L’ascenseur des 4 %, l’idée force de l’Élysée

hollande-et-les-ingratsSi Michèle Cotta écrit : « L’expérience sert en politique » sur Le Point.fr, un socialo-communicant de l’Élysée, Gaspard Gantzer, a montré toutes les limites du concept en devenant la risée des réseaux sociaux. Une première évidence, ce Gaspard Gantzer a enlevé toute crédibilité à la communication politique socialiste.

Derrière l’humour allégué, la nullité et l’impertinence de la communication de l’Élysée sont aujourd’hui une certitude ! Hollande peut-il espérer ainsi convaincre de la nouveauté de son offre politique ? Hollande est seul face à la communication nulle de Gaspard Gantzer. Il est clair que l’Élysée a déjà perdu la bataille de la com’ où, le plus habituellement du monde, le plus élémentaire bon sens est absolument exclu.

Une certitude à propos de cette communication politique socialiste impertinente et bâclée, qui se situe parmi les plus imprécises et les plus mal assurées. Elle témoigne de l’incompétence et de l’amateurisme de l’État-PS qui n’a rien appris par le fait de l’expérience concrète bâclée dans l’exercice du pouvoir socialiste.

Voilà bien le bilan consternant de Hollande à l’Élysée et de son son action social-révolutionnaire.

Aziz Zemouri écrit sur Le Point.fr : « Gaspard Gantzer, risée des réseaux sociaux. Le communicant de l’Élysée compare les rares soutiens du président de la République aux 4 % de Français qui avouent avoir déjà fait l’amour dans un ascenseur« .

« Qu’est-ce qu’on rigole à l’Élysée ! Cette fois, au moins, on ne voit pas Gaspard Gantzer, le jeune patron de la communication (de Hollande à l’Élysée), en train de fumer un joint ! Images à l’appui, il établit un parallèle entre les 4 % de citoyens qui, selon les sondages, soutiendraient encore François Hollande et les 4 % des Françaises et Français qui auraient déjà fait l’amour dans un ascenseur« .

De là à penser que Hollande rêve encore de retrouver l’amour de ses électeurs disparus pour voir sa cote monter dans les sondages, comme dans un ascenseur, il semble que la communication humoristique de Gaspard Gantzer ne va pas beaucoup l’aider.

« Ceux qui croient que les 4 % pro-Hollande et les 4 % d’amoureux en monte-charge ne font qu’un n’ont rien compris (au) message du communicant… pour (en) démontrer l’absurdité » (c’est-à-dire démontrer toute l’impertinence et la nullité de la communication de Hollande à l’Élysée).

« On approche de la communication de caniveau« , s’indigne un sénateur proche du président. Ce n’est pas l’avis de Julien Dray, un des derniers groupies du locataire de l’Élysée… « Ça n’a ni tête ni queue ! » rétorque un internaute… « Il n’a pas fait dans l’ascenseur social en tout cas« , commente un autre… »

On comprend pourquoi « Après avoir été le meilleur soutien de François Hollande, Manuel Valls prend de plus en plus de champ et prépare son éventuelle candidature« , écrit Emmanuel Berretta sur Le Point.fr !

Il semble que le « Sauve-qui-peut » des rats socialistes fait qu’ils ont commencé de quitter en masse le pédalo de Hollande en perdition : « L’Élysée une vaste cour de récré (et) une communication de caniveau« .

Dans le même temps, on apprend que « Pierre Laurent (qui) plaide pour un ralliement au candidat de la France insoumise va proposer au Parti communiste de soutenir Mélenchon pour 2017 » ! (Le Point.fr)

Voilà enfin une nouvelle qu’elle est bonne. Comme les élus socialistes ont déjà prévu d’augmenter leurs indemnités de licenciement sur le dos des contribuables, les législatives seront à suivre de très près !

« Après plusieurs mois d’atermoiements, ce revirement ne surprend qu’à moitié. Le secrétaire national du PCF Pierre Laurent va proposer à son parti de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle. Il a annoncé la nouvelle à la presse à la veille d’une conférence nationale du parti.

« Deux options seront soumises au vote lors de cette conférence : celle d’un soutien à Jean-Luc Mélenchon et celle d’une candidature PCF. La décision finale appartiendra aux adhérents du PCF appelés à se prononcer a priori fin novembre… « On est d’accord sur le fait que l’on connaît une crise de la gauche qui appelle des réponses de type nouveau (il faut créer) le dialogue nécessaire entre les forces politiques » a déclaré Marie-Pierre Vieu, chargée des relations extérieures du PCF.

Marie-Pierre Vieu assure que « le PCF continuera de développer ses propres arguments« .

Et « le vote du PCF n’empêchera pas le parti de continuer à rechercher les voies du rassemblement le plus large possible de la gauche anti-austérité ».

Pendant ce temps-là, Romain Gubert écrit sur Le Point.fr : « Cherchez l’erreur : en près de 3 heures, les candidats à la primaire ont beaucoup parlé (de) « Bayrou plutôt que Bruxelles » et oublié de parler de l’Europe et du monde… L’Union européenne après le Brexit ? La réforme de la Banque centrale européenne (BCE) ? Le fonctionnement de la Commission ? Les frontières ? Le gouvernement économique européen ? Nos rapports avec l’Allemagne ? Pourquoi les Allemands sont-ils plus compétitifs ?

« Peu importe, il fallait d’abord débattre du sort de François Bayrou… »

Cela n’empêchera pas Marine le Pen de prospérer dans les sondages… Une femme à l’Élysée ! C’est une femme, Marine le Pen, qui devrait remplacer avantageusement dans quelques mois Hollande à l’Élysée.

Grâce à Marine Le Pen, ce sera la première fois qu’une femme occupera « en mieux » cette fonction.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

2 Commentaires

  1. « Romain Gubert écrit sur Le Point.fr:«Cherchez l’erreur: en près de 3 heures, les candidats à la primaire ont beaucoup parlé (de) «Bayrou plutôt que Bruxelles» et oublié de parler de l’Europe et du monde… L’Union européenne après le Brexit? La réforme de la Banque centrale européenne? Le fonctionnement de la Commission? Les frontières? Le gouvernement économique européen? Nos rapports avec l’Allemagne? Pourquoi les Allemands sont-ils plus compétitifs? »
    .
    Pourquoi en parleraient-ils ?… vu qu’ils n’ont pas l’intention d’y changer quoi que ce soit!
    Il est évident, Thierry (et Romain), que cela ne leur effleure même pas l’esprit d’en parler. Combien coûte un pain au chocolat, déjà ?

  2. Donald a apprivoisé la mégère Clinton. Un espoir pour Mme Le Pen qui n’est pas une mégère. Le populisme a de l’avenir. A paraître bientôt un livre qui traite de ce sujet : « Tant pis pour la VIe République ».

Les commentaires sont fermés.