LCI, BFM-Macron et la clique toujours au service de la propagande

Rien de difficile ni de compliqué pour voir que LCI et BFM-Macron sont au service de la propagande permanente de l’État-Macron ce dont tout un chacun peut avoir une saine compréhension. Au prétexte du Coronavirus, il s’agit de la mise en place d’un système dictatorial grâce à la propagande politico-médiatique totalitaire qui refuse de faire la lumières sur les zones sombres de la gestion calamiteuse de l’État-Macron.

L’art de Macron arrogant et incompétent totalitaire est tout dans sa propagande. Dans tous les États totalitaires, la propagande est le seul soutien du pouvoir en place. Et la propagande est par définition et par nature mensongère. La plupart des commentateurs corrompus au service de la propagande pro-Macron sur LCI et BFM-Macron, sont là non pas pour décrire et analyser sérieusement les faits, mais seulement pour tenter de masquer le désastre de Macron et de sa clique dans sa gestion calamiteuse de la crise du Covid 19.

La critique saine et honnête fondée sur la logique et la raison sur les sites de ré-information expose la réalité vraie beaucoup mieux que n’importe quel commentateur corrompu sur LCI et BFM-Macron au service de la propagande pro-Macron. Cette critique honnête montre chaque jour sa supériorité la plus évidente sur le bavardage permanent de seconde main des commentateurs corrompus sur LCI et BFM-Macron ! L’ineptie de la propagande pro-Macron sur LCI et BFM-Macron découle de l’abandon de la déontologie journalistique par ces commentateurs lâches et corrompus, incapables de s’attacher à l’explication vraie des faits réels.

La vigilance des téléspectateurs leur permet de fuir les commentateurs corrompus sur LCI et BFM-Macron, de refuser leur propagande factice pro-Macron et de lâcher ce spectacle permanent du mensonge digne du bourrage de crâne de toutes les publicités mensongères qui financent LCI et BFM-Macron !

Toutes les informations sur les faits avérés qui ne seraient pas en concordance avec la propagande pro-Macron sont omises ou déformées sur LCI toujours au service et au profit de la désinformation officielle.

Les gens ont compris très tôt que LCI et BFM-Macron ne pourront jamais faire du bon journalisme pour devenir crédibles. Et le manque de légitimité chronique de l’information manipulée et orientée sur LCI et BFM-Macron aggrave l’amateurisme et la médiocrité de leurs commentateurs bien payés et corrompus.

Le caractère saugrenu des polémiques politico-médiatiques pro-Macron et des débats manipulés sur LCI est illustré par la goujaterie de Romain Goupil face à Henri Guaino ! La nausée, c’est la grossièreté du bavardage de bistrot du macronniste islamo-gauchiste bobo libertaire arrogant et auto-satisfait Romain Goupil incompétent, ignare, vulgaire et insolent face au grand Henri Guaino. Goupil, mauvais cinéaste, psychologue de comptoir, chien de garde de la macronnie vulgaire et depuis peu épidémiologiste médiocre autoproclamé sur LCI ! Le principal risque, ce n’est pas le désastre de Macron et de sa clique dans sa gestion calamiteuse de la crise du Covid 19, c’est ce chaos hospitalier ! dixit Romain Goupil, depuis peu épidémiologiste. @LCI

Henri Guaino : « C’est l’idée même de civilisation qui s’efface » (face à la goujaterie de Goupil). Henri Guaino, qui croyait avoir retrouvé sa liberté de parole sur LCI, en est empêché par la goujaterie de Goupil !

Le problème est le suivant : Face à Henri Guaino, comment arriver à faire taire Romain Goupil !

Le macronniste Goupil content de soi l’interrompt sans cesse pour étaler toute son insignifiance. Dans Ils veulent tuer l’Occident, Henri Guaino est remonté aux sources de la crise que traverse notre civilisation. Face à la goujaterie de Romain Goupil sur LCI, Henri Guaino est ouvertement confronté à tous les risques de liquidation de l’ancien monde par la bêtise aveugle et la destruction de la vérité par la médiocrité à la Macron.

Romain Goupil et Cohn-Bendit sur LCI c’est l’illustration « de quarante ans de contraintes de plus en plus pesantes, d’insécurités, et de sacrifices qui détruisent ce qu’il y a de civilisé dans l’homme, quand les sociétés occidentales sont au bord de basculer dans la violence. Une crise profonde de la pensée a produit depuis les années 1970-1980 un rejet de toutes les leçons que l’Occident avait tirées des crises des années 1930 et qui avaient permis de construire le capitalisme humanisé et civilisé des Trente Glorieuses. L’oubli de ces leçons a conduit à la mise en place d’une machine à broyer les vies d’un très grand nombre de gens.

« Ce faisant, on a entrouvert la porte au retour de la sauvagerie. On est ainsi passé successivement du désenchantement du monde à sa marchandisation et à son ensauvagement qui se mesure à la tolérance de plus en plus grande de nos sociétés à la violence (avec la décapitation par les islamistes). On ne soigne pas ce que l’on ne comprend pas. En 2017, la promesse du macronisme faisait miroiter la « réconciliation » des acteurs autour d’un contrat social rénové. (Mais Macron, c’est) la marchandisation de l’homme (avec la PMA-GPA) qu’aucun pouvoir en place ne semble vouloir arrêter. (Macron) dilue la personne dans le marché.

« Je ne vois nulle part, aujourd’hui, d’autres philosophies que l’utilitarisme, le relativisme et le nihilisme gouverner l’Occident, en général, et la France, en particulier (avec Macron !).

« Où est la personne dans une idéologie qui tient l’économie en dehors de la morale et comment construire ainsi un monde habitable ? Le progressisme est en crise contre la marche historique de l’Occident !

Le transhumanisme, c’est le nouveau visage de la science comme religion idéologique de gauche, le vieux fantasme de la science qui change la nature de l’Homme. C’est la gauche qui joue à l’apprenti-sorcier, tel Faust en vendant son âme au diable. Mais, pas plus que l’économie, la science ne peut être placée hors de la morale. Camus a dit : nous avons constamment besoin d’une philosophie des limites. Hélas, nous avons cessé d’avoir cette exigence. Et, précisément, notre époque nage en plein relativisme, c’est-à-dire en pleine confusion de la croyance et de la science, du sentiment et de la raison, du vrai et du faux, du bien et du mal, tout se vaut. Il n’y a plus de hiérarchie des savoirs, des valeurs, des mérites. On banalise le génie, le chef-d’œuvre, l’héroïsme, le sacré. Tout est aplati. C’est l’idée même de civilisation qui s’efface dans le vertige de la table rase qui emporte les architectes progressistes du nouveau monde. On sait comment finissent les idéologies de la table rase : mal ! Un peu de profondeur historique nous aiderait peut-être à en guérir. »

Sur Télérama gauchiste : Le gauchiste arrogant et auto-satisfait Romain Goupil déclare : Je me sens libéral-libertaire (macroniste) et j’emmerde ceux que (la médiocrité subventionnée) effraie. Ben voyons !

Télérama islamo-gauchiste aime caresser le Goupil dans le sens du poil chez les nuls : Interview très politique avec un citoyen (de salon) engagé (pro-Macron) et un (mauvais) cinéaste trublion (subventionné).

Romain Goupil, mauvais cinéaste de l’autofiction subventionnée autodérisoire et foutraque !

« À l’époque, si un mec de 40 ans s’avisait de nous donner des conseils, on le considérait d’emblée comme un vieux connard (Miroir ! Miroir !). Quant aux types de 1950, on s’étonnait seulement qu’ils ne soient pas déjà morts. Aujourd’hui, je me sens un peu comme un rescapé » (de la macronnerie vulgaire sur LCI).

En vérité, le Goupil ne sert à rien, sauf dans son rôle de larbin pour le cirage des pompes à Macron sur toutes les télés collabos de propagande vulgaire pro-Macron en continu, BFM-Macron et LCI.

Faux expert, venu à la soupe de Macron, il participe d’une médiocre confrérie qui encombre les télés depuis trop longtemps. Bon nombre de ces médiocres petits-bourgeois qui nous accablent à la télé viennent de la gauche bobo déglingo-opportuniste à la ramasse. Radu Portocala dénonce ces idiots pompeux à qui on a confié la mission de raconter des histoires et des futilités à la télé pour faire la propagande pro-Macron.

Pour Romain Goupil, appointé sur LCI, la moindre occasion est bonne pour parler dans le vide avec mépris et condescendance, non sans dénoncer un interlocuteur lucide quand il s’agit de Gilbert Collard !

La réalité est qu’il ne sait rien et qu’il cache sa nullité sous ce torrent de bavardages rémunérés. Ne pas savoir de quoi il parle est pour lui une vertu digne de la médiocrité ambiante sur LCI, le pire de TF1.

Goupil, appointé sur LCI, est le médiocre participant à cette colossale escroquerie pro-Macron de la télé en continu qui fait la propagande de Macron. Romain Goupil, le petit cireur de pompes collabo, fait son travail de propagande en pérorant sur LCI pour lequel il est payé. Toutes les télés collabos de propagande vulgaire pro-Macron en continu, BFM-Macron et LCI grouillent de faux experts venus à la soupe de Macron !

Radu Portocala dénonce un monde post-moderne fourmillant d’incompétents, un assemblage de nuls médiocres et arrogants qui partagent le plateau avec les politiciens manipulateurs et menteurs en continu. Ce sont tous des nuisibles par leur incompétence généralisée contraire au bon sens et à l’intérêt général. Tel est le personnage grotesque de Romain Goupil, le médiocre qui parle sur LCI et qui ignore tout sur tout !

Malgré cela, l’arrogant médiocre est toujours prêt à parler de ce qu’il ignore : Sam @Sam_Arrive_Pas

Sur @LCI, #Goupil a osé dire que la Russie avait le PIB du Portugal ! Romain Goupil, l’idiot utile de la macronnerie vulgaire En Marche ! La citation de George Bernard Shaw s’applique à un goupil peu rusé : Celui qui n’est pas communiste à vingt ans n’a pas de cœur. Celui qui l’est encore à quarante ans n’a pas de tête !

À droite fièrement : Dans les années 1970, Goupil est l’un des responsables du service d’ordre de la Ligue communiste. Il suffit d’entendre les propos de Goupil sur le plateau de LCI où il a son rond de serviette ($$$) pour se convaincre qu’il n’a pas changé de médiocrité. La question est : pourquoi est-il régulièrement invité sur LCI ? On pose la même question pour tous les autres chroniqueurs subventionnés, les LREM cachés, les politiciens médiocres et les faux-experts appelés à mentir sur les chaînes d’infos en continu.

Goupil, le cinéaste à la ramasse, est rétribué par les télés-officines indirectes de l’État-Macron. Ex-activiste de Mai 68, devenu bobo-collabo à la soupe de la propagande pro-Macron, il n’est que l’expression misérable du milieu de la télé bobo complice de l’idéologie immigrationniste de l’Anti-France de Macron.

Cohn-Bendit, son copain et modèle bobo-gaucho-pitoyable, s’est reconverti après 50 ans en minable cireur de pompes à Macron. Cohn-Bendit et Romain Goupil toujours à l’assaut des barricades $$$ sur LCI ! Ils sont passés du slogan : Il est interdit d’interdire ! au soutien inconditionnel de la liberticide loi AVIA. Les cons !

Très classe, le médiocre allemand arrogant et vulgaire Dany le rouge a gueulé sur LCI pour exiger du professeur Didier Raoult : Qu’il ferme sa gueule ! Ce petit roquet révolutionnaire d’opérette ose interpeller une sommité médicale mondialement reconnue et honnie par les mandarins parisiens financés par les labos.

Cohn-Bendit et Romain Goupil sont des rats subventionnés de plateaux télévisés où des journalistes complaisants sur LCI leur servent la soupe à la gloire de l’incompétent Macron. Cohn-Bendit a fait l’objet d’un véritable scandale quand, sur le plateau de Bernard Pivot, il a fait l’apologie de la pédophilie en parlant de ses expériences de caresses sexuelles avec des enfants de 5 ans. Il est vrai que les pédophiles bobos de gauche se sentaient invulnérables car soutenus par la gauche des années 1970 avant la Mitterrandie au pouvoir !

Les plus à blâmer sont ces médias de gauche toujours prêts à dénoncer le moindre dérapage des hommes politiques de droite et à excuser les bobo-gauchistes de toutes leurs perversions scandaleuses.

Cohn-Bendit figure le néo-fascisme écolo-gauchiste libertaire abuseur petit-bourgeois En Marche !

Politicien ignare inculte et débatteur très médiocre, refusant toute critique de la macronnerie vulgaire, il s’est exclu de lui même du monde de la raison. Il a su mettre en scène sur LCI son rôle de laquais soumis à Macron, cette triste réalité du larbin petit-bourgeois prétendant à la soupe LREM. Cohn-Bendit a rompu avec la raison depuis des années. C’est pourquoi ses compétences télé se résument à ses vociférations sur LCI.

Pour Cohn-Bendit, le fascisme écolo et le stalinisme sont sa culture de base et en quelque sorte le même brouet petit-bourgeois écolo-gauchiste libertaire. Sa situation de commentateur télé n’étant pas assez sûre, il croit pouvoir monopoliser le débat par le pouvoir très médiocre de l’insulte. On qualifie ce larbin petit-bourgeois prétendant à la soupe LREM par ce qui définit Cohn-Bendit : le néo-fascisme ultra-gauchiste ! Le néo-fascisme comme tentative de domination des médiocres petit-bourgeois écolo-gauchistes libertaires ! Les attaques contre le Pr Raoult viennent de ces individus subalternes bobo-gauchistes parvenus chez Macron.

Ils ne peuvent admettre que leurs prétentions socialo-opportunistes vulgaires ne leur donnent aucun droit particulier à commenter les recherches et l’activité thérapeutique du professeur Didier Raoult !

Le petit Cohn-Bendit est incapable de participer à un débat sur LCI. Il était complètement perdu et seulement motivé pour accaparer la parole et déverser sa haine de médiocre contre le Pr Raoult. Cohn-Bendit illustre la soif de vengeance du gauchiste petit-bourgeois abuseur humilié par son inconséquence. Face au débat, Cohn-Bendit espérait effacer son indignité sociale de petit-bourgeois abuseur en vociférant ses insultes contre le Pr Raoult. Cohn-Bendit espérait arrêter la roue de l’histoire de son indignité pédophilique sur LCI.

Cohn-Bendit et Goupil c’est le néo-fascisme petit-bourgeois écolo-islamo-gauchiste à la manœuvre. Ils incarnent les suppôts médiocres et vulgaires des bas-fonds de la société qui vomissent la civilisation de l’Occident chrétien par une barbarie islamo-gauchiste non assumée et faire la propagande de Macron sur LCI.

Moralité : Polémia, Éric Delcroix : Romain Goupil, révolté en 68, révoltant en 2018 ! Symptômes des bourgeois gauchistes de mai 68, Cohn-Bendit (73 ans) et Goupil (67 ans) promènent leur arrogance satisfaite sur les plateaux des télévisions de désinformation vulgaire. Non pas que ces compères au verbe haut aient des compétences particulières à faire valoir quant aux sujets traités, mais parce qu’ils ont conquis une rente de situation médiatique ($$$) en (vieux) enfants chéris du capitalisme mondialisé.

Sur LCI, Goupil, convié sur le plateau de Pujadas avec un fort panel d’invités choisis face à quelques Gilets jaunes, très imbu de lui-même, a atteint le comble de l’indécence quand il s’opposa brutalement aux Gilets jaunes qui protestaient contre les violences policières sur les Champs-Élysées. LCI avait montré la vidéo d’un homme âgé en gilet jaune, seul et pacifique, frappé jusqu’à terre par des CRS. Goupil, courroucé par l’indignation des Gilets jaunes présents sur le plateau a éructé, le débile : « Mais la manifestation était interdite ! » Un Goupil, ça ose tout, et pour paraphraser Michel Audiard, c’est même à ça qu’on le reconnaît !

Les interdictions de manifester n’ont pas empêché étudiants gauchistes de 1968 de manifester et pas du tout pacifiquement. Alors lycéen membre de la Ligue communiste, Goupil participait aux désordres !

Et Moi, Et Moi, Et Moi ! Goupil, et son seul diplôme de prétendu cinéaste et d’ancien leader de mai 68 devenu bavard pro-Macron avec sa psychologie de bazar pour chanter avec Dutronc : Et moi, et moi, et moi !

Et cela pour couper sans cesse la parole d’Henri Gaino : C’est le totalitarisme médiatique sur LCI.

Le Devoir : Nos sociétés ont régressé, dit Romain Goupil, mauvais cinéaste militant et grand copain de Cohn-Bendit, l’éternel bavard arrogant et mal-élevé qui n’a pas renié ses propos insultants sur LCI !

Romain Goupil sur LCI marque la perte totale d’une crédibilité dans la nostalgie de vouloir changer le monde par la violence de ses interruptions de la parole d’Henri Gaino. C’est le totalitarisme médiatique.

Macron totalitaire, Cohn-Bendit et Romain Goupil conduisent la France à la faillite.

Sur LCI : des débats à vomir ! La nausée, c’est la grossièreté du bavardage de bistrot du macronniste islamo-gauchiste bobo libertaire arrogant et auto-satisfait Romain Goupil face au grand Henri Guaino. C’est bien peut-être à la nausée, celle-là même que Sartre décrit avec son personnage d’Antoine Roquentin. Henri Guaino face à Romain Goupil, on est pris de nausée on a des envies de vomir quand Romain Goupil continue d’étaler toute sa médiocrité et toute son ignorance sur LCI. Malgré cela Henri Guaino a retrouvé sa liberté de parole : Comme je me sens loin d’eux. Il me semble que j’appartiens à une autre espèce. Ils regardent les gens d’un air satisfait, ils pensent que c’est leur ville bourgeoise. Ils n’ont pas peur, ils se sentent chez eux. Ils légifèrent, ils ont l’extrême sottise de faire des lois ! Tels sont les mots décomplexés de Roquentin !

Il y a là de quoi rappeler les propos d’Henri Guaino ! « C’est l’idée même de civilisation qui s’efface » ! Henri Guaino a le sentiment d’exister avec une liberté de ton retrouvée, mais pourquoi lui imposer sur LCI ce bavard inconsistant et médiocre Goupil ? Que Cohn-Bendit et Romain Goupil, le néo-fascisme petit-bourgeois écolo-islamo-gauchiste, et la politique de l’arrogant et incompétent Macron avec surtout toute sa désinvolture coupable face à l’épidémie du Coronavirus, tout cela dégoûte vraiment les Français, c’est là une certitude.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

1 Commentaire

  1. henri gaino, c’est y pas le ministre qui avait refusé l’expulsion d’un imam formé au pakistan et qui est devenu le prote parole de la taqiya en france, l’imam des juifs osent dire les vrais islamistes

Les commentaires sont fermés.