Le 17 mars, à Rungis, 4 Gilets jaunes de terrain viendront dire la France des GJ

Nous vous avons déjà présenté 6 des très nombreux intervenants du 17 mars, le policier Michel Thooris, le député italien de la Lega, Mario Borghezio, le Gilet jaune Franck Buhler initiateur du mouvement, Martial Bild, rédacteur en chef de TV Libertés, notre avocat Frédéric Pichon et le Suisse Uli Windisch.

http://resistancerepublicaine.eu/2019/02/10/martial-bild-frederic-pichon-et-le-suisse-uli-windisch-interviendront-aux-assises-de-la-france-des-gj/

Aujourd’hui nous vous présentons 4 Gilets jaunes de terrain, venus de toute la France participer à la table ronde qui leur sera consacrée. Ils témoigneront de leur engagement, de la vie quotidienne sur les ronds-points où ils vivent quotidiennement, depuis le 17 novembre 3018. Ils vous diront, loin du discours des médias et des récupérations, qui sont ces Français de base, quelles sont leurs préoccupations, ce qu’ils veulent…

Dominique, du Morbihan. À pied d’œuvre depuis le 17 novembre, du matin au soir, qu’il pleuve, qu’il vente, avec Marie son épouse, qu’il appelle toujours sa « puce » au bout de 20 ans de mariage… Le respect d’autrui, l’égalité homme-femme, les valeurs, la droiture, le respect de la parole donnée, l’humanité… il connaît sur le bout des doigts, il ne connaît que ça. Aux antipodes de ceux qui crachent sur les Gilets jaunes, les insultent, les méprisent… il a tout à leur apprendre. Le père idéal, le grand-père idéal.

Il accueille, il explique, il encourage, il écoute, il console, il encourage, il aide dans la mesure de ses moyens ceux du rond-point qui ont des soucis, il suit l’actualité, qui hélas lui donne chaque jour du blé à moudre, avec toutes les trahisons et indignités de Macron et autres élus.

Il a travaillé comme un fou toute sa vie active, dans la restauration, tout à tour cuistot, crêpier (on est en Bretagne, n’est-ce-pas), maître d’hôtel… sans compter ses heures. Plus proche des 80 que des 35… Vous ne l’entendrez jamais se plaindre, jamais cracher sur les patrons et encore moins sur le travail. Marie qui, elle aussi, a travaillé très dur, parle du temps passé au boulot comme de périodes de bonheur et d’épanouissement. Alors, on comprend que ce couple se révolte devant le chômage, devant la pauvreté, devant les retraites de misère de trop de leurs concitoyens.

Dominique est un homme droit comme on n’en fait plus. Il viendra témoigner, avec son bon sens et sa détermination de ce qui l’a amené sur son barrage (il n’a jamais empêché les voitures de passer), de ce qui l’a déçu, de ce qu’il attend…

Marie-Hélène, de l’Orne. Une petite bonne femme toute menue, qui a toujours le sourire, toujours un mot gentil à la bouche (ils peuvent aller se rhabiller les bénévoles des associations pro-migrants), le monopole du cœur, il est là, chez les Gilets jaunes, chez nous. Et c’est parce qu’elle a le cœur sur la main, qu’elle veut aider et protéger ses compatriotes, qu’elle est arrivée à Résistance républicaine dès ses débuts, en 2010. Effondrée de voir les pouvoirs publics laisser faire les racailles dans les tramways, les enfants qui cassent le mobilier urbain, le maire de Strasbourg dire oui au halal mais non au poisson le vendredi… Elle est donc entrée en résistance contre l’obscurantisme musulman et est très vite devenue l’un des responsables départementaux de notre association.

Et à présent elle est entrée, en sus, en résistance contre Macron, dont toute la politique vise à faire toujours davantage souffrir nos vieux, nos jeunes, nos familles… à cause de l’islamisation et de l’immigration qu’il encourage, à cause de l’UE et des traités qui font de nous des êtres soumis, sans liberté.

Depuis le 17 novembre, elle est chaque jour sur le terrain, de rond-point en rond-point pour informer, pour s’informer, pour donner un coup de main, pour participer à la révolte contre la hausse du carburant… et toute la politique de Macron. Elle dira comment et de quoi on cause, dans l’Orne, sur les « barrages ».

Jean-Marc, de Normandie. Encore un responsable départemental de Résistance républicaine, un adhérent lui aussi de la première heure. Et encore un homme droit, honnête, fidèle à la parole donnée, travailleur infatigable, militant de confiance.

Lui aussi a des valeurs, des valeurs dont on n’entend plus parler à la télé, sauf pour s’en gausser. Il aime profondément la France, son terroir, la liberté, la République, la justice, l’égalité hommes-femmes… cela en fait un ennemi définitif de l’islam. Toujours calme, toujours souriant, il ne cherchera pas à vous agresser si vous ne pensez pas comme lui, il se contentera de discuter, gentiment, tranquillement… Quand nous avons fait paraître Les assassins obéissent au Coran, il se promenait avec le petit livre dans sa poche, pour donner à ses interlocuteurs les preuves de ce qu’il avançait, et notamment les versets coraniques appelant à la haine, au meurtre.

Alors, forcément, le 17 novembre, il a mis son gilet jaune et ne l’a plus quitté que pour aller travailler. Il passe, de rond-point en cabane, de département en département, pour soutenir, aider, argumenter, discuter… Lui aussi parlera de son expérience de terrain.

Dominique, de Paris. Encore un gentil, le plus gentil et le plus doux des hommes. Notre philosophe. Et oui, n’en déplaise à Laurent Alexandre, non seulement les Gilets jaunes ne sont pas inutiles ni interchangeables, mais il y en a même qui ont fait autant d’études que lui, et qui les utilisent, eux, pour le bien-être de l’humanité. Dominique, donc, a fait des études de philosophie, et s’est reconverti dans l’informatique. Lecteur de Mathieu Ricard et de Michel Onfray, il déteste plus que tout l’obscurantisme… C’est comme cela qu’il s’est retrouvé adhérent lui aussi de Résistance républicaine.

Dominique réfléchit beaucoup, il essaie de comprendre, d’expliquer, il croit que l’on ne pourra jamais rien faire si l’on ne fait pas un travail sur soi, sur l’homme et ses tares, ce qui le rend parfois pessimiste. Il ne se met jamais en avant dans les réunions, mais quand il prend la parole, tout le monde l’écoute, il a beaucoup de choses à dire, très intéressantes….

Mais ce doux n’a rien d’un rêveur, il n’a pas manqué une seule manifestation parisienne depuis le 17 septembre, pas une seule réunion de GJ dans son coin. Être Gilet jaune est pour lui une nécessité, à la fois par solidarité et pour lutter contre les effets du macronisme, de la mondialisation, de l’islamisation, dont il est ô combien conscient. Et qu’il ne supporte pas.

Il sera donc là le 17 mars, comme l’autre Dominique, comme Marie-Hélène, comme Jean-Marc, pour témoigner et parler de la France ces Gilets jaunes, celle que l’on ne voit jamais à la télé.

Venez les écouter, venez montrer que la France qu’ils incarnent n’est pas morte, qu’elle vous intéresse, que vous voulez qu’elle perdure.

Participer à ces Assises c’est, aussi, un acte symbolique de Résistance.

Dans une semaine, vous saurez qui seront les autres intervenants et vous connaîtrez tous les sujets qui seront traités au cours de cette journée exceptionnelle consacrée aux Gilets jaunes patriotes, loin des récupérations médiatiques et politiques.

Christine Tasin

Inscrivez-vous en ligne dès maintenant : https://www.weezevent.com/assises-de-la-france-des-gilets-jaunes

image_pdf
0
0

6 Commentaires

  1. L’ONU, ainsi que l’UE, ont protesté contre le gouvernement français, arguant que sa police emploie des armes non létales MAIS interdites contre les gilets jaunes, 1800 victimes dont certaines sont mutilées à vie… Et tac ! sur la g. de Macron et Castaner !

    D’autre part, les GJ doivent savoir que les journaleux de BMFTV, toute la journée de ce samedi, n’ont pas cessé de lancer leurs venin contre les GJ, n’hésitant pas à recourir à des mensonges (actes antisémites, départ (et larmes) d’Ali Juppé de sa mairie de Bordeaux à cause des GJ, etc…Une certaine Brigitte dont le titre officiel est « journaliste politique de BFMTV » est la plus virulente ainsi qu’un ancien assistant de « Faites entrer l’accusé » qui sévit maintenant sur le plateau de BMFTV..

  2. Toujours autant de commentaires enthousiastes…
    Avez-vous relu votre dernière phrase ?

  3. au fait sur les listes GJ au européenne….j’ai vu que la levavasseur laissée tomber sa liste pour se présentée !!! que ce passe t-il ? elle s’est appercue que cela ne server a rien ? bon,elle votera LREM.

  4. tous ceux qui désirent un mode de fonctionnement dicté par la tradition rationaliste sont Blancs. c’est quand même bizarre, hein.

Les commentaires sont fermés.