L’Angola ne considère pas l’islam comme une religion à part entière

Publié le 26 novembre 2013 - par - 2 740 vues
Share

dos-santos-islamAttention : Ce photomontage du président Angolais José Eduardo dos Santos n’est pas une provocation.

C’est sur le site negronews (!!!) qu’on peut la trouver.

http://negronews.fr/2013/11/22/societe-langola-ne-veut-pas-de-lislam-sur-son-territoire/

Negronews : Titre média qui doit ravir Taubira, celle qui est pour la défense des « guyanais de souche » et qui cite à tout bout de champ au sein de l’Assemblée Nationale le chantre de la négritude Aimée Césaire et celui de la honte de l’assimilation ( à la communauté de l’homme blanc) Léon-Gontran Damas.

Que nous apprend ce site ?  Que l’Angola est clairement islamosceptique et souhaite appliquer, pour sa propre préservation, le Principe de précaution.

Sachant que dans les pays mahométans l’attitude inverse envers le christianisme  est partout appliqué avec des degrés de sévérité plus ou moins élevés, et que cela ne choque pas nos très chères  » belles voix » et « consciences » dominantes françaises, gageons que cette « news » n’en soit en fait  … pas une !  Et que des opinions de même sensibilité puissent  être considérées sinon comme normales en France, au moins relevant de la plus normale liberté de pensée et d’opinion … surtout dans le pays de Voltaire .

D’ailleurs la France socialiste normale de François Hollande 1er  trouve très normal de dialoguer (économiquement) avec ce pays.

http://fr.starafrica.com/actualites/le-president-angolais-dos-santos-attendu-en-france-en-2014.html

http://www.afrik.com/le-president-angolais-dos-santos-courtise-par-la-france

Mais voyons ce que l’Angola vient de décider :

« Au début du mois d’octobre 2013, les musulmans particulièrement en majorité des Guinéens vivant à Luanda dans la commune de Viana Zango ont eu la mauvaise surprise de voir le minaret de leur mosquée démonté en pièces au motif que celui-ci était mal fait et monté sans autorisation. Le jeudi 03 octobre, au petit matin, les autorités angolaises ont décidé de détruire la mosquée de Zango située dans la commune urbaine de Viana km 17. Le gouverneur de la ville de Luanda Bento a annoncé dans une radio de la place que les musulmans radicaux ne sont pas les bienvenus en Angola et le gouvernement angolais n’est pas prêt pour la légalisation des mosquées en Angola.

Et avant-hier, mardi 19 novembre, c’est la Ministre de la Culture de ce pays qui montre la radicalisation du pays face à l’Islam. La Ministre de la Culture, Rosa Cruz e Silva a déclaré : « En ce qui concerne l’Islam, dont le processus de légalisation n’a pas été approuvé par le ministère de la Justice et Droits de l’Homme, leurs mosquées seraient fermées jusqu’à nouvel ordre ».

Il faut noter aussi le gouvernement angolais a promis de faire de la chute de toutes les mosquées une priorité. Les deux seules mosquées qui se trouvent à Luanda ont déjà reçu un document d’avertissement de l’administration de Viana signé par le maire de la commune de Viana José Moreno. »

A noter que la population dite animiste qui constitue moins de 5% de la population totale angolaise, elle, ne pose aucun souci.

Les musulmans en Angola, tous sunnites, seraient moins de 1 % de la population totale. Mais il s’agirait principalement d’immigrés de l’Afrique de l’Ouest important donc … ce qui est importé partout ailleurs dans le monde …

Jean Héron

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.