1

L’Angleterre, notre ennemi héréditaire remet le couvert en Europe

Ce n’est pas pour rien que l’Angleterre est surnommée chez nous, de perfide Albion. Les Anglais depuis des siècles sont nos ennemis héréditaires.

Historiquement, la France de nos Rois de France ont subi les assauts de l’Angleterre et cela a débuté en 1214, soit plus 710 ans.

1214, c’est Jean sans Terre contre Philippe Auguste qui s’est terminée par la victoire des Français à Bouvines. Chacun accepte l’idée que ce fût l’acte de naissance de la Nation.  

La guerre franco-anglaise de 1213-1214 – Première guerre des Barons (1215-1217) – Guerre du Poitou (1224) – Guerre de Saintonge (1242). Etc. Jusqu’à Fachoda où il en fallu de peu que cela se traduise par énième guerre, évitée par des républicains trop lâches pour venger l’affront fait par les Anglais en Afrique.

De la guerre de Cent Ans, à la guerre de Trente Ans en passant par Jeanne d’Arc et les coalitions financées par cette perfide Albion contre la Révolution de 1789, celle de 1793 et plus tard contre l’Empire Français de Napoléon 1er.

Nous ne pouvons que constater que l’Empire Britannique est une joueuse qui se moque bien des nations européennes d’hier (Provinces-Unis, Prusse, Autriche, Russie) et celles  d’aujourd’hui. L’Angleterre poursuit sa route au profit de ses seuls intérêts.

Si elle a voulu entrer dans la Communauté européenne du temps de De Gaulle qui lui, lui a  refusé cette entrée. Et pour cause, il connaissait l’histoire de France et la mentalité des Anglais qui ne faisait jamais rien, pour rien. C’était un homme d’état cultivé. Loin des Chirac, Sarkozy, Hollande, et Macron.

Une fois hélas entrée, grâce à Pompidou et par référendum, elle s’est ingéniée à pourrir le système de l’intérieur. On connaît les violences verbales de Madame Thatcher à son sujet, sa volonté d’éviter tous les traités qui lui interdisaient de bouger et on sait ensuite, que devant cette Union Européenne, nouvelle URSS d’Europe de l’Ouest, elle s’est fait la malle pour revenir pleinement à son rôle premier. Nuire à tous ceux qui prétendent lui faire de l’ombre ou l’enfermer.

L’Angleterre, petit peuple de six millions d’âmes à l’origine, a fini par faire la peau à une France de 25 millions de sujets et à imposer par la suite, sa culture et sa langue. On regrette vraiment qu’en France, nous n’ayons pas eu des dirigeants de cette trempe. Hormis Napoléon 1er dont l’Angleterre avait perçu la dangerosité pour son hégémonie planétaire et pas seulement depuis la campagne d’Egypte.

Nos dirigeants Français, les républicains en particuliers n’ont jamais compris que l’Angleterre se fiche du continent européen et surtout, qu’elle utilise tous les idiots utiles de France, et d’ailleurs (Provinces-Unies, Prusse, Autriche, Russie) d’hier et ceux d’aujourd’hui avec les nouvelles nations pour atteindre ses buts commerciaux et économiques et asseoir son hégémonie. N’oublions jamais ce qui déclencha la première guerre mondiale, soit la rivalité de l’Allemagne avec le pétrole de son allié Ottoman.(Bagdad-Bahn)

Notre ennemi héréditaire est et reste cet Empire Britannique, devenu le Royaume supplétif de sa terrible progéniture que sont les USA. Cette progéniture, qui s’est constituée sur des massacres d’indiens pour commencer, a fait des guerres depuis sa naissance sur toute la planète.

(Listes des guerres des USA). Sans compter les « crimes de guerre »!

Le général de brigade Jacob Smith a commandé un contingent de Marines américains lors de la répression des Philippines après la guerre hispano-américaine (21 avril – 13 août 1898). Il a donné l’ordre suivant : « Je ne veux pas de prisonniers. Je souhaite que vous tuiez et brûliez, plus vous tuerez et brûlerez, mieux cela me plaira. Je veux que toutes les personnes capables de porter les armes lors d’hostilités réelles contre les États-Unis soient tuées.

Les Anglo-saxons se fichent de l’UE, comme de la première déculottée de la France. Elle se fiche de l’Europe, de l’Union européenne, et ils poursuivent leur agenda de domination du monde « quoi qu’il en coûte » et surtout se fichent des victimes européennes. 

Ce qui se passe en Ukraine, est justement le révélateur de cette situation, car la Russie, avec les BRICs, veut supplanter la domination des Anglo-saxons à la fois sur le pétrole, le gaz, les matières premières et l’influence sur les pays de l’Asie qui sera le nouveau centre du monde économique. L’Union européenne est comme un eunuque, beaucoup de femmes, de richesses autour de lui, mais rien pour faire quoi que ce soit avec. 

https://fr.sott.net/article/40339-La-British-Army-doit-se-preparer-a-combattre-en-Europe-et-a-vaincre-la-Russie

Ce n’est pas la mégère Van Der Lahyène aux bottes des USA, et tous les corrompus dirigeants européens et du Canada qui nous sauvera en tant que citoyen de France et patriote.

Nous payons des siècles de stupidités Républicaines.  L‘Angleterre en se soustrayant à l’Union européenne, compte bien tirer les marrons du feu sauf si l’Ours Russe, écrase le lion anglais. Quant au coq français, les dernières élections prouvent qu’il va pouvoir gueuler sur son tas de fumier. Comme d’habitude.

Gérard Brazon