Le 14 septembre, à Paris, les patriotes défendront les libertés publiques

Publié le 26 août 2013 - par - 1 325 vues
Share

Le 14 septembre à Paris, face à la dictature rampante

Les patriotes défendront les libertés publiques

Dans un texte, publié sur un réseau social, les parents  d’Esteban, ont demandé au Collectif  pour la Défense des Libertés Publiques, de ne pas utiliser le nom de leur fils, en particulier lors de la manifestation du 14 septembre à Paris.  Il est bien évident que les patriotes, toutes obédiences confondues, qui se sont investis dès le premier jour dans la défense d’Esteban et des autres mis en cause ne peuvent qu’accéder à cette demande, se refusant d’aller à l’encontre des inquiétudes d’une mère privée de son enfant. Avec un grand sens des responsabilités ils ont été en phase, depuis le début, avec la stratégie de défense des avocats.

 

Le 14 septembre, il faut se lever !

Des patriotes, au-delà des organisations et des partis, ont prévu de manifester et manifesteront à Paris, parce qu’aujourd’hui, de nombreux Français sont persécutés et parfois emprisonnés pour leurs idées politiques, quand des multirécidivistes violents qui ne cachent pas leur haine pour notre pays sont remis en liberté sur instruction de la Garde des sceaux. Ce régime qui vacille cherche, au travers des patriotes, un bouc émissaire qui permettrait de masquer les impasses en matière de chômage, de  crise sociale, ethnique, sécuritaire qui frappent aujourd’hui la France.

 

Le 14 septembre il faut se mobiliser

Le Collectif pour la Défense des Libertés Publiques appelle, les Françaises et les Français à s’inscrire pour les déplacements organisés au départ de nombreuses régions.

Oui, les patriotes seront dans la rue le samedi 14 septembre, pour défendre leur civilisation et leurs libertés publiques si chèrement conquises par le peuple au cours de leur histoire : la liberté d’expression, le droit de manifester, le droit à la sécurité, la présomption d’innocence, et tant d’autres, aujourd’hui bafouées par ce régime…

Le 14 septembre il faut manifester

Pour nos prisonniers, mais aussi pour Nicolas libéré après trois semaines de détention arbitraire ; pour les mis en examens, mais aussi pour Pierre, pour Pascal harcelés judiciairement et qui seront jugés le 25 septembre ; pour Sébastien, pour tous les réprouvés…  patriotes incarcérés ou persécutés, nous répondrons « Présents »

 

Pour défendre nos libertés, nous ne lâcherons rien !

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.