1

L’anti-racisme a perdu la raison !

Le racisme a cette incroyable capacité de rendre fou non seulement le raciste, mais encore l’anti-raciste. Et comme la France n’est pas – n’en déplaise à certains – un pays raciste, la voilà emportée dans la folie de l’anti-racisme, au point de se croire dans l’obligation de revoir son Histoire à l’aune de l’anti-racisme.

Mais le problème est de savoir où commence le racisme : préférer les Africains aux Asiatiques, les Asiatiques aux Indiens, les Indiens aux Blancs, est-ce du racisme ? Dire, comme le général De Gaulle, que « nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche », est-ce du racisme ?

Les Nazis, qui étaient tous de race blanche, avaient fait du racisme une idéologie : cela ne les a pas empêchés d’exterminer six millions de Juifs, qui étaient tous de race blanche !

Hélas ! en ce domaine, les preuves sont sans effet, et la stupidité atteint des sommets, au point d’exiger le retrait de telle ou telle statue ou de tel ou tel film rappelant le colonialisme et la traite des Noirs ! Autant interdire les émissions télévisées relatant les batailles plus que sanglantes d’Iwo Jima ou d’Okinawa durant lesquelles les Blancs américains massacrèrent les Jaunes japonais ! Et que penser, alors, des deux bombes atomiques qui anéantirent les villes d’Hiroshima et de Nagasaki ?

Si je suis de race blanche, est-ce de ma faute ? Et si les races existent, à qui la faute ?

Il est temps que l’on se reprenne : la diversité des races est une richesse de la Nature, comme de notre humaine condition, et c’est bien ainsi !

Maurice Vidal