L’avenir est au chômage mondial, sauf si on diminue la population…

Publié le 12 décembre 2020 - par - 27 commentaires - 1 331 vues
Traduire la page en :

Nous sommes presque tous nés avec le chômage. Les nouvelles technologies remplaceront presque entièrement le travail des hommes, que ce soient les cols bleus ou blancs. Plutôt que de mettre en place un revenu minimum garanti pour des masses désoeuvrées, les élites mondialistes ont décidé de faire diminuer la population mondiale. La covid n’est que le début d’un génocide bactériologique.

La covid n’est que le début, la première salve d’une guerre bactériologique engagée contre l’humanité. On s’attaque aujourd’hui aux plus âgés, demain, on attaquera dans la masse. Pourquoi ? Parce que les ressources de la planète diminuent, parce que l’on aura de moins en moins de travail à donner aux masses, parce que cela coûte cher et que l’alternative consisterait à ce que les plus riches partagent leurs richesses.

L’augmentation rapide du chômage entraîne des bouleversements économiques, politiques et culturels. Contrairement aux débuts de la révolution industrielle, les nouvelles avancées technologiques détruisent les emplois. La mondialisation et l’externalisation des emplois vers des marchés étrangers ont fait baisser le coût moyen de la main-d’œuvre. Les machines et les logiciels intelligents supplantent les compétences analytiques et cognitives des êtres humains. Les cols bleus sont les premiers touchés par le chômage technologique. La robotique, les algorithmes, la puissance de traitement et de bande passante en informatique, la reconnaissance vocale et faciale sont quelques éléments d’une société de plus en plus automatisée. Les rares nouveaux emplois sont hautement qualifiés, ce qui rend impossible l’adaptation des personnes licenciées. De nombreuses personnes sont désormais confrontées au chômage permanent.

Routiers, caissières, médecins, tout le monde est remplaçable

Avec les véhicules autonomes, des millions de camionneurs, et ceux qui dépendent de l’industrie du camionnage, tels que les cafés, les motels, perdent leur emploi. Les taxis, les transports publics, trains, métros autonomes vont prendre le relais. Pas de salaire pour les robots, pas de formation, pas de sommeil, pas de paiement de pension, pas d’assurance-maladie, de vacances ; plus de problèmes d’alcool, pas de téléphones portables…

Dans l’industrie manufacturière également, les nouveaux robots comprendront leur environnement. Ils seront faciles à configurer. Ils vont être de plus en plus dans l’aérospatiale, l’agriculture, le nettoyage, les services de livraison par drone, les maisons de retraite, les hôpitaux, les hôtels, les cuisines, les opérations militaires, l’exploitation minière, la vente au détail, les patrouilles de sécurité, les entrepôts…
Des représentations holographiques remplaceront les personnes à l’accueil. Elles seront interactives et intelligentes, pourront tenir une conversation. Les caisses en libre-service existent déjà, avec des capteurs permettant de contrôler et de vérifier les niveaux de stock. Les écrans tactiles de commande dans les cafés et les restaurants, comme McDonald’s, donnent une idée du futur. Les professions intellectuelles ne sont pas épargnées. Certains robots sont capables d’écrire et de publier des articles en ligne. Nous allons voir des conseils juridiques virtuels, des robots médicaux, des enseignants virtuels pour remplacer les actuels professionnels. L’impression en 3D permet d’imprimer rapidement et à moindre coût des chaussures, des vêtements et d’autres articles. Sa diffusion supprimera les ateliers de confection et de manufacture asiatiques.

Le revenu minimum garanti, un vieil idéal

Le chômage sera donc le problème majeur de la société dans dix ans. Les gens se retrouveront au chômage et ne pourront plus acheter les biens et services nécessaires pour stimuler la croissance, ils n’apporteront pas de recettes fiscales. De nombreux penseurs politiques ont proposé un revenu de base. Un revenu minimum pour les pauvres a été discuté dès le début du XVIe siècle. En 1962, l’économiste Milton Friedman a préconisé un revenu garanti par le biais d’un “impôt négatif sur le revenu” ; Martin Luther King, dans son dernier livre, Where Do We Go from Here ? a écrit : “Je suis maintenant convaincu que l’approche la plus simple s’avérera la plus efficace. La solution à la pauvreté est de l’abolir directement par le revenu garanti”. Même le Président américain Richard Nixon aurait soutenu l’idée de Friedman. Son adversaire aux élections de 1972, George McGovern, aurait également suggéré un revenu annuel garanti. Les classes aisées américaines ont écarté cette option. La Suisse a déjà proposé, par référendum populaire, un revenu minimum. Des projets-pilotes, à petite échelle, menés en Namibie et en Inde ont permis de réduire la pauvreté, d’améliorer l’éducation et la santé et de réduire la criminalité.

Que les masses désœuvrées deviennent des “économiquement actifs” n’intéresse pas l’élite mondialiste. Car, qui paierait ? Ce revenu minimum serait, forcément, financé par un impôt sur les très riches. Cette redistribution massive des richesses n’est pas, figurez-vous ; pas du tout ce qu’ils envisagent. La pression croissante des protestations sociales de masse est déjà intolérable pour nos élites, alors, un revenu minimum, et puis quoi encore ! Donc, il faut que nous mourions. Déjà, depuis le XXe siècle, notre fertilité a régulièrement baissé, grâce aux différents « soins » qu’on nous impose. La covid s’attelle, modestement, à cette tâche. Attendons les prochaines attaques…

William Kergroach

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Eriko

Il faut changer les règles de l’ordre monétaire mondial actuel et se diriger vers une monnaie internationale comme le BANCOR proposé par l’économiste John Maynard Keynes aux accords de Bretton Woods en 1944.

Malou30

Très bon article M. .mais ce n’est pas la moitié de la population mondiale qui doit disparaître, mais les 3/4 .! Le 1/4 restant ce sont ces milliardaires autoproclamés Dieu ! Avec leurs esclaves ! Et quand ceux ci crèveront ils seront remplacés par des robots qui à la fin se débarrasseront de leurs ´´ pères ´´ !

POLYEUCTE

Déjà évoqué plus haut, aussi… Dilemme Démographie / Robotisation.
Le Revenu universel, inévitable à terme, deviendra, lui même impossible, à payer.
Dès lors, 3 hypothèses…
Monde Hyper capitaliste à la SOROS, réduit à 500.000 M. de riches terriens…
Monde musulman : Esclavage des “Sachants” au profit de la Charia…
Monde Chinois purement technologique asservi…
Choisissez !
Mais les Guerres auront fait le Choix pour Vous !

jeannot

Il existe une loi depuis des millénaires : la sélection naturelle. De bonnes âmes généreuses “humanistes” veulent aller à l’encontre de cette loi :cela ne pourra aboutir qu’à la catastrophe. Soigner par tous les moyens, favoriser le développement et la surpopulation de miséreux qui ne savent rien faire d’autre que se multiplier, incapables de se débrouiller par eux mêmes, de subvenir aux besoins de leurs familles n’est pas de la générosité mais de l’inconscience, un crime. Ces milliards d’individus, tôt ou tard par leur nombre, provoqueront la disparition du reste de l’humanité

Phil93

fin des médecins. des mecs derrière leurs écrans auront une base de données officielle du gouvernement-big pharma. Selon les symptômes le gars lira les médicaments les plus susceptibles de “soulager” et vous enverra une ordonnance par mail….
il y’a 30 ans j’étais un ingénieur informatique. Les nouveaux embauchés connaissaient à peine l’informatique et je devais les former. Puis on m’ a demandé de faire une base de données sur les pannes, leurs causes éventuelles et la solution apportée. Quand je suis parti de l’entreprise il ny’avait plus que des standardistes ne connaissant strictement rien à l’informatique et ayant appris à se servir de la base de données ! bien entendu payés au SMIC. Les gars comme moi n’ont plus eu d’augmentation pendant 10 ans.

Patapon

Imaginons un monde où les êtres humains n’auraient plus à se vendre pour survivre,ou ils pourraient se livrer a des occupations tournées vers un mieux etre,et non un ” plus avoir”, ou ils s’adonneraient aux arts,a la contemplation,a l’ intelligence,au partage,a une sage frugalité ,a la philosophie,a la douceur de vivre paisiblement en harmonie avec l’énergie vitale et la nature.un monde où tout ne serait qu'” Ordre et beauté,luxe calme et volupte…” Un rêve éveillé? Un mythe? L’ Atlantide du divin Platon evoque dans le “Timee” ? Laissez moi rêver…

Pierre978

Cher Mr Kergroach

Lisez le protocole NESARA/GESARA mis en place par TRUMP ( l’Alliance ) pour la planète et vous comprendrez ce qui est prévu. Oui vous avez raison sur le fait que tout est remplaçable, mais des changements très important vont avoir lieu d’ici quelques mois. Ne pas confondre le Revenu Universel prévu par l’État Profond et le Revenu Universel prévu par l’Alliance TRUMP protocole économique NESARA/GESARA.

Très Cordialement

Hoplite

Si les besoins courants sont couverts par des robots, pourquoi un revenu minimum ? Il suffit que ces besoins soient gratuits! Manger (pâtée quotidienne) boire (urine recyclée) dormir (gratuit) alors à quoi pourrait bien servir un revenu minimum puisqu’il n’y aura plus rien à acheter ?
NB: les chercheurs ont déjà mis au point une viande artificielle à base… de vos propres cellules.

Cyprien

Faire payer des charges sociales aux entrepreneurs propriétaires de robots permettrait de donner un revenu aux gens désoeuvrés, les dépenses sociales, les frais de santé, un minimum d’éducation et un semblant de pouvoir d’achat. Les robots n’étant pas limités en heures de travail, plus de CP à payer, pas de WE, pas de fatigue, pas de grossesses , pas de formations.
C’est tout bénef. Mais jusqu’à quand une société peut rester inactive, attendre la mort en n’ayant aucun but dans la vie autre que consommer produits et loisirs sans se fracturer et se mener des guerres sociétales et communautaristes? L’oisiveté est mère de tous les vices, c’est pourtant bien connu non? Je ne crois pas à la viabilité d’un tel système. Même les élites et les grandes fortunes n’y trouveraient sérieux avantage.

zéphyrin

il y avait un excellent reportage sur la mangrove sénégalaise…
on évoquait la démographie, la pression humaine qui la mettait en péril.
alors gros plan sur le repiquage de jeunes palétuviers, sur de grandes surfaces.
bonne prise de conscience collective
mais…pas un mot sur la natalité qui est compensée par des volontaire pour “ya bon la france”
laissons les autres résoudre ce menu problème. Nous ne sommes pas des chinois ou des européens, nos gènes sont plus précieux que les leurs
les verts non plus n’évoquent pas ce menu problème….après tout une bonne guerre, hein ?

MOINIER

Bonjour,
Ce n’est pas spécialement la population qui augmente, c’est surtout que tous les pays on diminué leurs temps de travail et d’activité surtout en France le dernier de la classe !!! D’oû une forte baisse de pouvoir dachat remplacé partiellement par des aides sociales. = 760 Ms d’euros en France 32% du PIB mais surtout 57% des dépenses de la nation. Record du monde = 10% des aides dans le monde pour une population de 1% :::::::
http://www.danielmoinier.com 6 livres sortis

faguet

ce n’est pas la population qui augmente,?1920 1,8 milliards, 1950 2,5 milliards, 2020 7 milliards.Produire , consommer ,polluer toujours plus dans un système ou la croissance doit augmenter ou s’effondrer.Si l’homme ne réduit pas sa démographie drastiquement de façon organisé.la nature le ferra dans le cahot.Pour le moment on est parti pour la guerre de tous contre tous

Garde Suisse

@Moinier
Il faut arrêter de reprendre bêtement le refrain du MEDEF. Qui travaille moins en France ?
Dans mon entourage, je connais des artisans qui travaillent 10 heures par jour, des ouvriers à qui l’on impose des semaines de 6 jours et à qui on impose des jours de RTT à des périodes qui ne les intéressent pas. La majorité des gens que je connais dépassent les 35 heures hebdos, sauf les profs !!!
Les 35 heures existent maintenant depuis plus de 20 ans, si nous avions des visionnaires comme dirigeants, nous devrions passer aux 30 heures et il y aurait moins d’arrêts maladie pour surmenage.
Je précise que je suis très loin d’être un suppôt du gauchisme que j’exècre.

Zobulamouche

“la majorité des gens que je connais dépasse les 35 heures hebdos, sauf les profs !”
Je me permets de réagir, car les profs travaillent en moyenne 44,5 heures/semaine (et j’en connais certains jusqu’à 60 heures, surtout les jeunes profs). Il n’y a pas que les heures de cours qui sont à comptabiliser. Il faut y ajouter la préparation en amont,et surtout la correction, qui chiffre vite : avecles copies à corriger d’une classe de 30 élèves, à 10 min par copie, vous arrivez à 5h de correction (300 min).. . Sans compter que les profs français sont parmi les moins bien payés d’Europe, voire les derniers (en particulier ceux du primaire). Proportionnellement, les profs roumains touchent plus que les profs français…

viracocha

chomage mondial = guerre mondiale !!!
comme toujours !!!
.

Rik

Le monde dépend totalement d’une ressource unique et non-renouvelable: le PÉTROLE.

J’en suis à me demander depuis un certain temps s’il n’y a pas une grave pénurie de pétrole, si finalement le pic n’a pas vraiment été atteint et donc que la décroissance est inéluctable.

La crise sanitaire est en effet la meilleure chose pour camoufler cette réalité: la consommation de pétrole diminue: moins de circulation, moins d’avions, etc…

Notez combien les prix de l’essence avaient chuté pendant les 2 mois de mars et avril.

Bon, ce n’est qu’une hypothèse.

Jean

Les riches ont besoin des pauvres, pour la simple raison que le riche ne peut exister s’il n’y a pas de pauvres. Jeff Bezos est immensément riche, mais, dans le petit cercle privé des multi-milliardaires, à côté des Bill Gates, Warren Buffet, Bernard Arnault, ou Elon Musk, il n’est pas particulièrement “riche”. Il faut des milliards de pauvres pour que ces individus puissent exister. Sur la planète Téra-Milliards – où le SMIC serait de 1 milliard par an , Jeff Bezos récurerait les chiottes…

Juvénal

Surpopulation africaine, sujet tabou depuis les déclarations de bon sens de Pascal Sevran qui lui ont coûté alors son éviction de Fr3. Il en est mort….

Juvénal

Faut-il prescrire du Bromure à tous ces braves gens trop vigoureux portés sur la “chose” copulatoire ?

zéphyrin

Le capitalisme a toujours plus besoin de nouveaux bras non spécialisés.
le peuple peut accepter de se serrer la ceinture pour être en paix, pas les tenants qui se la jouent “bienfaiteurs de l’humanité” du patron jusqu’à l’employeur individuel de “pauvre femme de ménage” ….snif.

Lustuc

Le revenu universel n’est pas un partage des richesses…..c’est juste un pis aller dans l’urgence d’éviter la misere et la violence de masse.
Donc, de tout temps, il aurait fallu partager le travail (limité aux besoins
Limités de l’être humain. Et que chacun profite d’un temps libre croissant au fur et à mesure de la diminution du temps de travail nécessaire par l’évolution technologique. Or, ce temps libre croissant est naturellement consacré à la satisfaction du désir qui, léui, est infini.
…..mais désirer ne s’applique pas seulement aux objets…l’être humain peut aimer, penser, etc.

Le capitalisme a normalisé l’inverse
de ce qu’il fallait faire.
Toutes les conditions sont réunies pour
que les riches éliminent ceux qui leur sont inutiles et en masse !!!!
Effroyable !

Cyprien

Excellent.

patphil

diminuer la population “blanche” uniquement

Pseudo1

Oui, c’est la population blanche qui est visée par les mondialistes…

Pseudo1

C’est la population blanche qui est attaquée par les mondialistes, certains pays dans le monde, pas la population mondiale !
Donc de dire effectivement que les mondialistes veulent diminuer la “population mondiale” n’a aucun sens. Est-ce-que ce sont tous les peuples du monde qui sont visés/attaqués en ce moment ? Non.
Les mondialistes veulent “génocider” au fil du temps, la population blanche, tout comme ils ont fait envahir les peuples blancs, plus précisément, les pays d’Europe occidentale/pays occidentaux par l’immigration, pour détruire notre civilisation occidentale, pas les autres pays dans le monde qui ne sont pas envahis par l’immigration ! Sous prétexte de cette fausse pandémie, ce sont des peuples bien précis qui sont attaqués, et les Français encore plus que les autres !

Sei

Excellent article.

Lutèce

Quelques uns des nouveaux vaccins rendraient stériles…Une bonne solution!

Lire Aussi