1

L’année 2019 sera t-elle le pire cauchemar de Macron ?

Par un mystère inexpliqué… bien qu’explicable par les plus malins des citoyens à l’esprit affûté, Emmanuel Macron stagnerait toujours entre 20 % et 25 % de popularité selon les différents instituts de sondage, et ce bien qu’il nous soit annoncé régulièrement que « le président a encore baissé de 3 points »…

Le « miracle » avait déjà lieu du temps du bouffon Hollande, bien que celui-ci n’ait jamais eu à se colleter avec le désormais célèbre « mouvement des Gilets jaunes » ; or justement, il semblerait que même s’il continue à faire le fanfaron devant micros et caméras, entre deux retranchements à l’Élysée ou à Brégançon, derrière une véritable armée (Fort Alamo, en comparaison, c’était du pipi de chat), le mouflet commencerait réellement à paniquer sévère… ce qui n’est pas pour me déplaire.

Pourtant sincèrement, même si je ne suis jamais en reste pour sonner la charge contre les sangsues du pouvoir, j’aimerais toutefois lancer un cri d’alerte (oh, pas trop fort quand même) à propos du choupinet… tellement ébranlé (paraît-il) par les Gilets jaunes, que les traces se voient sur lui « comme le nez au milieu de la figure », au point qu’il est désormais obligé de se maquiller chaque fois qu’il doit sortir.

Donc, afin de commencer la nouvelle année sous des auspices de bonté et d’empathie envers ceux qui souffrent, il serait peut-être bon de mettre la pédale douce (si j’ose m’exprimer ainsi) envers Jupiter, ne serait-ce que pour diminuer la note de maquillage qui comme tout le reste sera payée par nous…

Après la vaisselle, la piscine, la moquette et la déco… si on pouvait faire une petite pause dans la rubrique « je dépense sans compter sur le dos des gens de rien », cela nous ferait des vacances.

Dans un article décrivant « la vie à huis clos d’Emmanuel Macron » depuis le déclenchement du mouvement des Gilets jaunes ; le quotidien Le Monde rapporte les confidences de l’entourage du « monarque », dont un communiquant déplore « la défiance grandissante des Français vis-à-vis de leur président, une « défiance transformée en sécession », affirme-t-il.

« Huées à répétition, pluie d’insultes… Lors de ses récents déplacements, Emmanuel Macron a régulièrement fait face à l’antipathie des citoyens qu’il a rencontrés. Alors qu’il s’est souvent démarqué par une volonté d’aller au contact des foules, même les plus hostiles, le président de la République semble aujourd’hui les redouter, voire les éviter. Le Monde n’hésite ainsi pas à rappeler les récentes exfiltrations d’urgence du président de la République, comme celle qui a eu lieu au Puy-en-Velay. »

Il se maquillerait même les mains nous dit-on, preuve sans doute de son profond désarroi, à moins qu’il n’ait enfin réalisé que, comme tous ses copains mondialistes fous, appelant à l’invasion migratoire dont une majorité de forcenés ne veulent que notre éradication totale… il a sur les mains le sang de toutes les victimes d’attentats, en attendant les prochaines s’il ne cède pas au profond désir des citoyens ?

https://francais.rt.com/france/57184-il-ne-sort-plus-sans-maquiller-tellement-marque-macron-ebranle-gilets-jaunes

Mais si on ne peut pas dire que 2018 fut une année de tout repos pour monsieur « je garde le cap qui mène la France à la ruine »…, qui dès mars 2018 a dû affronter une succession de mouvements sociaux suite aux réformes ferroviaire et de la fonction publique, puis la grogne des retraités après avoir osé toucher aux retraites normalement intouchables… puis les scandales successifs : l’affaire Benalla, l’invitation d’une faune colorée et vulgaire à l’Élysée pour la Fête de la musique, son indécente exhibition dans les bras d’un jeune Antillais dénudé… pour finir en apothéose avec les Gilets jaunes qui veulent carrément sa tête, même si c’est pour l’instant au figuré…

https://francais.rt.com/france/57263-2018-annee-calvaire-pour-emmanuel-macron?

Il semblerait que, les Gilets jaunes ayant bien l’intention de « remettre le couvert » dès la fin des festivités de fin d’année (certains n’ayant d’ailleurs même pas « quitté la table »)... l’année 2019 s’annonce comme le pire cauchemar de ce méprisant méprisable !

Il a tellement menti, il nous a si souvent et ouvertement méprisés et insultés, que sa confusion désormais visible n’arrive même pas à m’atteindre suffisamment pour éveiller ne serait-ce qu’un soupçon d’empathie à son égard.

Et c’est sans aucun doute ce que ressent l’immense majorité des Français pour qui la morgue et l’arrogance de cet ego ambulant ont été la goutte d’eau qui a enfin fait déborder le vase des trahisons, fourberies, félonies… accumulées depuis plusieurs décennies par les indignes présidents qui se sont succédé au pouvoir depuis le général de Gaulle.

Sans vergogne, ils se sont vautrés dans le luxe et la démesure au fur et à mesure qu’ils enfonçaient le peuple dans la misère et le désespoir.

Ils n’ont aucune excuse, ni les uns ni les autres, et l’attitude de Macron n’a fait que ressortir des années de ressentiments rentrés contre des injustices inqualifiables !

La nouvelle année risque de sonner le glas de la fin pour tous ces profiteurs, car malgré toutes les ressources dont il disposent, ils ne seront jamais assez nombreux pour venir à bout des patriotes enfin en colère après des années de sommeil semblant résigné.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression.