L’apport de la famille polygame à la société française

famillespolygamesUn oubli s’est glissé dans la futile nomenclature que des génies désœuvrés ont trouvé bon de publier, au moment où la France court les dangers les plus grands de son histoire récente.

La famille polygame, cette structure garante de l’efficacité nataliste, est odieusement absente du débat. Oubli volontaire ou frivolité coutumière ? Les deux, sans doute. Cette injustice doit être réparée.

Le polygame est un père formellement utile à la société. Société future et hôtelière, façon Attali-Baisodrome, s’entend. Je le prouve.

Perfusé en continu par les allocations de toutes sortes, émargeant à des dizaines de caisses, ce stakhanoviste de la burqa entre les dents fait bosser à lui seul une foule de fonctionnaires ordinairement commis à la fabrication d’avions en papier et de bombes à eau.

Courant d’un appartement à l’autre, d’un plumard à un grabat en passant par le canapé du salon voire par le tapis de prière (« Qui c’est ? » « C’est l’plombier ! »), inséminateur de jour comme de nuit d’une moyenne (basse) de quatre épouses, il veille, jaloux, au maintien de celles-ci dans le cadre strict de la ponte ménagère, quand tant et tant de salopes de tradition judéo-chrétienne s’exhibent, libres et rieuses, cheveux au vent, joliment court-vêtues et le ventre plat, dans les rues, attisant, comme la bière attire la guêpe, le désir d’un nombre exponentiel de violeurs potentiels.

Infatigable donneur de sperme, il peut pallier, sur simple demande et dans maints endroits, notamment au fond des campagnes dépeuplées, l’absence tant de centres spécialisés que d’étalons sous-chiens en stage de ré-éducation multi-culturelle dans les villes.

Capable d’engendrer, sans ceinture lombaire et par simple amour du travail bien fait, jusqu’à une trentaine de rejetons, il peut former deux équipes de rugby, trois de foot, quatre de hand, cinq ou six de basket, sept de biathlon et jusqu’à seize de tennis, assurant aux fabricants de matériels et vêtements divers une formidable opportunité d’employer eux aussi du monde au frais du contribuable. Donc de faire baisser significativement les chiffres du chômage.

Sur un plan strictement éducatif, il assure un certain nombre de tâches ordinairement dévolues à des formateurs de hasard plus ou moins qualifiés. En vrac : mise à sac des écoles maternelles et home-jacking façon rom, pillage des collèges et lycées, fabrication de cocktails explosifs et formation à la guérilla urbaine, expertise de la revente de produits illicites, des tournantes approuvées par les féministes, de l’excision des fillettes à la lame de rasoir sur le carrelage de la cuisine, du caillassage de voitures de police et d’ambulances, du tabassage de pompiers et, last but non least, du maniement de la kalachnikov et de la mise en action de la ceinture d’explosifs. L’apprentissage dans le cadre familial : une source d’économies pour l’État, du boulot propre de la théorie à la pratique.

L’utilité sociale du polygame n’est donc plus à démontrer. Ce patriote multi-national au tir précis et répétitif, porteur d’un ajout civilisationnel grâce auquel notre vieille Sorbonne va prendre définitivement les couleurs dominantes du temps présent, a bel et bien sa place pleine et entière dans les immenses projets sémantiques-mais-pas-queue de nos actuels gouvernants.

Quid de LA polygame, me direz vous ? Chaud-chaud, le sujet. La Femen bleue de Calais peut nous ouvrir une piste. À raison de cinq époux clandestins (moyenne basse) par unité, ces belles et sûrement fertiles créatures sont capables, à raison d’une grossesse par an, voire plus, hiver comme été, dans la boue comme sur les pierres tombales gravées des églises, d’offrir à des masses hyper-testostéronées de célibataires en rut, l’exutoire qui calmera leurs ardeurs. L’accélération très « attalienne » du grand replacement de population offrant (dommage collatéral ?) à Judas-Croacroa Cambadelis l’occasion de relever une tête récemment baffée, et de quelle parfaite manière, par un Eric Zemmour en forme pré-olympique.

Donc, dans un sens comme dans l’autre, par devant ou par derrière, la famille polygame enfin replacée dans son cadre républicain naturel, est un élément capital de la stratégie pensée dans les plaines de la Mitidja et les universités de Raqqa, mise en abîme grâce à Terra Nova et à ses clones de la pensée brumeuse, soutenue chez nous par des sponsors vigilants (Erdogan, Mohamed XXVII, le trio Oubrou-Juppé-Ramadan, l’Emir, le Cheikh, et tant d’autres…) avec le concours actif de notre caste médiatique et sous le très saint parrainage du Pape François 1er aux yeux de qui l’on n’en fera de toute façon jamais assez pour les autres.

Jean Sobieski

 

image_pdf
0
0

7 Commentaires

  1. pourquoi ne pas appliquer LA LOI QUE NAPOLEON avait instaurée en 1807 je crois au GRAND SANHEDRAIN POUR LES JUIFS QUI PRATIQUAIENT AUSSI LA POLYGAMIE UNE FEMME SUFFIRA LES AUTRES ET LEURS PROG2NITURES NE SERONT PAS RECONNUES DEUX POIDS DEUX MESURES IL FAUT Y REVENIR SI ON VEUT S EN SORTIR signé paule di Malta

  2. Vu que ces types ne foutent rien de la journée, sûr qu’ils ont le temps de copuler !

  3. On devrait parler de polygynie pour les hommes et de polyandrie pour les femmes, le terme polygame est un terme général. Peut donc être polygame une personne ayant des hommes et des femmes vivant, en tant que compagnes et compagnons, sous un même toit, mélangeant hétérosexualité et homosexualité dans un univers de bisexualité. Cette pratique est strictement interdite en France (sic), où sont donc les représentants de la Loi (sic) dans ce pays ? Marre de voir les pouvoirs publics de tout bord tordre le cou et prendre par dessus la jambe nos socles législatifs. Amendes, prisons, expulsion sont des mesures qui doivent être prises à l’encontre de cette racaille.

    • Sur le même sujet mais avec humour,

      LE SEXE EN AFRIQUE
      C’est bien expliqué ! et ….si vrai !
      un homme téléphone à sa Maman :
      Le Fils : Maman, j’ai le SIDA…
      La Maman : Ne reviens pas à la maison, mon fils !
      Le Fils: Pourquoi pas, Maman ?
      La Maman: Si tu reviens à la maison, tu vas contaminer ta femme. Ta femme va transmettre la maladie à ton frère,
      Ton frère à notre bonne, notre bonne à ton père, Ton père à ma sœur, Ma sœur à son mari, Lui à moi,
      Moi au jardinier, Le jardinier à ta sœur. Et si ta sœur attrape le SIDA.. alors TOUT le village sera contaminé !!!
      Donc au nom de DIEU, SAUVE TA FAMILLE ET TON VILLAGE ET NE REVIENS PAS à LA MAISON.
      VA PLUTÔT EN FRANCE TE FAIRE SOIGNER,
      C’EST GRATUIT !

Les commentaires sont fermés.