L’arnaque de la mobilisation médiatique pour la liberté d’expression…

Publié le 30 septembre 2020 - par - 10 commentaires - 1 026 vues

Par Éric Delcroix, juriste, essayiste et écrivain ♦ La grande presse française s’est unie pour publier un appel intitulé Ensemble défendons la liberté. Une « Lettre ouverte à nos concitoyens » en faveur de la liberté d’expression qui a notamment été publiée dans le Figaro, sur une page entière (page 5), le 23 septembre. Or, cette publication est intervenue 5 jours après l’incarcération, à la prison de Fleury-Mérogis, de l’écrivain et essayiste Hervé Ryssen pour délit d’opinion (loi Pleven). Une négation de la liberté d’expression, tue par cette même grande presse, si prompte à défendre la légitime liberté de Charlie Hebdo, d’ailleurs à l’origine de l’appel.

Quand L’Humanité subjugue le Figaro

Le texte d’Ensemble défendons la liberté cite, dans sa solennité incantatoire, les articles 10 et 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 insérée dans le préambule de la Constitution. Je vais faire de même ici mais, en soulignant (caractères gras) ce qui est important pour comprendre le propos révolutionnaire pour ce qu’il est et qui ne garantit rien à personne…

Article 10 : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi. »
Article 11 : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

En d’autres termes, la Déclaration de 1789 – quelque peu brouillonne il est vrai, ne sachant pas trop qui est homme et qui est citoyen, ce qui est droit naturel et ce qui est nomocratie (c’est-à-dire la toute-puissance de la loi formelle écrite) – est ici parfaitement adaptable à la sauce stalinienne qui fut si chère à l’Humanité, autre cosignataire…

De l’incantation révolutionnaire de 1789 à la Terreur

Naïf Figaro, dont les rédacteurs ne savent plus lire un texte pour ce qu’il dit et non pour son prestige historique et idéologique… Car, enfin, que reste-t-il de la liberté d’opinion, si elle ne doit pas « troubler l’ordre public établi par la loi » ? Que reste-t-il de la liberté d’expression « sauf à répondre de l’abus… dans les cas déterminés par la loi » ?

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen ne garantit rien ici quant aux libertés qu’elle déclame, laissant la loi imposer n’importe quoi. Pas une ligne qui puisse froisser les mânes de Staline.

Qu’attendent nos faiseurs d’opinion pour faire litière d’une Déclaration qui ne contient rien de tangible, hormis ses articles 7 et 17 ?
Le premier interdit la rétroactivité des lois, principe sur lequel la justice et le législateur s’assoient depuis le procès Barbie et la loi Taubira (2001), qui fait rétrospectivement de la traite négrière transatlantique un crime contre l’humanité.
Le deuxième proclame, quant à lui, simplement le droit de propriété.

Voilà pourquoi, comme Hervé Ryssen aujourd’hui, on peut être jeté en prison pour délit d’opinion, dans le respect littéral des droits de l’homme, comme on peut l’entendre à L’Humanité, avec la complaisance confraternelle du Figaro. Et pourtant les rédacteurs d’icelui devraient savoir qu’historiquement, derrière les droits de l’homme nous eûmes la Terreur…

Comme le disait Soljenitsyne, il se peut que le mensonge l’emporte, mais il ne doit jamais passer par nous !

Éric Delcroix 

https://www.polemia.com/larnaque-de-la-mobilisation-mediatique-pour-la-liberte-dexpression/?

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
POLYEUCTE

(Autant les articles sont lisibles, autant les commentaires le sont moins. Déjà dit !)
Ceux-là mêmes qui sont subventionnés pour dire “normalement ” la Vérité ?
Voilà que les Censeurs s’offusquent de leur propre Censure !!! Un Comble !

Rems

Bien vu ! tout cela est un énorme mensonge ! Liberté pour H Ryssen, Le lay,, Dieudo,, Soral, Reynouard etc etc……

Martel

Et la corde pour macron, ses donneurs d’ordres et ses sbires !!

Juste une mise ô point

Et Zemmour qui pourtant dit vrai…
Les MNA sont une plaie pour la société, ont un coût véritablement faramineux qui nous est d’ailleurs caché et enfin remplissent quotidiennement les colonnes de faits divers, il suffit de savoir lire !
Je ne comprends même pas qu’on puisse essayer de le museler, surtout après le coup (l’attentat) du petit paki qui fait semble t’il mouiller copieusement de la raie, tous nos journa-lopes affiliés “système”!
Tiens ça me rappelle les vieilles histoires de l’adam’s club, tous ces pédalos en transe avec des MNA (mais les vrais ceux là) !

Castor485

Je croirai à la sincérité de tous ces journaux le jour où ils publieront tous et en même temps les caricatures de Charlie Hebdo.

Joël

La liberté d’expression…selon la gauche :
Geoffroy de Lagasnerie, sociologue : “Je suis contre le débat. Il faut rétablir la censure pour que les idées justes prennent le pouvoir sur les idées injustes” (MàJ : La maire de Paris juge cela “inspirant”)
https://www.fdesouche.com/2020/09/30/geoffroy-de-lagasnerie-sociologue-de-gauche-je-suis-contre-le-debat-il-faut-retablir-de-nouvelles-formes-de-censure-dans-lespace-public-pour-que-les-idees-justes-prennent-le-pouvoir-sur/

Hagdik

Cette pauvre merde coco-fasciste vient de commettre une erreur : nous montrer en clair la réalité de ce que la gauche appelle la liberté.
Les fascistes communistes sont aux manettes partout et ils dirigent absolument tout en faisant croire au peuple que ce sont les vilains patrons pleins de fric qui les spolient..
Ils ont lu Orwell et ils ont mis en pratique. Ça commence dès le petite école et ça ne vous quitte plus jusqu’au cercueil, chaque jour vous recevez la dose de propagande par tous les moyens audiovisuels possibles.
Nous n’en sortirons pas par la discussion ou les urnes. La démocratie est morte.

François Desvignes

Vous voulez savoir pourquoi la république, c’est de la merde ?

Parce que l’article 10 de la DDH n’a jamais empêché Cassen ou Ryssen d’être condamnés pour ce qu’ils pensaient

Alors que ce même article 1 aurait du interdire l’islam en France, cette religion étant de bout en bout contraire à notre ordre public.

La république fait ainsi de Cassen et Ryssen des bandits
Et protège une religion dont le premier sacerdoce est de nous égorger

Au nom du même article : l’article 10

François Desvignes

Excellentissime article !

la plus grosse atteinte à la non rétroctivité de la Loi, ce furent les Lois de Nuremberg qui ont requalifié des crimes de guerre en “crimes de l’humanité” (parce que sur le terrain des crimes de guerre, les nazis n’avaient commis…. aucun crime !).

Le crime “humanitaire” c’est un crime qui permet de condamner n’importe qui, ayant assisté à un crime collectif…,.uniquement parce qu’il pense mal.

Ceci pour dire que le délit d’opinion, peut être un crime parce que de toutes les infractions si c’est la moins punissable c’est celle que le pouvoir craint le plus : qu’on ne pense pas comme lui.

Par ex, Ryssen ne pense pas que le lobby juif mérite le pouvoir qu’il s’est arrogé avec son chantage à la shoah

patphil

que raoult la ferme disait conhbendit
censure totale de l’article du professeur toussaint dans un journal parisien
zemmour condamné pour avoir dit encore une vérité sur l’islam
quelle belle démocratie

Lire Aussi