L’ancien syndicaliste Véran menace le droit de grève des soignants

Quand le ministre Olivier Véran-Hyde, celui qui suscite l’animosité des infirmières, des aides-soignantes et des médecins en se pavanant dans les couloirs d’hôpitaux vite arpentés pour satisfaire à la photo du journal du 20 heures, est en contradiction avec docteur Olivier Véran-Jekyll, socialiste et syndicaliste en appelant à la grève de ces mêmes personnes citées plus haut.

Le « syndicaliste philanthrope » qui semblait obsédé par la santé des Français, paraît être confronté à sa double personnalité. Il serait urgent, sans doute, qu’il mette au point un élixir Pfizer afin de séparer son bon côté de celui qui sévit en ce moment dans le gouvernement du mauvais génie Macron.

Doit-on craindre que nuit après nuit, jour après jour, au contact du maléfique Macron et de son clown Auguste Castex, le redoutable et mortifère Hyde-Véran prendra définitivement le dessus sur le gentil docteur Véran-Jekyll d’hier ?

Celui qui défendait la cause du personnel soignant finira-t-il par rester coincé dans la peau de Mister Hyde-Véran ?

Les plus simplistes des citoyens moutonniers, ou les plus oublieux poissons rouges nationaux, seront attristés de son sort. Les plus lucides savent bien que c’est une fable.

Le docteur Véran n’a pas changé d’un iota. Il est le même. Le même type imbuvable, prétentieux, arrogant et sûr de lui. La seule chose qui a été modifiée, c’est son environnement et les eaux dans lesquelles il nage.

Socialiste et syndicaliste hier, dans les eaux tumultueuses et concurrentielles de son parti dit socialiste, naviguant dans les méandres de son syndicat, il lui fallait faire preuve de compromission avec les différentes directions polico-syndicalistes, feindre une certaine compassion pour la plèbe, ses mandants hospitaliers et se soumettre à ceux qui avaient la main sur lui et sur sa carrière.

Le Véran d’hier est devenu le véreux d’aujourd’hui. Exécrable, insultant, méprisant à l’image de son patron gluant de Président. Au faîte du pouvoir, il démontre la réalité de sa personnalité.

Il vient de se mettre à dos ses anciens amis syndicalistes FO, CGT et SUD en affirmant tranquillement,  suite aux appels à la grève dans les hôpitaux, que : «Vient un temps où ces personnes n’auront plus le loisir de faire grève puisque par définition cette obligation vaccinale s’appliquera». (Source)


Mister Hyde-Véran se positionne envers un droit de grève qu’il méprise du fait de la vaccination obligatoire. Il se rit de ces « personnes » comme il dit de façon méprisante.

Les syndicats ont raison de penser que ces propos «laisse entendre une mise en cause du droit de grève, un droit constitutionnel attaché à la liberté syndicale et à la démocratie»

L’équipe constitutionnelle de Laurent Fabius et d’Ali Juppé, aidé de son fils Victor Fabius à, travers le cabinet de conseil McKinsey, puisqu’il a été lui-même chargé par le ministère de Hyde-Véran de la santé, d’organiser la campagne de vaccination en France. Tout se tient. 

Les « juges » de l’équipe Fabius  n’ont eu tout naturellement, rien à redire à cette vaccination obligatoire de fait, remettant en cause les droits des Français comme le droit de grève, le syndicalisme, les libertés d’expression, la liberté d’informer, de dire et bientôt de manifester.

Nous sommes bien dans une dictature sanitaire et sous un régime d’apartheid, quoi qu’ils en disent.

Gérard Brazon

image_pdf
0
0

25 Commentaires

  1. Pour le dictateur MacronNéron et ses fantoches suceurs de babouches du gouvernement ;
    -Liberté : Souveraineté inaliénable de l’individu , droit qu’il a de disposer de sa personne ; capacité des individus et des organisations qu’ils forment à agir sans restrictions; Possibilité qu’a en pratique une personne ,un animal, une chose de penser sans contraintes, d’agir selon son bon vouloir de se mouvoir sans contraintes .
    Voilà ce qu’est la Liberté , votre autocratie ne passera pas bande de pourris .

  2. Le cas Véran prouve une fois de plus que la plupart des dirigeants syndicalistes sont des pourritures de vendus au système et à leur guide Macron psychopathe et dictateur !

  3. Véran, tu devrais profiter de la vie, car je te l’assure, pour un politique, la vie est courte.

  4. en cas de grève à l’ hopital le personnel est réquisitionné;Donc le pouvoir s’ en moque des grèves à l’ hopital;Les cadres hospitaliers feront le sale boulot de requisitionner.
    Et je ne crois pas une seule seconde que Véran et compagnie seront jugés.Regardez Fabius.
    Ils cherchent par tous les moyens de nous provoquer et de nous pousser à la violence.
    Resister et byocotter.

  5. ce mec a donc été un jour « un homme ». c’était AVANT !

    la honte absolue pour ses parents , sa famille , le nom « véran » !

  6. Véran à 18h00: «  Nous avons affrété un avion pour transporter 3 malades de Guadeloupe vers Paris. »
    Véran à 18h30: »je demande aux hospitaliers de se porter volontaires pour aller aider leurs collègues de Guadeloupe « 

    D’une part si les malades viennent en France et que les soignants partent là bas ça va être compliqué de les faire se rencontrer !
    En même temps ça évite qu’un avion ne reparte à vide ( pour ne pas froisser les écolos)
    Bon Véran aurait pu envoyer des respirateurs et du matos mais là, niveau com. c’est nul!

    • Karl Marx
      – Les droits de l’Homme? Des droits bourgeois, subjectifs et formels.
      Staline
      – Droit de l’homme, des fumisteries Impéralio-Capitalistes!
      – Les écrivains sont les ingénieurs de l’âme
      Léon Trotski
      – Interdisons les grèves qui s’assimilent à de la désertion, interdisons aux ouvriers de quitter leur poste de travail, subordonnons les syndicats au parti.
      – Lénine a eu raison de s’étonner que le sabotage des cheminots grévistes de 1920 n’ait pas été puni d’exécutions massives.
      – La meilleure place pour un gréviste, ce moustique jaune et nuisible, c’est le camp de concentration. Pravda 12 février 1920

      • Avec la militarisation du travail, pendant la guerre civile, un ouvrier qui arrivait en retard au boulot pouvait à la limite être fusillé. Lénine disait que les syndicats devaient être la « courroie de transmission » du parti.

  7. La galette doit être bonne!
    Pour l’Europe les fournisseurs de “vaccins” se partagent la distribution de 300 000 000 de doses, chaque dose coûte (hors frais d’injection) 12 euros.
    Je vous laisse faire le calcul.

  8. Encarté socialiste, puis syndicaliste puis député pour finir ministre, la carrière sabs accroc d’un arriviste…

  9. quid des syndicats si ardents à protéger les travailleurs ?
    une de mes nièces « personnel soignant » ne peut pas se permettre de ne pas toucher son salaire en fin de mois !

  10. Lorsque Véran sera débarqué en 2022, il est à souhaiter qu’une paires de menottes l’attendra pour aller en cours d’assise pour plusieurs années et qu’en sortant il sera démit des ses fonctions de médecin pour ne plus jamais exercer nul part.

    • Il y aura un bon avocat , pour préciser que ses deux enfants lui manquent !
      Et comme par hasard , il échappera à la tôle ….
      Retenez bien ce que je viens d’écrire…..

      • En son temps, l autre pourri avait déjà envoyé les canons à eau sur le personnel soignant, ainsi que plastiquage du raimbo warrior avec un jeune portugais à bord, eelv n à jamais demandé aux soces de s excuse, de là repentance,

Les commentaires sont fermés.