En effet, le doute le plus radical est le père (sic) de la connaissance.

(Weber Max, Essai sur le sens de la neutralité axiologique dans les sciences sociologiques et économiques, première édition allemande 1917 in Essai sur la théorie de la Science. Plon Paris, 1965, traduit par Julien Freund p. 482, cité par Sonia Dayan, Michael Löwy, Eleni Varikas https://blogs.mediapart.fr)

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
cryptogamix

sans les lunettes, la casquette lui descendrait jusqu’au menton! une tête d’évadé du bagne !!

Carrasco

L’ histoire de la révolution russe revue et sévèrement corrigée par Mr Nérard. Vraiment, ça vaut le déplacement 😂😂😂😂😂😂

Forceetjustice

Ce Lallement se comporte comme un sale boche…Regardez bien la tronche qu’il a…c’est-y pas un vrai délit de sale gueule et le résultat d’une erreur ou d’une fausse couche ? La talidomide à fait beaucoup de dégat à une époque !

toutou you too

Les milices trotskystes, les black-blocs, les antifas sont les séïdes, le bras armé du système. Si la droite nationale parvenait au pouvoir, à coup sûr, le lendemain des élections, ces crapules descendent dans la rue pour foutre le bordel complet et empêcher de gouverner. Le moment arrivé, “peut-être qu’il faudra faire à leur égard des choses dures parce que les circonstances l’exigeront” …

Carrasco

Mais quand tu veux ma toutoune. En tant que Trotskyste, si veux, je vais t’ apprendre à dessiner un mouton😉😂

Paoli

Je ne peux le regarder !!!!! Terribles souvenirs .

pauledesbaux

encore un dont la casquette est trop grande pour sa petite de c….

Filouthai

Radio Paris ment ! Radio Paris Lallement !

Lire Aussi