L'arabe à l'école pour nos enfants : tout est prévu par Blanquer !


À la rentrée scolaire 2018, monsieur Blanquer s’est produit au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, où il a parlé de « relancer » (sic) l’apprentissage de la langue arabe, se faisant le fervent défenseur de cette langue : « L’arabe est une langue très importante comme d’autres grandes langues de civilisation : chinois, russe… il faut développer ces langues, donner du prestige à ces langues, c’est particulièrement vrai pour l’arabe qui est une très grande langue littéraire qui doit être apprise pas seulement par les personnes qui sont d’origine maghrébine ou de pays d’origine arabe. »
« Donc, c’est toute une stratégie qualitative vis-à-vis de la langue arabe que nous allons mener. À la place de l’apprentissage de l’anglais, cela peut être l’apprentissage de l’arabe en CP… »
Dans son discours, il est remarquable de noter que Blanquer ne désigne absolument pas le français comme « grande langue de civilisation » et ce n’est pas anodin : il fait tout pour éradiquer la culture française, notamment par le fait de l’absence de littérature française dans les programmes pour nos enfants, et ce dans la continuité du discours délirant de Macron qui nous assène sans vergogne que « la culture française n’existe pas » !
Par ailleurs, il est à noter qu’il ne s’agit pas de « relancer » (sic) l’apprentissage de la langue arabe mais plutôt de la généraliser.
En effet, les Elco – Enseignement de langue et de culture d’origine – 65 % en arabe, 18 % en turc – ont été créés dès les années 70 pour s’adresser aux élèves issus de l’immigration, dispensés hors du temps scolaire à raison de 1 h 30 à 3 h par semaine à partir du CE1.
À la rentrée 2016, cet enseignement concernait 80 000 élèves en école primaire, 5 000 en collège et mobilisait 850 professeurs en exercice.
Les Elco sont devenus des EILE
Il ont été transformés en EILE – Enseignement international en langues étrangères – par N. V-Belkacem, ouverts à tous, avec des exigences renforcées dans le contenu de l’enseignement et dans le recrutement des enseignants, lesquels sont originaires des pays concernés et désormais intégrés à l’équipe pédagogique.
Les cours de langue et culture d’origine ont donc été remplacés par des cours d’arabe, langue toujours appréhendée à travers la lecture du Coran : il s’agit donc en même temps d’un enseignement religieux… dans une école dite laïque… cherchons l’erreur !
Le journal « le Monde » du 3 février 2016 révélait, dès cette époque, l’existence d’environ 100 EILE sur le territoire national pour des élèves regroupés en dehors de la classe ; EILE appelés dès lors à être intégrés aux activités périscolaires sans l’avis des parents, avec une généralisation du dispositif à la rentrée 2018.
Par ailleurs, selon le site « Éduscol » du 6 avril 2016, un programme commun de langue arabe a été élaboré par les trois pays du Maghreb : Algérie, Maroc, Tunisie, et une évolution a été engagée pour permettre que cet enseignement devienne un cours de LVE. (Langues vivantes étrangères) au même titre que les autres langues et dispensés aux élèves sur le temps scolaire.
La circulaire de rentrée du 13 avril 2016 indiquait d’ailleurs expressément que l’enseignement en langues et cultures d’origine (Elco) évoluait vers le dispositif EILE – enseignement international de langues étrangères – dans le premier degré, dispensé en plus des 24 heures de cours, ouvert à tous les élèves volontaires de CE1, quels que soient l’origine, la nationalité et le niveau linguistique de départ, la continuité étant assurée dans le cadre des dispositifs bilangues au niveau du collège.
Mise en garde de parlementaires
L’expérimentation du dispositif eut lieu à la rentrée 2016 dans des académies pilotes, avec un ajustement à la rentrée 2017 et une généralisation à la rentrée 2018, et ce malgré les sonnettes d’alarme, comme celles du député Damien Meslot qui, en 2013, avait déposé une proposition de loi (rejetée) pour interdire le financement des cours d’arabe par des pays étrangers, écrivant : « …des États étrangers financent les cours de langues étrangères pour transmettre des messages contraires aux lois de la République, des appels au trouble à l’ordre public sur le territoire national ».
Par ailleurs, le 28 avril 2016, à la question au gouvernement du sénateur du Vaucluse Alain DUFAUT, le ministre de l’Éducation a répondu : « … il s’agit que… désormais, l’apprentissage de langues telles que l’arabe, le turc… se fasse dans un cadre plus banal, comme on apprend l’anglais, l’allemand ou l’espagnol… ».
C’est clair et net.
Dispositif entériné par Blanquer
Ce dispositif a été entériné par Blanquer qui n’a nullement remis en cause cette politique. C’est assez dire qu’en tous points, il poursuit la politique de ses prédécesseurs, agissant en connaissance de cause, poursuivant la politique éducative qui assassine l’identité française, sans état d’âme : foulant aux pieds la langue française, laissant perdurer les méthodes ineptes d’apprentissage de la lecture qui grippent le cerveau des enfants durablement, les empêchant d’appréhender la très riche culture française, ne prévoyant de littérature française à aucun niveau de la scolarité, il valorise au plus haut point la culture arabe qui est le prélude à l’islamisation de la France.
Alors, lorsque monsieur Blanquer prétend combattre le fondamentalisme islamiste… on peut le croire !
Claude Meunier-Berthelot

image_pdf
0
0

26 Commentaires

  1. mais l’occupant maghrébin parle déjà l’arabe !!!!! il n’y a qu’à les entendre dans la rue !!!!
    bientôt on deviendra étranger dans notre pays lorsque la France sera dominée en nombre par l’occupant maghrébin !!!!

  2. iL y a un peu plus de vingt ans, mon fils passait l’épreuve a option du bac en grec.; dans le couloir une triplette de mauresques attendait pour passer en arabe .La première passe, après l’épreuve elle commente : –  » le prof est avec nous, il m’a fait lire un passage du coran, on a parlé de la religion , il m a dit qu’il fallait suivre ce qui est écrit, il m’ a mis 18″

  3. Voilà donc votre idée de l’intégration… ce n’est donc pas à l’arrivant à s’adapter au pays mais c’est au pays à s’adapter au nouvel arrivant!!!
    L’enseignement d’une langue étrangère ne se fait pas pour des raisons de “vivre ensemble”
    Vous voudriez que nous nous fassions coloniser par une certaine idéologie politico-religieuse sexiste, raciste et fasciste que vous ne vous y prendriez pas autrement!!! (Faudra pas oublier le swahili, le turc, le chinois et autres espéranto etc…)
    Pour ce qui est de l’intérêt des langues, j’ai été pendant 20 ans prof de langues étrangères (en Algérie et aux USA principalement) et je crois pouvoir dire que nous devrions commencer par un effort pour la/les langues nationales… voir locales!!! Ensuite pour les langues de European Union – EU etc etc… Cela su

  4. Blanquer a attrapé une  » belkacemite aigue  » . Il trouve que la FRANCE n’est pas suffisamment au fond du classement PISA qu’il va faire enseigner la langue de l’échec et de la violence. Blanquer de veau, regarde la liste des lauréats du NOBEL et cherche les arabophones de naissance. Un grand garçon comme toi ! T’as pas honte ???

  5. En 39-45 il aurait rendu l’allemand obligatoire dès le jardin d’enfants et aurait obliger les enfants à apprendre à lire dans mein kampf.

  6. Parait qu’au sein d’une organisation internationale, mais là, je suis bien entendu complotiste, qui a porté Macron au pouvoir, en cas de problème il est le suivant pour le remplacer. Effectivement comme dit l’auteur, il est sûr qu’on peut compter sur lui pour dénoncer le « séparatisme » ! Non, mais c’est vrai que pour comprendre le coran, s’en pénêtrer il faut le lire en arabe. Et que serions nous sans le coran, et sa langue qui nous a tant apporté, dans les sciences, le médical, on sait quand même que l’apport fut considérable, Denis Papin, qui a inventé la machine à vapeur, quand même, était arabe tout le monde le sait. Que dire du domaine médical, et l’invention de l’informatique, n’est ce pas, que pouvez vous rétorquer à ça ?

  7. La langue arabe….ça se vomit ou ça se chie ??? j’hésite….et vous ??? mdr !

  8. Mais enfin qu’attendre d’autre de ces traîtres qui nous détruisent depuis quarante ans.
    Il n’y a rien d’étonnant à cette nouvelle manœuvre.
    Voyez plutôt :
    https://www.valeursactuelles.com/societe/le-test-de-francais-bientot-supprime-de-lexamen-des-chauffeurs-de-taxi-et-vtc-116550
    ou encore :
    https://www.valeursactuelles.com/societe/soupcons-de-radicalisation-le-seul-officier-musulman-suspendu-ete-reintegre-116554
    C’est dans ces petits détails que l’on peut détecter leurs agissements pernicieux.

    • On parle de langue arabe qui doit être interdite dans nos écoles Francaise. Les pseudos à consonances maghrébines exotiques doivent tout autant être interdits pour les vrais défenseurs de notre France.

    • *amril
      Pseudo à consonance maghrébine.
      Vous auriez pu choisir autre chose ou alors mettre ben amril c est à la mode.

  9. je sent beaucoup d’absences d’éléves lors de ce merdiques cours de langue arabe,en tout cas ce sera le cas pour mes 5 gamins……cours d’arabe = absence illico et l’ont reste a la maison.

  10. C’est aux parents de s’opposer fermement ! ! !
    Voilà de nouveau cette salope qui trouve qu’elle n’a pas fait assez de mal à nos gosses, qui veut remettre le couvert, aidée en cela par ce gros plouc de Blanquer. J’ai envie de pleurer.

  11. Pour les arabes  » français » il vaut mieux apprendre l’arabe que le français qui est la langue
    d’un pays étranger et ennemi.

  12. je m’oppose formellement à ce que mes enfants apprennent cette pseudo langue de merde.

  13. pour dispenser des cours, il faut passer un capes ou une agrégation
    moins d’une vingtaine par an actuellement
    et l’arabe étant une langue difficile, je vois mal les gamins des « quartiers » faire le moindre effort! j’ai enseigné à Mayotte, la collègue prof d’arabe s’arrachait les cheveux tant ses élèves étaient mal réceptifs

  14. Combien au juste nous reste-t-il avant d’être débarrassés de ces clowns sinistres ?

    • Je dirais plutôt combien de temps nous reste t’il à nous avant d’être définitivement remplacés, et sûrement même exterminés pour les plus réfractaires. Tous les blablas rencontrés sur tous les sites comme celui-ci ne servent plus à rien maintenant, on ne pourra jamais plus revenir en arrière, le fruit est bien trop pourri de l’intérieur, c’est juste une logique arithmétique : plus de 20 millions de muz ou assimilés, entre 15 et 20 millions de collabos ou d’abrutis, le calcul est simple, on est en sous nombre.
      Moi, je ne me prends plus la tête à m’en rendre malade, j’attends tranquille la fin avec quelques amis comme Smith et aussi Wesson, en espérant en emmener un max avec moi lors du Grand Soir, mais en gardant la dernière pour moi, car surtout ne jamais tomber aux mains (sales) de ces

  15. Il faut interdire l’arabe à l’école nous n’avons rien à gagner à apprendre cette langue.

  16. Beaucoup d’élèves musulmans refusent d’écrire le mot « église » s’il figure dans une dictée !

Les commentaires sont fermés.