L’antifascisme gersois à la solde du terrorisme islamique

 

algerie0

Le Cercle Algérianiste, une association de Français d’Algérie, tiendra un colloque à Condom dans le Gers les 15 et 16 octobre prochain.

Une réunion de Français d’Algérie dans le Gers ? Hors de question !

Le Gers ! Pays du foie gras. Spécialité du gavage mais pas seulement pour les canards, apparemment. Bastion des antifas notoires et des gauchistes en général, qui n’aiment personne (même pas leurs canards !) et surtout pas les Français que l’on nomme plus communément les pieds-noirs.

Et dans le Gers, on met un point d’honneur à rejeter tout ce qui rappelle la guerre d’Algérie. Il ne faudrait pas que les « Français de France » puissent faire l’amalgame entre un musulman et… un musulman.

Haro sur le Cercle Algérianiste !

A l’annonce de la tenue de cette assemblée dans le théâtre de ce village de 7000 habitants, les antifascistes de tous poils montent au créneau et demandent, dans une lettre ouverte au conseil municipal, d’annuler, purement et simplement, cette réunion. http://ripostelaique.com/wp-content/uploads/2016/10/les-antifas-du-gers.docx

Suivent les signataires de ce collectif antipatriotique, je cite :

Le Collectif Gersois Antifasciste (Alternative libertaire du Gers,  Centre Régional des Enseignants en Occitan, CGT Educ’Action 32, Ensemble 32, Nouveau Parti Anticapitaliste 32, Parti Communiste 32, Parti de Gauche du Gers, République et Socialisme, Union Syndicale Solidaires du Gers) ET l’Association Nationale des Pieds-Noirs Progressistes et leurs Amis comité Midi-Pyrénées.

Quelle brochette de traîtres à la France, chers amis !  Traîtres, hier et traîtres, aujourd’hui.

La CGT et le Parti communiste (kif-kif), le Parti de gauche, République et socialisme, les enseignants (gauchistes) de l’occitan, l’union syndicale (gauchiste), les libertaires (anarchistes !) les anticapitalistes (gauchistes) et les fameux « pieds-noirs progressistes » qui ne sont que des représentants/adhérents du parti communiste en Algérie française.

Parti communiste qui, nous le rappelons, a rallié, dès le 1er novembre 1954, les rangs des terroristes islamiques du FLN. Créant leurs propres cellules appelées « maquis rouges ». Ils n’étaient pas encore roses mais ils le deviendront très vite.

Nous faisons un petit détour pour signaler que cette bande de «  pieds-noirs progressistes », associés à la FNACA/Parti communiste, se sont rendus en Algérie, il y a quelques années, pour offrir, aux anciens terroristes islamiques du FLN, leur solde d’anciens combattants français en Algérie, alloué par l’État. Des fois que la France ne leur en ait pas assez donné, n’est-ce pas ?

Et c’est cette lie, ce rebut, déguisé en collectif antifasciste, qui veut donner des leçons de patriotisme aux Français ?

Ces gens-là, qui n’ont pas hésité à tuer, dans leurs attentats en Algérie, des Français de toutes confessions, se disent outrés que le valeureux Lieutenant-colonel de l’Armée de l’air française, Jean Bastien-Thiry, soit mis à l’honneur lors de ce colloque.

Qui était Jean Bastien-Thiry ?

Il a été le dernier condamné à mort, par un tribunal d’exception, en France et fusillé sur ordre de De Gaulle.

Oui. Il a organisé l’attentat du Petit-Clamart -auquel il n’a pas participé- visant à tuer le général, le 22 août 1962, parce qu’il avait trahi l’armée française, en livrant l’Algérie au communisme contre lequel se battaient les soldats de France, en Algérie, depuis huit ans.

Et ça, De Gaulle ne le lui a pas pardonné. Arrêté en septembre 1962, il a été fusillé le 11 mars 1963. Cet homme a donné sa vie pour l’honneur de la France.

Oui, il avait rallié l’Organisation Armée Secrète.

Et  nous qui connaissons, aujourd’hui, sur notre territoire, ce même terrorisme islamique que soutiennent les gens de gauche et les communistes en particulier, nous devrions considérer ces soldats de l’OAS comme des terroristes ?

Mais c’était les résistants les plus patriotes que la France a connus !

Combien d’entre nous, aujourd’hui, souhaiteraient que surgissent du fin fond de notre pays les mêmes valeureux soldats qu’alors ?

Des hommes et des femmes qui prendraient les armes pour délivrer la France de ces terroristes islamiques qui ont envahi notre pays avec un seul but : faire leur, ce pays chrétien. Et imposer leur islam mortifère.

En Algérie, il y avait des Français. De vrais Français, quel qu’ait été leur patronyme. Quelles qu’aient été leurs origines. Quelle qu’ait été leur confession. Ils avaient l’amour de la France. Ils ont défendu ses couleurs.

Et c’est ce qui dérange le plus ces antifas-gauchistes-communistes-pro islamiques.

Parce que pour ces gens-là, être Français d’Algérie signe, forcément, une appartenance au Front National. Et cela en ferait des extrémistes… de droite !

Et c’est, en fait, la cause de leur colère.

Comment un élu du Gers peut-il autoriser, prétendument sous couvert d’un colloque associatif, une réunion de « nationalistes du FN » dans un théâtre gersois, lieu de culture. C’est un crime.

Ha bon ! Parce que les communistes et la FNACA se privent d’aller dans les établissements scolaires, en France, pour endoctriner nos enfants ? Qui a déjà assisté à une « exposition de la guerre d’Algérie » organisée par ces antifrançais ?

C’est précisément dans une petite ville du Sud-Ouest, à Boulogne-sur-Gesse, commune limitrophe avec le Gers, que nous avons déjoué leurs plans d’endoctrinement trop souvent répétés et autorisés par les chefs d’Académie.

Dans leurs expositions – mais vous vous en doutez ! – les Arabes d’Algérie ont terriblement souffert de la colonisation mais, surtout, des tortures de l’Armée française.  Ha ! Ces tortures !

 « … la campagne des tortures est l’une des opérations de guerre psychologique les mieux réussies de l’époque… » Jules Monnerot – 3/12/1960

La France coupable, hier. La France coupable, aujourd’hui.

Coupable, toujours, selon ces communistes qui, encore, défendent ceux qui ont tué, assassiné, éventré, torturé et ont déplacé leur terrain d’actions criminelles, aujourd’hui, dans l’hexagone.

Les terroristes islamiques d’hier, sont les terroristes islamiques d’aujourd’hui.

Ces gens de gauche, ces gens de rien, sans honneur, sans fierté, qui depuis 1962, déroulent les tapis rouges aux assassins de la France en Algérie. Qui baptisent les noms de rues à la gloire des terroristes islamiques algériens. Qui les reçoivent en vainqueurs sur les plateaux de télévision. Qui se recueillent sur les stèles des terroristes-moudjahidines algériens.

Nostalgiques, les Français d’Algérie ? Nostalgie de quoi ? Des attentats ? Des égorgements ? Des bombes ? Des grenades lancées dans la foule ? De la haine de ces terroristes islamiques ?

Pourquoi serions-nous nostalgiques de ces barbaries terroristes quand nous les retrouvons, en France, à l’identique ?

Les métropolitains peuvent-ils se balader dans les quartiers arabes où transpire la haine du blanc ?

Peuvent-ils se promener tranquillement, à la nuit tombée, sans avoir l’angoisse de se faire trucider par un déséquilibré qui sera forcément musulman ?

N’a-t-on pas annulé, en France, toutes les festivités qui pouvaient créer des pièges à tuer pour les islamiques, cette année ?

Ne vivons-nous pas dans un « état d’urgence » qui est censé protéger la population française des attentats islamiques ?

Le président et son gouvernement ne répètent-ils pas que nous sommes en guerre ?

Pourquoi serions-nous nostalgiques de ce que les terroristes, communistes et islamiques, unis dans le même combat, nous ont fait subir, là-bas, quand ces mêmes offrent, ici, une situation identique aux Français de France ?

Que nous soyons révoltés, oui ! C’est vrai.

Nous sommes révoltés par l’aveuglement des Français qui ne voient pas la manigance des communistes et de leurs alliés qui offrent le pays à des islamiques de toutes origines sous couvert d’une laïcité qui ne sert qu’à faire disparaitre notre identité de Français au profit d’un islam envahisseur. Sous couvert de Droits de l’Homme qui offrent ces droits aux envahisseurs et privent les nationaux de toute liberté.

Nous avons tant de fois dit et répété que les Français n’avaient rien retenu des leçons de la guerre d’Algérie.

Mais il semble qu’aujourd’hui les Français ont compris, enfin, qu’ils sont manipulés par ces gens de gauche, ces militants de l’antipatriotisme qui prônent le « vivre ensemble », le « pas d’amalgame » ; l’accueil, toujours plus grand, des immigrés en France et leur droit d’afficher en public leur foi islamique.

Quand ils autorisent les égorgements de moutons dans les rues de France pour leur fête de l’Aïd et qu’ils refusent, à eux, Français chrétiens, d’installer dans un espace public, un sapin ou une crèche qui stigmatiseraient ces pauvres musulmans pendant la période de Noël.

Et ces gens du « collectif » osent dire, du Cercle Algérianiste, qu’ils sont des nostalgiques du terrorisme fanatique de l’extrême droite ?

Pensez-vous qu’ils soient crédibles, encore, ces communistes-antifascistes, après les attentats qui viennent de frapper la France ? Des attentats dont le fanatisme islamique est entièrement responsable. Des attentats dont des millions de musulmans de par le monde – et même dans les écoles primaires françaises – se sont réjouis.

Non. Ils ne sont pas crédibles. Cependant, il y a une raison bien réelle à leur pugnacité à interdire les réunions de Français d’Algérie.

Ils ne veulent pas que soient rappelés leurs actions, leur participation, aux côtés des terroristes islamiques algériens.

Ils ne veulent pas que soient dévoilées les tortures endurées par les Français de souche européenne, militaires ou civils, commises par leurs frères d’armes.

Ils ne veulent pas que vous appreniez que les bombes ayant tué tant de Français étaient confectionnées par les militants du Parti communiste.

Ils ne veulent surtout pas que les Français sachent que ce terrorisme auquel ils ont participé activement, était le même terrorisme qui frappe, aujourd’hui,  en France : le terrorisme islamique.

Et nous, nous voulons vous rappeler, ce qu’il était ce terrorisme.

Parce que les Français, aujourd’hui, sont prêts à entendre l’Histoire de leur pays, en Algérie.

Danièle Lopez

Il n’y avait aucune différence pour eux : égorger un mouton ou égorger un bébé

bb-alger

bb-2

La torture ! Militaire français torturé avant d’être égorgé.

bb3

Médecin Français torturé au fer rouge et liquide bouillant avant de l’égorger

bb4

Les bombes tuent et mutilent adultes, enfants de toute confession.

bb5

Tortures, toujours : Marqués au fer rouge.

bb6

Palestro 1956. Les militaires tombent dans une embuscade.Témoignage

bb7

Et ce tract distribué par les terroristes du FLN en Algérie que tous les Français ont lu avant l’exil. C’est bien une revanche que les Algériens attendent. Et c’est au nom de l’islam qu’ils veulent s’emparer de la France.

tract-fln

image_pdfimage_print

33 Commentaires

  1. Petite erreur historique: ce n’est qu’à partir de 1956 que le PCF s’est mis à soutenir le FLN.

    • Oh non ! Il n’y a aucune erreur historique.
      Le Parti communiste algérien était composé de Français dans sa grande majorité. Peu d’algériens ont adhéré à ce parti. Par contre, ils étaient tous plus ou moins, adhérents à la CGT.
      le Parti communiste algérien n’était qu’une « aile » du PCF. L’Algérie était française, ne l’oubliez pas. Et il a été actif dès 1954.
      Si le site me le permet je publierai les preuves irréfutables de ce que j’avance. L’une d’entre elles :

      « Le 12 septembre 1955, Jacques Soustelle, Gouverneur Général pour l’Algérie, frappe durement avec la dissolution du Parti Communiste Algérien et des organisations qui lui sont rattachées. »

      • ca les Français de gauche et communistes de surcroit l’on toujours caché aux français de la métropole ; Encore aujourd’hui nous subissons nous les enfants des pieds Noir des insultes de la part de ces gens , adhérent de la FNACA comme  » Ha bon , t’es de la bas , un fils de pute  » et la fnaca est pro-arabe

        • Bravo, pour ce rappel, pour nous anciens d’Algérie 13 le RDP, pour moi il y a le devoir de mémoire notamment pour le 5 décembre. La FNACA a su exploiter la détresse des jeunes rentrant d’Algérie en leur servant le Laïus nous sommes vos défenseurs et ce mensonge dure encore.
          Raison de plus pour défendre cette mémoire.
          Un ancien Capitaine blessé en en opération 40% d’invalidité je n’oublie pas mes frères.

      • Vous parlez donc du Parti Communiste Algérien, alors que pour ma part j’ai mentionné le PCF.

        • le PC algérien et le PCF était étroitement liés. Créé par le PCF en 1935, le PC algérien comptait bcp de Français « dits pieds-noirs » qui ont oeuvré pour le FLN. Et en France, le PCF a réuni toutes les cellules pour venir en aide au FLN.
          Lorsqu’on est communiste, ici ou là-bas, on défend les mêmes valeurs.
          Non, dès le début des hostilités, en 1945, le PCF a soutenu l’indépendance. Et dès 1954 idem

  2. Horreurs et atrocités !
    Tant de mal pour revenir à la case départ.

    • C’est également mon avis, mais nous semblons être peu nombreux à le partager.

    • Nicolas,
      Peut-être trop long, mais c’est dit et bien dit.
      On ne va pas mettre en balance la longueur d’un texte avec l’avenir de la France.
      Cordialemet

    • çà a l’air de vous emmerder qu’on raconte la VRaie histoire de FRANCE car je vous rappele que l’ALGERIE était LA FRANCE ne vous en déplaise,

  3. Bravo Danièle … il est bon de rappeler le passé pour se faire une idée de notre avenir !
    Hier les Pieds Noirs … aujourd’hui les Chrétiens d’Orient … demain ce sera le tour des européens ! Que ceux qui en doutent votent Juppé, ils ne tarderont pas à déchanter !

  4. Bon article mais comme souvent beaucoup trop long…Prenez exemple sur ceux de Bd Voltaire, courts et percutants.

    • bernard,
      Quand on a à dire, on le dit. Surtout das l’intérêt de France. Dans la formule télégramme, on ne dit pas grand chose.
      Cordialement.

  5. Une pensée affectueuse pour les français (dits des pieds noirs) massacrés , qu’ils reposent en paix. Nous n’oublierons jamais.
    Bravo pour votre article qui leur rend hommage, et encore vous avez édulcoré.
    Des communistes , des gôchiasses toujours du côté des agresseurs , comme d’habitude. Tant qu’on ne se débarrassera pas de cette idéologie de gôôôche totalitaire , ce pays n’avancera pas.

    • Les massacrés de juillet 1962 à oran ne reponseront en paix, seulement quand on leur aura rendu justice face à l’histore ! C’est à dire seulement quand on aura dit la vérité historique et pas par la bouche traître de Benjamin Stora.

  6. Très bon article ! Il est bon de rappeler les faits trop longtemps contredits mais les images, très dures, témoignent le passé et soulignent le risque encourue sur notre territoire aujourd’hui.
    @Danièle, le PC gangrénait les rangs de l’armée française tel le sous-lieutenant Henri Maillot .

  7. L’assassinat de 150 000 hommes en 1962 par le FLN est un crime contre l’humanité. Toutes ces associations porte-valise du FLN demandent-t-elles la repentance à Bouteflika et sa traduction devant la CPI?
    Les 3 généraux complices du FLN dans la fusillade d’Alger et les massacres des pieds noirs français du 5 juillet 1962 sont-il passés devant une cour Martiale. ces 3 généraux: de Gaulle, Ailleret et Katz méritaient le sort de Bastien Thiry, de DeGueldre et Dovecar qui ont été fusillés.

  8. Comment peut-on raisonner de façon aussi fumeuse que ce « blanc de s… » ?

  9. Avec tout le respect que je vous dois Madame , non, les Métropolitains pour une très grande part ne sont pas prêt à écouter « leur Histoire de l ‘ Algérie , les anciens de mon âge ne voulaient qu ‘une seule chose , que leurs fils rentrent , pourquoi devaient ils se battre pour  » une poignée de juifs , de maltais , d ‘espagnols , d ‘italiens  » la propaguande contre nous en France était immonde et très forte , même le journal la Croix y allait de son venin contre nous les jeunes  » racistes , tueurs d ‘ arabes etc  » donc la génération des 30 , 40 ans aujourd ‘ hui , pour eux que représente les rapatriés ………..RIEN , il n ‘y a qu’ à lire encore certaine presse , travailler , etc pour s’.

  10. oups , impossible de continuer , pardon , je continue « il n ‘y a qu’ à lire une certaine presse , travailler etc pour ce rendre compte que nous n ‘avons Jamais été accepté , nous sommes et resteront des français de seconde zone , les immigrés et nouveaux français ont beaucoup plus de valeur aux yeux de ces métropolitains que nous ………………..et çà c ‘est une REALITE…………………………………………….

  11. « Jean Bastien-Thiry étudie à Nancy puis au lycée privé Sainte-Geneviève avant d’être reçu en 1947 à l’École polytechnique. Diplômé de SUPAERO, il choisit d’entrer dans le corps des ingénieurs militaires de l’Air et se spécialise dans les engins air-air ; il est promu ingénieur militaire en chef de l’Air en 1957. Il conçoit le missile sol-sol Nord-Aviation SS.10, (puis SS.11) utilisé par l’armée française de 1955 à 1962 et également en service dans les armées américaine (désigné MGM-21A) et israélienne (durant la crise de Suez en 1956). »

    Honneur et Patrie.

  12. Les « pieds rouges » et les communistes ont été expulsés par Boumedienne en remerciement. La CGT a également été interdite en Algérie.
    Qu’est ce qu’un pied rouge: https://fr.wikipedia.org/wiki/Pieds-rouges

    J’appelle les patriotes qui sont adhérents à la FNCA a rendre leurs cartes. C’est une Organisation du PCF. Mon frère l’a fait en s’en rendant compte.

    Le PCF a trahit la France en boycottant l’armée française en 44. Il a trahis la France en Algérie en volant des armes à l’armée française pour le compte du FLN. Ce FLN que combattaient les soldats du Contingent métropolitain. Peut être vos frères ou vos pères.

    Ce Parti politique de trahison nationale n’a jamais été jugé.

  13. mon commentaire de ce matin oups .disparu , fallait pas dire que les métropolitains pour la plupart ne nous aimez pas , faut parler le politiquement correct …………………dommage , pourtant je pense que c ‘est la triste réalité que je dépeignais

    • Certainement un bug sur le site, Marie-France. Ca arrive malheureusement. Vous pouvez reposter ce sera publié surement.
      merci à vous

    • souhaitons qu’ils ne réveillerons pas le petit Adolphe des cendres, car au train où ça va, il y a fort à parier qu’il est déjà parmi nous. Aie! aie! aie.

  14. Ne relayez pas svp, tous ces merdias qui osent dire que Zemmour fait l’apologie du crime, c’est faux ! Il dit tout simplement respecter les gens qui s’engagent pour la foi d’où le fanatisme. Effectivement, ils agissent pour le coran (peut-être une excuse, certes !) mais Zemmour n’a jamais dit qu’il respecte les terroristes; c’est la nuance des mots dans notre langue et, par ailleurs, il faut avoir en mémoire ses raisonnements précédents pour s’apercevoir qu’il est rigoureux dans sa démarche.

  15. Vous savez bien chère Danièle comment après 62, les PN se sont tus, comment ils se sont refermés sur leur douleur et comment ils ont gardé ces souvenirs si lourds à porter, pendant que des benjamin storà s’ appropriaient leur histoire et en faisaient commerce sans la moindre vergogne.comme s’ il fallait en plus que le mensonge ne recouvre leur tragédie.

Les commentaires sont fermés.