L’art de la comparaison vu par Olivier Faure

L’ART DE LA COMPARAISON VU PAR OLIVIER FAURE

Le ci-devant Olivier Faure, pur produit de la République et du Parti socialiste, vient de nous en communiquer une bien bonne* : prétendant répondre à un propos d’Éric Zemmour, il compare les 200 000 Français expatriés en Afrique peuplée de plus de 1 000 000 000 d’habitants, avec les 6 000 envahisseurs débarquant dans l’île italienne de Lampedusa, peuplée de 6 000 personnes. Lesquels envahisseurs ne sont pas les premiers à débarquer dans cette île de la Méditerranée. Olivier Faure compare donc aussi 6 000 quêteurs d’aide soi-disant humanitaire, subventions, assistance et autres gratuités, avec 200 000 travailleurs ou retraités aisés – les aventuriers n’existant plus – apportant leur savoir-faire, leurs dépenses enrichissant les pays dans lesquels ils résident, travaillent, etc.

Notons aussi que les travailleurs français présents là-bas le sont souvent par nécessité technique pour des compétences introuvables sur place. Oh certes, il se trouve quelques opportunistes pour prétendre que la France manquerait de travailleurs pour certains métiers particuliers dans le bâtiment, l’hôtellerie, l’événementiel, la sécurité… Quand y aura-t-il des formations spécifiques, des salaires et conditions de travail décents dans ces professions une fois les compétences et diplômes acquis ? Où est le plan gouvernemental, qui pourrait être proposé par Olivier Faure, pour remédier à cette situation réelle ou supposée ? Ces migrants entrant illégalement dans notre pays seraient-ils opportunément qualifiés, compétents et disponibles pour ces métiers soi-disant boudés par les Français ? Seraient-ils légitimes à exercer la profession de vigile pour surveiller et fouiller les Français alors que les terroristes sont le plus souvent d’origine extra-européenne ? En quoi 6 000 envahisseurs arrivant d’un seul coup avec des centaines de bateaux formant une flottille digne du Camp des Saints** seraient-ils comparables avec une infime minorité de gens vivant normalement et légalement de leur travail ou de leur retraite ? En quoi ces envahisseurs en surnombre exponentiel, consommant des choses forcément payées par quelqu’un d’autre puisque ce n’est pas par eux, seraient-ils comparables avec le travail produit, les impôts et les achats payés par ce petit nombre de Français en Afrique ? Il est vrai qu’Olivier Faure a la comparaison édifiante.

Dans un récent communiqué*** à propos du viol ignoble de Mégane à Cherbourg (dont les médias ont mis longtemps à nous concéder juste le prénom) il n’a pas eu un mot pour la victime, mais s’est insurgé contre la stigmatisation du bourreau qu’il a qualifiée de raciste (la stigmatisation, pas le bourreau). Mais les violeurs en général et celui-là en particulier ne se prénomment pas « Francis, Michel, Émile, Guy ou Patrice » comme il le cite dans son communiqué. Donc pour Olivier Faure, une Française ignoblement violée et torturée n’est pas digne de son intérêt puisqu’il n’en a rien dit, mais 200 000 Français vivant banalement dans l’immense Afrique interpellent sa singulière équation, lui faisant oublier que les 6 000 envahisseurs actuels de Lampedusa font partie des millions d’individus déferlant depuis des années sur l’Europe.

Il y a là de quoi s’inquiéter de ces singulières comparaisons, où l’idéologie la plus aveugle semble confiner au crétinisme pathologique, d’autant plus qu’Olivier Faure n’est pas le seul dans ce cas, comme le démontrent les récents propos des dirigeants de l’extrême gauche mondialiste, immigrationniste, réchauffiste et islamo-compatible. Mais là on est en présence d’un membre du Parti socialiste, la vitrine paisible de la gauche-caviar-couscous héritière de la Révolution des francs-maçons, des paresseux et des jaloux. L’un des partis du centrisme mou laissant faire tout et son contraire, abandonnant la France et les Français en profitant des avantages d’une sinécure politique où l’on brasse du vent sans se mouiller. Un parti de tièdes ayant participé à développer cet état d’esprit tolérant où tout serait acceptable, où il ne faudrait pas porter de jugements de valeurs – alors que toute la vie est faite de cela – où tout serait justement équitable, justifiable et comparable.

C’est à force de se contenter de cette misère intellectuelle et morale que la France est devenue ce qu’elle est aujourd’hui et que l’on peut tenir de tels propos, faire de telles comparaisons, sans provoquer une avalanche de réactions aussi indignées que salutaires. Olivier Faure a donc sans doute encore une longue carrière politique devant lui, bien au chaud parmi ses collègues de la bien-pensance formant cet arc républicain excluant les patriotes et les gens de moindre bon sens.

Daniel Pollett

* https://www.fdesouche.com/2023/09/17/une-invasion-migratoire-a-lampedusa-eric-zemmour-le-pense-pour-une-ile-denviron-6-000-personnes-olivier-faure-lui-retorque-quil-y-a-200-000-expatries-francais-en-afrique-et-son/

** Ainsi présenté sur le site Amazon :

https://www.amazon.fr/Camp-Saints-pr%C3%A9c%C3%A9d%C3%A9-Big-Other/dp/2221123964

” Dans la nuit, au midi de notre pays, cent navires se sont échoués, chargés d’un million d’immigrants. Ils viennent chercher l’espérance. Ils inspirent la pitié. Ils sont faibles… Ils ont la puissance du nombre. Ils sont l’Autre, c’est-à-dire multitude, l’avant-garde de la multitude. À tous les niveaux de la conscience universelle, on se pose alors la question : que faire ? Il est trop tard.
Paru pour la première fois en 1973, 
Le Camp des Saints, qui est un roman, relève en 2011 de la réalité. Nous sommes, tous, les acteurs du Camp des Saints. C’est notre destin que ce livre raconte, notre inconscience et notre acquiescement à ce qui va nous dissoudre.
C’est pourquoi, en guise de préface à cette nouvelle édition, dans un texte intitulé 
Big Other, j’ai voulu, une dernière fois, mettre un certain nombre de points sur les i.”
J. R.

*** https://www.fdesouche.com/2023/08/12/viol-barbare-de-cherbourg-olivier-faure-ps-aborde-laffaire-dans-un-tweet-ce-dernier-ne-comporte-aucun-mot-pour-la-victime-dans-le-coma-mais-sinsurge-dun-racisme-decoulant-du-profil-du-viole/

image_pdfimage_print
17

11 Commentaires

  1. on doit assimiler maintenant les politiciens et journalistes à des prostituées qui suivent les directives de leurs maquereaux. si d’aucuns les considèrent encore comme issus d’une normalité Civilisationnelle j’ai mme pas envie de discuter avec eux.

  2. si je suis en exil en Afrique c’est pour la raison suivante : minuscule retraite 600e et également le ras le bol des discours des politiciens/journaleux qui m’ont pourri la vie depuis 1980 ! Ayant moi même été manipulé par les histoires de sans papiers ” st Bernard 1996 , ces migrants clandestins qui “vivent mal en brousse et dévoré par les lions et autres moustique” j’ai découvert un pays finalement pas si pauvre , très agréable à vivre mais dont la fécondité infantile frôle le suicide collectif ….bref l’occident par imbécilité fabrique chaque jours de nouveau clandos en les accueillant !!!

  3. on dit que “comparaison n’est pas raison” mais chez cet islamo-marxiste il faut dire comparaison est stupidité

  4. Ce type ‘résonne’ comme une cloche c’est un bon connard socialaud infecté d’idéologie ravageant tout ce qu’elle approche et donc forcément incapable d’un quelconque raisonnement logique pour trouver des vertus à ce qui n’est qu’une escroquerie dont on mesure les résultats partout ou elle se répand.

  5. Bon, il y a juste une erreur dans les chiffres, c’est 11 000 clandestins pour 6 000 habitants soit presque le double de la population locale. C’est pourquoi la comparaison du faure est inepte.

  6. Olivier FauX ou Olivier GAUCHI serait plus approprié pour parler de cet énergumène de la société incubée par Hollande, société et idéologie qui est morte avec la reddition électorale du susnommé, au suffixe suggéré en “ouille” ! ( Dans le même tonneau, ils subissent la même marinade ! )

  7. bravo pour la défense des travailleurs français, ce gars a l’art de se tirer une balle dans les deux pieds, on verra le score du ps aux européennes

  8. Un article bien envoyé !
    A bien imprimer et à bien envoyer concrètement par la poste à l’adresse officielle d’olivier Faure :
    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/deputes/PA609332
    Cliquer sur l’icône PDF en fin d’article pour imprimer les 4 pages de l’article en deux feuilles recto-verso 1-2 & 3-4.
    Parce que tant qu’Olivier Faure ne se prendra pas une avalanche de courriers incendiaires sur la tête il continuera à croire que l’on gobe ses âneries et s’estimera fondé à continuer à nous saoûler avec son insondable stupidité.

Les commentaires sont fermés.