L’assassin de Samuel Paty n’a fait qu’imiter le beau modèle Mahomet

Publié le 20 octobre 2020 - par - 6 commentaires - 1 229 vues
Traduire la page en :

Combien faudra-t-il encore d’assassinats islamistes pour que les yeux de nos dirigeants s’ouvrent enfin sur une réalité que l’on n’a pas voulu voir pendant des décennies au nom du fameux « pas d’amalgame » ?
« L’intégrisme n’est pas la maladie de l’islam. Il en est l’intégralité » affirme l’islamologue Anne-Marie Delcambre. Pour le poète Kabyle Ferhat Mehenni « l’islam c’est l’islamisme au repos, et l’islamisme c’est l’islam en action. C’est une seule et même affaire. L’un et l’autre se réclament d’un seul et même Coran ».

Le vrai musulman est celui qui applique à la lettre les préceptes du Coran et des hadiths. Et le moins qu’on puisse dire c’est que le livre sacré des musulmans ne fait pas dans la douceur. Bien au contraire il incite les croyants au terrorisme, à la duperie et au djihad. Nombre de ses versets sont xénophobes, racistes, criminels et moralement inacceptables. Ils sont juridiquement condamnables dans une démocratie respectueuse des libertés fondamentales.

Dans son livre « Musulmans vous nous mentez »*, Hubert Lemaire s’est livré à une étude détaillée du livre d’Allah. Il a relevé que le mot supplice est employé 12 fois. Le verbe tuer et ses conjugaisons 65 fois. Aux mécréants le feu de l’enfer est promis 150 fois. La palme revenant au terme châtiment utilisé à 355 reprises. A l’inverse, le verbe aimer n’a pas sa place dans le Coran. Allah n’est jamais Amour, même pour ceux qui combattent en son nom.

Pour Winston Churchill, comme pour de nombreux auteurs  « le Coran est un livre plus redoutable, plus malsain, plus destructeur et beaucoup plus dangereux que ne l’a été le livre-bible des nazis « Mein Kampf ». L’ouvrage écrit par Hitler est interdit en France. Il est un best-seller dans les pays musulmans !

L’exemple de Mahomet
Le jeune Tchétchéne qui a exécuté Samuel Paty vendredi dernier à Conflans-Sainte-Honorine en le décapitant n’a fait que suivre l’exemple de Mahomet qui trancha lui-même la tête des hommes d’une famille juive qui lui était fortement opposée dans un fort de Khaybar (Baladuri, Livre des conquêtes, 27 et 24).

Des sources musulmanes rapportent qu’il est également responsable de l’extermination en une seule journée de 600 à 900 juifs de la tribu des Banu-Qurayza de Yathrib, la future Médine. Des enfants jusqu’aux vieillards tout le monde fut exécuté au couteau par égorgement jusqu’à la décapitation. L’égorgement et la décapitation sont d’ailleurs légitimés par les versets coraniques qui en fixent le mode opératoire. Quel exemple, quel encouragement pour tous les djihadistes !

Si la sauvagerie de l’exécution du professeur d’histoire-géo qui avait donné un cours sur la liberté d’expression est insupportable à nos yeux d’occidentaux, elle n’est pas une première en France. Le 26 juin 2015, Hervé Cornara, un chef d’entreprise de 54 ans, avait été décapité à Saint-Quentin-Fallavier(Isère) par un de ses employés radicalisé et sa tête accrochée à un grillage. L’année précédente, en Algérie, c’est l’infortuné Hervé Gourdel qui avait subi le même funeste sort. Tout comme les moines de Tibhérine dont seules les têtes ont pu être retrouvées.
A trois semaines d’intervalle, et alors que le procès des complices des tueurs de Charlie Hebdo se poursuit, les islamistes viennent nous rappeler que le combat pour la défense de nos libertés et de nos valeurs est une priorité. Qu’il ne faut rien céder dans aucun domaine. Tout accommodement avec les pratiques de l’islam est pris pour un aveu de faiblesse. Toute concession est une compromission.

Totalitarisme politico-religieux
Nous sommes en guerre avec un ennemi qui veut nous dominer et nous imposer sa loi. Les plus hautes autorités de notre pays paraissent en avoir pris conscience. Mais il faudra plus que la fermeture de quelques mosquées et la dissolution d’associations plus ou moins proches de la mouvance islamiste pour lutter contre ce totalitarisme politico-religieux.

Il faut que la main lourde de la République s’abatte sur nos ennemis et les terrasse. La tâche ne sera pas aisée. Tant de mauvaises habitudes ont été prises au niveau des communes, des syndicats ou des partis politiques qu’un sérieux ménage sera nécessaire! Un sursaut collectif s’impose si nous voulons garder notre façon de vivre fasse à des gens qui nous haïssent pour ce que nous sommes.
« Pas une minute de répit pour les ennemis de la République » a claironné Gérald Darmanin. Pour le ministre de l’Intérieur « il faut que la sidération change de camp ! ». De belles paroles qu’il faudra désormais traduire en actes. Ce qui ne sera pas facile. Notre arsenal juridique est parfaitement inadapté à une situation de crise telle que celle que nous connaissons. Toute décision gouvernementale étant susceptible d’être retoquée par le conseil d’Etat ou le conseil constitutionnel.

Faut-il modifier notre constitution ? L’option est sur la table. Une chose est d’ores et déjà acquise, la fameuse loi sur le « séparatisme » dont Emmanuel Macron a vanté les mérites au début de ce mois va devoir être complétée et renforcée face aux derniers tragiques événements.

Alain MARSAUGUY
*Editions Riposte Laïque, 2015, 16 euros

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
VORONINE

Je ne me fie pas trop à MOUSSA pour passer de la parole aux actes ….

DANY BARTHOUIL

pourquoi changer la Constitution ? Nous sommes face à un ennemi , c’est tout! donc tirer à balles réelles quand il y a attaque, expulsion des musulmans , pas d’islam chez nous ! Que l’Armée agisse! ils nous ont déclaré la guerre , très souvent et très clairement ! C’est une 2ème guerre d’Algérie ! ça se passe de la même manière !!…Que l’Armée s’en occupe !

Caravage

…..Ouai bof l’appareil légal Islamocollabo s’est déjà mis en marche, l’immonde parent d’élève MUSULMAN et débile qui a déversé son fiel Inepte sur l’Enseignant massacré a dormi chez lui cette nuit et peut être que le Grizli de la Place Vendôme ira bientôt lui rendre une petite visite pour savoir si tout va bien,s’il a bien dormi, s’il a été bien traite s’il veut un soutien psychologique ou une indemnité !
Cette ordure devrait être au milieu de la Méditerranée en route vers les côtes du Maghreb ..oui mais il faut l’accord de x ou y pour le faire …..à ce rythme ils ont de beaux jours devant eux et nous des craintes à avoir.

labellejardinière

Moussa Darmanin ferme (pour 6 mois) la mosquée de Pantin, car son imam a “retweeté” la vidéo avec laquelle le père d’élève appelait (à mots à peine couverts) à venger le “Prophète”, ayant renseigné sur les activités hautement “mécréantes” du prof Paty en cours d’éducation civique.
Derrière cela, ce sont aussi les prêches violents et haineux de la France, qui sont en cause.
On cherche des responsables au “terrorisme”…
Mais la réponse est toute simple ! Ces prêches ne sont que des piqûres de rappel des instructions coraniques, sans ambigüité : “Tuez-les tous” (les “associateurs”) !
Le responsable, en 2020, comme depuis 1400 ans, de tous les crimes, innombrables, de l’islam, c’est le Coran, “incréé”, dicté au chamelier analphabète par Allah…
Moralité : il faut interdire le Coran… Hum…

Laure

Si nos lois ne sont pas adaptées, changeons .nos lois.

patphil

ou faisons au moins comme les chinois qui ont expurgé du coran les versets assassins, seuls l’édition chinoise est autorisée
en france le coran serait donc un feuillet d’une vingtaine de pages si on suivait la loi anti haine, anti misogynie, anti ceci et cela

Lire Aussi