L’arabe n’est pas une langue de France, mais la langue de l’ennemi, l’islam

Publié le 27 février 2020 - par - 59 commentaires - 1 655 vues

M. Jack Lang semble totalement méconnaître l’importance de la langue arabe dans l’Islam. Ce n’est pas une seulement une langue liturgique, c’est la langue d’Allah, c’est donc la langue du vrai musulman. Selon les « savants de l’Islam», la langue arabe permet de comprendre le Coran, et celui qui ignore la langue arabe est ignorant de l’islam ! Il suffit de se promener dans les rues, les marchés et les magasins pour se rendre compte que tout musulman pratiquant utilise prioritairement cette langue en France. M. Lang, sortez et écoutez !

« Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps ». [Abraham Lincoln]

En l’absence de statistiques ethniques, les soldes et les vide-greniers sont un bon indicateur pour se rendre compte de l’islamisation galopante de la France. Le nombre de voilées augmente alors souvent considérablement. Même si quelquefois le mari, habillé à l’occidentale (donc invisible), est présent. Elles se déplacent le plus souvent en groupe et rares sont les personnes, quel que soit leur âge, qui parlent le français. L’arabe semble être en toute circonstance la langue d’usage. Il arrive néanmoins que quelques converties récentes, qui ne connaissent pas encore assez cette langue, parlent encore le français avec leurs enfants, mais c’est plutôt rare. Vous pouvez rencontrer de très jeunes enfants, des adolescents ou des adultes, tous parlent l’arabe. Pour eux, l’apprentissage de cette langue passe certainement très largement avant celui du français qui semble être pour eux une « langue étrangère », la langue des mécréants, des kouffars. L’arabe est désormais la deuxième langue parlée en France.

Reportage complet sur Youtube

Contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, nombreux sont les musulmans qui maîtrisent l’arabe… alors, pourquoi vouloir l’enseigner à tout prix dans les écoles ? Après Najat Vallaud-Belkacem (franco-marocaine) qui a tout fait pour introduire l’enseignement de l’arabe à l’école1, monsieur Jean-Michel Blanquer a repris le flambeau : « il faut donner du prestige à ces langues. L’arabe est une grande langue littéraire qui doit être apprise pas seulement par les personnes d’origine maghrébine ou de pays de langue arabe2 ». D’autre part dans le rapport « La fabrique de l’islamisme » monsieur Hakim El-Karoui3 met en avant qu’il faut « relancer l’apprentissage de la langue arabe (…) tant les cours d’arabe sont devenus pour les islamistes le meilleur moyen d’attirer des jeunes dans leurs mosquées et écoles »4. Autrement dit, c’est uniquement parce que de jeunes musulmans vont apprendre en masse l’arabe dans des mosquées, où un risque de radicalisation existe, que l’on préconise aujourd’hui d’enseigner davantage l’arabe à l’école, afin d’essayer de sortir des mosquées ces jeunes musulmans de plus en plus portés à l’étude de la langue du Coran. Ainsi, pour le gouvernement, relancer l’apprentissage de la langue arabe c’est lutter avant tout contre la radicalisation, l’islamisme et le terrorisme ! Et maintenant Jack Lang5 milite lui aussi pour un enseignement de l’arabe à l’école afin d’affaiblir les séparatismes6, nouveau mot à la mode. Tous ces politiques sont-ils des idiots utiles au service de l’Islam ? Comme d’habitude, ils cherchent à soigner les symptômes et évitent surtout de rechercher les causes. Il suffirait de fermer les mosquées qui ne respectent pas la loi… On ne peut pas lutter contre un Islam conquérant en enseignant sa langue, mais on le combat en renforçant l’apprentissage de la langue française.

La France a connu plusieurs vagues d’immigration européenne (polonaise, portugaise, espagnole, italienne…), juive, asiatique. Toutes ont connu la réussite économique, se sont intégrées sans problème et ont peu à peu fusionné avec la société d’accueil sans avoir recours durablement aux aides de l’État. Les enfants des immigrés non musulmans parlent parfaitement le français après une ou deux générations, mais c’est malheureusement loin d’être le cas pour une partie des musulmans qui refuseront toujours toute assimilation ou intégration… tout simplement parce que leur religion l’interdit, c’est peut-être aussi simple que cela !
Être musulman, c’est obéir au Coran : « Que les croyants ne prennent pas pour alliés des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux (…) » [Coran 3,28] ; le Prophète a dit : « celui qui imite un peuple en fait partie ». Pour un musulman, essayer de ressembler à un mécréant dans l’habillement, le langage et autres, dévoile un amour que l’on éprouve pour le peuple imité. Parler une autre langue que celle d’Allah les rend impurs. Les versets du Coran sont aussi très explicites au sujet de l’arabe : « Nous l’avons fait descendre, un Coran en [langue] arabe, afin que vous raisonniez. » [Coran 12, 2] et « C’est ainsi que nous l’avons fait descendre un Coran en [langue] arabe, et Nous y avons multiplié les menaces, afin qu’ils deviennent pieux ou qu’il les incite à s’exhorter ? » [Coran 20, 113].

Pour la majorité des musulmans, même les traductions les plus méticuleuses ne sauraient rendre au Coran ou aux livres de hadiths, le charme, les nuances, la finesse, la pureté, l’élégance, et les subtilités linguistiques qui se trouvent dans les mots de paix, d’amour et de tolérance utilisés par Allah et son prophète. Le Cheikh al Outheymine affirme d’ailleurs que : « Les non-arabophones n’ont pas d’excuse du fait que le Coran n’est pas dans leur langue, mais il est de leur devoir d’apprendre la langue du Coran. Si la compréhension du Coran et de la sunna du prophète ne peut être faite qu’avec l’apprentissage de l’arabe, alors l’apprentissage de l’arabe devient obligatoire ». La plupart des « savants », pour ne pas dire tous, voient dans la langue arabe une obligation pour tous les musulmans.

L’apprentissage de la langue arabe dans les écoles primaires occidentales est également une revendication officielle de l’Organisation de la coopération islamique (OCI). La même exigence se trouve dans le document « Stratégie de l’Action islamique culturelle à l’extérieur du monde islamique » adopté par la neuvième Conférence islamique au sommet tenue à Doha, au Qatar, en 2000 : « l’usage de l’arabe est indispensable comme base de consolidation et de renforcement de l’identité, car c’est la langue arabe qui la “possède effectivement”, parce qu’elle est la langue du Qoran » (p.40).

Enseigner l’arabe dans nos écoles est une chose, mais quel arabe enseigner ? Le rapport Obin7 de 2004 mentionnait page 28 : « (…) Les professeurs d’arabe, quant à eux, peuvent être visés par des contestations d’élèves ou de familles, en tant que “concurrents” laïques de l’enseignement religieux : “Ce n’est pas le bon arabe !” vient ainsi protester auprès d’un principal ce père d’élève. Beaucoup de professeurs se plaignent aussi de l’usage que font certains élèves de la langue arabe pour intervenir en classe, notamment dans les séquences “sensibles” de l’enseignement, de toute évidence selon eux pour exprimer leur désaccord ou tenir, sans risque d’être compris par le professeur, des propos peu amènes. »

C’est entre trois et six ans que le cerveau des enfants tourne à plein régime. Les enfants musulmans élevés uniquement dans la culture du pays accusent en moyenne deux à trois années de retard. Il ne faut donc pas s’étonner des difficultés qu’ils rencontrent ensuite à l’école et ce n’est pas l’apprentissage de l’arabe qui améliorera la situation. Il serait plus judicieux de renforcer l’étude du français chez les minorités au lieu de vouloir donner la priorité à une langue qui véhicule le religieux et qui est restée à l’écart de tout progrès scientifique depuis des siècles.

Les musulmans représentent 23 % de l’ensemble de la population mondiale mais seulement 1,5 % des lauréats du prix Nobel (12 prix Nobel dont 7 prix Nobel de la paix). Les juifs représentent seulement 0,2 % de la population mondiale mais 23 % des lauréats du prix Nobel (206 prix Nobel).
S’il est évident que le niveau économique des pays peut jouer, cela n’explique pas totalement la très faible attribution de prix Nobel aux musulmans. Il faut chercher l’explication ailleurs. Il semble que la religion n’a pas favorisé le progrès, surtout lorsqu’elle prône un retour vers les origines de la religion. La mentalité fataliste, « c’est écrit », liée à la religion, a engendré des pays qui sont restés dans un état léthargique. Ils sont dès lors enfermés dans une résignation passive qui bloque tout espoir de progrès. Depuis des siècles ils n’ont rien inventé, ils ne construisent pas de voitures, pas de trains et encore moins d’avions.

« Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose, d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident » [Coran 33, 36].

Johan Zweitakter

Notes :

1 Un accord portant sur l’apprentissage de la langue arabe à l’école primaire en France, et sur le projet de création d’une école tunisienne à Paris a été signé le vendredi 31 mars 2017, entre la ministre française de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem et le ministre tunisien de l’Éducation, Néji Jelloul.

2 Jean-Michel Blanquer sur BFM en 2018.

3 Hakim El Karoui, né le 30 août 1971 à Paris, est un essayiste et consultant français.

4 Institut Montaigne, La fabrique de l’islamisme, septembre 2018, page 587.

5 Lorsqu’il était ministre de l’Éducation entre 2000 et 2002, il avait augmenté de 43 % les postes de professeurs d’arabe.

6 Interview du point le 13 février 2020.

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
plouc

bientôt nous français ( ” les mécréants , les croisés , les infidèles , les souschiens ” ) serons étrangers dans notre propre pays lorsque l’occupant maghrébin nous dépassera en nombre et que l’arabe deviendra la langue de la future république islamique “française ” !!!!
pour info , l”occupant maghrébin ne se gêne pas pour parler l’arabe entre eux dans nos villes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

saurer

D’ailleurs, ce J. Lang, infâme individu, à un faciès d’arabe ! …

joka

https://tvs24.ru/pub/cc-content/uploads/h264/XX2GgYYhJFxvycuqNjIU.mp4

rien à rajouter à ce discours courageux et pragmatique

Louis

J’ai laissé un commentaire en réponse à Paskal il y a 6 heures de cela alors que d autres commentaires apparaissent affiché à 45mn. Suis je trop résistant avec un pseudo trop gaulois pour que vous ne publiez pas mon commentaire réponse ou vous êtes des modos pour la langue arabe?

Patapon

L’arabe,”langue de Françe”Que nenni! Langue de l’anti Françe,langue de l’occupant,langue de l’ennemi,sûrement.

Dorylée

Dans sa chanson ” Mourir pour des idées ” Georges BRASSENS chantait : ” Car enfin, la camarde est assez vigilante, elle n’a pas besoin qu’on lui tienne la faux…” Quand je vois la gueule de ce vieux déchet et les conneries qui en sortent, je me dis qu’elle commence à avoir besoin de lunettes, la camarde…

Thorgal

C’est pour ça qu’il ne faut pas laisser l’Arabe aux islamistes.

Patapon

Que les musulmans et les islamistes parlent arabe chez eux ne me dérange pas plus que ca…Loin de moi l’idee de les brimer ou de les contraindre,mais,que je sache,la langue DE FRANÇE est le français.

Thorgal

Là n’est pas la question. Vous ne pratiquez pas l’anglais parce que ce n’est pas la langue de la France ? L’Arabe est une langue que pratique des centaines de millions de personnes, ce n’est la propriété de personne.

yvank

L’Allemagne encore plus forte que la France, mais cette fois dans le lèche babouches.
Un élu de l’AfD, parti islamophobe, se convertit à l’islam! Seule explication possible: il est devenu fou. C’est le deuxième que l’islam aura privé de sa tête sans la couper..
Jamais je n’aurais pu croire que sans être arabe ou Depardieu on put trouver quelque attirance pour cette pseudo religion de débiles malfaisants.
Mais l’allure satisfaite du bonhomme me rassure, on peut l’inviter à un diner de cons.
http://www.leparisien.fr/international/allemagne-un-elu-de-l-afd-parti-islamophobe-se-convertit-a-l-islam-31-01-2018-7532505.php

sanzanicroche

la France a été la cible de très nombreuses tentatives d’invasion dans notre passé on s’en est toujours sortis mais a cette époque les félons payés par des empires etrangers étaient passés par les armes illico ou pendus a un chêne jugeons les félons et le péril pourra etre combattu sans que nos propres soldats nous cassent la gueule , peut etre qu’une alliance avec la grande russie nous aiderait , ce ne serait pas pire que l’americanisation gluante que nous subissons depuis 1945

POLYEUCTE

La Langue est la source même de l’identité”. De d’Unité d’une Nation.
En enseigner d’autres vise à valoriser d’autres cultures qui peuvent apporter un Plus.
L’allemand en est un excellent exemple.
Autre que le Coran, l’arabe a peu de références connues, d’auteurs traduits.
Ce n’est qu’une langue d’envahisseurs, de 5° colonne !

Toussaint Glinglin

Il y a toutefois quelques poètes sympas: Abou Nouwas, qui chante le vin et l’amour (ce qui lui vaudrait aujourd’hui dans les états régis par la charia une coup de cheveux très dégagée derrière les oreilles), ou Omar Kahayyam

André LÉO

Les homosexuels se cachaient naguère, mais aujourd’hui ils se montrent, exhibant leurs “fiertés”. Extravertis à en faire jaunir narcisse, ils se font la courte-échelle et autres privautés, pour être partout aux manettes et aux “affaires”.
Copinages partout! Dans le Show-bizz depuis longtemps, mais aussi les médias, la politique, les grandezécoles qui forment nos zélites…une néo-maçonnerie pas franche du tout, qui impose les communautarismes pour faire “oublier” le sien. Ce serait juste “pesant”, s’il ne s’agissait pas d’imposer leur copinage tribal comme système de gouvernement mondialiste.
De l’air !

Je ne peux que réitérer ce que j’ai déjà écrit à ce sujet:

L’arabe a toujours été une langue ennemie et le reste aujourd’hui, l’islam arabe n’ayant absolument pas renoncé à son objectif de conquête mondiale, et de l’occident en particulier, ce qui a déjà fait 300 millions de morts au bas mot et ce n’est pas fini.

De plus l’arabe est une langue qui ne structure pas la pensée, mais qui la DÉSTRUCTURE. Utilisée surtout pour rabâcher les inepties contenues dans le Coran, elle est avant tout une langue des émotions (et pas des bonnes, car l’amour du prochain… connais pas!), et pas du tout de la logique. Elle formate les cerveaux à la soumission et à l’agressivité, et contribue à la baisse du Q.I. et de la créativité (sauf en matière de torture: sur ce point précis, le Coran fait la course en tête)

Louis

Tout à fait d’accord avec vous Sylvie Danas.

ricco delestaque

Bien “huit” avec un S sur la vidéo ! Mais le processus qui est en marche depuis longtemps maintenant et que nous avons confondu avec de l’intégration était en fait de l’infiltration en vertu de la taqîya, que comme beaucoup d’autres j’ai découverte récemment. L’arabe à l’école, oui, pour les enfants de kouffars puisque les autres le connaissent depuis leur naissance, alors maintenant s’ils se chamaillent pour savoir quel arabe enseigner, il y aurait un bon et un mauvais.A la rentrée prochaine, le coran fourni obligatoirement aux élèves, j’attends la décision avec impatience, ça ne saurait tarder au train où vont les choses, vite, NVB, reviens nous. Et correctement vêtue, hein, voilée bien entendu.

Patapon

Nos maghrébins baragouinent un sabir qui n’a rien de l’arabe littéraire,langue trop difficile pour les non initiés et le vulgaire.Dans les mosquées,on se contente de psalmodier des sourates de mémoire,sans en comprendre le sens.Dans les madrassas(écoles coraniques) c’est du “par cœur” phonétique,une sorte de psittacisme.D’ou l’interet pour les imams souvent limites eux mêmes de laisser leurs ouailles dans la plus crasse des ignorances.

Debian

La langue allemande est bien enseignée aussi et pourtant, les boches on essayé à plusieurs reprises d’envahir la France, 1914/1918 1939/1945 pour ne citer que les dates les plus connue. La langue allemande est aussi une langue ennemie

Non @Debian. La langue allemande ÉTAIT une langue ennemie. Ça fait quand même 75 ans que ça n’est plus le cas. En revanche, l’arabe a toujours été une langue ennemie et le reste aujourd’hui, l’islam arabe n’ayant absolument pas renoncé à son objectif de conquête mondiale, et de l’occident en particulier, qui a déjà fait 300 millions de morts au bas mot et ce n’est pas fini.

Ajoutons que l’apprentissage de l’allemand STRUCTURE LA PENSÉE et que,d’Euler à Einstein en passant par Leibnitz, Goethe, Bach, Beethoven, Schiller et Alzheimer, etc., il a permis de grandes avancées dans la connaissance, les arts et la technique.

Tandis que l’arabe est une langue qui ne structure pas la pensée, mais qui la DÉSTRUCTURE. Utilisée surtout pour rabâcher les inepties contenues dans le Coran, elle est avant tout une langue des émotions (et pas des bonnes, car l’amour du prochain… connais pas!), et pas du tout de la logique. Elle formate les cerveaux à la soumission et à l’agressivité, et contribue à la baisse du Q.I. et de la créativité (sauf en matière de torture: sur ce point précis, le Coran fait la course en tête)

Paskal

Une langue n’est pas “ennemie” par essence. Si l’islam disparaissait, l’arabe pourrait très bien devenir une langue de culture. Même si leurs sociétés n’avaient rien d’idéal, les Assyriens, les Phéniciens, ont fait progresser la civilisation.

🇫🇷 ANCIEN COMBATTANT AFN 🇫🇷

Sauf que les muzs passent très souvent du français à l’arabe (qu’ils baragouinent pour beaucoup) pour que nous ne comprenions pas ce qu’ils disent lorsque nous arrivons près d’eux. Oui, la langue arabe est notre ennemie dans ce sens, tout comme le double langage muz, l’al takia.
Au suivant!

Patapon

Je vous mets au défi de traduire Spinoza,Kant ou Hégel en arabe…Mission impossible!La philosophie leur est étrangère.

Pas trop facile de traduire Descartes non plus…. Ce n’est pas pour rien que le roi du Maroc a fait voter une loi qui impose le Français comme unique langue universitaire

Vous vous trompez @Paskal. Si l’islam disparaissait, l’arabe deviendrait très rapidement non pas une langue de culture mais une langue fossile. Pour la bonne raison que l’arabe est inapte à l’expression de concepts scientifiques ou philosophiques avancés.

Et, non, l’arabe n’a jamais fait progresser la civilisation, il l’a systématiquement freinée voire complètement empêchée dans les pays qui en sont affligés.

Phil93

Allemand en 3e langue. ici il est question que l’arabe soit privilégiée à l’anglais !!!!
et 100% d’accord avec le com de Sylvie Danas !
Aucun livre scientifique n’est traduit en arabe. si on veut être à la pointe de tout ce qui est technologique et scientifique, il faut connaitre l’anglais !
quand IBM a introduit les premiers ordinateurs gros système en europe , toute la doc n’était qu’en anglais (des centaines de classeurs) . je me suis formé à l’anglais technique avec un dictionnaire anglais-français !!!

nitiobriges

au même titre que la langue anglaise, notre plus grand ennemie. bien devant la germanie.maintenant un ennemi bien plus fourbe, nous fait la guerre,et veut sa part du butin.l’invasion germanique ne fut qu’un bal musette comparativement a ce qui nous guette.les rues de france ne parlent pas le boche,mais l’arabe.oui,je sais que d’après deux bouses. l’Europe était musulmane il y a 3000 ans de cela.une forfaiture d’un criminel.l’islamo révolution alliée aux collabos de l’extreme gauche débutera en 2021.armez vous et faites des provisions.retirez votre argent pq tant qu’il est temps avant que tout les banksters ne vous spolient.comme dit renaud camus.plutot la guerre que la soumission.et si vous le pouvez investissez dans de l’or ou de l’argent.méme s’ils ne se mangent pas.

Phil93

l’arabe la langue du coran ?. exact.
j’ai eu l’occasion de discuter religion et coran (que j’ai lu, traduit en français par un exégète arabe) avec plusieurs musulmans (y’a que ça dans le 93) et chaque fois qu’il y’avait un point névralgique on me renvoyait systématiquement à la figure que ce que j’avais lu n’était pas le coran, que la traduction est mauvaise, qu’il faut lire la version en arabe etc…
on en regretterait presque de ne pas connaitre l’arabe ;-))

Phil93

j’ai oublié de préciser : j’ai dû discuter religion avec une bonne cinquantaine de musulmans en 20 ans et AUCUN n’avait lu le coran mais ils étaient sûrs que ma version était mauvaise !!!
et c’est là le problème : quand ils finissent par le lire ils finissent aussi par se radicaliser. Le coran est bien le foyer producteur de terroristes !
A noter que les catholiques ont commencé un peu à se christianiser quand les évangiles ont été traduits en langue du peuple et qu’ils se sont mis à les lire…
l’inverse quoi: la lecture de la Bible produit des gens meilleurs alors que la lecture du coran fournit des fanatiques meurtriers à partir de personnes auparavant “normales”, non “déséquilibrées” !

Eric des Monteils

Le putride Lang, dans ses basses oeuvres

senechal

Par pitié, s’il vous plait, arrêtez de nous mettre sous les yeux la photo de demeuré, de ce dégénéré de PD, je suis obligé de quitter votre page tellement la vue de ce tocard me donne envie de gerber!.

Marc

Enseignait on l’allemand en 1940 ???

Paskal

Evidemment, comme l’anglais ou l’espagnol. A l’issue de la guerre de 1870, on avait même constaté un regain d’intérêt pour l’apprentissage de la langue d’un ennemi dont on pensait pouvoir mieux se prémunir si on en parlait la langue. Cela ne s’était toutefois pas confirmé après 1918.

Patapon

En1940 ,la plupart des officiers supérieurs allemands parlaient un excellent français…

Patapon

Oui…Le français etait la langue de la diplomatie jusqu’en 1945…

Horizon

Apprendre l’arabe… De quel arabe parlons-nous ? Celui du Maroc ou celui de Jordanie, de Syrie, etc.
Oui, pourquoi pas apprendre la langue de l’ennemi, pour mieux le combattre ?

Paskal

Au Maroc, en Algérie, l’arabe est parlé sous forme de patois parfois difficilement compréhensibles d’un patelin à l’autre. La langue indigène est le berbère (combattu ou tout juste toléré) et lui aussi dialectalisé.

ricco delestaque

et ça pose même des problèmes pour les médicaments, ou des indications sur les panneaux routiers, qui sont traduits.

train14

Il y a l’arabe mais il y a aussi selon les villes française des musulmans qui parlent le russe (et/ou langue approchante ?), population hostile à fuir comme la peste.

Paskal

Les Tchétchènes connaissent le russe mais leur langue est très différente (elle se rapprocherait du géorgien).

Marie Noëlle David Pichon

Le chiffre de 0,8% de Nobel attribué le siècle dernier à des musulmans me paraît ENoRME probablement des prix Nobel de la paix … donc peanuts !

Blanc de peau

Prix Nobel de la paix décerné à un terroriste musulman et en plus “pas si lestinien” dont je refuse d’écrire le nom, pas envie de cracher sur l’écran, à cause du coronavirus, évidemment.

Patrick VERRO

Il y a 80 ans Le plus grand succès de la gauche avait été de faire oublier le pacte germano-soviétique ; aujourd’hui, probablement la fierté de la gauche est de soutenir la « Stratégie de l’action culturelle islamique à l’extérieur du monde islamique » (qui a été élaboré par l’ISESCO, département culturel de l’Organisation de la Coopération islamique -OCI-, regroupant 57 États musulmans), dont le pacte de Marrakech !
C’est cela qu’elle appelle probablement « le sens de l’Histoire »…

Hector Poupon

L’arabe est sans doute actuellement la langue de l’envahisseur mais pas une “langue ennemie”. Les Chrétiens d’Orient, les Coptes qui ne sont pas nos ennemis font leurs offices en arabe. Et alors ! Ils méritent notre respect et ne sont pas nos envahisseurs. Idem pour l’allemand, qui fut la langue de l’envahisseur. Faut il l’interdire sous prétexte que les germains n’ont eu de cesse que d’envahir la Gaule ? Ce que l’on peut contester c’est l’instrumentalisation de l’apprentissage de l’arabe par jack Lang. ca d’accord !

Louis

En France on parle Français et pas arabe comme Jean Messiha qui est un copte et qui s est assimilé parfaitement à la langue Francaise donc soit on parle Francais soit on dégage. Vous comprenez cela?

Lucie

Hector Poupon, je ne pense pas que l’article vise l’arabe en tant que langue ordinaire, comme par ex pour les malheureux Coptes. Il s’agit ici de l’arabe en tant que langue obligatoire du coran et aussi de l’arabe en France, où, comme le dit Louis, on devrait apprendre le français si on veut s’assimiler.

🇫🇷 ANCIEN COMBATTANT AFN 🇫🇷

Sauf que les muzs passent très souvent du français à l’arabe (qu’ils baragouinent pour beaucoup) pour que nous ne comprenions pas ce qu’ils disent lorsque nous arrivons près d’eux. Dans ce contexte, la langue arabe est notre ennemie, tout comme le double langage muz, l’al takia.
Au suivant!

Louis

Oui ils parlent arabe devant nous pour nous provoquer et la langue arabe est donc bien notre ennemie point final.

Marnie

Parler arabe c’est faire la preuve qu’il n’y a aucun désir de s’intégrer dans le pays et même une déclaration de guerre. “Si fueris Romae, Romano vivito more, si fueris alibi, vivito sicut ibi.” (A Rome fait comme les romains).

Louis

Oui Marnie. Si vis pacem para belum.

🇫🇷 ANCIEN COMBATTANT AFN 🇫🇷

Sans oublier qu’historiquement, les arabo-muzs, suite à leur conquête de nombreux pays non islamiques, se sont APPROPRIÉS un grand nombre de sciences qui avaient été développées par les autochtones. Aujourd’hui, il faudrait FILMER secrétement tout ce qui se dit en arabe dans le plus grand nombre possible de mosquées (et pas seulement celles dites “salafistes”), traduire les paroles en français et dans d’autres langues, et DIFFUSER les passages judicieusement choisis et sous-titrés sur un grand nombre de réseaux sociaux afin de montrer à tous les peuples non muzs ce qu’est cette religion, que l’islamisation de l’Occident n’est PAS UN MYTHE et, de plus, qu’elle est VOULUE et que des TRAITRES la favorisent. Dans ce sens, il est intéressant de connaítre le langage de l’envahisseur.

Patapon

A Toulouse,quartier de Bagatelle,une mosquée a été construite sans permis de construire,en dépit des lois et des règlements en vigueur.Or,depuis 4ans,personne n’a exige sa démolition.(Article de la Dépêche ce Vendredi).

Louis

La langue arabe est notre ennemie, oui. 48 ans que les Français de merde idiots lobotomisés votent toujours les mêmes collabos donc le test prochain sera les municipales contre la langue arabe pourrie

Paskal

L’islam est notre ennemi, pas la langue arabe. Le nazisme était notre ennemi, pas la langue allemande. Le stalinisme était notre ennemi, pas les langues russe ou géorgienne.

Louis

Donc si demain en France tout le monde parle arabe vous serez content pauvre ignorant.

🇫🇷 ANCIEN COMBATTANT AFN 🇫🇷

Sauf que les muzs passent très souvent du français à l’arabe (qu’ils baragouinent pour beaucoup) pour que nous ne comprenions pas ce qu’ils disent lorsque nous arrivons près d’eux. Louis n’a donc pas tort: la langue arabe est notre ennemie dans ce sens, tout comme le double langage muz, l’al takia.
Au suivant!

Patapon

Pas’ al,vous semblez oublier que l’arabe littéraire est la langue qui véhicule un certain Coran,révèle par Allah le puissant et miséricordieux ,vrai et unique dieu ,un certain jour de l’an 622,à un certain Mahomet ,fou furieux sanguinaire dont les adeptes ,dès lors,nous pourrissent la vie.

Lire Aussi