L’armée, pilier communiste des Nations

Et oui, l’armée, c’est communiste, n’en déplaise aux vieux cons.

Si on reprend la typologie de Tchakokine (à propos des 4 pulsions humaines fondamentales), et qu’on l’extrapole au corps social, l’armée a pour rôle de protéger la Cité des menaces extérieures (càd la défense des frontières) ; ce qui correspond à la première (et la plus virulente) des passions humaines…l’intégrité physique.

Ce n’est pas un hasard si la chose militaire a toujours été la prérogative des rois : difficile de rendre justice sans un glaive à portée de main. Très souvent, pourtant, on assimile le monde de l’Entreprise capitaliste à celui de la guerre. Les parts de marché sont comme des champs de bataille à conquérir, les ouvriers comme autant de soldats, les cadres pour officiers. Le bénéfice après impôts ? Un butin de guerre… Grave faute morale !!!

En effet, Tchakokine, encore lui, souligne que les pulsions naturelles en chacun de nous peuvent aussi faire l’objet de multiples perversions : il y a une différence nette entre désirer une femme et vouloir la violer, entre avoir faim et bouffer comme un porc/avec excès, entre vivre en bonne intelligence avec son voisin et le pousser au suicide. La guerre dans sa forme pervertie, ce sont les razzias, les pillages, les invasions impérialistes. Là est la concordance entre capitalisme et guerre, là est la confusion.

Une armée saine, nécessaire et légitime, est en vérité une institution communiste pour 3 raisons :

  • la planification : l’armée doit protéger la population des périls extérieurs, donc surveiller les frontières. Elle doit aussi garantir les approvisionnements stratégiques de la Nation, ses intérêts à l’étranger. Voilà le cahier de charge. Comment le réaliser ? En instaurant la concurrence de sociétés de gardiennage ? ROME a essayé d’externaliser, sur la fin, mais ça ne lui a pas beaucoup réussi. L’armée planifie rationnellement ses besoins en ressources, hommes et matériels : elle calcule tout, elle ne laisse pas de place aux hasards. Elle organise ses manœuvres selon des plans pré-établis. La maîtrise de l’environnement, de l’outil de production (entraînements), une organisation centralisée/intégrée/unique, voilà la règle. L’armée peut même, en cas de crise majeure, réquisitionner ce dont elle a besoin, en hommes et en matériels : le droit de propriété privée ne pèse pas lourd, alors, quand la Nation est en péril.
  • le sens du devoir : on ne fait pas la guerre seulement quand on en a envie, au gré de son désir, de son envie, s’il ne pleut pas… L’armée, c’est un engagement corps et âme, une volonté absolue d’obéir aux ordres de la hiérarchie, quitte à en souffrir ou à en mourir. On agit sur la matière par idéal, pas par intérêt. Singulièrement, c’est pour ça que les adversaires des USA préfèrent estropier plutôt que tuer les militaires US : finir estropiés et donc rejetés par une société superficielle comme celle des USA ne vaut pas la solde dérisoire qu’ils reçoivent. Conséquence ? Les USA ont toutes les peines du monde à recruter de nouveaux soldats !!!
  • l’esprit de corps : imaginons… un sous-bois, une clairière à traverser sous le feu de l’ennemi, le chef de la section décide : « 4 hommes avec moi, les autres, faites un tir de barrage ». Au moment de s’élancer, un des hommes désignés l’interpelle : « Ils risquent de nous tirer dessus, non ? Je peux pas faire le tir de barrage, plutôt ? » – MALAISE – L’armée, c’est « tous pour un/un pour tous », et certainement pas « chacun pour soi » (avec ou sans Dieu pour tous). On est là pour faire vivre le collectif, le groupe. L’individu s’efface pour permettre au groupe d’atteindre l’objectif. Les soldats sont des frères d’armes, pas des collègues de bureau, avec leurs carrières à gérer, leurs « développements personnels » à soigner.

Je rêve d’une société où ce qu’on fait pour la défense des frontières, on en fasse autant pour la distribution de médicaments, la production de patates ou la constructions de maisons. Qu’au côté du soldat, il y ait une infirmière, un agriculteur, un maçon… et d’autres encore. La réalisation d’objectifs économiques (manger, se loger, se vêtir…) de façon rationnelle (sans gaspillages) et humainement acceptables (pas de « burn-out ») n’a rien d’irréaliste, à tout bien réfléchir.

Mais si après ces explications, vous pensez encore que l’armée et le communisme n’ont rien à voir l’un avec à l’autre, alors il convient de vite vite la privatiser, parce que le Marché fait tout bien et tout mieux…et qu’elle nous a coûté assez d’argent comme ça, la salope.

Geoffrey Delavallée

image_pdfimage_print

32 Commentaires

  1. Faut-il ajouter le culte de la Mère Patrie, pour lequel les soviétiques face aux nazis nous ont donné le meilleur exemple, même si derrière le soldat, le commissaire politique veillait à ce qu’il ne reculât point.

    • Quant à la privatisation, outre l’externalisation des services en matière de soutien logistique, rappelons que l’Occident a recours à des sociétés militaires privées (SMP) cf. l’ex Blackwater américaine. La France n’y échappe pas et a eu recours à GEOS pour la gestion des risques en termes de sûreté maritime, ainsi que des services de protection de sites ou de personnes. Se pose alors sur le plan juridique le problème de la responsabilité sachant que le jus ad bellum définit les conditions qui donnent le droit de faire la guerre alors que le jus in bello réglemente la façon dont la guerre est conduite. D’aucuns pensent que les SMP évoluent dans un vide juridique ce dont le politique peut en tirer partie pour s’en laver les mains. On pourrait comprendre l’abandon du patriotisme !

    • Zut alors ! Je croyais que les prolétaires n’avaient pas de patrie !
      « le commissaire politique veillait à ce qu’il ne reculât point »
      Il y avait intérêt ! + ou – deux millions de « Soviétiques » ont combattu aux côtés des Allemands (je ne dis pas qu’ils avaient raison).

  2. j ai connu l armée
    mais beaucoup sont rentrée parce qu ils ont vu la lumiere , un travail , un salaire
    beucoup d arriviste et de carreiriste qui pensent qu a monter en grade et pret a decalquer tout le monde sur le passage pour avoir le prestige
    beaucoup de recrutement de CPF car il faut un poucentage de banlieusards
    si il y a une guerre civile , beaucoup se desisteront pour sauver leurs vies
    triste armée 2020

    • «  »car il faut » »….certains ont décidé que …serait plus correct…

  3. L’armée est communiste c’est certains, faite pour opprimer les masses blanches, lâche, pro-islam, LGBT-compatible.
    Ne planifiera rien (de bien en tout cas), ne pense qu’a son existence comme instituation, lache ses membres, obéit aveuglement au gouvernement tant qu’il est anti-blanc, pro-islam et fiottes.
    Merci le communisme.

  4. l’armée ???
    des généraux qui ne connaissent que les petits fours et les cocktails
    des soldats qui doivent obéir, et mourir pour la patrie comme en indochine ou algérie ou maintenant pour la civilisation comme en afghanistan ou au sahel

    • 540 généraux d’active qui coutent une fortune et 5000 généraux de désactive avec qui en plus de la retraite ont un double emploie dans de grosses industrie ou administration . Vous avez dit armée mexicaine ?? menteur !! ce n’est pas moi c’est vous !….non !!!! c’est vous !!!………
      Si au moins elle servait a un gentil coup d’état pour foutre les chaines aux pieds a tous ces prédateurs ,macroceusescu en tete , même pas …hélas …

      • «  »elle servait a un gentil coup d’état «  »…c’est à dire ce qu’on reproche à d’autres ///mdr…

    • «  »qui ne connaissent que les petits fours et les cocktails » » et le mess off. pour le quotidien…ça vaut la visite…

  5. « Je rêve d’une société où ce qu’on fait pour la défense des frontières… »
    Où avez-vous vu une défense des frontières, ici ?
    Il faut le dire au terroriste de Nice, il va bien rigoler !!

    • “Je rêve d’une société où ce qu’on fait pour la défense des frontières…”…là je crois qu’il parle de la Corée du Nord…))

    • Afgha, Pakistan, … Aldo a de drôles d’idées ! Bonne chance tout de même à lui.

  6. Vous racontez n’importe quoi. A mon époque les communistes étaient bien identifiés et placés là où il ne pouvaient nuire. N’oubliez pas que nous nous entraînions à nous battre contre l’armée Rouge, qui, elle, était bien communiste. La meilleure réponse à vos élucubrations est le discours du Gal Burkhard (voir ce jour sur http://www.guerredefrance.fr Conclusion : le communiste c’est vous !

    • «  »nous nous entraînions à nous battre contre l’armée Rouge, » » ha bon, comme l’ Allemagne alors ???

  7. Les communistes sont des antimilitaristes notoires et porteurs de valises .

    • Ils ne sont pas antimilitaristes pour des armées révolutionnaires. Les communistes « orthodoxes » n’étaient pas pour l’indépendance de l’Algérie (ni d’aucun pays). Ils étaient, et sont toujours, pour une république universelle.

  8. Nos rois assemblaient des armées pour protéger les frontières du royaume de France bien avant l’avènement du communisme.
    Si l’idéologie communiste vous fait tant bander, exilez vous en Chine, c’est bourré de coco armés jusqu’au dent là-bas.
    La France, est une terre royale, je ne reviens pas là-dessus.

  9. Avec des patriotes de votre acabit, qui commencent leur texte en insultant gravement ceux qui sont censés le lire, on sait tout de suite qu’il faut se méfier et que ce ne sont pas vos idées d’arrière-garde qui sauveront la France. Est-ce qu’en faisant l’apologie du Communisme vous cherchez à décrédibiliser le Général Martinez et ceux parmi nous qui le soutiennent ? Je vous suggère de vous expatrier en Corée du Nord où vous pourrez pleinement jouir de votre idéologie mortifère sans nuire à ceux qui sont volontaires pour tenter de sauver la France.
    Et, Vive le duc d’Anjou, Vive Louis XX !

  10. Pour les communistes, les armées sont des bandes armées, comme leur nom l’indique, au service des classes dirigeantes (ils ont raison sur ce point).
    « Je rêve d’une société où ce qu’on fait pour la défense des frontières »
    Frontières dont le communisme implique la suppression. Vous êtes un « communiste » qui n’a pas tout compris !

  11. Supprimer les armées, le travail de sape des communistes et pacifistes depuis les années cinquante, et même avant pour la France !
    À qui profiterait donc cette suppression des armées occidentales ?
    La réponse est simple : l’islam conquérant, la Russie et la Chine.

  12. c’ est un point de vue qui omet le nationalisme de toute armée quant à l’étendre a tout
    c’ est un pas qui se heurte à l’ echec du marxisme et donc de l’ internationalisme partout et toujours

  13. Ah oui, le goulag, c’était le bon temps….perdus les défilés de T34 à Budapest, défleuri le printemps de Prague… et ce bon tonton Staline qui fit tant pour les croque-morts…vous êtes du même romantisme qu’Andropov.

  14. Etre mal payé ne fait pas forcément de vous un communiste ….Ceci dit, mes ancetres depuis mille ans se sont battus pour la Sainte Russie….En 1917 certains ont continué dans la Russie soviétique, d’autres sous les drapeaux de la république français ou dans l’US ARMY…..Et nous continuons aujourd’hui : le régime plaqué sur un pays est sans importance, l’important est le sens que l’on donne a sa vie

  15. Il faut nuancer car qui protége nos Eglises les jours deToussaint, Noél, Pâques etc…Le Commandant Arnaud Beltrame et tant de militaires qui ont payés de leur vie notre liberté 1914/1918…39/40. etc le danger viendrait plutôt des musulmans en son sein jamais un musulman ne tirera sur un autre et au lieu de les envoyer dns tous ces pays afriicains seraient mieux ici

  16. Votre intégrité physique ne vous intéresse pas, adressez vous aux musulmans, il vont vous satisfaire 😁

  17. C’est pas facile de dire autant de conneries en aussi peu de temps. Vous ne savez pas ce qu’est le communisme et vous n’avez sans doute jamais servi sous les drapeaux.

Les commentaires sont fermés.