Laurence Parisot, meilleure agent électorale de Marine Le Pen

Marine le Pen, et ses « déclarations paradoxales, susceptibles de réveiller les vieux démons tapis dans l’ombre de l’histoire et de déchainer des peurs et des haines fulminantes ou tranquilles » Laurence Parisot, Rose Lapresle « le Piège bleu marine ».
Il y a celles qui fustigent ses idées et son programme économique, comme le présidente du MEDEF, Laurence Parisot, et puis celles et ceux qui s’en prennent bassement à sa vie privée. Pour les deux elle est le « démon ».
Laurence Parisot explique que « Derrière chacun des mots de Marine le Pen il y a tous les démons de l’extrême-droite ». Pourtant, elle ne consacre que vingt pages de son court livre à démonter le programme économique de Marine Le Pen. Laurence Parisot explique que son livre « a l’ambition de montrer , et plus encore de démontrer, à partir des seules déclarations publiques de Marine Le Pen, pourquoi et comment la menace pour notre pays est réelle. »
Pour le dire brièvement, les démonstrations de Laurence Parisot ne m’ont pas parues convaincantes, mais alors pas du tout. Il faudrait que je démontre à mon tour en quoi, j’y reviendrai plus tard. En tout cas, dans cette atmosphère de chasse à la « phobie », à la peur, une phrase de Laurence Parisot m’a parue involontairement comique, et très significative. « Faire peur ouvre la voie à toutes les dominations sadiques » écrit Laurence Parisot. Que vient faire la « domination sadique » dans l’affaire, mon esprit honteusement mal tourné se le demande. De même qu’il se demande : Mais alors diantre, diable, pourquoi nous faire peur, chère Présidente du Patronat, en parlant de Marine le Pen comme d’une menace, d’un danger, d’un démon, le grand patronat userait-il de « domination sadique » … ?
En réalité, pour le dire très brièvement, oui, le grand patronat en use, que ce soit par la peur du chômage, dans des cas de harcèlement, dans la propagande pour faire croire aux gens qui vivent les problèmes ( et pas seulement les joies) de différence des cultures, qu’ils sont d’abominables racistes : tout cela relève de la domination par la peur. Les Français le vivent, et l’inquiétude de la patronne des patrons envers Marine le Pen ne peut que les conduire à croire que celle-ci est peut-être dans le vrai, sur le plan économique.
A la lecture de ce livre, et pour avoir eu quelque échos des exactions et crimes en tous genres qui se sont déroulés pendant la guerre d’ex-Yougoslavie, et dans l’histoire des Balkans, pour m’être quelque peu intéressée aux écrits bien réels, et revendiqués par la deuxième organisation internationale, celle des États islamiques, l’OCI (57 États), ainsi que par quantité de musulmans érudits, sur la vocation de l’islam et de l’ « oumma » à la régence du monde, je suis sidérée par les propos de Laurence Parisot.
Son indignation, (fondée sur des principes que je partage et que j’approuve), fait totalement fausse route, parce qu’elle semble reposer avant tout sur une vision ultra-simplifiée et faussée de l’histoire et de la géopolitique actuelle. Certainement Laurence Parisot n’aura pas eu le temps d’approfondir ces questions, comme tant de grands patrons sans doute, mais alors …comment les décisions cruciales de notre monde sont elles prises, au vu de quelle information, avec quels risques de manipulations par des désinformateurs pour des intérêts quasi-mafieux, au vu de quelles données simplettes, … enfin il y a-t-il un pilote dans l’avion ??? Charles V le Sage, roi érudit et prudent, au secours, revenez nous !
Mais mis à part une psychanalyse « sauvage » de Marine le Pen, mis à part le fait que pour « faire coller » les propos de Marine le Pen à son analyse déformée par l’adhésion au libéralisme économique absolu et par ses simplismes historiques, Laurence Parisot procède à un charcutage falsificateur avec de vraiment très gros sabots, et mis à part des comparaisons des plus contestables, ne reposant sur rien, avec les années 30, le livre de Laurence Parisot, reste digne, malgré son commentaire télévisuel assez grotesque : DÉMONS ! D’autres critiques par contre, sont d’une bassesse …
Jérome Bourdon traite Marine le Pen de « démon », de « gourgandine », Caroline Fourest de « incontestable fêtarde », « selon les anciens du FN ».
Ouvrons le dictionnaire : « Gourgandine : Coureuse, femme de mauvaise vie, dévergondée. » « Elle est malheureuse, mais c’est une gourgandine, puisqu’elle a un enfant, et les commères ajoutent : « C’est bien fait ! Elle n’avait qu’à mieux se conduire ! » — (Pierre Louÿs, Liberté pour l’amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932). « Fêtard : Personne aimant faire la fête, cherchant le plaisir, parfois jusqu’à la débauche. ». Des termes que l’on attendrait d’une vieille commère bigote acariâtre, mâle ou femelle, mais pas d’une jeune « combattante contre de tous les intégrismes ». Ce qui fait écrire à certain de son livre sur Marine Le Pen : « Et qui vous le dit tout çà, hé bien ce sont tous ces pelés, ces galeux de l’extrême droite qu’elle a interrogé et qui là, quand ils crachent leur venin, les Le Pen vivent sur le Front, ils ont volé Le Rachinel, ils trahissent les fondamentaux, là sont sincères et dignes de foi ! (…) Et bien moi, je dis chapeau ! Avoir converti Madame Caroline Fourest à l’extrême droite et en avoir fait la rédactrice en chef du Crapouillot, chapeau ! Ils ne sont pas si mauvais que cela les félons ! Et si Caroline Fourest se marie avec Jérôme Bourbon, l’autre analyste objectif de la personnalité et du programme de Marine le Pen, je suis preneur des enfants, ça sera quelque chose je vous l’assure ! » http://www.nationspresse.info/?p=135028#more-135028
Marine Le Pen a pourtant montré, par ses études, par son métier d’avocate, par sa vie de famille, qu’elle ne faisait pas que « la fête » dans la vie, et qu’elle défendait elle, par son travail, concrètement, les femmes : ex http://ripostelaique.com/j%E2%80%99ai-vu-marine-le-pen-plaider-contre-la-violence-conjugale-%E2%80%A6.html).
Que la présidente des grands patrons attaque Marine Le Pen ne peut qu’inciter tous les Français qui ne sont pas des grands patrons et qui pâtissent des choix du MEDEF à être tentés de voter pour elle. http://www.lepost.fr/article/2011/09/23/2597094_laurence-parisot-piege-par-son-livre-contre-marine-le-pen.html « Laurence Parisot piégée par son livre contre Marine Le Pen ? »
Que l’on attaque Marine Le Pen sur sa vie privée de façon si ridicule, ne peut que la rendre sympathique, comme disait Georges Brassens : « Les amoureux … Ont des petites gueule bien sympathiques… Quand la sainte famille machin Croise sur son chemin Deux de ces malappris Elle leur décoche hardiment des propos venimeux N’empêche que toute la famille Le père la mère la fille Le fils le saint esprit Voudrait bien de temps en temps pouvoir se conduire comme eux. Les amoureux .. Ont des petites gueule bien sympathiques. »
Voici les propos des uns et des autres :
http://www.youtube.com/watch?v=fBbxHf2BRM0
– Laurence Parisot : « Marine le Pen représente un danger pour notre pays »
« Derrière chacun des mots de Marine le Pen il y a tous les démons de l’extrême-droite »
http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/11/17/riffifi-a-rivarol-marine-le-pen-est-un-demon-declare-son-directeur/
17 novembre 2010 Rififi à « Rivarol » : « Marine Le Pen est un démon » déclare son directeur. C’est Éric Delcroix, l’ancien avocat des négationnistes Robert Faurisson et Henri Roques, qui a mis ces dissensions sur la place publique. Dans une lettre qu’il a fait diffuser sur le Net, le militant négationniste et ancien d’Ordre nouveau, dénonce la ligne imprimée par M. Bourbon … Il ajoute à propos de Marine Le Pen : « Il ne faut pas l’attaquer comme une ennemie, notamment avec des arguments ressortissants de l’ordre moral sur fond de théologie. …. Et que dire des attaques personnelles, dont certaines sont au niveau zéro du politique ? (Aller reprocher à Marine de porter des jeans! Nous ne sommes pas un journal islamiste ou de mode !) ; que dire encore d’autres, passionnelles, blessantes ou d’un moralisme puritain qui, à mes yeux, ne relèvent pas non plus du sens politique mais du fanatisme…Jérôme Bourbon qui revendique la virulence de ses écrits estimant que Rivarol est un »journal d’opinion », renouvelle ses attaques violentes contre Marine Le Pen – qu’il nomme »la Carla Bruni de la droite nationale », et contre le congrès du FN qu’il qualifie de »succession génétique ». « Pour moi, Marine Le Pen est un démon, c’est l’ennemie absolue à tout point de vue, sur le plan moral, sur le plan politique, sur le plan intellectuel. C’est une catastrophe absolue, je n’ai aucune confiance en elle. C’est une révulsion totale, qui est réciproque d’ailleurs. » Pour lui, les proches de la vice-présidente du FN, sont « une bande de dégénérés ».
http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/10/19/juifs-patentes-et-invertis-notoires-la-nouvelle-tournure-de-la-campagne-interne-au-fn/
19 octobre 2010« Juifs patentés et invertis notoires » : la nouvelle tournure de la campagne interne au FN
… Engagé ouvertement derrière Bruno Gollnisch dans la campagne interne au FN, M. Bourbon vient de laisser cours à ses obsessions antisémite et homophobe dans un entretien, publié le 16 octobre, au site catholique traditionnaliste e-deo. Jérôme Bourbon cite notamment le collaborateur antisémite Henry Coston avant d’aborder le sujet Marine Le Pen en ces termes. « Je ne peux pas en conscience rester neutre entre une gourgandine sans foi ni loi, sans doctrine, sans idéal, sans colonne vertébrale, pur produit des médias, qui a multiplié les purges depuis des années et dont l’entourage n’est composé que d’arrivistes sans scrupules, de juifs patentés et d’invertis notoires et un homme droit, humble, rassembleur, érudit, à la vie exemplaire, d’une exquise courtoisie, très apprécié dans toutes les composantes de la droite nationale et radicale, tant en France qu’à l’étranger, et aux convictions très solides. »Cette version a depuis été expurgée, et la mention « juifs patentés » a été retirée du net.
http://e-deo.typepad.fr/mon_weblog/2010/10/j%C3%A9r%C3%B4me-bourbon-rivarol-se-porte-bien.html
16 octobre 2010 Jérôme Bourbon : « Rivarol se porte bien » Jérôme Bourbon : … Henry Coston aimait à répéter : « On crée un journal pour défendre des idées, on trahit les idées pour défendre le journal. » Je ne souhaite pas que l’on puisse un jour nous opposer cette maxime. Les positions de Marine Le Pen en faveur du maintien de la loi Veil et du Pacs, son refus de s’engager en faveur de l’abrogation des lois liberticides (Pleven, Gayssot, Lellouche, Perben) et de la dissolution de la Halde, son intégration en 2004 du groupe Europe-Israël au Parlement européen, ses odes répétées à la laïcité et aux « valeurs de la République », la promotion comme secrétaire de circonscription FN des Yvelines d’une certaine Vénussia Myrtil (qui figure en toutes lettres sur le comité de soutien de Marine Le Pen !), militante issue du NPA de Besancenot et notoirement favorable à la légalisation des drogues, à l’avortement, au mariage gay et au droit d’adoption pour les invertis, comme le montrent assez les groupes qu’elle a rejoints sur Facebook nous paraissent totalement incompatibles avec le nationalisme français et plus encore bien sûr avec la morale et la religion chrétiennes. Si nos lecteurs nous suivent, tant mieux. Mais s’ils ne le faisaient pas, je vous le dis franchement, je préférerais couler avec le navire plutôt que cautionner une crapulerie et participer à une imposture. Je me refuse à avoir un esprit boutiquier. Comme disait en substance Péguy : un journal qui ne mécontente pas à chaque fois au moins 20 % de ses lecteurs ne mérite pas d’être lu. Et puis lorsque je prononcerai mon Nunc Dimittis, je devrai rendre des comptes au Bon Dieu et je ne peux pas en conscience rester neutre entre une gourgandine sans foi ni loi, sans doctrine, sans idéal, sans colonne vertébrale, pur produit des médias, qui a multiplié les purges depuis des années et dont l’entourage n’est composé que d’arrivistes sans scrupules, (…) et d’invertis notoires et un homme droit, humble, rassembleur, érudit, à la vie exemplaire, d’une exquise courtoisie, très apprécié dans toutes les composantes de la droite nationale et radicale, tant en France qu’à l’étranger, et aux convictions très solides….. Marine Le Pen s’appuie sur les médias dont elle est la coqueluche. Ce qui est normal : ils se reconnaissent en elles puisqu’elle a, somme toute, le même mode de vie et de pensée que les actuels décideurs. Au fond Marine Le Pen se sentira toujours plus proche d’une Vénussia Myrtil, féministe favorable à toutes les déviances (drogue, homosexualité) que d’une famille chrétienne qui essaie de bien élever ses enfants et va à la messe le dimanche, que du militant nationaliste ou identitaire attaché à son peuple, à sa terre, à son sang, qui lit Bardèche et Maurras et qui n’a aucune sympathie pour la modernité décadente. Marine Le Pen représente par excellence l’ère du vide. Les médias se l’arrachent parce qu’elle est deux fois divorcée, pour l’avortement et le Pacs, ce qui est pour eux un gage de modernité. De plus elle ne dérape pas sur les questions historiques interdites. Elle a parfaitement fait siennes les deux religions officielles de la Ve République, l’avortement et la Shoah. »
http://www.dailymotion.com/video/xj4tib_marine-le-pen-est-une-incontestable-fetarde-caroline-fourest_news
« Marine Le Pen est une incontestable fêtarde ! »… par les grandes gueules
« Incontestablement fêtarde. .. C’est quelqu’un qui aime faire la fête, clairement. … Le soir de la présidentielle en 2002 elle était en boite de nuit avec son ami … Les anciens militants du FN dont certains sont partis, quand ils vous décrivent Marine le Pen et sa bande d’amis, ils appellent cela des jeunes cons quoi, pour eux, c’est les night-clubers, on les appelait les night-clubers, et ils sont juste terrorisés à l’idée de voir ces gens gouverner un jour… »
Le soir de la présidentielle en 2002 elle était en boite de nuit avec son ami … Dit Caroline en pinçant les lèvres.
A force de voir combien Marine le Pen inquiète le patronat, combien aussi elle est attaquée avec les arguments les plus bas, beaucoup sont pris d’un mouvement d’indignation, beaucoup finissent par se demander si au fond, elle ne dérange pas certains intérêts privés qui ne sont pas l’intérêt général : à force d’attaquer soit trop massivement soit trop vilement Marine Le Pen, ses ennemis finiront par la faire élire.
Au lieu de se et de nous faire peur, les grands patrons français devraient se préoccuper de proposer aux candidats, de vrais programmes pour l’ INTÉRÊT GÉNÉRAL français, afin qu’il se conjugue au mieux avec les intérêts privés de leurs entreprises, afin qu’ils concordent au mieux, se renforcent mutuellement, harmonieusement. Jadis ce fut la volonté de patrons « chrétiens », aujourd’hui, il faut le faire pour la plupart au nom d’un idéal humaniste, pour ne pas s’enfoncer dans « Le triomphe de la cupidité dont parle l’économiste Joseph Stiglitz, juif américain. Les Français et Françaises ont peut-être envie d’un ou d’une présidente qui leur parle ce langage là…
Martine Chapouton

image_pdfimage_print