L’assassin s’appelle Yassine Salhi : Valls, toujours pas de problème avec l’islam ?

Publié le 27 juin 2015 - par - 3 943 vues

VallsvoileeAppel-a-commettre-des-attaques-en-France

On sait que le ramadan a tendance à rendre irritables ceux qui le suivent, or c’est une journée de ramadan particulièrement agitée aujourd’hui puisque l’EI a revendiqué un premier attentat suicide ayant fait treize victimes qui a eu lieu contre une mosquée chiite au Koweït,  tandis qu’un deuxième attentat a eu lieu sur la plage d’un hôtel tunisien faisant au moins 27 morts, et enfin un troisième sur notre sol, à l’usine Air Products de Saint-Quentin-Fallavier dans l’Isère, usine dont le président, comme nous l’apprend le site Jihad Watch, est lui-même un chiite d’origine iranienne. Jihad Watch rappelle que l’Iran soutient le régime de Bachar Al-Assad qui lutte contre les militants sunnites de l’EI.

Or, par un curieux hasard, l’auteur de l’attentat de l’usine de gaz, Yassin Salhi, se déclare lui-même membre de l’Etat Islamique.

Ce matin, aux environs de 10 heures, une voiture avec à son bord deux personnes a fait irruption dans la société en faisant du rodéo et en percutant des bonbonnes de gaz, provoquant une forte explosion suivie d’un incendie, même si les faits semblent encore assez confus en l’état.

Le principal suspect, arrêté peu après alors qu’il brandissait deux drapeaux islamistes, se revendique de Daesh. Plusieurs victimes seraient à déplorer.

Un corps décapité a été retrouvé sur les lieux, ainsi qu’une tête portant des inscriptions en langue arabe plantée sur une grille de l’usine. Le corps aurait pu être déposé là avant l’explosion, dans le cadre d’une mise en scène, selon le Parisien.

Afin de parer à toute stigmatisation éventuelle, le ministère de l’Intérieur s’est empressé de dédouaner l’EI en affirmant que « aucun élément ne corrobore pour l’instant l’implication de Daesh », alors que selon le site 20 Minutes, « des témoins ont entendu (le ou les assaillants) se revendiquer du groupe Etat islamique ».

Cazeneuve-et-les-jeunes-de-syrie

On ne s’étonnera pas de la prudence de Cazeneuve, lui qui avait promis ces jours-ci d’aller rompre un maximum de jeûnes, lui qui s’apprête à mettre à disposition des musulmans des fascicules leur permettant de contourner la loi de 1905, lui qui avait déclaré « aux jeunes qui partent en Syrie, je veux dire qu’il y a mille combats à mener dans la République, pour la France ». Sans oublier la prophétique promesse de Valls de « solidifier » l’islam en France. Voilà où nous mènent ces irresponsables et déliquescents dirigeants. En France socialiste, on coupe des têtes, comme au plus fort de la Révolution. Sans doute est-ce cela le fameux esprit républicain auquel il nous faut aspirer…

Valls vient d’ordonner une vigilance renforcée aux abords des lieux sensibles de Rhône-Alpes. Il est bien temps ! On fait entrer des meutes de loups dans la bergerie et ensuite on crie « au loup ! » en rajoutant de la surveillance, toujours plus de surveillance. Car c’est cela le but : instaurer un climat de danger et de peur pour mieux prétexter la nécessité de surveiller l’ensemble du peuple.

Valls-sur-islam

On laisse entendre que d’autres attentats ne seraient pas exclus. D’ailleurs, par un hasard facétieux, quelques minutes avant que la nouvelle tombe, je suis tombée sur le tweet ci-dessus qui prend depuis toute sa saveur, appelant à commettre des attentats sur le sol français.

On apprend que Yassin Salhi est né en mars 1980, qu’il habite St Priest, qu’il n’avait pas de casier judiciaire, mais avait fait l’objet d’un signalement pour radicalisation en raison de liens avec un mouvement salafiste, qu’il était donc parfaitement connu, et qu’il avait même sa petite fiche « S » (sûreté de l’Etat). On se demande comment avec un tel pédigree, il pouvait encore vaquer tranquillement à ses occupations. Comme le dit un internaute : « En fait, être connu des services de la DGSI pour un terroriste, c’est comme être connu du rectorat pour un prof pédophile ».

Sa femme, quant à elle, est tout à fait formelle, ils forment un couple de musulmans tout ce qu’il y a d’ordinaires : « Nous sommes des musulmans normaux. On fait le ramadan. On a trois enfants et une vie de famille normale ». Oui, des modérés quoi…

Hollande, frémissant sans doute de voir sa propre tête sauter d’ici 2017, a tout de suite compris où étaient les priorités, à savoir ne pas faire d’amalgames, « ne pas créer de divisions inutiles », « ne pas céder à la peur, jamais »…

Enfin bon, fort heureusement les Sentinelles, elles, sont toujours sous surveillance place Vendôme. On peut donc considérer que le plan Vigipirate fonctionne parfaitement.

Caroline Alamachère

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi