L’Aquarius, le navire de la guerre des gauchistes contre l’État de droit

L’Aquarius cherche à nouveau un port pour débarquer des migrants, rapporte Le Monde. Le navire faisait route vers l’Europe sans confirmation pour accoster dans un port après avoir embarqué 141 personnes venues de Libye, d’après SOS Méditerranée qui affrète le bateau et Médecins sans frontières, partenaire de l’opération (de déstabilisation de l’État de droit).  (dreuz.info, Source : Valeurs actuelles)

Renaud Girard : « Immigration, arrêtons l’appel d’air européen ! » Les passeurs sont passés maîtres dans l’art d’exploiter le vieux sentiment de (culpabilité) chrétienne de cette Europe si sociale. Le 17 juin 2018, l’Aquarius, un navire européen affrété par les organisations non gouvernementales (ONG) SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, a débarqué dans le port de Valence 630 immigrants clandestins venus d’Afrique, chargés au large des côtes de Libye. Auparavant, ces migrants, pour la plupart originaires de pays d’Afrique noire, comme le Nigeria, la Côte d’Ivoire ou la Guinée, avaient payé un minimum de 3 000 euros par personne à des réseaux de passeurs agissant comme des mafias, avec des ramifications dans tous les pays parcourus par les routes menant vers les pays européens. Ce sont les mêmes réseaux mafieux qui procèdent au trafic d’êtres humains, d’armes (destinées aux djihadistes), à l’acheminement de la drogue…

Le Monde : « Le seul et unique objectif de l’Aquarius est… ». Une tribune du « Monde » de gauche soutient la mission du bateau affrété par l’association SOS Méditerranée alors qu’il repart en mer.

Depuis juin, alors que les navires humanitaires sont éloignés de la zone au large des côtes libyennes, l’Aquarius, affrété par SOS Méditerranée, et opéré en partenariat avec Médecins sans frontières (MSF) repart en mer car des êtres humains (originaires de pays d’Afrique noire, comme le Nigeria, la Côte d’Ivoire ou la Guinée) veulent « fuir l’enfer libyen ». L’Aquarius repart dans les eaux internationales, au large de la Libye, parce qu’il en a le droit. Certains disent qu’il serait complice du drame qui se déroule en Méditerranée ! Toutes ses actions sont guidées par un seul impératif : refuser de ramener les migrants en Libye !

Jérôme Gautheret, Le Monde : Italie : l’Aquarius reprend la mer et défie Salvini !  L’Aquarius a quitté Marseille en direction du canal de Sicile. Après un mois d’arrêt, le bateau affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières repart en mer malgré l’hostilité du ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, qui a plusieurs fois assuré que les ports du pays resteraient fermés aux ONG accusées de favoriser l’immigration clandestine et de faire le jeu des passeurs. Depuis la décision du gouvernement italien de refuser l’entrée de ses ports au navire, début d’une tempête diplomatique européenne, l’Aquarius est devenu un symbole en même temps qu’une cible privilégiée pour tous les opposants à l’action des organisations (immigrationnistes).

Là est le nerf de la guerre, car les ONG ne sont plus les bienvenues dans le canal de Sicile. La reconnaissance officielle d’un centre de coordination basé en Libye par l’Organisation maritime internationale complique les choses. L’ONG risque d’être confrontée à des instructions qu’elle refusera de suivre.

« Nous avons prévenu que nous refuserions catégoriquement de ramener les migrants en Libye ou de les confier à un navire qui les ramènerait en Libye », dixit Sophie Beau, directrice de SOS Méditerranée.

« La Libye n’est pas un port sûr et cela peut conduire à une violation du droit international », a alerté le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations Unies. Ça ne semble pas préoccuper le gouvernement italien, dont Matteo Salvini (Ligue, droite) a réaffirmé les principes de sa politique : « Ports fermés, cœurs ouverts ».

L’Aquarius a embarqué 141 migrants entre Malte et l’île de Lampedusa, a indiqué la présidente de SOS Méditerranée, Sophie Beau, en appelant l’ensemble des pays européens à prendre les responsabilités (immigrationnistes) irresponsables de SOS Méditerranée pour accueillir ces migrants que l’Italie refuse.

Gibraltar annonce qu’il va retirer son pavillon à l’Aquarius. Les ONG affrétant l’Aquarius n’ayant pas cherché à obtenir le feu vert de Gibraltar à la reprise de ses activités en août, elles ont reçu un « ordre de retrait » du pavillon le 6 août, avec une date limite fixée au 20 août. À cette date, « le navire quittera le registre de Gibraltar et retournera dans celui de son propriétaire, l’Allemagne », poursuit le gouvernement de Gibraltar.

« Violation du droit ! » Le gouvernement de Gibraltar a avisé qu’il allait retirer son pavillon à l’Aquarius après lui avoir demandé de suspendre ses activités (immigrationnistes) pour lesquelles il n’est pas enregistré dans le territoire britannique. Enregistré en 2009 à Gibraltar en tant que navire de recherche (survey vessel), l’Aquarius opérait depuis 2016, après avoir été affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières, exclusivement pour des opérations (immigrationnistes), explique le gouvernement dans un communiqué.

Il faut arrêter l’appel d’air européen ! « Propriété allemande, affrété par une ONG française, équipage étranger, battant pavillon de Gibraltar : l’Aquarius peut aller où il veut, mais pas en Italie ! » (Matteo Salvini)

Alexis Feertchak AFP : Migrants, le Lifeline bloqué au large de Malte. Le navire de l’ONG allemande n’a pas eu l’autorisation de rejoindre un port italien. Il pourrait accoster à Malte qui l’avait initialement refusé.

Après l’Aquarius, le Lifeline ! Rome accuse le nouveau symbole du bras de fer entre le gouvernement italien et les ONG (immigrationnistes) de faciliter le trafic des passeurs de migrants. Le navire est bloqué au large de Malte qui a refusé, tout comme l’Italie, de l’accueillir. Il pourrait finalement accoster à Malte.

Griveaux, sur RTL : « La France sera prête comme elle l’a dit et comme elle l’a fait avec l’Espagne il y a une dizaine de jours à envoyer une équipe sur place pour traiter les demandes de manière individuelle. »

Le Figaro fait le point sur la crise migratoire entre les deux rives de la mer Méditerranée.

Qu’est-ce que la mission Lifeline ? La « Mission Lifeline Search and Rescue » a été créée à Dresde (Allemagne) à la fin 2015. Cette ONG, qui n’est pas aussi connue que SOS Méditerranée, n’œuvrait pas au large de la Libye, mais sur la « route des Balkans ». Les volontaires venaient alors en « aide aux migrants » situés en Grèce dans les « hotspots », ces centres pour repérer et identifier les migrants susceptibles de bénéficier du droit d’asile. Rapidement, la mission « Lifeline Search and Rescue » a été scindée en deux, à terre, l’aide dans les camps et d’autre part, en mer, lancé en avril 2016. Selon le cahier des charges, le Lifeline doit pouvoir naviguer en haute mer et avoir « assez de places pour des centaines de personnes », selon l’organisation.

La dernière opération du Lifeline a eu lieu à proximité de la Libye. Le navire a accueilli 234 migrants pour faire route vers Malte et l’Italie. La question libyenne est devenue l’opposition entre Rome et les ONG.

Selon les autorités italiennes, l’action de l’ONG n’est pas conforme avec le droit international dans la mesure où, quand elle a pris les migrants à son bord, les garde-côtes libyens étaient déjà en train d’intervenir. Pour le gouvernement italien, les ONG facilitent les trafics en récupérant les migrants (venus) de Libye (pour leur faire) traverser la Méditerranée. Matteo Salvini a (évoqué) la cargaison de « chair humaine » que transportait le Lifeline. « Rejoindre l’Italie, ils peuvent oublier. Je veux en finir avec le business du trafic et la mafia. »

Avant l’intronisation du nouveau gouvernement anti-système dirigé par Giuseppe Conte, l’Italie et les ONG s’opposaient déjà sur cette question, Rome souhaitant privilégier une solution libyenne qui permette que les migrants (récupérés) en mer restent en Libye, alors que le Lifeline emmène au contraire les migrants sur le sol européen dès lors que ceux-ci ont quitté les eaux nationales libyennes pour les eaux internationales.

Imbroglio autour du pavillon du Lifeline : la crise du Lifeline ne concerne pas seulement son action en mer, mais également son pays de rattachement. L’Italie estime que le navire bat « illégalement, illégitimement pavillon néerlandais ». La représentation des Pays-Bas près de l’Union européenne a confirmé que le Lifeline ne naviguait pas sous pavillon néerlandais. Avec un autre navire d’une ONG allemande, le Seefuchs, « ils n’apparaissent pas dans les registres navals des Pays-Bas« . « Il n’y a pas de mensonge », explique au Figaro le porte-parole de l’ONG : « Aux Pays-Bas, le Lifeline est enregistré dans le registre « des embarcations de plaisance » et non dans celui des navires néerlandais. Par conséquent, il n’a pas le droit d’utiliser les Pays-Bas comme État du pavillon ! « Le pavillon néerlandais est tout à fait recommandable », à la différence de pavillons dits de complaisance… Le pavillon des Pays-Bas est « très libéral ». C’est un pays de grande tradition maritime et les exigences légales sont très limitées » ! Moralité : « Il n’y a pas de mensonge », Takaycroire ! Ben voyons !

Le figaro.fr AFP : Migrants, Rome vent debout contre « l’arrogance » française. La Libye interdit ses eaux aux ONG pro-Migrants : discorde entre Médecins sans frontières et la justice italienne. Migrants : l’Italie va séquestrer deux navires d’une ONG allemande. Le gouvernement italien a annoncé qu’il allait placer sous séquestre deux bateaux de l’ONG Lifeline, le Lifeline et le Seefuchs, pour vérifier leur pavillon d’appartenance et la correspondance entre leur pavillon néerlandais et leur nationalité, a expliqué Danilo Toninelli. Le Lifeline et le Seefuchs se sont vu interdire l’accès aux ports italiens selon le ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini.

« Violation du droit ! » Selon le ministre des Transports, le Lifeline a agi en contravention du droit international en prenant à bord des migrants alors que les garde-côtes libyens étaient en train d’intervenir.

« Violation du droit ! » Les Pays-Bas ont indiqué que le Lifeline battait illégitimement, illégalement pavillon néerlandais ! « Ils n’apparaissent pas dans les registres navals des Pays-Bas ».

Mathieu de Taillac : la colère des (immigrationnistes) pour avoir imposé à l’Aquarius une odyssée inutile. Les tribulations du navire ont suscité une couverture médiatique que les ONG (immigrationnistes) ont utilisée comme porte-voix de leur cause. Les ONG, SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières (MSF), ont exprimé ce sentiment : « Je ressens beaucoup de colère contre les personnes qui ont pris ces décisions ! »

En clair, les immigrationnistes de l’Aquarius ont été  trop habitués à l’absence de prise de décisions !

Maintenant, ils s’étonnent du refus de l’Italie et de Malte d’ouvrir un port pour accueillir les migrants !

« Le port de Sète est prêt à accueillir l’Aquarius dès que les autorités françaises le permettront », a dit le directeur du port, le communiste Gayssot, en précisant que « c’est la dimension humanitaire (c’est-à-dire immigrationniste) qui doit prévaloir » pour un port d’accueil au navire que l’Italie et Malte refusent d’accueillir.

Matteo Salvini : « Arrêtez les trafiquants d’êtres humains et leurs complices ! » Il suggère que l’Aquarius aille en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne ou à Malte, puisque le bateau, « propriété allemande », qui navigue dans les « eaux maltaises » porte le drapeau de « Gibraltar », et est affrété par une « ONG française ».

Le Premier ministre, Giuseppe Conte, s’est félicité d’une forte diminution des migrants sur les côtes italiennes au cours de ses deux mois au pouvoir (- 85 % par rapport à juin-juillet 2017). Le centre de coordination des secours de Malte a fait savoir à l’Aquarius qu’il n’était pas le bienvenu sur l’île.

En attendant, l’Aquarius a précisé qu’il continuait sa mission (immigrationniste) en restant « attentif à toute autre éventuelle embarcation«  dans la zone de recherche de la mer Méditerranée.

L’Aquarius (immigrationniste) a des répercussions dans toute l’Union européenne (UE), creusant le fossé entre les partisans d’une ligne dure face à la manipulation migratoire et les défenseurs d’une solution immigrationniste. Il a suscité de vives tensions entre Paris et Rome. La France a accueilli (des centaines de migrants pour bénéficier des aides sociales) après qu’ils ont été débarqués dans un autre pays de l’UE.

Le Point.fr : non, l’Aquarius n’est pas l’Exodus. (Philippe Fontana et Gilles-William Goldnadel, avocats)

« Dans une interview au Point, monseigneur de Sinety (vicaire général de l’archidiocèse de Paris) a fait un rapprochement contestable entre deux bateaux symboles : l’Aquarius et l’Exodus. Leur problématique est bien différente. L’Exodus symbolisera à jamais la scandaleuse errance des rescapés de la Shoah rejetés de tous avant une arrivée miraculeuse sur le sol de la terre promise. L’Aquarius représente le renoncement de l’Europe à se protéger de la submersion migratoire qui menace l’équilibre de nos sociétés et notre culture. »

Pour conclure avec Jean d’Ormesson qui a écrit : L’angélisme pacifiste (immigrationniste de guerre) humanitaire n’aura réussi qu’à déclencher des guerres et à faire couler beaucoup de sang !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

17 Commentaires

  1. pour l’aquarius il n’ y a pas quelqu’un pour nous refaire le coup du rainbow warrior ?? on en sera débarrasser !

    • Il faudrait que Salvini l’accepte une fois dans un port Italien et mette en suite sous séquestre le bateau et l’équipage en prison. Ce serait moins sanglant et plus efficace.

  2. Sinon, moi j’ai une liste de ports à proposer à l’Aquarius et ses collabos : Alger, Tunis, Casablanca, Tanger, Oran, Rabat, Koweit, Doha, Abu Dhabi, Bahreïn, Dubaï (ces derniers richissimes ET musulmans : le top !) La liste n’est pas exhaustive. C’est vrai quoi, il n’y a pas QUE l’Europe qui a des ports, POURQUOI ces pays-là n’accueillent-ils JAMAIS aucun de leurs « frères » sans que ça révolte quiconque et surtout pas le moindre gaucho ou le moindre journaleux ! Marre de ce merdier à la fin !!!

  3. Pourquoi Mr Gayssot ne propose-t-il pas le gîte ,le couvert,les soins et l’éducation gratuite à ces 141 personnes de couleur(hum),opération qui serait financée par les partis de gauche et les ligues bien pensantes,telle celle des droits de l’homme,la LICRA etc…,au lieu de laisser çà à la charge du cochon de payant de contribuable français?

    • Votre raisonnement ne tient malheureusement pas debout… QUI finance les partis de gôche, la LICRA, la LDH, SOS Racisme, etc ??? Les CONtribuables avec leurs impôts. Les donateurs ? Mais mon cher Monsieur, donner du fric à ces associations de M… est déductible d’impôts.

  4. Au fait, pourquoi l’Arabie Saoudite n’accueille-t-elle pas l’Aquarius ? Ils sont tous riches à milliards dans ce pays, avec leurs pétro-dollars. Ils pourraient bien faire un petit effort, en plus, les migrants sont de braves musulmans, donc ils n’auraient pas de difficultés à se conformer aux us et coutumes du pays.

    • Il n’y a pas plus raciste et esclavagiste que l’Arabie Saoudite !.Les saoudiens sont beaucoup moins idiots que les européens.Un arabe qui accueille un noir est uniquement dans le but d’en faire un esclave, et cela depuis les directives de Mohamed et son coran où la marche à suivre est parfaitement décrite.

  5. il n’y a pas 36 solutions pour freiner tout cela, pas de droit du sol, pas d’aide et distribution de fric, pas de soins gratuit hormis l’urgence, reconduite à la frontière, le flot finira par se tarir, mémé si cela prends du temps pour que l’information parvienne aux oreilles des postulants, la France doit obliger les pays concernés à informer sa population qu’il n’y a rien à gagner à venir chez nous, le lot arrivent des islamistes convaincus largement dotés en téléphonie et argent.

  6. L’Aquarius, bateau négrier du 21ème siècle qui fait commerce sur les populations soi-disante en danger dans leur pays et qui la plupart ne sont pas en guerre ! Avant ils débarquaient pour travailler, et maintenant ils se font « goberger » aux frais de la princesse grâce aux écrasants impôts que nous payons, alors que notre système éducatif et de santé, nos universités, nos hôpitaux, nos routes sont peu à peu à l’abandon et que nous avons un taux de chômage record et 9 millons de pauvres !

  7. « Ports fermés, cœurs ouverts »?
    Mouais. J’ai l’impression qu’il n’y aura pas que les cœurs qui vont devoir s’ouvrir dans cette histoire. Avec cette invasion d’hommes jeunes, épidémie de viols en vue!

  8. j’ai adoré la réflexion de ce ministre italien:
    l’aquarius est propriété d’un allemand pourquoi ne débarque t-il pas ses sauvés en allemagne?
    il bat pavillon gibraltarien, un port sur et pas loin, gibraltar, non?

  9. Avant Jean d’O, relisez le « Camp des Saints »… 1973 !
    Nous sommes revenus au temps de l’Esclavage officiel !
    Laissons-les chez eux ! Torpillons les Esclavagistes !
    Tout à l’envers !

    • Oui c est l esclavagisme des temps moderne version humanitaire pour couvrir un trafic d êtres humains version socialiste.
      Il y a du fric a la clef pour ces bien pensants.
      Il faut arrêter tout cela.Les ONG sont des esclavagistes.

  10. N’y a t-il pas un plongeur courageux qui fera sauter ce bateau maudit ?
    En d’autres temps, c’est notre gouvernement qui organisait la destruction des navires ennemis.

Les commentaires sont fermés.