1

Laurence Taillade, tous ensemble pour virer les prieurs musulmans de Clichy

L’initiative prise par Laurence Taillade et une dizaine de militants (hélas pas très jeunes), de venir à Clichy, vendredi dernier, pour faire connaître leur opposition aux prières de rue illégales des musulmans a le mérite d’avoir existé.

Ces laïques abordent fièrement le drapeau français, et entonnent courageusement La Marseillaise, hymne national que les gauchistes interdisent de chanter aux manifestants contre la loi Travail.

Nous apprécions d’autant plus ce travail que nous sommes le site qui a rendu publiques les prières musulmanes illégales de la rue Myrha, grâce aux vidéos de Maxime Lépante.

Il n’empêche, le résultat est consternant. On voit une dizaine de Français, pas davantage, face à environ cinq cents musulmans, qui ont toute l’infrastructure pour imposer leurs prières musulmanes (qui 17 fois par jour incitent à la haine contre les juifs et les chrétiens). Les disciples d’Allah ont la technologie et le nombre, quand les Français n’ont même pas un mégaphone.

Ils s’en foutent les prieurs musulmans des rappels laïques que les manifestant, bien silencieusement, face à la sono des muzz, leur rappellent. Ils ne sont pas là pour respecter les lois françaises, mais pour imposer aux Français leurs pratiques, et donc bafouer nos principes laïques. Tout cela n’est donc que gesticulation improductive, qui ne fait que montrer que face aux provocations des islamistes, il n’y a rien en face : pas un habitant de Clichy, et dix Français, pas davantage.

Dans un pays normal, le maire rendrait impraticable la place de la mairie, le vendredi, en mettant des plots, des camions, des marchés, tout ce qu’une municipalité peut mettre en place pour empêcher un événement non désiré sur sa commune.

Dans un pays normal, avec un autre ministre de l’Intérieur que le cacochyme Collomb, les CRS, avec un mégaphone, interdiraient l’accès de la place aux prieurs illégaux, et sortiraient les lacrymos et les matraques, pour calmer les délinquants. Et expulsion des belligérants dans un pays musulman, le choix ne manque pas.

Mais nous sommes dans un pays dirigé par des traitres et des collabos vendus à l’islam du Qatar et de l’Arabie Saoudite. Donc, le mouvement social ne peut compter que sur lui-même.

Imaginons donc une seconde qu’en accord avec la mairie de Clichy (qui se plaint de l’attitude complice du préfet, et appelle les élus du 92 à une réaction ce vendredi), il y ait une unité nationale pour faire respecter la laïcité et virer, militairement, les prieurs musulmanes.

Admettons que le Préfet ne faisant pas son travail, Laurence Taillade (qui a la légitimité pour le faire) appelle l’ensemble des forces laïques qui refusent la provocation que constituent ces prières, depuis plusieurs mois.

Si on suit des appels, cela donne ceci : Grand Orient de France, Fédération Française du Droit Humain, Grande Loge Mixte Universelle, Grande Loge Mixte de France, Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité, Union des Familles Laïques (Ufal), Egale, Laïcité Liberté, Fédération Nationale des Délégués Départementaux de l’Education Nationale (D.D.E.N), AWSA – France, Association Européenne de la Pensée Libre (A.E.P.L) Ile-de-France, Libres MarianneS, C.A.E.D.E.L.–Mouvement Europe et Laïcité, Regards de Femmes, Femmes Contre les Intégrismes, Ligue du Droit International des Femmes, Conseil National des Associations Familiales Laïques (C.N.A.F.A.L), Le Chevalier De La Barre, Observatoire de la Laïcité de Provence (O.L.P.A), l’Observatoire de la Laïcité de Saint Denis (O.L.S.D), Observatoire de la Laïcité du Val d’Oise – Forces Laïques, Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme (L.I.C.R.A.), Association des libres penseurs de France (A.D.L.P.F), Comité 1905 Auvergne-Rhône-Alpes, Comité 1905 de Draguignan, Comité 1905 de l’Ain, Viv(r)e la République, Comité Laïcité République.

Pour l’instant, tous ces gens là pioncent, comme ils dormaient devant les prières musulmanes de la rue Myrha, et comme ils étaient aux abonnés absents quand Hidalgo commémorait le ramadan à la mairie de Paris.

Et les radicaux de gauche, chantres de la laïcité, ils sont où ? Et les socialauds, et les laïques de droite ? Tout le monde laisse faire !

S’ils ne sont pas capables de réunir du monde, qu’ils nous appellent, et qu’ils proposent l’Union sacrée !

Mais si les Identitaires ou notre mouvance avaient organisé, seuls, un rassemblement à Clichy, faisons leur confiance, là, ils auraient bougé leur arrière-train, et auraient protesté contre « la haine et le racisme ».

Et pourtant, un rassemblement de plusieurs milliers de personnes, à Clichy, le vendredi midi, cela aurait de l’allure, non ?

Certes, du côté des musulmans, on trouverait Plenel, Edgar Morin, Besancenot, Bouteldja, Obono, Mamère, Pierre Laurent, la Libre Pensée, les antiracistes et toute la clique de l’islamosphère.

Mais de l’autre côté, si le stupide sectarisme prenait fin, on trouverait les réseaux du Printemps français, des vrais francs-maçons, des catholiques laïques, des patriotes, des Identitaires, des vrais laïques, donc anti-islam, des Juifs, des services d’ordre syndicaux, tous unis dans l’esprit de la Résistance, pour défendre le pays et chasser les provocateurs. En commençant par Clichy. Au lieu de chasser stupidement les faux fachos du FN, la gauche découvrirait enfin les joies du combat contre le seul vrai fascisme, celui de l’islam.

C’était l’esprit de l’Apéro saucisson pinard et des Assises. C’est cet appel à l’Union du peuple français que, par sectarisme, des pans de la gauche refusent, préférant, par lâcheté, assister impuissants à la progression de l’islamisation de notre pays.

Si Laurence Taillade veut faire autre chose que de la protestation impuissante, si elle veut réellement préserver la laïcité de notre pays contre les islamistes qui veulent la détruire, elle ne pourra en rester à des opérations groupusculaires qui font bien rire les islamistes qui, depuis des mois, se foutent ouvertement de la gueule d’une France qui demande à ce qu’on retire la Croix de Ploermel, quand les tapis de prière insultent nos principes laïques.

Sinon, ces opérations ne demeureront que des coups médiatiques stériles, qui n’amènent rien à la cause, si ce n’est laisser croire aux Français que c’est d’une gauche Valls qui se dit laïque que viendra le salut…

Grosse manip, qui se voit de loin !

Jeanne Bourdillon