L’antiracisme : une terrible régression

Publié le 29 juin 2020 - par - 5 commentaires - 1 151 vues

Dominique Sopo

S’il y avait un « racisme systémique » ses contestataires seraient traqués, emprisonnés voire tués ou expulsés vers leurs pays, ce qui n’est pas le cas et même plutôt l’inverse.

D’où l’absurdité présente de supposés antiracistes en train de créer en réalité un Peuple ex nihilo : fabrication d’une nouvelle race (les non blancs) avec sa langue (l’écriture inclusive et divers néologismes), ses sexes (ni-ni), sa religion (régression vers le paganisme sacralisant « la » Nature), enfin sa philosophie politique : régression vers un néo-ségrégationnisme parquant selon la couleur de peau et la classe sociale : les personnes ayant un certain standing étant déclarées par exemple comme « vendus » (ou « jaunes » ou encore “pollueurs”…).

Manque aussi un territoire pour couronner tout ce discours créateur de ce nouveau Peuple (et ses Chimères) : les zones dites autonomes sur lesquelles doivent être abattues tout ce qui ne sied pas, statues, commerces, institutions (police, universités, médias non encore contrôlés) avec injonction de s’agenouiller et de dire merci tout en pleurant (de joie) si l’on est volé/violé. Et maintenant avec la boboïfication et le vote “écolo”, ce sont les grandes villes qui deviennent des zones autonomes nouvelles jungles dans lesquelles des faunes chic et choc tenteront de donner le la au reste des “sans-dents”.

Les politiques au sens traditionnel du gauche/droite, rouspètent un peu (Mélenchon, les LR), beaucoup (Marine Le Pen) ou sont en gros d’accord mais sans le dire (Bayrou, Macron : ce n’est pas aux « mâles blancs » de s’occuper des « quartiers difficiles »…).

Ainsi tous acceptent de se soumettre, la frange néo-raciste dite « indigéniste » promettant même de les supprimer après s’en être servi, comme ce fut le cas en Algérie, au Vietnam, à Cuba, en Espagne, en Russie en Iran, lorsque les réformistes et révolutionnaires « sincères » furent utilisés puis éliminés dans une sorte de rapport sadomasochiste au sein duquel la victime demande elle-même à être sacrifiée.

Tout ceci est une vaste mascarade, certes issue d’opportunités accidentelles (le caractère déviant voire criminel de certaines pratiques policières) à l’ombre de la mise au pas plus globale basée sur la propagation de la peur sanitaire jugée en haut lieu bien plus efficace que la peur climatique (tout en empêchant dans certains pays les médecins de prescrire à temps, d’où les morts aux chiffres confus ou le « avec » coronavirus fondu dans le « du ») elle-même étant cependant le but à atteindre pour créer le monde bio-numérique y compris en interne (puces savantes intégrées) bien plus lucratif que les seuls objets inertes. D’où le double matraquage actuel : l’humain surtout blanc est un parasite, en particulier s’il ne porte pas de masque (et à terme ne se vaccine pas sous contrôle numérique) ; les djihadistes sont ainsi doublés en radicalité : ils ne demandaient qu’à masquer les femmes.

La « majorité silencieuse » résiste-t-elle ? Elle ne vote quasiment plus, mais certaines métamorphoses en son sein montrent plutôt un verre à moitié plein : la vraie diversité pluri (liberté) mais non multi/culturaliste (communautarisme) est acceptée, peu d’attentats réellement « racistes » en réalité (sauf contre les juifs effectués essentiellement par des djihadistes); par ailleurs les femmes d’origine étrangère préfèrent par exemple vivre « à l’occidentale » (égalité des droits respect de leur liberté) malgré les injonctions paradoxales des aigris et des assoiffé(e)s de pouvoir qui voudraient les en empêcher montant alors en épingle un incident (telle bavure policière pouvant aller jusqu’au crime, discrimination à l’embauche) et cacher soigneusement tel autre lorsqu’il ne va pas dans leur sens (tueurs au couteau, antisémitisme, agression des femmes vivant « à l’occidentale »).

Il s’agit ainsi de conserver et d’affiner (négativement) l’alliance stratégique entre ces néo-léninistes fabriquant nombre de chimères zombies ânonnant le nouveau catéchisme hygiéniste racialiste d’un côté et toute la gentry néo-ésotérique djihadiste (guerre en soi et pour soi) assoiffée de places de l’autre côté.

En face de cette régression ?… Dès qu’une tête se lève elle est vite traitée d’extrême droite et de réactionnaire alors que cette désignation provient précisément de ceux qui en véhiculent le contenu même sous un habit différent : tout ce qui est blanc doit mourir (à petits feux : interdiction de faire des bébés, transformation de ceux qui restent en chimères) y compris la culture, de plus en plus détruite au sens propre désormais, la langue de plus en plus saccagée, la propriété accaparée au service du nouvel ordre politique ou le programme national socialiste lui-même…

Pour l’instant il semble bien que le camp dit « patriote » se réfugie dans la nostalgie du passé, se tire dans les pattes aussi, accepte l’injonction de réac etc comme si cela suffisait alors que les résultats électoraux montrent le contraire (avec une abstention record il est vrai). Pourtant ce sont les accusateurs qui les réels réactionnaires voulant éliminer tous les acquis civilisationnels (jusqu’au nucléaire, l’avion…) comme le firent Robespierre et Lénine (à l’exception de la technique cependant) même s’ils s’en sont mordu les doigts ensuite, le premier en réinjectant mais trop tard de l’Être suprême, le second en instaurant la NEP ce qui lui interdisait de donner le pouvoir à Trotski qui avait justement contre Rosa Luxembourg promu cette table rase que ses Suivants accomplissent aujourd’hui (avec l’aide des néo-maoïstes) mais ce sous la domination de plus en plus des Hybrides, ces chimères sur-colorées animant la nouvelle simulation post cybernétique de cet »âge sombre »qui aujourd’hui pulse une situation, liquide en apparence, mais bel et bien programmée en réalité tant les forces qui dominent ses profondeurs, une sorte d’alliance entre la gentry du bionumérique et les générations shootées aux amphétamines, contrôlent les coulisses et donc la scène comme cela se voit y compris aux dernières élections municipales françaises ; le “brainwashing” du global care et du multicolor multiforme fonctionne à merveille à coups de fin du monde et de crise sanitaire montée en épingle .

Une scène qu’il serait bon de subvertir. Afin de montrer que rien n’est irréversible, du moins en Politique.

Lucien Samir Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Richard Mil

Lucien, votre prose est vertigineuse ! De l’adverbe « pourtant » au substantif « épingle », vous avez généré une et une seule phrase de 193 mots ! Chapeau bas :-))

Pour le reste, il est vrai que le patriotisme se réfugie dans le passé et c’est son gros point faible. De nos jours, il faut apprendre à compos(t)er avec l’environnement et considérer l’UE comme un fait acquis. Lorsque vous changerez les mentalités sur le plan national, vous redécouvrirez tout le sens de Bruxelles et de Strasbourg.

Anti-islam ET anti-Frexit

malein

Quand les racailles essaient sans succès de pèter un distributeur de billets, ça les rend furax et ils gribouillent leurs conneries comme sur le distributeur ci-dessus… ainsi ils ont l’impression de ne pas rentrer bredouille. Peut-être qu’en faisant une prière, les billets seraient sortis tous seuls ; c’est étonnant qu’ils n’y aient pas pensé.

philpat

suicide des gaulois par leurs zélites

.Dupond1

Les cocos traitres a la patrie sont remplacés par ceux qui depuis plus de vingt ans leurs apportent leurs voix ……”Dieu est grand”
https://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/municipales-a-bezons-nessrine-menhaouara-met-fin-a-un-siecle-de-regne-communiste-29-06-2020-8344374.php

yvank

Déjà en débarrassant le pays de Macron et son aspirateur africain. On pourrait se donner un peu d’espoir. Le rapport de l’impacte de l’immigration sur la sécurité sociale doit ressembler à l’impacte de l’immigration sur la sécurité des français. Mais le Macron est heureux de nous avoir pondu sa merde. Le covid19 lui a permis de tuer des milliers de personnes. Mais le plus beau, c’est qu’il va lui permettre de masquer la catastrophe de sa gestion, tout comme l’invasion migratoire qu’il favorise. Son départ va nous sembler un armistice.

Lire Aussi