L’appel des 100 : mieux vaut tard que jamais

Publié le 22 mars 2018 - par - 15 commentaires - 720 vues
Share

Certes, l’appel des 100 intellectuels contre le « séparatisme islamiste » est bien imparfait et arrive un peu tard.
Imparfait : Sur la connaissance de l’islam. L’appel des 100 conserve cette fracture imaginaire entre le bel islam et l’horrible islamisme.

Ce clivage bon/mauvais dispense de l’analyse de ce concept qui n’a été inventé QUE pour les pays occidentaux et qui n’existe pas en pays musulman. Tous conviennent qu’il n’y a qu’un seul islam, total (celui de l’Etat Islamique) ou incomplet (celui de certains pays musulmans, parfois combattus avec férocité par la « pureté » des plus rigoureux).

Où qu’il soit, l’islam n’accepte pas la liberté de conscience, de pensée, de religion, n’accepte pas l’égalité des droits aux femmes et aux non musulmans, quant à la fraternité, on la mesure à la façon dont ils se comportent les uns avec les autres. Le destin des femmes est pathétique, de leur supposée infériorité, affirmée comme quasi génétique à leur soumission volontaire à se désexualiser.

Sur le « séparatisme » ; celui des asiatiques ou des bouddhistes ne suscite aucune peur. Personne n’en ressent un quelconque danger. Par contre, celui de l’islam est inquiétant pour plus de 70% de la population française. Peut-être à juste raison, dans la mesure où les assassins ne se référent qu’à cette foi.

Même notre ancien président a formulé la menace de « partition », des territoires et des mentalités, au vu d’un vivre ensemble imaginé, et en échec.

Tardif : Tous ceux qui alertaient du danger potentiel de l’islam, depuis des années, furent et sont encore insultés en tant que « racistes », « extrême droite », « fachos », de « xénophobes », d’ « identitaires »… et souvent traînés devant des tribunaux unilatéraux qui les condamnent à de lourdes peines, en élargissant arbitrairement la notion d’incitation à la haine (même si on compte à ce jour zéro mort musulman).

La plupart des signataires de l’appel ont longtemps dénié ce qui est devenu évidence pour la grande majorité des français : il y a incompatibilité entre l’islam et la démocratie.

Alors que la Cour Européenne des Droits de l’Homme a condamné la charia comme incompatible avec la démocratie en 2003, pas une institution, pas une association ne s’y est jamais référé.

Pourtant, l’appel des 100 évoque fortement ce qui s’est passé peu avant la chute du communisme : des intellectuels, des personnalités de la vie civile, des bien-pensants, des philosophes, des compagnons de route du parti… s’étaient exprimés alors en soulignant les monstruosités et les souffrances que cette idéologie avait causé à des millions d’êtres humains. Ce fut le début de la fin de ce totalitarisme.

Certes, certains intellectuels semblent souvent attirés par les systèmes totalitaires, en ce que ceux-ci offrent des « explications » au désordre du monde et des voies contraignantes « nécessaires » à un ordre nouveau, rêvé sans conflits majeurs. Mais là, ils avaient œuvrés, malgré leurs errances et leurs complicités, pour un changement dans une meilleure lucidité.

N’assistons-nous pas à une ébauche de réveil, un début de changement de paradigme sur le péril islamique qui menace l’Occident ?
Cet appel ne facilitera-t-il pas l’ouverture progressive d’une parole juste et diversifiée, sans disqualification systématique, de débats plus authentiques et plus équilibrés qu’aujourd’hui?
Par exemple avec la présence médiatique des apostats de l’islam, qui en connaissent plus long que tous sur leur idéologie d’origine ?

C’est tout de même la première fois, semble t-il, que des personnalités fort disparates reconnaissent d’une même voix, certes après un déni prolongé de réalité, l’existence d’une menace terrible et concrète, qu’ils ont encore du mal à nommer trop directement.

Ne mettons pas dans le même sac ceux qui commencent à entrouvrir leur raison devant le danger et ceux qui ne changeront sans doute jamais leurs délires, leurs dénis et leurs réponses.

Ne disqualifions pas ces 100 nouveaux éclairés, même s’ils ne sont exonérés en rien de leurs responsabilités antérieures dans l’expansion de l’islam en France.

C’est peut-être la première goutte d’eau qui peut préparer une rivière généreuse ou aussi rapidement se dessécher sans autre suite.

Mieux vaut tard et imparfait que jamais.

Guy SAUVAGE

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
quiditvrai

En tous points d’accord avec cet article.

André Léo

Un appel qui nomme le communautarisme religieux un « séparatisme », c’est vrai, ce n’est pas très lucide, ou volontairement édulcoré, pour raison de croyances parallèles. Mais c’est déjà çà! Ce qui peut nous rassurer, c’est l’attitude des croyants durant la guerre. Il y eut des prêtres résistants et des collabos. Peut-être y eut-il des rabbins résistants, mais aucun ne fut collabo. Enfin, chez les musulmans, ce sont les grands chefs religieux qui ont épousé la cause du nazisme, pas le petit peuple des mechtas qui a souvent combattu aux côtés des Leclerc, des Montgomery et des de Gaulle. Et le fascisme… lire la suite

dufaitrez

Article bien..Normand !
Mieux vaut tard que jamais ?? Voilà 40 ans qu’on attend ! Durée pendant laquelle ces lève-tard se sont couchés !
Réveil pénible, un peu vaseux !

Lili

..Les 100 auraient gagné en crédibilité et en courage si ce jour, ils avaient accompagné et soutenu P. Cassen au tribunal…ça aurait eu de la gueule !
Mais, les salons sont tellement plus confortables……

Antitotalitaire

Je suis du même avis, même si dans cet appel il y a du bon et du moins bons, des sincères et des faux-cul, un Goldnagel à côté d’un Kouchner.

Brouillon

Ce manifeste des cent, est le frémissement d’un début de commencement de prise de conscience.

Maxime DUVAL

Le « Manifeste des 343 salopes »
et cet « Appel décent » ?

Bon,

Il en manque encore 243, mais comme ils sont pléthore à se disputer le titre, par un prompt renfort…

Ça pourrait être effectivement un bon début en vue de faire avorter l’islamisation de la France, qui va tranquillement vers son accouchement …

Avec la méthode Coué, j’arriverai à les croire.

Ubersender

Christine Tasin, Pierre Cassen, Gérard Boyadjian poursuivis et condamnés pour avoir critiqué l’Islam alors que des ouvrages émanant de prédicateurs islamistes appelant au meurtre des koufars circulent librement en France et son disponibles à la vente à la Fnac et sur Amazone sans que cela n’inquiète personne et surtout pas notre justice. Il est vrai que, par ailleurs, selon A. Delvalle, des instructions confidentielles sont régulièrement données aux services de Police de sorte qu’ils n’appliquent pas la loi sur l’interdiction du voile intégral dans les quartiers déjà sanctuarisés. S’il y a une « exception française », c’est bien celle de l’intégration ratée… lire la suite

Maxime DUVAL

Ouais,

Eh bien, moi je commencerai à croire en l’engagement de ces faux-culs que le jour où ils défileront en tête d’une manif, arborant fièrement la bannière de Résistance Républicaine et celle de Riposte Laïque.

Et encore, je me demande si comme Brassens, ce jour-là je ne resterai pas au chaud dans mon lit douillet..

Lili

Comme vous, j’y croirai aussi quand ils prononceront le mot magique : islam !!

Martin (du Gard)

C’est un os à ronger jeté à la « populace » qui a tord d’ être populiste et identitaire.Pendant ce temps les Macron, Collomb et autres remplacistes s’ activent de plus belle dans leur entreprise.

JEAN D\'ANGERS

LA GHOUTA : après avoir passè toute leur carrière de prédateurs à avilir la France et à persécuter les nationalistes français qui alertaient depuis 40 ans sur les dangers de l’immigration islamique massive et le remplacement démographique qui menace les français .. c’est maintenant que ces chacals ,baveux , ces crapules , ces commissaires de SOS et ces inquisiteurs de la Goche et de la Tribu oligarchique qui ont détruit la France avec leurs lois cosmopolites se réveillent et découvrent que l’islam est un danger mortel pour leur existence de salopards .. c’est trop tard !! la Ghouta est autour… lire la suite

Francois Desvignes

Mais tout le monde partage ce point de vue. Mais : – d’une part mon grand oncle qui était dans la milice parce que Pétain l’avait nommé professeur à la Sorbonne n’admit que très tardivement qu’il y avait une différence entre la Wehrmacht et la Waffen SS, et n’admit jamais pour autant que toutes deux étaient sous le contrôle du NSDAP. – Donc, quand il voyait des enfants partir au train, il pensait sincèrement qu’on les envoyait faire du jardinage. – Comme quoi son petit poste de professeur a couté très cher aux enfants. De même, leur imperfection et leur… lire la suite

Sylvie Danas

Bien sûr, mieux vaut tard que jamais. Ajoutons que, face à une censure médiatique totalitaire, on est obligé de peser ses paroles si on veut réunir assez de signatures, et surtout être publié. Ça s’appelle un ballon d’essai. Gageons que certains des signataires n’en pensent pas moins, comme on le pense ici, que distinguer islam et islamisme n’a aucun sens quand on s’est donné la peine de lire le Coran et les Hadiths. Donnons-leur donc un peu de temps. Leur document est intéressant également parce que que les réactions à sa publication permettent de mettre à nu l’imposture délétère des… lire la suite

Maxime DUVAL

@ vous, Sylvie, Comme vous avez raison. Pour penser, ces faux-culs, ils s’en sont même fait profession, de ne faire que ça. Moi aussi, je pense. Je pense qu’il m’est arrivé d’être bien con, d’aller manifester contre la venue de migrants dans mon coin, et de me faire entendre dire « par des gens bien »… des penseurs, quoi… Que : »vous comprenez, on ne peut pas y aller, nous »… Ça leur aurait gâcher la réputation, quoi… Tandis que de ce côté, n’étant que dalle probablement, cela ne m’égratignait en rien. Les seuls, à ma connaissance, pour le moment, concernant l’ignoble envahissement de… lire la suite