L’anti-Raoult Géraldine Woessner démasquée par France-Soir

Géraldine ma fiancée a été prise à partie par France-Soir.

http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes-politique-france/petite-autopsie-de-delinquance-journalistique-journaliere-sur-le

Dans l’un de mes derniers articles, « France-Soir balance le Top-13 des anti-Raoult : ils passent tous à la caisse ! », un commentateur se plaignait du retrait de l’article par France-soir, mais il est toujours en ligne ici à l’adresse suivante : http://www.francesoir.fr/societe-sante/top-13-des-revenus-annuels-recents-verses-par-lindustrie-pharmaceutique

Je vais même préciser une chose. Le docteur Deray (le Dr Déraille) qui est à fond pour Gilead et son antivirus Remdesivir, est néphrologue, c’est-à-dire, spécialiste des reins et – ô coïncidence ! – le Remdemsivir a un très important effet secondaire sur les reins… Chacun tirera les conclusions …

La bastonnade, très modérée au demeurant, lui a été insupportable. C’est vrai quoi, que de vulgaires soutiers d’un journal disparu des kiosques mais désormais en ligne, osent s’en prendre à une représentante de l’élite ça ne se fait pas.

Au passage, France-Soir, vous interférez dans mon couple. Le bastonneur, c’est moi, personne d’autre.

Géraldine est une spécialiste en tout. La cuisson d’une côte de bœuf, elle sait. La culture de l’olive en basse-Provence, elle sait. Conduire un 35 tonnes, elle sait. Faire tourner une centrale nucléaire, elle sait. La virologie pour elle, c’est une plaisanterie.

https://twitter.com/GeWoessner/status/1276832227314274305

Les auteurs de ce torchon, qui ne signent pas de leur nom, n’ont donc toujours pas lu les études de l’IHU… Que les honnêtes gens puissent le faire les dépasse. Au boulot ! Il est encore temps 🙂 (le problème dans la table 2. J’attends l’explication.)

Elle a lu l’étude de l’IHU et elle attend des explications. Attention, c’est la petite prof de collège qui se prend pour Poincaré, Raoult ce médecin de province n’a pas à la ramener.

Sauf que Géraldine, les études tu ne sais pas trop les lire, je suis désolé de constater.

Tu es prétendument une grande journaliste, mais on doit bien remarquer que les conflits d’intérêts de certains, tu t’es pas penché dessus ; seuls France-Soir et Marianne ont soulevé des lièvres.

Je vais poser à nouveau 3 questions aux pourfendeurs de Panoramix, dont toi :

  • Vous lui reprochez de ne pas avoir fait une étude randomisée, pourquoi vous ne l’avez pas pratiquée ?
  • Vous voulez des cobayes pour l’étude, vous ne vous êtes jamais proposé pour en être, la boucherie c’est pour le populo, sauf que lui aussi a un cerveau et ne marche plus dans la combine. Ce qui explique l’échec de Discovery, les malades ont réclamé un traitement.
  • Enfin, et ça aurait dû être le point de départ, le traitement de base préconisé était, est toujours, le Doliprane, et personne n’a réclamé une étude randomisée sur son efficacité.

Faut avouer, la prétendue étude du Lancet, au départ, tu trouvais ça très bien, tu n’avais pas vu les failles grossières que le premier étudiant venu en maths aurait décelé.

https://www.lepoint.fr/sante/covid-19-et-hydroxychloroquine-fin-de-partie-23-05-2020-2376607_40.php

Fallait pas sortir de St-Cyr pour voir que c’était foireux. Je crois en fait que tu ne sais pas lire et que tu ne comprends rien à rien. En fait, comme tous tes collègues à carte de presse, tu es une imposture suffisante.

Plus tard, tu as essayé de te rattraper aux branches, c’est bien tenté mais quand c’est perdu, c’est perdu.

Géraldine, tu vois, c’est comme avec Patrick Cohen, le presque bien nommé, je vais être sympa et je suis toujours de bon conseil, prends des vacances, fais-toi oublier. Là, t’es dans le grotesque.

Je peux faire un geste, j’ai proposé une croisière langoureuse à Pat Cohen et Karine, je suis prêt à faire un sacrifice, je te propose un voyage sur la Lune ou Mars avec Laurent Alexandre. Deux cérébralités étincelantes comme vous, ça ne pourra faire que 0 + 0 = la tête à Toto.

MENACES ET PRESSIONS SUR LES COLLABORATEURS DE RAOULT ET PERRONE

Je vais revenir sur un point passé inaperçu, Géraldine la grande enquêtrice n’a rien vu, ni entendu.

Dans le pathétique entretien de Bourdin, à ce sujet, une petite remarque, après avoir été caramélisé par le Prof, il est devenu Cruchot face à Gerber, (« Mon Adjudant, nous avons des points communs, hummmm ») , il fut pitoyable !

Raoult a donné une info importante, certains de ces collaborateurs ont donc été emmerdés pas le système universitaire.

Bourdin, là je pense que c’est de l’incompétence ou de la complicité, n’a pas rebondi dessus, comme l’aurait fait UN vrai journaliste, pas un histrion de carnaval.

En complément, le docteur Perronne, qui est dans la même galère, a dit que certains de ses étudiants ou proches ont été menacés téléphoniquement.

Ceci, hélas, confirme ce que j’avais annoncé dans un article, faut chercher lequel, que quand l’État profond a décidé de te faire la peau, il va utiliser tous les moyens et ça va être très dur de lutter. Là comme je l’avais prévu, avec ses collaborateurs, ça se passera comme cela, insidieusement. Je sais comment ça fonctionne. Ils vont tout faire pour entraver leur travail, les écarter, leur expliquer que pour la carrière c’est mieux, éventuellement celles de leurs enfants… les dégoûter et prendre le contrôle de l’IHU à l’arrivée.

Ce sont des méthodes de crapules barbouzinardes, ce n’est pas du complotisme, c’est une réalité.

C’est beaucoup plus grave que les fantaisies de Géraldine and cons qui ne sont que les godes-ceintures du système.

Paul Le Poulpe

image_pdfimage_print

8 Commentaires

  1. Paul le poulpe, j’adore votre suggestion d’étude randomisée -comme ils disent- pour le Doliprane, puisque c’est le « traitement » qu’on suggère aux malades. C’est vrai quoi, puisqu’on réclame la randomisation pour la chloroquine connue depuis très longtemps, pourquoi pas pour le Doliprane!

  2. « le Doliprane, et personne n’a réclamé une étude randomisée sur son efficacité. »

    Il suffit de lire le paragraphe effets secondaires « éventuels ». Ce n’est plus un parapluie, c’est un chapiteau de cirque.
    http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=69309629&typedoc=N
    En gros, s’il vous arrive quoi que ce soit, Sanofi n’y est pour rien.
    En tout cas, la chloroquine n’est pas plus dangereuse que lui à condition de suivre les prescriptions.

  3. Font ch. avec leur randomisation, comme si le fait de comparer 2 cohortes assuraient que ces cohortes étaient … comparables.
    Car plus le testeur est au fait (et dans la mesure où il est malhonnête), plus il est capable de camoufler des biais dans le choix des échantillons testés.
    Pas besoin d’être « épistémologue » pour piger ça.

  4. 11 800 € pour Florence Ader c’est une burne ou quoi ,500 000 d’écart avec le premier ,elle a encore du chemin à faire

Les commentaires sont fermés.