L’ami Google, pour votre bien, pourra déchiffrer l’ordonnance de votre médecin

Googlemagouilles.jpg

L’anagramme de Google est Legogo, alors avis aux gogos.
Le mastodonte Alphabet, l’aspirateur mondial de données personnelles confidentielles ou pas, se propose, via son entité Google, de voler au secours des patients bigleux ou malcomprenants pour déchiffrer les hiéroglyphes de leurs toubibs.

Les fiévreux, les nauséeux et les éclopés vont donc pouvoir, s’ils le veulent, mettre à jour en temps réel le Health Data Hub, vaste entrepôt des données de santé françaises créé en 2019 par la sinistre Agnès Buzyn, en échange d’un examen approfondi des gribouillis de leurs ordonnances.

À ceux-là mêmes qui réclament un jackpot à 2/1 pour leurs prestations, au grand dam du covidiste François Braun, il ne faudrait donc pas demander d’écrire correctement leur pronostic pour le bourrin en consultation.

À croire aussi que les vendeurs en produits pharmaceutiques se mirent, pensifs, sur le papier à en-tête pourtant dûment épluché par l’assurance maladie. Ainsi, il n’est pas surprenant que les pharmaciens soient associés au prototype de l’indiscret projet Google.

Bref, entre les ventes de masques et les injections au bouillon de onze heures du trio Bébert Bourla-Pfizer et Heycoco-Ula von der Leyen, les employés de la coupe d’Hygie n’ont plus de temps pour se disputer lorgnons et bésicles pour délivrer les ersatz et les génériques des potions prescrites. Si la Chine et l’Inde ont bien voulu les livrer.

Et c’est justement au pays des vaches – à lait- sacrées que Google a présenté son intelligence artificielle pour déchiffrer l’écriture souvent illisible des médecins.

On se demande d’ailleurs pourquoi le logiciel qui les conseille, et supervise la liste des produits à ingurgiter ou à injecter, ne l’imprime pas.

La rédaction manuscrite encore tolérée de l’ordonnance étant peut-être la dernière frustration évitée à la liberté de prescription.

Quoi qu’il en soit, la feuille des prescriptions, olographe ou imprimée, ne doit pas faire oublier que le ventre est encore fécond, d’où a surgi l’immonde vaccination Covid.

Google for India: How Google plans to decode doctor’s prescription

https://youtu.be/HYMVLHy-KXU

Jacques CHASSAING

image_pdfimage_print
13

2 Commentaires

  1. Y a t-il des spécialistes parmi vous pour me conseiller un bon moteur de recherche qui ne fait encore office de mouchard, si ça existe ?

Les commentaires sont fermés.