L’armée suisse est en manque de transgenres

L’armée suisse estime qu’elle compte dans ses troupes beaucoup trop de mâles purs et durs, trop de femmes clairement femmes, de ces soldats et soldates facilement classifiables en deux bataillons distincts. Pour rompre la monotonie et semer le trouble dans les rangs ennemis, l’institution helvète souhaite intégrer d’avantage de transgenres. Dès l’an prochain, le service recrutement proposera la case « autre » sur ses formulaires. « Le rire du sergent, la folle du régiment, la préférée du capitaine des dragons. » Michel Sardou était un visionnaire.

Les autorités militaires prirent conscience de cette nécessité lors du « coming out » d’une certaine Claudia Sabine Meier, première transsexuelle à confesser sa particularité au sein de l’armée suisse. « L’armée est une organisation ni masculine, ni féminine, mais une mission » a déclaré l’ex-soldat devenu cantinière. Assez de poilus et de barbus baraqués… Les combattants de Daesh seront vaincus psychologiquement. La grande Zaza larguée sur un campement de djihadistes peut causer des dégâts irréversibles sur le moral des troupes. L’incertitude de genre plonger l’islamiste dans un abîme de perplexité. Voiler la prisonnière ou la priver de son rasoir pour qu’elle se laisse pousser la barbe ? Ou bien encore ne lui poser qu’un demi-niqab ? Face à des dilemmes de ce niveau de difficulté, des drapeaux blancs seraient bientôt hissés aux fenêtres des immeubles d’Alep. La capitulation par la zizanie des genres.

Mais ne sombrons pas dans des clichés d’un autre âge, la guerre moderne se gagne aussi face à des écrans, aux commandes de drones, dans des QG débarrassés de toute nécessité de virilité. Et peu importe si le capitaine lance un « Oh la vilaine ! » après avoir aperçu un kamikaze au volant d’un camion filmé par une caméra infra-rouge.

L’introduction de notions hors sujets semble gagner la société. Hétérosexuel, homo, trans ou eunuque ne détermine en rien une compétence. Au pays de la logique et de l’efficacité, il paraissait naturel que des métiers requérant une certaine force physique échoient à des êtres humains musclés, voire virils, et ceux nécessitant des mains aux doigts longs et fins à des personnes minces et fines comme le sont par exemple – mais je m’en excuse par avance – de nombreuses femmes.

Ce à quoi il convient d’ajouter qu’il n’a jamais été jugé incongru que des hommes aux doigts de fée s’adonnent à des travaux de couture et qu’il ne sera pas choquant de voir une dame charpentée manier la tronçonneuse. La nature spontanée de chacun n’a besoin d’aucune incitation à pratiquer telle ou telle activité. La maison Chanel n’a jamais publié d’annonce stipulant qu‘elle recherchait un créateur homosexuel. L’appel à une ouverture à tous les genres pratiqué par l’armée suisse est symbolique d’une société qui a perdu de vue la réalité du monde. Les complotistes auront dès lors beau jeu d’imaginer un sombre projet dissimulé derrière cette volonté de dévirilisation d’un secteur dévolu au combat.

Jany Leroy

image_pdf
0
0

18 Commentaires

  1. ne retournez pas le couteau dans la plaie, svp, J’ai suffisamment honte comme cela. Mais les armée sont le reflet des sociétés qui les forment, n’est-ce pas? C’est d’autant plus vrai pour une armée de milice

  2. Les suisses peuvent recruter tout ce qu’ils veulent dans leurs armées et même des poissons rouges. La neutralité légendaire de la Suisse a ses origines dès 1815.

  3. ET ALORS comme pour l armee us 3 SOLDATS GENRE INTENDANCE LOGISTIQUE POUR UN COMBATTANT VOIR REGIMENTS DE TIREURS D ELITES RUSSES FEMMES

  4. Je revendiquais, il y peu, que les cimetières militaires comprennent 50 % de Femmes…
    Pardon ! J’avais oublié le « carré » LGBT !

  5. Dans l’antiquité, les femmes en avaient tellement marre des déviations sexuelles des hommes, qu’ils fussent mariés ou non, ils pratiquaient tous allègrement l’homosexualité et la pédophilie.
    Elles ont organisé une castration des attributs des statues masculines. Le message était clair : assez de sexe, assez de déviations, de perversion, de nudité, car les sportifs se baladaient nus, pratiquaient leurs sport nus, s’exhibaient. Il faut arrêter de dire que ça « faisait partie des mœurs » et nier que le vice, la dépravation et la perversion n’existent pas.
    Ce genre de pseudo morale bien gauchiste convient aux dépravés et vicieux en tout genre.

  6. La dégradation et la perversion de la société poursuit allègrement son chemin.
    C’est Satan qui est jubile !
    Et que dit l’hérétique vaticaniste à Rome ? Nous aimerions bien savoir ce qu’il en pense…

    • « Et que dit l’hérétique vaticaniste à Rome ? »

      Rien car Satan l’ habite (sic)

  7. Une armée qui privilégie plus le « fion » que la forme !
    Seront -ils (elles) habillées de tenues de camouflage moulants pour séduire l’ ennemi .?
    La Suisse veut -elle concurrencer le Sodomistan français en dégénérescence ?

  8. « L’appel à une ouverture à tous les genres pratiqué par l’armée suisse est symbolique d’une société qui a perdu de vue la réalité du monde. »
    Tout est dit.
    Et là, on comprend que le problème n’est pas l’armée suisse ni la Suisse, mais le monde occidental qui est en plein naufrage.

  9. Si le bon sens paysan fout le camp en Suisse comme cela s’est produit en France après 1945, c’est la fin des haricots

  10. Vaut-il mieux un transgenre Suisse pour défendre son pays ou des petits Français qui tombent dans les pommes au bout de 10 minutes debout au soleil ?

    • La question ne se pose même pas, tant il est vrai que l’un comme l’autre sont appelés à finir dans les poubelles de l’Histoire à brève échéance.

    • Après 40 années passées au service des armes de la France, je me fais la même réflexion que vous… Les couleurs et les cérémonies, j’en ai vécu des milliers, tant par -20° sous la neige qu’à +35° au soleil, et jamais de chute. Les tablettes et autres téléphones rendent le cerveau mou, et l’équilibre précaire…

    • Il vaut mieux un petit français de souche qui défendra son pays sans tomber dans les pommes !

  11. je miserai plus sur l’armée suisse que sur celle des autres pays ouest-européens pour me défendre!

  12. il faudrait que l’armée suisse complète son ouverture en demandant des antimilitaristes, des objecteurs de conscience. (sourire)

    • Les Grecs ne connaissaient ni fausse pudeur,ni tabous sexuels,en quoi ils étaient supérieurs à nous.Leur mythologie évoque les guerrières Amazones,et le bataillon sacré de Thebes,exclusivement constitue de couples homosexuels, était réputé pour sa valeur au combat.Les transgenres ,enfants d’Hermes et d’Aphrodite,censés posséder des pouvoirs surnaturels,étaient voués à certains cultes.Les fantaisies de la nature et la diversité des goûts ne datent pas d’hier,il serait bon de s’en souvenir

Les commentaires sont fermés.